Navigation


 Ecrits publiés


 Retour au forum

Encre Nocturne   

Semaine 4 | Projet Bradbury 2.0 | Phoenix [-15]

Phoenix | Publié dim 12 Nov - 15:54

     Quand le téléphone sonna, l'homme aux cheveux gris demanda sans trop d'aménité à la jeune femme si elle voyait un inconvénient à ce qu'il réponde.

-"Bien sûr que non", répondit sa jeune aide-ménagère qui finissait de boire le café avec le vieil homme.

Il se dirigea vers le combiné qui sonnait sans discontinuer et le décrocha :

-"Allo ? Qui est à l'appareil ?

-Bonjour Monsieur Izharkov, c'est Mme Darmagne, la secrétaire de Mr Zirmy, fit une voix douce et féminine

-Oh bonjour... Qu’elles sont les nouvelles ? Comme la dernière fois je présume... Vous n'avez rien trouvé... dit le vieux monsieur dans un souffle, d'une voix lasse et sans espoir

-Non au contraire, j'ai de bonne nouvelles pour vous ! Nous l'avons trouvée, déclara la voix féminine, devenue très enthousiaste "

     Ivan resta interdit pendant quelques secondes avant de se laisser tomber dans son fauteuil, des larmes coulant le long de ces yeux. Il eut un soupir de soulagement, renversa sa tête en arrière et ferma ses yeux. Les souvenirs remontaient et il se laissa submerger quelques secondes


*****

     Des années plus tôt, la guerre éclate en Bosnie Herzégovine. Des meurtres, de la torture, des exactions... Ce pays aux multiples facettes était à présent devenu une zone de guerre. Des familles tentait de fuir la misère, les combats, les enlèvements...

     Au milieu de ce chaos, Ivan et Ishaka tentaient eux aussi, de partir de cet enfer avec leur fille de 1 an. Mais c'était une véritable épreuve et chaque jour ils risquaient leurs vies pour s'en sortir.


Un matin, au détour d'une rue, une balle perdue.

Sa chère et tendre, étendu sur le sol sans comprendre.

La mort avait frappée sans prendre de gants, sans remords.

Désespéré Ivan sentis s'enfuir la vie de sa chérie.


     Il failli rester figé la, il aurait voulu périr avec elle mais les pleurs de sa fille le rappelèrent à l'ordre. Il prit l'alliance et arracha le collier de son aimé et s'enfuit de ce terrain de mort son bébé dans les bras.

     Après plusieurs jours de calvaires, après avoir maintes fois manqué d'abandonner, après avoir échappé plusieurs fois à la mort, il parvint enfin à la frontière. Mais sans argent, sans ressources, il comprit rapidement qu'il ne sortirait pas de l'enfer... Cruelle déception pour tout le chemin qu'il avait parcourue et le sacrifice de sa femme.

     Un soldat, pris de pitié vint voir, dans la nuit et caché sous une cagoule, le père pour lui proposer de confier sa fille à un ami pour la sortir de là et lui assurer un avenir... Choqué, Ivan refusa et le soldat retourna sur ces pas, sans insister.

     Affamé, fatigué et inquiet pour sa fille, il finit par se résigner... Que pouvait-il bien lui offrir ici ? La mort ? Il pleura encore et encore en serrant sa fille dans ce bras... Sa décision était prise, elle devait partir, elle devait survivre même si il devait l'abandonner pour ça. Il se promit que s’il survivait à la guerre, il irait la chercher !

     Le soldat revint, il donna une accolade à Ivan et lui promis qu'une fois la guerre terminée, il ferait tout pour que sa fille lui revienne... Ivan n'avait d'autre choix que de lui faire confiance... Il laissa sa file partir, la chaîne de sa mère autour du cou...

*****


-"Monsieur Izharkov ? Monsieur vous êtes toujours là, demanda la voix au bout du téléphone

Le vieil homme revint à la réalité, secoua la tête et remis le combiné sur son oreille

-Oui, oui, je suis la excusé moi je suis si si... hoqueta l'homme aux cheveux grisonnant

-Je comprend tout à fait... Elle veut vous voir au plus vite maintenant que nous lui avons parlé... Vous êtes d'accord ?

-Je... Oui bien sûr... Mais quand ? Je... fit le vieil homme visiblement perdu

-Ne vous inquiétez pas pour ça je m'occupe de tout monsieur, je raccroche attendez un peu...

     Le vieil homme se retrouva un peu désemparé avec son téléphone dans la main... Il était tellement heureux mais aussi un peu perdu face à la soudaineté de la situation. Il regarda alors son aide-ménagère qui était toujours assise en face de lui, c'était une remplaçante. Elle lui sourit avant de finir sa tasse de café lorsque l'on sonna à la porte.

     La jeune femme se leva avant son ainée pour aller ouvrir la porte... Deux hommes, âgés entrèrent dans la pièce. Ivan reconnu sans peine l'un d'entre eux... C'était le soldat à la cagoule qui avait emmené sa fille, ses yeux l'avaient trahi, Ivan ne les avaient jamais oubliés. Le deuxième homme avait les traits du visage marqué mais il avait un air jovial et des yeux bienveillants.

     Ivan Isharkov eut un instant d'hésitation avant de regarder la jeune aide-ménagère... Ces yeux... La forme de la bouche et son expression... Comment avait-il pu oublier ces traits... Ceux de sa bien-aimée, partie trop tôt dans un autre monde.

     L'ancien soldat fit un singe de tête amical à Ivan, son poing posé sur sa poitrine et il s'éclipsa sans bruit. L'autre homme sourit et tendit une petite chaîne en argent à Ivan avant de s'éclipser, rejoindre l'ex combattant.

La jeune femme étendit ses bras en direction de ce vieil homme aux cheveux grisonnant, son père...

À propos de l'auteur