Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'enfer du berceau

Aller en bas 
AuteurMessage
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 597
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: L'enfer du berceau   Mar 23 Avr 2013 - 12:16

Un petit sonnet.

Les longues ballades, dont le temps se nourrit
Cultivent cette amie, la grande Solitude,
Belle et toride fleur, château d'épines rudes
Poussant sur les terres, du malheur affranchit

Sur ce chemin perdu, dansent les fleurs mortes
A ce bal éclairé par les riches couleurs
Qui chantent à l'Automne, ces bien tristes chaleurs
Chaleurs des vents haineux, démons de toutes sortes,

Les rayons, désoeuvrés, ne peuvent passer
Les tendres ramages des cimes du sorbier,
Qui, terrible orgueilleux, aime étendre son ombre

O rose, naîtras-tu, dans cet enfer radieux?
Sous le plus petit nid ou le plus grand décombre?
Va t'en trouver, au loin, d'autres atroces lieux

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Ragne

avatar

Masculin Sagittaire Messages : 543
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: L'enfer du berceau   Mar 17 Avr 2018 - 21:39

Ce soir j'archéologise

Mon vieil ami Phildias, tu ne pas plus ici depuis longtemps, alors moi, je suis venu juste te lire comme au bon vieux temps, quand tu écrivais pour ces pages, quand tu nous narrais tes vers si jolis.

Je ne vais pas faire un commentaire détaillé, il n'y a rien à dire de négatif sur ce sonnet, tu étais alors, et j'espère toujours, fidèle à toi même, une plume soigné et une élégance de mot, le verbe fort et l'émotion digne. Un brin classique pour cacher on ne sait quoi de plus fugitif, comme la perte d'un monde que tu déplore ici.
Tout meurt, et toi aussi, tu es parti. Ce soir, je vais ressusciter quelques uns de tes textes, parce qu'ils sont beaux et que l'âge n'a jamais altéré tes mots.
J'espère te revoir un jour en ces lieux

Bienvenue parmi les morts
Mais au milieu des tombes, c'est ta stèle que je recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfer du berceau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: