Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-12]Le Dictateur des enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Écriture

avatar

Masculin Verseau Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : France
Humeur : By Cool

MessageSujet: [-12]Le Dictateur des enfers   Mar 17 Sep 2013 - 16:45

.Le dictateur des enfers
Au pays des lutins
 
 
 
Au loin s’étendait la brume des ténèbres, là où le chaos régnait.
 
Dans une cité où le pays était dominé par Naraku Ebiko - son nom signifiait « l’enfant serpent
Des enfers »...
 
Il a le pouvoir dans tout le pays.
 
Aujourd’hui il est l’Empereur du Japon, il compte prendre le pouvoir dans les contrées des
Lutins.
 
Un beau jour d’été l’Empereur dominant a tué des personnes innocentes.
 
Il était si démoniaque que tous les villageois le redoutaient ou le craignaient.
 
Le lendemain, la fille de sire Naraku Ebiko a su que son père a exécuté des personnes faibles.
 
Sakura n’a jamais aimé son père, qui n’avait pas de cœur.
 
Un jour elle décida de partir de la forteresse du seigneur.
 
Sakura était non seulement intelligente mais aussi belle, et souple.
 
C’est alors qu'elle dut descendre après avoir escaladé le portail du château.
 
Après cela, elle réfléchit : « comment se nourrir pour vivre ? ».
 
Elle pensa cela, elle pensa au vieux moine qui faisait des prières pour sa famille.
 
Arrivée dans le temple elle dit avec sa voix douce de cerisier :
 
(Avant elle s’inclina) « Grand moine, pourrez-vous m’aider pour que je mange à volonté ? »
 
Le moine réfléchit un moment puis dit : « je vois, vous vous êtes sauvée du château de votre père.
 
-        Oui, dit Sakura en pleurant.
 
-        Votre père me tuerait s'il savait que vous avez échappé à sa surveillance, dit-il en tremblant. Suivez cet oiseau, il vous indiquera le chemin pour aller chez les lutins mangeurs d’homme – non je plaisante, je veux dire les lutins végétariens – donc vous allez là-bas, il y aura juste à annoncer à un des lutins que vous cherchez Tayo-Tenchi.
 
-        Dois-je faire confiance à des lutins ? »
 
 
Sakura n’avait pas le choix : mieux valait vivre avec des lutins bourrés de sympathie que de vivre avec son père qui est un assassin inconscient de ses actes.
 
Le vieux moine fit un geste brusque pour dire à la belle Sakura de fuir.
 
Tout à coup, à l’instant, des Samurais sont venus pour emmener de force Sakura.
 
Le moine se mit en position de combat mais les Samurais pensèrent que le vieux moine était faible.
 
A une vitesse fulgurante il asséna des coups de tête à trois Samurais.
 
Les Samurais ne bougèrent plus en quelques secondes.
 
Derrière lui, un Samurais avec un casque de démon sortit de son fourreau une lame de feu, il lui enfonça la pointe dans l’abdomen et le moine cria sous la douleur atroce, avant de tomber.
 
Il sauta en faisant un salto arrière, puis il mit un coup de tête magistral avant de dire à Sakura de se volatiliser avec le pigeon qu’il lui légua.
 
Sakura éprouva de la tristesse pour le vieux moine mourant.
 
Comme le lui avait dit le moine, Sakura se rendit au pays des lutins.
 
Elle marcha pendant deux heures, puis elle vit sur la route un carrosse japonais, vide avec des
 
Chevaux, puis elle regarda s'il y avait quelqu'un, mais personne à l’alentour, donc elle le prit
 
Pour aller chez les lutins pour ne pas se faire accueillir ; une statue bougeait : cette fois elle se
 
Demanda si elle n’avait pas bu l’alcool dont son père s'enivrait.
 
Elle entendit une voix : « qui es-tu beauté ? demanda un dragon qui était comme amoureux ou
 
Timide a l’égard de la princesse.
 
-        Je suis la Princesse Sakura, dit-elle en respirant lentement, le moine m’envoie pour que je trouve un certain Takaku Touchi ?
 
-        Il s’appelle Tayo Tenchi, il est mon meilleur ami, dit le dragon.
 
-        Je le cherche, j’ai besoin de son aide.
 
-        Tu es une princesse, pourquoi veux-tu aller chez mon ami ?
 
-        Vous connaissez Naraku Ebiko ? C’est l’Empereur qui n’est pas digne de diriger notre pays comme il le faut, en plus je déteste mon père, dit-elle, triste comme le ciel grisâtre. »
 
Le dragon gigantesque déploya ses ailes divines, le vent souffla, les arbres se plièrent.
 
« Je vais vous conduire sur mon dos très doux comme de la soie. Accrochez-vous », dit-il en soufflant de la fumée par les narines, puis il décolla, de l'élan de ses quatre pattes pourvues d’ongles gigantesque et acérés.
 
La princesse Sakura demanda comment étaient Tayo Tenchi et ce que son nom signifiait.
 
Le dragon grogna patiemment, puis dit : « Tayo Tenchi signifie ange du soleil, car quand lui et moi nous fusionnons nous ne faisons qu’un, donc il hérite de mes ailes. »
 
Sakura s’endormit au-dessus des nuages, où le soleil brillait pleinement.
 
A la rencontre de Tayo Tenchi
 
Pendant que le dragon Shadow et Sakura parcouraient les montagnes élevées du nord, Tayo Tenchi était en danger car il s’était aventuré sous l’eau, comme s'il était un poisson, il était parti pécher comme à sa grande habitude.
 
Il a créé un outil de chasse, lui qui est très créatif et rêveur ; Tayo a créé un harpon, mais pas n’importe quel harpon : un harpon électrique, lui qui est si ingénieux.
 
Il a créé cette arme de chasse pour tuer les poissons sans les faire souffrir, et à l’instant il abattit son harpon électrique sur un petit poisson rouge qui ressemblait à un poisson Chat avec de la moustache.
 
L’outil avait fonctionné à merveille, comme il l’avait prévu ; il l’essaya sur un poisson bien plus imposant que son premier, le plus gros poisson resta figé un moment dans l’eau en flottant, et, surpris, Tayo se réjouit de ce qu’il avait découvert de son fonctionnement.
 
Sans prévenir, le poisson chargea avec son nez multicolore et Tayo Tenchi s'évanouit cinq secondes plus tard.
 
 Ce qui le mettait en danger, car il ne saurait plus où il se trouve quand il se réveillera.
 
Puis Tayo ouvrit les yeux. Ses paupières s’ouvrir lentement. Devant lui, un poisson aussi immense qu’une falaise dominait la zone avec ses crocs acérés.
 
A cet instant, Shadow le dragon savait où se trouvait son ami, alors il déposa Sakura sur la plage des lutins.
 
Shadow plongea littéralement dans l’eau comme un dauphin.
 
Après cela le dragon vit son ami se faire attaquer par le poisson, alors il arrêta celui-ci, qui partit faire un tour dans les fonds marins où il y a les coraux corrosifs.
 
Puis il prit son ami le lutin dans sa gueule sans le blesser. Shadow et Tayo Tenchi s’envolèrent pour retrouver la princesse Sakura qui attendait assise sur la pelouse dorée entourée de sable et d’étoiles de mer.
 
« Tu as été rapide, Shadow, dit la princesse, alors c'est là qu’habite ton ami ?
 
-        Oui, répondit le dragon, et regarde : il est sur mon dos. »
 
Tayo Tenchi se réveilla et dit : « Que... qui êtes vous ? Où suis-je ? »
 
Le dragon et Sakura ne comprenaient plus rien.
 
Soudain Tayo dit : « Je plaisante, personne n'était en train de rigoler au délire de notre lutin farfelu. »
 
Le dragon examina Tayo : il était blessé à la tête.
 
Shadow emmena Tayo et Sakura.
 
Ils se posèrent en douceur sur le village lutin.
 
Le médecin lutin soigna Tayo qui ensuite le remercia.
 
Tayo demanda au dragon son ami qui était la jeune fille, et c'est la jeune fille qui lui répondit : « je me présente : Sakura-Ebiko, Sakura veut dire cerisier, que je tiens de ma mère. Ebiko, que je tiens de mon père, signifie enfant du serpent. Je suis la fille du seigneur ; je suis là car je désapprouve les intentions de mon père. Je veux que vous arrêtiez mon père, cette brute ! »
 
En disant cela, elle était rouge de colère.
 
Comme si une montgolfière lui avait gonflé dans la tête.
 
Puis le soir Tayo et Shadow accueillirent la princesse juste arrivée dans la contrée des lutins.
 
Un manoir gigantesque se tenait là, à l’allure d'un bonnet phrygien taillé dans la pierre il y a plus de deux mille ans !
 
 
Tayo Tenchi dit : « suivez-moi princesse ! Cerise, voici votre chambre, elle a été décorée par moi-même.
 
-        Merci mais ce n’est pas le plus important, répondit la princesse. Le plus important c’est de sauver votre village et le Japon ; nous devons éliminer sire Ebiko.
 
-        Pourquoi détestez-vous votre père ?
 
-        Je vous le répète : Mon père tue des pauvres gens consciemment et inconsciemment, nous devons faire quelque chose sinon il va bientôt attaquer votre village pour se faire des esclaves.
 
-        Je ferai tout mon possible pour l’arrêter alors, dit Tayo.
 
-        Je pense qu’il va venir dans deux jours, dit la princesse.
 
-        Ce soir je veillerai à former une troupe au cas où, dit Tayo.
 
-        Je vais vous rapporter à manger, dit Shadow qui arrivait juste.
 
-        Merci Shadow, dit Tayo. »
 
La princesse contempla ce qui se trouvait dans la grotte de Tayo. Celui-ci s’ennuyait. Il proposa à Sakura une visite à l’intérieur du bonnet phrygien.
 
En arrivant à l’intérieur, la princesse fut abasourdie lorsqu'elle vit le vieux moine. Sakura dit : « Vieux Moine, vous n’étiez pas mort ?
 
-        Non, dit le vieux Moine, le dragon m’a sauvé.
 
-        Oh merci ! » remercia Sakura.
 
Le dragon, qui était redevenu petit grâce aux pouvoirs du moine pour qu'il puisse entrer dans le manoir des lutins, dit : « j’ai apporté à manger ! »
 
Dring ! Dong ! Une cloche sonna.
 
Le dragon avait ramené un poisson qui ressemblait à un coffre-fort. Le poisson était tout doré et brillait comme de l’or. Des lutins se posèrent devant la table pour manger. Tout d’un coup, un bruit assourdissant retentit aux oreilles pointues des lutins. Tout le monde sortit de l’archipel phrygien des lutins.
 
Juste devant, des Samurais de l’ordre de Naraku-Ebiko étaient positionnés pour attaquer les lutins.
 
L’Empereur demanda : « où est ma fille ? Ah, te voila ma chère, pourquoi as-tu quitté le château ?
 
-        Car père vous êtes un assassin sans cœur pour les plus faibles. Je resterai ici.
 
-        Dans ce cas, qui va prendre ma place de seigneur ? dit-il en souriant.
 
-        Sans doute pas moi, j’ai trop honte de vous !
 
Naraku ricana :
 
-        Je vais te dire une chose ma jolie Sakura, je ne suis pas ton père ! »
 
Sakura était non seulement en colère contre son père adoptif mais aussi de par la tristesse de n’avoir pas connu ses vrais parents.
 
Ce sentiment n’avait pas de mot pour être exprimé.
 
Elle n’avait plus d’identité sauf son nom qui, selon Naraku, lui avait été donné par ses vrais parents avant qu'ils succombent, tués par Naraku.
 
Naraku s’approcha de Sakura, qui était à genoux, pleurant la mort de ses vrais parents.
 
Naraku sortit sa lame tranchante qui vient des enfers, il caressa la joue de Sakura pour lui dire adieu ; il fit tournoyer son sabre qui fendit l’air ; mais il s’arrêta net car il ressentit une crampe à la jambe, lui qui ne boit pas assez d’eau, car le village où il habite est en pénurie à cause de lui.
 
Sakura lui asséna un punch sur le nez, qui saigna aussi naturellement qu'un ruisseau.
 
Pris de colère, il donna un coup de genou dans le ventre de Sakura.
 
Elle retomba sur des roches tranchantes.
 
Sakura pleura de n’avoir pas vengé ses parents, elle souffrait inévitablement.
 
A l’instant même où Sakura allait mourir, Tayo intervint, au dernier moment.
 
Il vit Sakura avec du sang, là où son ventre était affreusement ouvert.
 
Tayo Tenchi souleva la jeune fille et dit : « ne parle pas, je m'en charge. »
 
Il donna la princesse-cerise au lutin pour qu'elle se fasse soigner.
 
Puis vint le moment où Naraku apparut devant Tayo.
 
Tayo dit : « vous allez regretter d’avoir commis cette agression envers  ma princesse.
 
-        Tu crois me faire peur, sale nain, ricana Naraku.
 
-         Peut-être que je suis un nain à vos yeux, mais je vais vous faire ravaler vos mots. »
 
Il siffla et tout à coup une masse énorme fit vibrer les entrailles de la terre. C’était l’ami de Tayo qui cracha du feu sur  les Samurais. En flamme, ils se ruèrent vers le lac .
 
Naraku était stupéfait. A ce moment-là, le lutin bondit et lui ficha la lame de son wakizachi à la base du menton, puis il retira furtivement la lame : le sang giclait dans tous les sens. Avant de succomber, il gémit pour dire quelque chose mais rien ne se passa : il était devenu muet ; Ebiko n’arrivait plus à prononcer un seul mot.
 
Tayo Tenchi dit à l’instant : « désormais tu es muet. Je reste un nain, tant mieux pour moi car je suis un lutin qui parle. Mais toi, tu es un animal sauvage qui ne sait que bouger la tête. »
 
Le dragon se mit devant Naraku, muet et transpirant de peur.
 
Le Seigneur glissa en écrasant un des Samurais de sa troupe.
 
Tayo ne voulait pas qu’il meure comme cela.
 
Il le rattrapa au versant du sommet du Mont Fuji. Là, le seigneur voulut faire tomber Tayo dans le vide.
 
Le dragon vint à la vitesse du vent et ouvrit sa gueule étincelante de flammes jaillissant sur Naraku, qui ne lâcha pas Tayo, et ils tombèrent ensemble dans le fossé du Mont Fuji.
 
Les cris résonnèrent dans le vide, et Shadow se demanda ou était Tayo. Pris de peur, le dragon regarda dans le vide. Il commença à penser que son meilleur ami était mort. Le dragon vit au bout de quelques minutes qu’il y’avait un pont qui avait été coupé en deux moitié causé par les flammes. Grâce à cela Tayo pu se rattraper à un morceau du pont. Il l’escalada et réapparut en même temps que le soleil. Le Dragon fou de joie pris son ami tendrement.
Il l’ammena à midi dans son manoir.
 
 
Tayo dit : « oublions les choses qui n’ont pas d’importance, et prenons les bonnes choses de la vie comme le poisson que tu m’as préparé : on va le partager pour que l’on ne se sente pas seul, avec la princesse Sakura ! »

------------------------------------------------------------------------------------------------
Un jour Je serai L' ecrivain le plus connu Je l'espère !
Revenir en haut Aller en bas
Écriture

avatar

Masculin Verseau Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : France
Humeur : By Cool

MessageSujet: Re: [-12]Le Dictateur des enfers   Mer 18 Sep 2013 - 16:04

Dites moi ce que vous pensez de mon Histoire ! merci!What a Face 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Un jour Je serai L' ecrivain le plus connu Je l'espère !
Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 594
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: [-12]Le Dictateur des enfers   Jeu 26 Sep 2013 - 22:55

Je ne peux te dire qu'une chose, il faut vraiment que tu laisses ton texte reposer pendant une bonne semaine, voir une quinzaine de jours. Je ne sais pas si c'est ce que tu as fait mais j'ai vraiment l'impression que tu as tout écrit d'une traite et que tu as juste corrigé les fautes en te relisant. Je suis désolé de dire ça mais ton histoire est vraiment pleine à craquer d'expressions trop lourdes, de répliques mal-fichues, d'actions inutiles et quelques fois même de phrases à la limite du français. Crois moi, ça ne m'amuse pas du tout de dire ça mais ça serait vraiment trop te mentir en disant que ta nouvelle est sans défauts. Mais ça s'arrange toujours, je pense qu'il faut que tu essayes d'écrire plus souvent pour affiner ton sens du verbe.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Écriture

avatar

Masculin Verseau Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2013
Localisation : France
Humeur : By Cool

MessageSujet: Re: [-12]Le Dictateur des enfers   Ven 27 Sep 2013 - 21:22

merci c'est ma premiere tu c'est Phidias ! merci a toi a biento !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Un jour Je serai L' ecrivain le plus connu Je l'espère !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-12]Le Dictateur des enfers   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-12]Le Dictateur des enfers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: