Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Soleil couchant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Soleil couchant.   Lun 8 Oct 2012 - 20:40

Ma première nouvelle écrite sur ce site !  bounce

J'espère qu'elle vous plaira. Désolé pour les fautes d'orthographe.
N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.




" Et si je vous disais que j'aurais pu être une personne totalement différente ? Avant, je n'avais goût a rien. Pour moi la vie était un fléau. Mais j'ai changé. Elle m'a changé. "

Je l'ai rencontrée un matin. A cet époque je me levais très tôt. J'étais insomniaque. Mes parents travaillaient a l'étranger, et je passais mes journées seul. Je m'asseyais sur mon lit et minutes après minutes heures après heures j'attendais la fin.

- Que t'arrive t-il ?  
Une fille de mon age se tenait dans l’encadrement de ma fenêtre.
- On t'a pas appris à te mêler de tes oignons ? lui répondis-je sèchement.
- Ce qui coule sur tes joues on appelle cela des larmes ? Est-ce que tu voudrais bien m'apprendre a pleurer moi aussi ?
- Hein ? Mais enfin ça ne s’apprend pas !

Elle se hissa a l'aide de ses bras puis entra dans ma chambre.
- Qu'est-ce que tu fais ? Dégage !
- Tu a déjà vu un soleil couchant ?
- Oui, je crois...
- Pourquoi tu étais triste ?

C’était la première personne qui s’intéressait à ma vie depuis des mois. Je lui racontai tout. Je ne la connaissais pas mais j'avais besoin de me confier. Quand j’eus fini elle me regarda les yeux ronds.

- Ce que vous êtes compliqués, dit-elle.
- Qui "nous" ?

Elle ne me répondis pas.
Mon regard s'attarda sur le jardin. Notre vieille piscine qui n'avait plus servi depuis des années était remplie d'une eau verdâtre. Des fleurs sauvages recouvraient le sol. Au loin le mer reflétait la lumière matinale.


- Comment t’appelles-tu ? lui demandai-je
- Phème.
- Moi c'est Etta, dis-je.
- Etta, est-ce que tu voudrais me montrer un coucher de soleil ? me dit-elle.
- Un coucher de soleil ? C'est qu'il est un peu trop tôt... Mais je peux te montrer d'autre chose en attendant se soir.
Elle me sourit.

Nous sortîmes de la maison l'air était doux et agréable. Je me dirigeai vers le portail, je m’apprêtai a le franchir quand je me rendis compte qu'elle ne me suivait pas. Elle était penchée sur un pissenlit, il était vieux et en guise de pétales arborait des graines.

Je m’approchai d'elle.
- Qu'est ce que c'est ?
- Un pissenlit. C'est une fleur.
- C'est magnifique.
Soudain une bourrasque de vent fit s'envoler les aigrettes dans la direction de Phème. Sa réaction fut immédiate : elle éternua. Elle me regarda apeurée. Je compris qu'elle ne savait pas ce qu'elle avait fait.
- Tu a éternué, lui expliquai-je
- Éternué, répéta-t-elle.
Elle se leva soudainement puis courut vers le portail. Elle me lança :
-Tu viens ?

Décidément elle ne savait pas ce qu'elle voulait.
Nous ne faisions pas un pas sans qu'elle ne extasie devant quelque chose. Pourtant nous n'étions entourés que de choses banales, anodines. Elle me demandait toujours de lui montrer plus de choses, elle répétait qu'elle n'avait pas beaucoup de temps. J'avais l'impression de lui expliquer la vie.

Il était aux alentours de midi quand elle me dit :
- Quelle est cette chose qui bourdonne dans mon ventre ? Tiens écoute, ça recommence !
Je tendis l'oreille :
- Ça ? dis-je, sarcastique. Cela s'appelle le faim. Mais enfin, d'où est ce que tu viens pour ignorer ça ?
Elle me regarda longuement dans les yeux.
- De loin répondit-elle.
Je lui payai un sandwich, troublé. Puis continuai à faire le guide
Voyant que le soir tombait je décidai de l’emmener vers la plage.

Quand Phème vit la mer elle n'en revint pas. Elle ne pouvait pas rester en place. Les touristes sur la plage nous regardaient bizarrement. On aurait dit une enfant.
Elle huma l'air marin puis s'assit sur un rocher. Je la rejoignis. La lumière déclinait et tous les baigneurs étaient partis.
- D'où viens tu ? lui demandai-je.
Elle commença a me raconter une histoire. Il était question d'une jeune fille habitant une planète lointaine. Elle était venue sur Terre après qu'on lui ait vanté la beauté d'un soleil couchant. Mais elle ne pouvait rester sur Terre qu'une journée.
Je l’arrêtai. Devant nous, le spectacle des couleurs avait commencé. Jamais je ne m’était rendu compte que je vivais devant tant de beauté.
- Tu a tant de chance de pouvoir voir ça tous les jours, me dit t-elle.
Quand le soleil eut disparu sous l'horizon elle se leva. Je lui pris la main.
- Tu reviendras ? dis-je.
Elle me regarda. Ses yeux brillaient. Elle me serra dans ses bras :
- Adieu Etta.
Puis elle s'éloigna, je la vis devenir de plus en plus petite au fur et a mesure qu'elle s'éloignait.

Chaque jour maintenant, je regarde les couchers de soleil comme s'ils étaient les derniers que je regardais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Lun 8 Oct 2012 - 21:45


Très émouvant comme histoire !
Tu as de super idées, continues comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Jeu 11 Oct 2012 - 11:08

merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Jeu 11 Oct 2012 - 13:06

Emouvant et avec un peu de mystere...tres attirant, j'aime bien ta nouvelle Wink
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Jeu 11 Oct 2012 - 18:12

C'est... émouvant, enfin, on te l'a déjà dit, mais bon... il faut que tu continues, jusqu'au jour ou tu arrivera à nous faire pleurer

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Jeu 11 Oct 2012 - 18:58

Oui mais bon il n'est pas oblige de faire pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Jeu 11 Oct 2012 - 19:50


Ce qui me plait le plus dans ta nouvelle, c'est la façon dont tu racontes à merveille la curiosité de la fillle qui vient d'une autre planète, très touchant ! Cela nous rappelle que c'est bon de voir le monde avec des yeux neufs et ne plus voir les choses avec banalité !
Posez-vous cette question quand vous reverrez un de vos amis :
"Est-ce que je le vois avec des yeux neuf où est que je le vois comme avant ?"
Un très bon enseignement qui me rappelle un livre de philosophie (Le Monde de Sophie, que j'adore) qui nous dit que dans la vie, il faut savoir être curieux.
Ca serait trop long à tout expliquer, mais en gros ce qu'il y dit c'est que nous ne devons pas prendre les choses comme une évidence et pour être un bon philosophe, il faut savoir s'étonner et se poser des questions sur qui nous sommes et ppurquoi nous vivons.
Bref, tout ça pour te dire que ta nouvelle m'a fait beaucoup réfléchir !
Revenir en haut Aller en bas
Ilya
mord-sith démoniaque
mord-sith démoniaque
avatar

Féminin Messages : 754
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Jeu 11 Oct 2012 - 19:53

Super! J'aimerais en savoir plus!

------------------------------------------------------------------------------------------------
REJOIGNEZ LE MOUVEMENT OFFICIEL DES LAPINS ROSES FONDE PAR ILYA, REINE DES MORD SITHS AMOUREUSE DE SON LIT!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Ven 12 Oct 2012 - 15:52

En fait au début l'histoire plus était longue mais j'ai élaguée au fur et a mesure.
J'avais fait un passage avec un oignon, c'est vrai on est habitué mais plein de petite chose de la vie courante paraîtrait incroyable pour des personnes venant d'autres horizon.

Par exemple l'oignon je me suis dit quelle pourrait éplucher un oignon cela la ferait pleurer et elle ne comprendrait pas. Mais c'étais trop dure a amener dans le récit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soleil couchant.   Ven 12 Oct 2012 - 16:01

c'est très bien sans oignon!
avec les fleurs et la plage, ça donne un côté plus naturel et pur.
Par contre, j'ai l'impression que tu as oublié des virgules.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soleil couchant.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soleil couchant.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: