Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renarde82
Déesse des cookies
avatar

Féminin Poissons Messages : 223
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : Bien au chaud dans mon grand terrier où il y a une pièce remplit de cookies.
Humeur : Si tu es gentil, tu as un cookie. Si tu es agressif, je te griffe.

MessageSujet: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Ven 1 Nov - 15:10

Voici une nouvelle fantastique dont j'ai trouvé le sujet sur internet et qui ma bien inspiré. Par contre, le titre est provisoire jusqu'à ce que j'ai une meilleure idée. Enfin voilà, bonne lecture ! ! !

Mon Grand Amour Est Une Peinture

Un jeune peintre sans argent est sur le point d'être expulsé de son logement qui lui sert d'atelier. Dans un bric-à-brac du marché, il tombe en arrêt devant un tableau représentant un portrait. Il l'achète pour quelques sous, l'emporte chez lui, le nettoie puis va se coucher. Il n'arrive pas à dormir et soudain, un étrange phénomène se produit.

Je me tournai encore une fois dans mon lit, me rendant bien compte que je n'arriverai pas à m'endormir. J'allumai donc ma lampe de chevet afin d'y voir plus clair. Dans ma chambre exiguë je me sentais soudain oppressé. Je me redressai, espérant que me libérer de mes couvertures me laisserai assez de place pour respirer. Mais rien n'y fit.
Lorsque mes poumons se dégagèrent enfin au bout de dix minutes, J'observai avec étonnement une fumée blanche sortir de ma bouche, au moment où j'expirais. De la buée était apparue sur ma fenêtre, le froid me prenait à la gorge et je sentis mes membres s'engourdir. Je vérifiai la fenêtre, la porte, le radiateur, mais tout était fermé et le chauffage allumé. Je me mis alors à la quête d'un pull. Je sortis de mon lit, me prit le pied de celui-ci, m'approchai de la commode, glissai sur un pinceau pour aller me cogner la tête contre la porte de la commode avant de réussir enfin à ouvrir cette dernière et à en extirper un gros pull en laine. Je l'enfilai et me dirigeai vers la salle à manger-salon.
Sur la table, j'y retrouvai la toile que j'avais achetée la veille. Sur cette dernière, était peinte une superbe femme blonde, au regard enjôleur. Ses yeux bleu turquoise semblaient me fixer. Lorsque je l'avais vu la première fois, j'en étais immédiatement tombé amoureux fou. Amoureux de ses magnifiques pommettes, son teint délicatement rosé, ses cheveux mi-longs tombants sur ses épaules en petites bouclettes, ses mains fines aux ongles délicatement limés, ses lèvres rouges, pulpeuses, ses longues jambes élancées. Comment ne pas tomber sous le charme ? Cette femme était ensorcelante, intimidante et intimidée à la fois. Elle posait, assise, droite, sur un fauteuil, les jambes croisées, les mains posée sur ces dernières. Je sentais presque sa poitrine se soulever doucement, son index gauche tapoter impatiemment sur le dos de sa main droite. Cette peinture n'avait ni date, ni titre, ni auteur. Pourtant, un tel talent aurait mérité d'être connu.
Je me détachai des yeux de la belle, juste le temps de prendre quelque chose à manger. Mais quand je me retournai, la jeune femme avait bougé ! Elle s'était levée ! Elle était vivante ! Mais... Cela n'avait aucun sens... Les tableaux ne bougent pas... Ils ne sont pas vivants...
Je me frottai les yeux, espérant avoir rêver, espérant que ce ne soit qu'une illusion, que j'ai mal vu. Mais la femme me souriait maintenant, comme si elle prenait plaisir à m'effrayer. Elle semblait bouger seulement quand je ne la regardais pas. Mon cœur accéléra, je me sentis pâlir. Cette histoire me glaçait le sang et rien que d'y repenser aujourd'hui, j'en ai des frissons. Je n'osais plus la quitter des yeux. J'avais peur. Peur de cette femme que j'aime. Peur de fermer les yeux. Peur d'être fou.
Je ne pouvais pas passer le restant de ma vie à la regarder sans même cligner des yeux. Mais justement, ceux-ci commençaient à me brûler. Avec effroi, je sentis mes paupières se refermer. Malgré tous mes efforts, le visage de la belle disparut tout de même un dixième de seconde. Ce peu de temps lui suffit à se rapprocher encore. Elle était maintenant au bord de la toile et son humeur avait changé, au lieu d'être gentille et souriante elle était effrayante, terrifiante même. Tellement, que je ne pus réprimer un cri de stupeur et un sursaut. Ce dernier mouvement me fit fermer une fois encore les yeux.
On aurait pu penser qu'après ce que je venais de vivre, plus rien n'arriverait à m'étonner. Et pourtant, j'étais continuellement surpris. Je voyais maintenant ce portrait me tendre la main, traversant la toile. Je m'approchai d'elle. Malgré moi, mon cœur continuait de battre avec passion pour elle. Sans la lâcher des yeux, je lui pris la main. Elle était douce et et surtout elle était glacée. À un point tel que j'avais envie de l'attirer auprès de moi pour la réchauffer. Son regard lui, gardait cette colère qui m'avait tant effrayé.
Ayant peur de la réaction de la jeune femme, je m'éloignai en vitesse de ce premier contact avant de devoir réhydrater mes yeux et découvrir la nouvelle position de cet être surnaturel. Je ne pensais pas, avant ce jour, que j'aurai si peur de fermer les paupières. Et pourtant, je tremblais comme une feuille, comme un enfant qui a peur du noir. J'eus encore plus peur de les rouvrir, mais, je savais que, plus je tardais, plus elle se mouvait. Je retins mon souffle. La jeune femme n'était plus là !
J'observais la toile vide quelques secondes lorsque je sentis une main se poser légèrement sur mon épaule. Je me retournais dans un nouveau sursaut et la vis, un sourire d'ange sur les lèvres. Elle était si belle, là,  à quelques centimètres à peine de ma bouche. Je m'étonnais qu'elle change si vite d'humeur. D'ailleurs, pourquoi était-elle en colère contre moi ? Je répétai cette question afin  que ma belle compagne l'entende.
Je me surpris à observer que je n'avais plus peur, plus peur du tout. Aussi, j'étais certain d'une chose : j'étais devenu totalement dingue, fou, fêlé. Je pris la main de la superbe blonde, la baisai et me présentai. Sa main s'était réchauffée tout comme l'air ambiant. Aussi, je retirai mon pull en me retournant, et m'aperçut que j'étais toujours en pyjama. Je rougis, paralysé par la honte, lorsque j'entendis une voix cristalline.
- J'aime beaucoup ton pyjama.
Elle se mit à rire, d'un rire joyeux est plein de vie. Par réflexe, je me retournai et compris mon erreur, ce geste l'interdisait de bouger. Je me dépêchai de me mettre dos à elle.
- Vous êtes très belle vous savez, un nouvel éclat de rire retentit.
- Merci, et toi tu es très charmant. Je me nomme Alicia, je sentis dans ses paroles un sourire charmeur, mais elle reprit un ton grave. Je... Je... Je suis vraiment désolée de t'avoir effrayé... Je ne voulais pas... Mais j'avais tellement envie de te rencontrer...
- Ne pleurez pas, ma douce, tout va bien.
Je compris alors qu'elle n'avait pas été en colère contre moi, mais contre elle même.
Nous avons passé plusieurs heures à parler sans même remarquer que celles-ci s'étendaient. Dos à dos, le regard dans le vide, je ne pouvais la regarder, la voir, ni même l'apercevoir. Même si je regardais son reflet ou une image la représentant, elle se retrouvait statufiée. Et pourtant, je me retournai volontairement, pris le délicat visage d'Alicia entre mes mains et, sans hésiter, je déposai ma bouche sur ses lèvres entrouvertes. Je fermai les yeux. Ses mains me prirent la taille et elle me rendit mon baiser.
- Je t'aime. Je t'aime tellement Alicia.

Plusieurs jours passèrent avec ce continuel jeu de « 1, 2, 3, soleil ». Nous étions heureux, oui, mais ne pas pouvoir se regarder, laissait comme un voile trouble entre nous. Alicia ne voulut pas me parler de son passé, ou bien, de l'origine de ce tableau dans lequel elle a passé je ne sais combien de temps. Chaque fois que je lui en parlais, elle me répondait qu'il n'était pas encore l'heure et changeait de sujet. J'avais accroché son ancienne demeure au milieu de mes propres toiles. Souvent, j'observai la peinture dont il ne restait qu'un grand siège rouge sur un fond qui représentait un magnifique jardin où, des fleurs en pots s'épanouissaient de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel.
Je ne voulais plus sortir de chez moi, j'avais peur que quelqu'un découvre mon secret. Découvre que je sortais avec un tableau. J'avais aussi peur pour elle et de ce qui aurait pu lui arriver. Mais si je restais chez moi, je ne vendais pas mes peintures. Ainsi, je n'avais plus un sou. Je vivais d'amour et d'eau fraîche, comme on dit. Mais l'eau fraîche ne suffisait pas à rembourser mes dettes.
Un jour, quelqu'un frappa à la porte. Un huissier entra et me tendit une feuille. Un simple bout de papier imprimé de quelques lettres, auquel on avait tamponné d'un dessin et qu'un parfait inconnu avait gribouillé. Ce simple bout de papier, donnait pourtant le droit à l'homme qui scrutait mes peintures, de me prendre ces dernières en plus de tous les meubles et objets de valeur qu'il pourrait trouver afin de rembourser mes dettes.
Je voulus protester, je n'y fis rien. Je voulus le jeter hors de chez moi mais cela n'aurait servit à rien. Alors je restais en arrêt devant cette dure vérité.
L'huissier, hésita à prendre une de mes toiles mais il se rabattit, pour l'instant, sur l'ancien logement d'Alicia.
- Non, s'il-vous plaît, pas celle-ci, je vous en prie.
- Je suis désolé monsieur, mais c'est un des seuls objets qui a de la valeur dans cette demeure, et, vu la taille de votre dette je ne suis pas sûr qu'il y en ait assez.
Malgré tous mes efforts, il décida de l'emmener et continua la bâtisse d'un œil critique. Observant chaque pinceau, chaque lampe, chaque meuble,... qu'il me restait. Au moment où il voulut entrer dans la salle de bain je le stoppai. Je lui expliquai que ma petite-amie était en train de prendre sa douche faisant entendre le son de l'eau qui coulait pour preuve. Il me dévisagea d'un air incrédule et reprit, sans rien ajouter, sa chasse aux trésors. J'avais effectivement demander à Alicia de s'enfermer dans la salle de bain et de faire couler l'eau afin que le visiteur ne la voit pas.
L'huissier repartit avec tous mes meubles, mes couverts, mes livres, mes toiles,... Et surtout, la peinture de la femme pour laquelle mon cœur bat. Après le départ de l'homme, je restai un instant immobile, cherchant comment je pourrai m'en sortir, lorsque, tout à coup, un cri se fit entendre. Le cri d'une femme, le cri d'Alicia !
Je courus jusqu'à la salle. Mon cœur accéléra. Que ce passait-il ? J'ouvris la porte à la volée. Et alors, je la vis. Je vis Alicia bouger. Je la vis bouger pour la toute première fois, mais aussi pour la dernière. J'aurais pu être heureux, j'aurais pu m'en réjouir si seulement la raison de ce fait n'avait pas été si horrible. Je voyais l'amour de ma vie, ma muse, ma lumière, s'effacer. Alicia était en train de mourir.
J'ai essayé de la retenir, de l'attraper mais je n'y arrivais pas, je passais au travers ! Je me retrouvais seul à sangloter sur le froid carrelage de ma salle de bain, tandis que retentissaient encore, dans tout mon être, ses derniers mots : « Je t'aime. »
Depuis ce jour, j'ai cherché à récupérer la toile, mais Alicia n'y était pas. J'ai cherché à la repeindre mais cela ne servait à rien. Elle avait disparu pour toujours.
Elle était morte.

"asses" -> "assez"
" je sentis mes membres s'engourdirent" -> "s'engourdir"
"j'avais acheter " -> "achetée"
"Ses yeux bleus turquoises semblaient me fixer" -> "bleu turquoise" quand l'adjectif de couleur est composé on n'accorde pas
"Lorsque je l'ai vu la première fois, j'en suis immédiatement tombé amoureux fou. " -> "avais vu" "étais tombé" le texte étant au passé, pour parler d'un évènement antérieur on utilise le plus que parfait.
"Pourtant, un tel talent aurait mériter " -> "mérité"
"Peur de fermé " -> "fermer"
"Je ne pouvait pas " -> "pouvaiS" attention, l'imparfait il faut savoir le conjuguer !
" de l'attirer au près de moi " -> "auprès"
"à quelques centimètre " -> "centimètres"
"Je m'étonnai qu'elle change si vite d'humeur." -> "étonnais" ici c'est de l'imparfait
"Je répétai cette question afin  " -> "répétais" idem
"Je pris la main de la superbe blonde, la baisait " -> "baisai"
" un nouvel éclat de rire retenti." -> "retentit"
"et toi tu es très charment" -> "charmant"
"elle repris un ton grave." -> "reprit"
"Je fermais les yeux." -> "fermai"
"Je ne voulait plus sortir de chez moi" -> "voulais"
"Un simple bout de papier imprimer" -> "imprimé"
"on a tamponné" -> "avait tamponné"
" a gribouillé" -> "avait gribouillé"
"objets de valeurs" -> "valeur"
"je n'y fit rien." -> "fis"
"une de mes toile mais " -> "toiles"
"qui à de la valeur" -> "a" attention c'est le verbe avoir !
"qu'il y en ai asses." -> "ait" subjonctif, "assez"
" tous mes effort" -> "efforts"
" Ouvris la porte à la volé. " -> "J'ouvris"
" à la volé" -> "volée"

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis une renarde. Les renards n'ont pas de nom, pas de prénom et ne peuvent pas écrire.



On a tous de la folie en nous, arrêtons de la cacher et devenons tous fous !!!


Dernière édition par Renarde82 le Lun 11 Nov - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby

avatar

Féminin Verseau Messages : 1454
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Dans un train, ou sur mon lit, ça dépend.
Humeur : Acqueuse ou vitrée peut-être ...

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Ven 1 Nov - 23:38

C'est très beau. Triste à la fin, mais j'aime beaucoup. Je suis encore trop imprégnée du texte (et peut-être aussi de mon travail de correction ^^) pour donner un avis plus développé. Peut-être que je donnerais un avis plus constructif plus tard sauf si quelqu'un d'autre m'ôte les mots de la bouche avant.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lullaby, la [fonction au choix : proxénète, mendiante, distributrice de biscuits périmés, apprentie chimiste, etc] aux multiples talents !

Et ici ma chaîne Youtube spéciale EN!
Revenir en haut Aller en bas
Renarde82
Déesse des cookies
avatar

Féminin Poissons Messages : 223
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : Bien au chaud dans mon grand terrier où il y a une pièce remplit de cookies.
Humeur : Si tu es gentil, tu as un cookie. Si tu es agressif, je te griffe.

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 9:46

Merci pour la correction :P

(Mais comment ça se fait que je fasse autant de fautes... )

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis une renarde. Les renards n'ont pas de nom, pas de prénom et ne peuvent pas écrire.



On a tous de la folie en nous, arrêtons de la cacher et devenons tous fous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby

avatar

Féminin Verseau Messages : 1454
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Dans un train, ou sur mon lit, ça dépend.
Humeur : Acqueuse ou vitrée peut-être ...

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 10:28

Mais de rien. ^^
Ps: tu peux dire à ton frère de lire ses MPs STP ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lullaby, la [fonction au choix : proxénète, mendiante, distributrice de biscuits périmés, apprentie chimiste, etc] aux multiples talents !

Et ici ma chaîne Youtube spéciale EN!
Revenir en haut Aller en bas
Renarde82
Déesse des cookies
avatar

Féminin Poissons Messages : 223
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : Bien au chaud dans mon grand terrier où il y a une pièce remplit de cookies.
Humeur : Si tu es gentil, tu as un cookie. Si tu es agressif, je te griffe.

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 10:33

Oki, oki. :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis une renarde. Les renards n'ont pas de nom, pas de prénom et ne peuvent pas écrire.



On a tous de la folie en nous, arrêtons de la cacher et devenons tous fous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby

avatar

Féminin Verseau Messages : 1454
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Dans un train, ou sur mon lit, ça dépend.
Humeur : Acqueuse ou vitrée peut-être ...

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 10:33

Merchi

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lullaby, la [fonction au choix : proxénète, mendiante, distributrice de biscuits périmés, apprentie chimiste, etc] aux multiples talents !

Et ici ma chaîne Youtube spéciale EN!
Revenir en haut Aller en bas
Caro-Shizu



Féminin Sagittaire Messages : 383
Date d'inscription : 30/10/2013
Localisation : Toujours entre deux boulots mais toujours du temps pour EN ;)
Humeur : Faire des câlins à tout le monde! *sort*

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 13:11

J'adore Ren! Je crois que c'est le texte que tu as écris que je préfère!
Les sentiments sont très forts et occupent l'espace. Ils permettent de rendre une simple histoire de peintre passionnante et pleine de vie. Je n'arrivais pas à décoller les yeux de ton texte qui m'avait attirée irrémédiablement. Je ne pouvais pas arrêter tant que je n'aurais pas fini. Le seul point que je trouve dommage est que sa mort reste très floue, enfin c'est un détail minime.
Bravo :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Sometimes, all you have to do is... let it go, and then it's all right."
Revenir en haut Aller en bas
Renarde82
Déesse des cookies
avatar

Féminin Poissons Messages : 223
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : Bien au chaud dans mon grand terrier où il y a une pièce remplit de cookies.
Humeur : Si tu es gentil, tu as un cookie. Si tu es agressif, je te griffe.

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 14:05

Merci !!!!!
Pour la mort, j'avais pas trop envie de dire clairement ce qui s'est passé même si on peut deviner que c'est le départ du tableau qui l'a fait disparaître, mais je suis d'accore que j'aurai peut être dus être plus claire.

Je relis mes erreurs :
-Mais punaise j'ai pas pu avoir écrit ça !
-J'étais sûr d'avoir corrigé ce mot.
-Mais...
-Arg !
-La prochaine fois je prends une journée pour tout corriger.
-Non ! J'ai mis un accent sur le "a" ! ! !
-Vous êtes sûr que c'est moi qui ai écrit ça ?
-Charmant avec un "e" ! Mais... C'est pas possible....
-Je pense que j'ai trafiqué mon texte pendant la nuit, j'ai pas pu faire ça éveillée.
-  Shocked  affraid  scratch   

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis une renarde. Les renards n'ont pas de nom, pas de prénom et ne peuvent pas écrire.



On a tous de la folie en nous, arrêtons de la cacher et devenons tous fous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Caro-Shizu



Féminin Sagittaire Messages : 383
Date d'inscription : 30/10/2013
Localisation : Toujours entre deux boulots mais toujours du temps pour EN ;)
Humeur : Faire des câlins à tout le monde! *sort*

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 20:23

Courage x)

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Sometimes, all you have to do is... let it go, and then it's all right."
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby

avatar

Féminin Verseau Messages : 1454
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Dans un train, ou sur mon lit, ça dépend.
Humeur : Acqueuse ou vitrée peut-être ...

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Sam 2 Nov - 21:08

XD Ren

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lullaby, la [fonction au choix : proxénète, mendiante, distributrice de biscuits périmés, apprentie chimiste, etc] aux multiples talents !

Et ici ma chaîne Youtube spéciale EN!
Revenir en haut Aller en bas
Renarde82
Déesse des cookies
avatar

Féminin Poissons Messages : 223
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : Bien au chaud dans mon grand terrier où il y a une pièce remplit de cookies.
Humeur : Si tu es gentil, tu as un cookie. Si tu es agressif, je te griffe.

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Lun 11 Nov - 11:01

Merci Caro, ça fait du bien d'être soutenue dans ce genre d'épreuve x)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis une renarde. Les renards n'ont pas de nom, pas de prénom et ne peuvent pas écrire.



On a tous de la folie en nous, arrêtons de la cacher et devenons tous fous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Iskupitel

avatar

Masculin Cancer Messages : 612
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : En haut d'un arbre, caché par des montagnes de sucre
Humeur : Comme un paresseux.

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Lun 11 Nov - 19:30

Allez, fêtons mon retour après ce week-end de trois jours par un petit commentaire à mon renard préféré :3

Alors, pour commencer, j'aime beaucoup le titre, parce qu'on en parle pas assez mais que celui-ci est très agréable et lire, et en y posant mes yeux j'ai déjà envie de dévorer les lignes qui vont suivre.
Et pour dévorer, j'ai dévoré ! Les phrases sont fluides et le vocabulaire bien adapté. Comme l'a dit Caro, la mort reste un peu floue et on aurait pu s'attendre à mieux de ta part, Espy :P
J'ai adoré, je veux d'autres textes comme ça :3

------------------------------------------------------------------------------------------------
Vive l'ASM !
Revenir en haut Aller en bas
Renarde82
Déesse des cookies
avatar

Féminin Poissons Messages : 223
Date d'inscription : 05/10/2013
Localisation : Bien au chaud dans mon grand terrier où il y a une pièce remplit de cookies.
Humeur : Si tu es gentil, tu as un cookie. Si tu es agressif, je te griffe.

MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   Lun 11 Nov - 21:25

Oui ! ! ! Merci frèro, je crois que je voulais écrire autrement la fin au début, mais vu que je regardais la télé j'ai du oublier...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je suis une renarde. Les renards n'ont pas de nom, pas de prénom et ne peuvent pas écrire.



On a tous de la folie en nous, arrêtons de la cacher et devenons tous fous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Grand Amour Est Une Peinture [TP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: