Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TP]Cette nuit où tout avait changé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lara Walker



Féminin Bélier Messages : 83
Date d'inscription : 21/10/2013
Localisation : Quelque part dans la montagne de livres, là...
Humeur : Quelqu'un a du chocolat ?

MessageSujet: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   Dim 10 Nov 2013 - 9:56

Salut à vous, nocturniens ! :D Voici une petite nouvelle que j'ai écrite il n'y a pas longtemps... Bonne lecture ! (J'espère !) :P 



Cette nuit où tout avait changé…


       J’avais toujours cru que tout ceci serait éternel. Un rêve comateux et tragique, dans lequel tout se perdrait, se mélangerait en un amas sombre et confus qui serait le décor raté d’une pièce de théâtre répétée sans fin. Un décor tellement grotesque, et pourtant éternellement présent.
       Je me fichais de autres, de leur malheur, de leur cupidité, de ces multiples failles qu’arboraient leurs masques soi-disant si soigneusement forgés. De vagues morceaux de terre cuite, fissurés, difformes et arrosés de peinture pour donner un aspect agréable à leurs yeux, tellement pathétique aux miens.
       Oui, voici ce que je voyais, quand mes yeux désabusés rencontraient ces vies misérables, qui survivaient en s’accrochant désespérément à cette marche à suivre, ce scénario usé et terne qui même après des millénaires continuait de se rejouer, de se répéter en un tintamarre infini qui me rendait sourde. Sourde de pensées, sourde de sentiments. Sourde d’existence.
       La vie était un carnaval d’ennui, une clameur indistincte, un océan de désespoir dans lequel ces figurants s’acharnaient à se débattre pour subsister. Mais cette chose que l’on nommait « ma » vie avait-t-elle un sens ? Cette question était en moi depuis toujours, et depuis toujours  ma réponse était « non ». C’est pourquoi, je laissais les autres s’acharner à ne pas perdre pied, et je lâchais prise, je m’abandonnais au courant pour qu’il m’emporte où il le souhaitait, du moment que ce soit loin de cette absurde comédie.
       Cependant, j’étais toujours là, regardant ce spectacle risible, contemplant ces si innombrables et familières fissures, qui dessinaient des motifs que je ne pouvais pas comprendre. Sans doute étais-je de trop, on m’avait oubliée lors de la répartition des rôles, ou bien avait-on jugé que j’étais sans intérêt. Je l’étais d’ailleurs. Si seulement tout ceci pouvait prendre fin, si seulement cette gigantesque mascarade pouvait s’arrêter, ne serait-ce qu’un instant pour me laisser respirer, pour me laisser entendre la mélodie du monde sans avoir ce brouhaha incessant et insupportable, gâchant tout ce que ce qui m’entourait pourrait avoir de beau. Mais non, le rien a changé le tout, alors que le tout aurait dû dominer le rien. Et je me trouvais toujours là, regardant sans y participer ce ballet destructeur, passive.
       «Cette chose que l’on nomme « ma » vie a-t-elle un sens ? »
       Même alors que j’étais dans cet état, je me posais cette question. Elle avait au final guidé tout mon passage à l’écart de cette scène. Mais cette fois-ci, j’y trouvais une réponse. Un réponse toute simple, idiote même, mais qui me convenait. J’aurais aimé la partager, mais elle ne correspondait qu’à moi. Et quand bien même quelqu’un aurait été en mesure de croire en cette révélation, je n’aurais pas eu la force de prononcer un seul mot. C’était ironique, lorsque j’avais enfin trouvé quel était mon rôle, je devais me désister. Ç’aurait été beaucoup plus simple si on me l’avait dit dès le début… Mais il faut croire que malgré leurs années d’expérience, ils ont encore des choses à revoir, les scénaristes…
       Je me forçais à garder les yeux ouverts. C’était mon dernier acte, il fallait que je tienne mon office jusqu’au bout. Et j’étais contente, car mon masque était mon visage. Au final, il était strié de rouge, formant les mêmes dessins que les fissures, ces motifs dont la signification m’échappait. Mais j’étais quand même moi, et cela me tira un sourire. J’étais moi. J’avais une identité. Un rôle. J’étais…
       En un dernier souffle, je fermais mes paupières, pied-de-nez à cette pièce de théâtre dont je me fichais, car au final elle ne m’avait jamais intéressée malgré mon rôle… Ainsi, dans cette nuit où tout avait changé, je me fis finalement emporter par une vague plus forte que les autres, peut-être vers une autre comédie, où j’aurais cette fois un rôle bien défini…
       « Mais une pièce de théâtre n’a de raison d’exister que s’il y a des gens pour l’observer…»



Alors ? :P

Tu n'avais pas encore eu le droit à ce cadre n'est-ce pas ^^. Et bien voilà c'est officiel, tu as fait des fautes !
"aurait du " -> "dû"
"quelqu’un aurait été dans la mesure " -< "quelqu’un aurait été en mesure "
"C’aurait " -> "Ç’aurait "
" ou j’aurais cette fois un rôle bien défini…" -> "où"

------------------------------------------------------------------------------------------------
On avance toujours plus vite quand on a un bus à atteindre...

La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence
Serge Gainsbourg

Folitude Powaaaa !! Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby

avatar

Féminin Verseau Messages : 1454
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Dans un train, ou sur mon lit, ça dépend.
Humeur : Acqueuse ou vitrée peut-être ...

MessageSujet: Re: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   Dim 10 Nov 2013 - 16:10

Que dire ? C'est très beau, j'aime l'analogie avec la pièce de théâtre. Désolée, je vois pas de défaut. A moins que justement l’absence de défauts soit un défaut. Oublie, ton texte relève du génie.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lullaby, la [fonction au choix : proxénète, mendiante, distributrice de biscuits périmés, apprentie chimiste, etc] aux multiples talents !

Et ici ma chaîne Youtube spéciale EN!
Revenir en haut Aller en bas
spartanne



Féminin Gémeaux Messages : 1
Date d'inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   Lun 11 Nov 2013 - 13:32

tres beau j adore
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby

avatar

Féminin Verseau Messages : 1454
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Dans un train, ou sur mon lit, ça dépend.
Humeur : Acqueuse ou vitrée peut-être ...

MessageSujet: Re: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   Lun 11 Nov 2013 - 13:46

Désolée de squatter mais heu spartanne, tu peux aller te présenter stp ? http://www.encre-nocturne.com/f21-presentations
Et as-tu lu le règlement ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lullaby, la [fonction au choix : proxénète, mendiante, distributrice de biscuits périmés, apprentie chimiste, etc] aux multiples talents !

Et ici ma chaîne Youtube spéciale EN!
Revenir en haut Aller en bas
Popiannacross
Sage et psy officielle d'EN
avatar

Féminin Poissons Messages : 112
Date d'inscription : 11/11/2013

MessageSujet: Re: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   Lun 11 Nov 2013 - 16:39

C'était ...whao !! Je ne sais pas si j'ai faux mais je vois là un suicide et l'analogie avec le théâtre ... juste chapeau !! Rien à dire !! En plus tu m'as donné envie d'écrire !! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Caro-Shizu



Féminin Sagittaire Messages : 383
Date d'inscription : 30/10/2013
Localisation : Toujours entre deux boulots mais toujours du temps pour EN ;)
Humeur : Faire des câlins à tout le monde! *sort*

MessageSujet: Re: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   Lun 11 Nov 2013 - 19:04

Bon ben c'est magnifique! Je ne peux que te dire bravo :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Sometimes, all you have to do is... let it go, and then it's all right."
Revenir en haut Aller en bas
Lara Walker



Féminin Bélier Messages : 83
Date d'inscription : 21/10/2013
Localisation : Quelque part dans la montagne de livres, là...
Humeur : Quelqu'un a du chocolat ?

MessageSujet: Re: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   Mar 12 Nov 2013 - 16:43

Un graaaaaaaaand merci à vous toutes !  

Lullaby : Merci beaucoup pour tes compliments et pour la correction !!! :P Je ne suis pas sûre que ça relève du génie, et j'ai l'impression que mon texte est bourré de défauts... Embarassed Ca me fait très plaisir que tu aies apprécié ce texte ! cute 

Spartanne : Merci beaucoup ! Mais Lullaby a raison, tu dois d'abord aller te présenter ! :p

Popiannacross : C'est à moi de te remercier ! :-D: Suicide, meurtre, moi-même je ne sais pas... J'aime laisser vivre mes textes, leur donner de l'autonomie, et garder une place pour l'imagination du lecteur... Parce qu'elle est, à mes yeux, autant importante que celle de l'écrivain ! :ouioui:(J'adore les textes qui laissent rêveurs... Même si là il s'agit d'une mort ^^'') Tant mieux si l'analogie t'as plu, j'avais peur que ça fasse trop cliché et déjà-vu... Bonne écriture, alors !  

Caro : Un gros merci accompagné d'un câlin !  

Ca m'a fait très plaisir que cette nouvelle vous ait plu !! Encore une fois, merci ! :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
On avance toujours plus vite quand on a un bus à atteindre...

La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence
Serge Gainsbourg

Folitude Powaaaa !! Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TP]Cette nuit où tout avait changé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TP]Cette nuit où tout avait changé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: