Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ah, la musique (06/2012)

Aller en bas 
AuteurMessage
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Ah, la musique (06/2012)   Sam 13 Oct - 14:47:01

une petite "nouveauté", mais on comprendra bien ce que je veux dire quand je dis que je n'écoute que du "classique"
plus sérieusement, (maintenant je le fais sur moi-même; que vais-je devenir?) je n'aime pas trop "trace"

Ô toi, mon saint Violon, tu me réjouis le cœur,
Mon amour délivré t’est alors destiné,
Tu es mon cœur, mon moi, tu offres le bonheur
À ma misérable personne, dévouée.

Celle-ci te considère autrement que du bois,
Oui, tu es bien son âme, mon âme étant ton bois,
Et tes vibrantes cordes font sonner avec grâce
Ton son si mélodieux, qui me laisse une trace.

Trace de la vie, marquée par toutes ces notes,
Je suis ton protecteur, je suis ton heureux hôte,
Et je peux bien en jouir : tous les jours tu radotes.

Le travail incessant nous permet d’engendrer,
Ensemble et heureux, une musique passionnée,
Qui comble mon bonheur, et de m’émerveiller.

correction par Titi:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Ragne



Masculin Sagittaire Messages : 654
Date d'inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: Ah, la musique (06/2012)   Mar 8 Mai - 14:25:24

Un sonnet qui a 6 ans. C'est long six ans de silence. Je viens donc dire ici que j'ai lu.
L'auteur ne le saura jamais et ne verra probablement jamais mon retour alors je ne gloserais pas.

Je trouve le début assez élegant, les deux dernières strophes m'ont laissé plus sceptique. Mais il y a des sons, l'intention, le tempo et le pittoresque de la sincérité profonde. On trouve dans tes mots un peu de Hendel, de Vivaldi, de Litz, de Strauss... qui offre un bel écrin a ton texte. Héritage amoureux d'une musique vraiment aimé.

Ce n'est pas un grand texte. Mais c'est un beau texte pour l'aveu si honnête d'un amour forcené.

Voilà petit texte je t'ai arraché à ta gangue de silence. Retourne chanter tes trilles amoureuses loin des yeux mais près du coeur
Revenir en haut Aller en bas
 
Ah, la musique (06/2012)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: