Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Défi à dix maux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Défi à dix maux.   Lun 10 Mar 2014 - 12:31


Voici le défi que je vous propose, après avoir jeté un oeil à cette section.?

Que diriez vous de tenter d'écrire un texte sous contraintes?

1/ le texte ne devra pas dépasser les quarante lignes.
2/ le texte devra contenir les mots suivants: ornithorynque, bouilloire, lampadaire, escarpin, Ouzbékistan, sanglant, tendresse, psychopathe, peluche, brouette.
3/ Il est interdit de placer ces mots les uns à la suite des autres. On peut en tolérer deux dans la même phrase par exemple, mais cela doit garder un sens.
4/ Le texte doit avoir un sens et raconter quelque chose.
5/ Les mots utilisés devront être écrits en rouge et en gras dans votre texte.


A vos claviers!
Revenir en haut Aller en bas
Midnight
Mangeuse d'enfants
avatar

Féminin Capricorne Messages : 535
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : L'astéroïde B613
Humeur : Flivoreuse

MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Lun 10 Mar 2014 - 12:58

Si tu aimes ce genre de textes avec contraintes, je te conseille d'aller jeter un coup d’œil aux papillonages !
http://www.encre-nocturne.com/f120-papillonages
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Lun 10 Mar 2014 - 13:53

C'est vrai, je n'avais pas vu cette catégorie. Bon bah on repassera pour le défi alors. Je trouverai autre chose à proposer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Midnight
Mangeuse d'enfants
avatar

Féminin Capricorne Messages : 535
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : L'astéroïde B613
Humeur : Flivoreuse

MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Lun 10 Mar 2014 - 14:14

Mais ne t'inquiète pas, c'est intéressant d'avoir des mots imposés par quelqu'un d'autre, et de voir le différentes choses qu'on peut faire avec ! Je pense que ce défi à légitimement sa place ici !
Revenir en haut Aller en bas
Orelian

avatar

Masculin Verseau Messages : 263
Date d'inscription : 20/10/2012
Humeur : Tranquille

MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Lun 10 Mar 2014 - 19:23

Je me lance au défi :la:

C'était lors d'un raid sanglant en Ouzbékistan. Mon unité devait alors repérer un dangereux psychopathe, qui correspondait aux témoignages du tueur que l'on traquait. Le tueur le plus dangereux qu'on ait eu à débusquer à l'époque. Ironiquement, le peuple l'appelait le Bébé Fermier...
À vrai dire, c'était plutôt justifié ; sa signature - si on peut appeler ça une signature... - consistait à présenter sa victime en morceaux dans une brouette, et par dessus le tas de chair, toujours un ours en peluche. À l'époque, on n'avait bien aucune idée de ce que cela pouvait dire. Et ce n'est qu'une fois en face de lui que nous l'avions découvert.
Le raid se déroulait a Chimbay, où sa dernière brouette avait été trouvée à la lumière d'un lampadaire, sous la nuit. Apparemment, un témoin avait eu le temps de l'interpeller juste après qu'il avait déposé son chargement et, pris par la fuite, il avait perdu un escarpin noir...
Quoiqu'un peu désorienté par l'indice, je ne pouvais imaginer une femme derrière tout cela. Pourtant, il avait fallu m'y résoudre. Mes coéquipiers et moi-même nous étions mis à sa poursuite, et c'est seulement quelques minutes plus tard que nous l'avions piégée. Bien trop facilement. J'avais l'impression que tout cela n'était qu'une comédie, un peu gore fût-elle. Tout était aussi compliqué que le mot ornithorynque, du haut de mes 23 ans, de mon insouciance de jeune recrue. Pourtant, les autres semblaient tout comprendre...
Ils l'encerclaient, mais ne l'approchaient pas. La femme, jeune, se tenait fixe. Elle avait un regard rempli de tendresse.

Est-ce que...

Le plus étrange, dans tout cela, c'était que je n'arrivais pas à la regarder sans que mon cerveau ne se transformât en bouilloire, surtout quand elle avait commencé à chanter. Elle paraissait nous appâter par sa beauté et sa voix, comme une de ces sirènes qui...

Je compris. La peluche, la brouette, tout.

Mes camarades l'avaient compris depuis longtemps, mais ne pensaient plus qu'à l'admirer, tandis qu'elle les dévorait de son charme démoniaque. Un charme qui n'avait rien de terrible, avant un traumatisme qui remontait sûrement à l'enfance. Quelque chose qui aurait pu l'affecter au plus haut degré, au point de l'amener à se venger de sa vie, et de celle des autres.Son innocence avait été mangée par un démon, alors elle mangeait l'innocence des autres.
Pourtant, on ne pouvait se résoudre à voir la cruauté en elle. Elle n'était qu'une victime de la perversité du monde, pauvre et dépourvue d'humanité dès le plus jeune âge...

Cependant, comme elle allait tuer l'un des nôtres, je dus l'éliminer.

------------------------------------------------------------------------------------------------

alt : signature Orelian

Tous mes textes sont sous copyright (me demander pour une utilisation quelconque).
Je demande à ce qu'ils ne soient pas modifiés directement par les chasseurs de fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Lun 10 Mar 2014 - 21:19

Défi relevé ^^ Bravo. Quelqu'un d'autre veut tenter?
Revenir en haut Aller en bas
Medee

avatar

Féminin Vierge Messages : 433
Date d'inscription : 12/10/2013
Localisation : Valhalla
Humeur : Do you see me?

MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Dim 23 Mar 2014 - 3:31

Bonjour/ Bonsoir!!!! J'ai décidé de relever le défi moi aussi Wink

La bouilloire sifflait dans le silence. Elle était belle, allongée ainsi. On aurait dit qu'elle dormait. Je regardais avec tendresse son corps nu et froid. Je tendis la main vers elle, frôlant de mes doigts sa peau si douce. Je l'avais aimée, cinq minutes certes, mais je l'avais tout de même aimée. En allant éteindre le feu et faire cesser ce bruit infernal qui emplissait la cuisine, je donnais un coup de pied à quelque chose qui traînait sur le sol. Un escarpin, un de ceux qu'elle portait hier soir, ce qui me fit sourire. Comment une chose aussi petite pouvait faire autant de mal ? La femme souffrait le martyre dès qu'elle les chaussait, et il suffit qu'elle marche sur le pied de quelqu'un d'autre pour qu'il hurle de douleur. Je me servis une petite tasse de thé, « Plaisirs d'Ouzbékistan », comme il était écrit sur la boîte. Le goût était affreusement amer, et je jetais de dépit le tout dans l'évier. J'observais une dernière fois mon œuvre, cet ultime chef-d’œuvre sanglant à souhait, puis je sortais.
La nuit était sombre, mais heureusement, un lampadaire éclairait la ruelle. Je me dirigeais lentement vers une rue plus fréquentée, et rentrais chez moi. La décoration était simple ici, la seule originalité résidant dans la mise en valeur d'un ornithorynque empaillé que j'avais eu la chance d'acheter à un antiquaire du coin. Je caressais doucement la bête puis montais dans ma chambre avec un sentiment de devoir accompli. Un son de métal se fit entendre au-dehors. En jetant un coup d’œil par la fenêtre, j'eus le bonheur de voir mon voisin charger du bois dans sa vieille brouette. Je secouais la tête et allumais la télé. « Le psychopathe de la cinquième a encore frappé cette nuit, nous demandons à toutes les jeunes femmes de faire attention... » J'éteignais aussi sec. Je n'aimais pas le surnom que les médias m'avaient donné. J'aurais préféré quelque chose de plus théâtral. Dépité, je serrais ma peluche, un petit chien borgne, et m'endormis.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"L'amour éternel a été inventé quand l'espérance de vie était de 35 ans" (anonyme)Twisted Evil

Vive le Droit!!!! :la:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Dim 23 Mar 2014 - 7:27

Défi réussi! ^^
Revenir en haut Aller en bas
VaeVictis

avatar

Féminin Poissons Messages : 44
Date d'inscription : 28/03/2013

MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Mer 25 Nov 2015 - 10:47

J'ai retrouvé ça dans mes brouillons, donc pourquoi pas le poster ^^
J'étais vachement dans le dramatique et le chagrin mon dieu

Ses grandes prunelles le fixaient. D'un chocolat à la teinte fade, ses iris immenses semblaient pénétrer son âme. Elle cligna des yeux. Ses longs cils se déposèrent durant une fraction de seconde sur ses pommettes, laissant entrevoir le battement d'ailes délicat d'un papillon. Elle toucha d'un doigt distrait les cernes violets qui parsemaient ses paupières; c'était un geste machinal, et bien qu'Elle sache pertinemment que les tâches bleutées ne disparaîtraient jamais, sa main continua de parcourir sa peau. Cette dernière n'aurait pu être plus pâle, ni plus belle. En dépit de la fatigue évidente effaçant d'un peu ses traits, Elle restait resplendissante. Telle une poupée de porcelaine. Elle se pencha vivement, et déposa un baiser sur  l'ornithorynque empaillé qu'Elle fixait si intensément. Les émotions qu'Elle ressentait pour cette animal qui n'en était plus un étaient indescriptibles; jamais au grand jamais son coeur n'avait battu pour un autre objet que celui ci. L'art ne trouvait aucun écho dans son âme, pas plus que la compassion ni la pitié. Mais lorsque son regard croisait celui, placide, du petit mammifère aquatique, un flot d'émotions la submergeait. Oh, il faisait pourtant peine à voir : en essayant de vernir son bec, Elle avait accidentellement déposé moultes peluches de laine dessus; quelques années plus tard, Elle le serrait dans ses bras lorsque son premier bobo entacha la perfection de sa peau d'albatre. Le pelage de l'animal avait donc un aspect sanglant, et une odeur qui frisait celle de la pourriture. Cela l'importait peu.
Elle le tourna et le retourna entre ses doigts fins, la lumière crue du lampadaire faisant briller la pelisse terne de son ami de toujours. Sa vie avait toujours été semée d'embûches, et bien que sa volonté de s'en sortir soit inépuisable, Elle était née avec un défaut que jamais Elle ne pourrait rectifier : son esprit était différent de ceux des autres. Plus lent, plus brumeux. Aucun mot ne parvenait à dépasser la limite de ses lèvres, aucun son ne sortait de sa gorge si ce n'était de longs et rocailleux grognements. A force de vivre dans l'exclusion, ce même esprit avait imaginé des histoires toutes plus rocambolesques les unes que les autres; toutes lui semblaient légitimes et véridiques. L'animal avait, dans sa tête, une double vie d'agent secret. Comme Elle, il ne parlait pas, et comme Elle, il se pouvait qu'il soit vivant. Sa vie d'ornithorynque se partageait alors, selon sa propriétaire, entre de longues chevauchées dans les plaines mongoles, missions dangereuses en Ouzbékistan, et chasse aux grenouilles psychopathes. Une existence palpitante, perdue dans les rêves du plus profond de la nuit. Ce soir, cependant, Elle ne rêverait pas, ne dormirait pas. Il était déjà tard, et elle n'avait trouvé d'autres lieux que son amie de toujours pour l'accueillir : la rue. Cette dernière ne semblait jamais vouloir la laisser partir, tenant trop à Elle pour lui offrir la chaleur d'une maison. Presque avec tendresse, les trottoirs soutenaient inlassablement ses pas, se taisant lorsqu'Elle les empruntaient. Doucement, Elle s'assit, les talons tapotant contre une bouche d'égout. Quel âge avait-elle ?

Une nuit, son ornithorynque lui avait sauvé la vie. Sa mémoire était confuse, Elle n'avait jamais été très lucide. En fermant ses grand yeux, Elle arrivait toutefois à reconstituer quelques éléments de la scène, aussi flous soient-ils. Le son d'unebrouette raclant le sol, un rire étrange, toujours la rue. Un monsieur, quelque part, faisant face à la lune ronde comme un ventre de chaton. Il avait essayé de lui voler son ami, son mammifère sanguinolent. Alors, Elle avait crié. Encore et encore, de sa voix fluette, de ses grognements gutturaux. Son ornithorynque avait utilisé ses dons d'agent secret, et avait averti la police. Ils l'avaient reconnue, l'avaient envoyée chez ses parents. Ha. Son esprit simple n'avait pas tout compris. Elle serrait l'animal empaillé comme si sa vie en dépendait, mais Elle n'avait pas tout compris. Chez Elle, oui, chez Elle, Elle s'était assise à la grande table de la cuisine, celle étant encore d'un pouce trop haute. Sa mère lui parlait lentement, en articulant de manière exagérée. Sa voix recouvrait à peine le bruit de la bouilloire. Elle ne se souvenait plus de ce que maman avait dit, mais Elle lui avait préparé une infusion de camomille, pour la réchauffer. Sa petite main d'albâtre avait fait boire son ornithorynque avant elle, par politesse. Cela n'avait pas plu à sa mère. Un regard désolé, et la porte qui se referme, tandis qu'Elle était de nouveau dehors. Elle entendait les escarpins de sa mère claquant contre le carrelage, de l'autre coté de la porte. Oui, son ami lui avait sauvé la vie, apparemment. Au moins maintenant savait-Elle sait que la maison ne lui était pas destinée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   Mer 25 Nov 2015 - 21:58

Vu que celui dont il ne faut pas prononcer le nom à supprimer son compte, je profite de ma casquette d'administrateur pour te féliciter et te dire que tu a relever le défi avec brio.^^
Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défi à dix maux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi à dix maux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis-
Sauter vers: