Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Silence de la révolte [TP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4801
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Le Silence de la révolte [TP]   Jeu 12 Juin - 19:27



Ce texte est le premier de ma série de très courtes nouvelles, ayant pour thème le courage. ^^
Vous avez ici le Texte 2 → Vivre envers et contre tous et le Texte 3 → Ivre de vent
PS. Les deuxième et troisième textes ne sont pas les suites de celui-ci, mais deux histoires complètement différentes. ^^


→ Musique associée  :D 


Inspiré d'un rêve.



Le Silence de la révolte




Seuls restent le silence et le vide. Ce vide qui chaque jour nous engloutit, nous fait disparaître petit à petit.
Qui, ici, sait éprouver un sentiment ?
Personne.
Voilà ce que vous avez fait de nous.





     Nous sommes placés en cercle, autour du bassin, pareil à un gouffre sans fond. L'eau noire et lourde me paraît aussi stagnante que la boue, aussi opaque que la nuit. Aussi froide que ce vent de givre qui fait voler nos cheveux et écorche nos joues. En contrebas, au centre du bassin, là où le sol de pierre remonte pour former une petite île battue par le clapotis, se tiennent les deux arbitres. La femme – j'oublie toujours son matricule – lance un numéro et jette un poids à l'eau, à quelques mètres du bord où nous sommes postés. Je jette un regard en coin vers mon voisin. Tendu comme un arc, celui-ci serre les mâchoires. Il porte le numéro suivant, il n'a plus que quelques minutes de répit.

     Nous connaissons le jeu. Il est tout aussi facile d'y gagner gros, que d'y perdre la vie. C'est un jeu d'hiver, puisque l'été, la chaleur nous le rendrait trop agréable. C'est un jeu qu'on aime pour son défi silencieux, pour son danger sous-jacent. Ou du moins, c'est pourquoi je pense que certains l'apprécient. Pour moi, bonne nageuse sans prétention, mais aux poumons trop faibles, il signifie surtout la morsure du froid, l'étreinte puissante de l'eau, le noir complet qui règne dans les profondeurs, et cette peur qui étouffe le cerveau après avoir brûlé les poumons.

    C'est sans doute la même chose pour mon voisin, mais en pire. Lui nage comme un chien : mal, avec ridicule, mais animé par cette rage frénétique qui le maintient à la surface et garde la mort à distance. Je détaille ses cheveux noirs hérissés sur sa tête, ses yeux en amande fixés sur l'eau en contrebas, sa peau hâlée. Je n'éprouve rien de particulier pour lui, juste une sorte d'affection diffuse. Cela fait plusieurs années qu'il se place systématiquement à côté de moi pendant les jeux. Nous échangeons des regards, plus rarement des sourires. Nous ne savons rien l'un de l'autre ; je ne connais ni son matricule ni le numéro de sa couveuse. C'est  à peine si j'ai déjà entendu sa voix ; il faut dire qu'ici-bas, il ne nous est jamais demandé de parler.
     Tout en étant encore loin de l'être, il est sans doute ce qui se rapproche le plus d'un ami.

     – Numéro douze ! braille l'arbitre.
     Il prend une inspiration haletante et ses yeux me cherchent. Nos regards se croisent, et tout ce que je lis dans le sien est la peur, la peur, la peur. Je hoche la tête imperceptiblement. Bonne chance. Tu t'en sors toujours ; pourquoi cela serait-il différent aujourd'hui ?

     En bas, l'arbitre choisit un des poids les plus légers – elle sait que les compétences natatoires du garçon brun et trapu sont plus que limitées.

     Sauf qu'elle le lance tout près du bord, juste sous nos pieds. Là où le bassin est le plus profond. Plusieurs mètres, je ne sais pas exactement. Le poids éclabousse la paroi froide et brute, puis coule à pic, jusqu'à atteindre la zone que la lumière n'atteint jamais, où seule existe l'obscurité.
Le garçon paraît se changer en pierre un bref instant. Frappé de plein fouet par l'impossibilité de ce qu'on lui demande d'accomplir. Il finit par se redresser, et plonge.

     Je n'essuie pas l'eau qui vient d'être projetée sur mon visage, je ne me penche pas. Surtout pas ! Nous ne devons jamais exprimer ouvertement nos émotions, ni faire étalage de sensiblerie. Alors je fais imperceptiblement basculer mon poids vers l'avant, et, les paupières à demi baissées, fixe la surface noire et miroitante.

     Silence.

     Silence toujours.

     Au bout de quelques secondes, plusieurs bulles éclatent à la surface. Elles sont seules à remonter. Mon cœur commence à s'emballer ; c'est étrange, car rien ne me paraît insurmontable dans l'idée que le garçon soit mort.
Je n'aurais plus à tenter de camoufler mes sourires lorsqu'il éclate de rire en réaction au ridicule d'un autre enfant. Pas pour se moquer, non, il est trop candide pour cela. Juste pour tenter de repousser, l'espace d'un instant, la solitude, le silence de notre vie. Pour partager un rayon de joie avec nous autres, pauvres ombres bien incapables d'exprimer la nôtre.

     Je n'aurais plus à lui retourner un regard vide, ce même vide qu'il voudrait tant combler, pour m'éviter les punitions des éleveurs, qui ont à cœur de piétiner la moindre bribe d'amitié, de déchirer le moindre lien qui pourrait se tisser entre nous. Lui se fiche des punitions : pendant une heure la douleur le prend ; puis il recommence à promener sa sympathie derrière lui, à la manière d'un étendard.

     Espoir des enfants, grand échec des éleveurs.

     Oui, mon existence sera bien plus tranquille sans lui.
Personne n'ira le chercher au fond de l'eau ; nous avons déjà vu la même scène se jouer de nombreuses fois. Nos éleveurs appliquent à la perfection la règle gravée sur toutes les portes des couveuses : Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts.

     Leur but est sans doute de faire de nous une élite, de conserver les plus forts, et de les aiguiser jour après jour, de les tailler pour en faire des diamants, froids, inhumains et indestructibles. Cela ne me surprendrait pas qu'ils aient des quotas de disparus à atteindre chaque mois.

     Je ressens le silence comme jamais auparavant. Il entre en moi, étire ses filaments translucides, me glace le cœur et les pensées.

     Le garçon ne remonte vraiment pas. Je ne crois pas que cela me touche.


     Alors bon sang, pourquoi est-ce que je plonge ?



------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]


Dernière édition par La Lapine Cornue le Sam 16 Sep - 16:20, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Jeu 12 Juin - 19:39

Ton récit est très émouvant et original; je me suis bien imaginé la scène et la musique que tu fournis colle parfaitement.
La fin est inattendue et ouverte, j'ai bien aimé ce point-là.
Il est prenant et bien écrit; et ne comporte que quelques infimes fautes:
Seul restent => Seuls restent.
Étalage de sensiblerie => Étalage de sensibleries (Vu qu'il y en a plusieurs, à moins que je ne me trompe)

Bravo pour ce texte. :)
Revenir en haut Aller en bas
lovelyrosella

avatar

Féminin Scorpion Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Localisation : Quelque part entre la realite et mes reves

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Ven 13 Juin - 10:59

Oh c'est trop beau ! *__* 
Bon, t'as de la chance que tes rêves t'inspirent si bieb ! :p. C'est un super récit. Un style toujours irréprochable, des images saisissantes (genre vers la fin, j'ai adoré celle du silence *__*). :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Libre est la race des poètes" Démosthène.





Revenir en haut Aller en bas
Meredith Epiolari

avatar

Féminin Balance Messages : 559
Date d'inscription : 14/01/2014
Localisation : Un peu plus loin sur la droite
Humeur : Malade de trucs inavouables

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Ven 13 Juin - 15:06

On voit tout de suite que c'est inspiré d'un rêve parce qu'il y a cette espèce de cruauté tordue qui frappe sans raison et qu'on ne pourrait que difficilement imaginer dans la réalité x)
En tout cas, j'ai trouvé ça cool :la:
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4801
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Dim 15 Juin - 17:32

Far : merci beaucoup  cute Ma soeur déteste cette chute, elle veut absolument que j'écrive la suite... Vais-je me laisser convaincre ?
Après tout, le rêve ne finit pas là...  rire2 

* au fait, merci pour les fautes ^^ pour sensiblerie, je vois ça comme un sentiment, genre la sensibilité, alors dans la phrase, je vais laisser ça comme ça...

Yo : merci   

Meredith : bah le principe est le même qu'une dystopie, quoi...  :-D: Je vis des livres en dormant, c'est génial ça !!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Midnight
Mangeuse d'enfants
avatar

Féminin Capricorne Messages : 535
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : L'astéroïde B613
Humeur : Flivoreuse

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Dim 15 Juin - 18:10

J'aime beaucoup, tu as une plume très agréable !
On est saisi par la dureté de cette vie qu'on comprend pourtant très mal, par la relation qu'ils ont tissé en silence et la force fragile (tutafeh) des deux personnages. Bravo !
Et tu as de la chance de faire des rêves aussi précis !
Revenir en haut Aller en bas
Tom

avatar

Masculin Balance Messages : 132
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : in a yellow submarine
Humeur : Can't take my eyes off of you ~

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Dim 15 Juin - 19:16

N'écris pas la suite, ce texte est parfait ~
J'ai adoré pour cette ambiance glacée, sombre, c'est beau, ce n'est gâché par rien et on frissonne.
Well done :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le mouton oui ou non a-t-il mangé la fleur ?

I wanna be the minority ~ Green Day
Revenir en haut Aller en bas
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1794
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Mer 18 Juin - 10:12

Je m'ennuyais, je cherchais un truc à lire et je suis tombé sur ça.
J'adore, vraiment, l'atmosphère est retransmise à la perfection, certaines phrases sont très belles, et terribles en même temps.
Très honnêtement, pendant pratiquement toute la lecture de ce texte j'ai eu l'impression de lire un livre, un vrais, écrit par un auteur connus.
et ça m'a bizarrement fait penser au livre Enclave.
Pour conclure c'est un très bon texte, continue comme ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Void

avatar

Masculin Vierge Messages : 187
Date d'inscription : 25/05/2013
Localisation : Partout et Nul part

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Mer 18 Juin - 11:35

Alors moi je suis pas d'accord avec Tom !!
Enfin... seulement pour le moment ou il dit qu'il veux pas de suite :3
Excellent comme texte, félicitations Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
“Parle sans savoir, on te croira sot ;
Parle en sachant, on te croira vaniteux ;
Tais-toi, on te croira sage.” -Vieu proverbe Asiatique

“Petit est le nombre de personnes qui voient avec leurs yeux et pensent avec leur esprit.” -Albert Einstein

“Les poignards qui ne sont pas dans les mains peuvent être dans les paroles.” -William Shakespeare

"On est des joueurs qu'on va vite avec le ballon" -Ribéry
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby

avatar

Féminin Verseau Messages : 1454
Date d'inscription : 16/04/2013
Localisation : Dans un train, ou sur mon lit, ça dépend.
Humeur : Acqueuse ou vitrée peut-être ...

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Ven 20 Juin - 16:20

Heu j'ai la flemme de trouver une façon originale de redire la même chose que les autres. J'aime beaucoup c'est original, et je sais pas si tu devrais écrire une suite. Je l'aime bien comme il est ^^
bon j'ai plus qu'à aller lire tes autres textes ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Lullaby, la [fonction au choix : proxénète, mendiante, distributrice de biscuits périmés, apprentie chimiste, etc] aux multiples talents !

Et ici ma chaîne Youtube spéciale EN!
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4801
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Mar 24 Juin - 12:07

Alors :la: :la:

Merki merki à vous cute Mid (force fragile, j'adore cet oxymore cute), Tom (merci d'avoir commenté l'ambiance :la:), le naga (ça me fait énormément plaisir que tu compares avec un vrai écrivain cute et ça parle de quoi Enclave ? :la:), Void (merci beaucoup à toi aussi) et Lulla !! :la: :la:

Je ne vais pas écrire la suite -et désolée pour ceux qui vont péter les plombs en lisant ça :P - mais je vais vous écrire la fin de mon rêve, en light, histoire de vous rassasier (Mid est déjà au courant :P)


En gros :
On manque se noyer tous les deux, mais on réussit finalement à s'en sortir. Là j'apprends que je vais être gravement punie pour "délit d'empathie". Bon. On m'emmène donc devant le portail d'une espèce de château trop flippant, et on m'y laisse seule. Là le portail s'ouvre et je suis une sorte de créature très bizarre, (qui reste à distance), très floue mais qui a plus une silhouette de renard humanoïde (vous savez, avec les grandes oreilles pointues, là :P). On ne rentre pas vraiment dans le château mais disons qu'on se déplace sur des sortes de passerelles métalliques (d'ailleurs, le château est entièrement métallique, comme une sorte de donjon-échafaudage...).
Bon ! Arrivés à un embranchement, mon guide se retourne, me pose une main - une patte sans doute - sur l'épaule et me fait "Bonne chance. Sois courageuse." Le genre de truc qui met trop à l'aise...
Je me retourne et actionne un levier, une sorte de roue métallique, qui m'ouvre une porte vers l'intérieur du château.
Je rentre, c'est obscur... je distingue une table d'opération avec des ustensiles genre scalpels etc etc.
Là, quelqu'un arrive derrière moi, je me retourne et je tombe nez à nez avec un type (et là y'en a un autre qui arrive derrière) qui me prend par les épaules et me repousse sur la table d'opération.
Là je flippe vraiment, mais VRAIMENT  rire2 et j'essaie en vain de me sortir de ce rêve...
Le problème c'est que j'y réussis, mais que du coup je me demande toujours ce que je suis devenue... Parce qu'il s'agissait d'une opération chirurgicale pour me transformer Twisted Evil en quelque chose d'AUTRE... cyborg ou anthro (mi homme mi animal) ? Je me le demanderais toujours... :(

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Mister O

avatar

Masculin Verseau Messages : 327
Date d'inscription : 30/11/2014
Humeur : Malheureux

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Sam 6 Déc - 17:15

Ah que coucou ! Je suis en train de lire chacune de tes nouvelles sur le thème du courage et je trouve ça vraiment bien ^^ Autant être honnête, je ne trouve pas grand chose à redire sur la forme ou sur le fond. je trouve ça très bien écrit. J'ai adoré ton univers, même s'il est triste.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Petit, petit, petit ! Vient voir Tonton O fou


tonimage
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4801
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Sam 13 Déc - 12:18

Merci, O, ça me fait très plaisir ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Noctama-Sky

avatar

Masculin Balance Messages : 301
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Dans les rues de Novigrad
Humeur : HHHHYYYYPE !!!!!!!!!!!!!

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Dim 21 Déc - 9:34

ET POUR FINIR AVEC CE TEXTE VOICI LE GRAND COMEBACK DU MONSIEUR JAMAIS LA :la: :la:
xD
comment je fait pour ne pas venir régulièrement ici alors que quand je voit des textes comme sa je jouis intérieurement (non vraiment je prend mon pied vous imaginé pas comment :p)
Enfin bref le temps que je reviens MONTAGNE de nouveaux textes et celui-là ... je suis obligé de m’arrêter pour te faire un petit mot de félicitation car putain JE L'AIME ce texte  !!!!!!
C'est à la fois dark, touchant, émouvant, énigmatique, cruel et tellement beau que sa me perturbe encore sachant que sa a été inspiré par un rêve cute.
Bon je retourne finir les autres lectures sinon je vais jamais arriver mais avec une mains accroché à un espoir de trouver d'autres textes comme ça *kiss*

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais pas pourquoi je fais une signature je post rarement des trucs //SBAFF  

Dans ma folie perpétuel à l'interieur de la CB
Bumbleby GET HYPE


Urbosa <3

NEED ABS !!:
 

l'avenir est il un long passé ?
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4801
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   Lun 29 Déc - 16:32

Haha x) Merci beaucoup Sky, c'est trop d'éloges :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Silence de la révolte [TP]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Silence de la révolte [TP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: