Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darlinglïng
Maid personnelle de Kuku et Blacky
avatar

Féminin Verseau Messages : 274
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Forcément sur Tumblr.
Humeur : ʕ•ᴥ•ʔ

MessageSujet: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Ven 18 Juil - 18:28

C'était étrange. Vraiment étrange. La lumière n'était pas jaune, ni orange, ni blanche, ni brillante. Elle était grise, kaki, bleu-vert. La lumière était triste. Les petites poussières qui se reflétaient dans le seul rayon brillant de la pièce flottaient lourdement. Le parquet usé grinçait sous le poids de mes pas inquiets. Un paquet de vieux jouets et de poupées s'étalait sur le sol. Et au milieu de tout ça, il y avait moi. Moi qui me posait des questions sur la véritable couleur de la lumière.

L'atmosphère était moisie, lourde, humide. Je rêvais d'un été à la chaleur modérée, où l'on pourrait sommeiller dans la fraîcheur de fin d'après-midi. Il pleuvait. J'étais tracassée par des sentiments du temps de la mousson, de pluie portée par la chaleur où les gouttes ne parviennent pas à écraser le vent brûlant. Je ne supportais pas cet air verdâtre, rongé par l'odeur de champignons qui m'oppressait. Je bougeais difficilement comme si mon corps avait commencé à moisir et s'attacher au sol. Avec quelques contorsions, j'attrapais mon portable, toujours bloqué sur le lecteur MP3. Une chanson m'attirait et je m'en étonnais, tellement tout me semblait dérisoire en ce moment. J’effleurais le petit triangle et une batterie emplit mes tympans, suivie de près par quelques petites clochettes et une guitare électrique.

Je me sentais étrange, étrange, comme lorsqu'Alice tombait dans ce trou sans fin, entourée de ces objets sans sens précis. Comme si j'hébergeais un tsunami, un volcan éteint dans mon ventre.




Fiendish wonder in a carnival's wake, dull caresses once again irritate





Tout m'écrasait de plus en plus. Chacune des poupées se levaient et s'approchaient, penchant la tête de côté comme pour me questionner. Qu'es tu au final ? Tu ne sais même pas pourquoi tu es là...C'est vraiment idiot, je déteste ces humains. Elles discutaient entre elles le plus naturellement du monde, comme si je n'existais pas. Comme si j'avais été un stupide jouet, un tricycle ou un ourson. On va finir par te jeter, tu es inutile... Les paroles résonnaient dans ma tête, j'avais l'impression d'imploser, de devenir un trou noir.





And now it's no ones fault but yours, at the foot of the house of cards




Le château de cartes s'élevait devant moi. Kaki, gris, bleu-vert. J'essayais de courir, pour m'éloigner de ce terrible cauchemar. Les clochettes, autrefois si accueillantes, explosaient mes tympans de leur son aigu. La lumière s'assombrissait, clignotait, changeait de direction, comme pour me chercher.





But you know what it's like to hold the jeweller's hands
That procession of pioneers all drowned





Une main balaya le château et les cartes s'étalèrent en glissant sur la table. Je me bouchai les oreilles mais la guitare continua de vibrer, tendant tous les muscles de mon être. Si c'était ça devenir fou, j'eus encore préféré être tuée sur place. Le sol tremblait. Je me sentais nauséeuse, la foule tournait autour de moi mais la voix continuait de résonner. Chacun semblait vouloir me poser une question, me demander ce que je ne savais pas moi-même. Des barbes, des chapeaux noirs, des enfants aux traits vieillis. Je criai du plus fort que je pus sans qu'un seul son ne sorte. Je chantai sur un air d'ultrason mais c'était mes oreilles que je vrillais. La lumière kaki s'enroulait partout autour de moi, teintait les vêtements. Je n'entendais plus rien, rien, rien...




Any other voice makes such a punishing sound,
It became laughter's assassin shortly after he showed you what it was





Je me sentais si étrange. Si étrange que moi, petite poltronne, j'aurais pu rester des heures près d'un marais en pleine nuit, lire un livre d'horreur, sauter du haut d'un pont. Et pourtant, je me sentais vide, seulement pleine de ces clochettes et de la voix qui résonnait. Je me levai comme un automate, la musique toujours au fond des oreilles, le cœur dans la gorge. But you know what it's like to hold the jeweller's hand...Il ne me restait que ça. Un bref espoir que je m'étais seulement endormie, que j'avais rêvé les yeux ouverts.





If you've a lesson to teach me, please, don't deviate, don't be afraid,
Without the last corner piece I can't calibrate, let's get it engraved.





Je ne savais plus ce que j'étais. Je ne l'avais jamais vraiment su. J’espérais simplement que plus jamais, les poupées ne pencheraient la tête, les enfants ne paraîtraient vieux et la lumière, grise.

Je n'arrivais plus à marcher, tout tournait, tout résonnait, tout me faisait mal.
Je décidais de m'asseoir par terre et d'attendre de moisir et de m'attacher au sol, sans pour autant effleurer à nouveau le triangle. Les paroles avaient pris possession de mon être. J'étais devenue une page à forme humaine, remplie de taches et de mots noirs. Des mots de haine, des mots qui ne réconfortent pas. Des mots qui font que les cartes sont frêles et s'écroulent.

Des mots jeunes déjà fatigués.

------------------------------------------------------------------------------------------------
:la:« La littérature est le chant du cœur du peuple et le peuple est l'âme de la littérature.  »
:la: « Without a sound yeh you're calling me, and I don't think it's very fair ~ »
:la: « Fais pas attention Invité, c'est juste mes cinquante et un maris. Heldou, moins fort la batterie ! »
:la: « In Santa Barbara, Hannah cried and missed those freezing beaches. »
:la: « De toute façon, Dys c'est ma B-Side, ma B-Baudy, ma Bigger Boys And Stolen Sweethearts à moi. Et Kuku aussi, il est à moi. Et Tiun. »
:la:  « Qui veux du Darjeearlgreyling ? »
:la: [19:12:46] @ *Iskupitel : À présent, banquet, vous êtes officiellement mariés devant Dieu, Mazel Tov !


Dernière édition par Darlinglïng le Sam 19 Juil - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Ven 18 Juil - 20:34

Et bien que dire...C'est très singulier et onirique, bien construit et bien écrit aussi.

Quelques images maladroites au début du texte m'ont un peu gênée, les voici:
~"La lumière était triste." et "Le parquet usé semblait me prévenir." sont des personnifications que je trouve plutôt étranges.
~"L'atmosphère était moisie, lourde, humide et pourtant il ne faisait pas beau dehors." Ça semble logique, vu que l'atmosphère décrite est maussade.
~"J'étais tracassée pas des sentiments de mousson en plein été." Je n'ai jamais entendu une telle expression O_o
~"Je ne supportais pas cet air verdâtre qui m'oppressait." Pareil, je ne pense pas vraiment qu'un air puisse être "verdâtre"; ou alors c'est dans un sens poétique.

Le texte est fidèle à la logique de la chanson d'AM; mais il y a une petite faute: C'est "Engraved", pas "Entraved".
Pour ma part, je pense que la jeune fille s'est assoupie en écoutant cette chanson et qu'elle a cauchemardé, quant à la fin, ça doit être son réveil confus. (:

'Fin bref, j'ai beaucoup apprécié; malgré les quelques fautes et images étranges, et je te félicite pour cette nouvelle :la:
Revenir en haut Aller en bas
Darlinglïng
Maid personnelle de Kuku et Blacky
avatar

Féminin Verseau Messages : 274
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Forcément sur Tumblr.
Humeur : ʕ•ᴥ•ʔ

MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Sam 19 Juil - 16:07

Merci beaucoup Farewy !

C'est encore le texte brut et tout ce que tu m'as dit ou quasiment, sont des choses qui me gênent moi aussi. Je te remercie donc d'avoir trouvé ce qui n'allait pas ! Je vais de ce pas éditer. (merci pour la faute anglaise, ces sites de paroles ne sont décidément pas fiables uh)

Pour l'histoire du parquet, je n'en suis qu'à moitié satisfaite, je vais essayer de trouver mieux et l'air verdâtre était effectivement à but poétique :la:

"L'atmosphère était moisie, lourde, humide et pourtant il ne faisait pas beau dehors." Je suis d'accord avec toi, mais c'est une petite maladresse, je voulais exprimer le temps orageux, la chaleur. "beau" n'est pas le bon adjectif.

"J'étais tracassée pas des sentiments de mousson en plein été." Pareil, je voulais faire passer le message de l'orageux, de la lourdeur de l'air ^o^ Le fait qu'il fasse chaud en rappelant l'été, mais pluvieux, comme quelque chose de froid, le contraste.

Et bravo pour avoir remarqué la chanson d'AM, jeune Padawan :la: On ne sait pas si elle a rêvé ou non, c'est un mystère ~

Encore merci pour ton commentaire constructif !



------------------------------------------------------------------------------------------------
:la:« La littérature est le chant du cœur du peuple et le peuple est l'âme de la littérature.  »
:la: « Without a sound yeh you're calling me, and I don't think it's very fair ~ »
:la: « Fais pas attention Invité, c'est juste mes cinquante et un maris. Heldou, moins fort la batterie ! »
:la: « In Santa Barbara, Hannah cried and missed those freezing beaches. »
:la: « De toute façon, Dys c'est ma B-Side, ma B-Baudy, ma Bigger Boys And Stolen Sweethearts à moi. Et Kuku aussi, il est à moi. Et Tiun. »
:la:  « Qui veux du Darjeearlgreyling ? »
:la: [19:12:46] @ *Iskupitel : À présent, banquet, vous êtes officiellement mariés devant Dieu, Mazel Tov !
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Epiolari

avatar

Féminin Balance Messages : 559
Date d'inscription : 14/01/2014
Localisation : Un peu plus loin sur la droite
Humeur : Malade de trucs inavouables

MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Dim 20 Juil - 15:57

J'aime bien l'ambiance, j'arrive pas trop à la situer, tout comme la chanson des AM mais j'aime bien et dans ce que j'ai lu après édition, je n'ai buté sur aucune phrase :) 

Bref, bravo ! :la: (applaudissez ce commentaire constructif :D )
Revenir en haut Aller en bas
Casabianca

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 47
Date d'inscription : 07/07/2014
Localisation : En train de danser sur la tombe de l'ennui
Humeur : A vous de trouver, à vos risques et périls ~

MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Dim 20 Juil - 19:41

Je n'ai pas buté non plus, les mots sont beaux et bien choisis. Je n'arrive pas exactement à me situer non plus mais je me met facilement à la place du personnage, et même sans la musique dans les oreilles j'ai sentit un frisson... Et pourtant il fait pas froid. scratch
J'adore les histoires qui se finissent avec des questions, comme par exemple. ici "Comment en est-elle venue là ?" . Ca me frustre mais j'adore, c'est le genre d'histoire que j'aurais mal vu finir sans aucune question à se poser. ^^

Bravo :la: Et j'irais sûrement lire tes autres écrits :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Clique pour découvrir le Phénix ou pour lire mon autoportrait en prose :la:
«Oui, quel est le plus profond,
le plus impénétrable des deux :
l'océan ou le coeur humain ?»

Lautréamont  
«Homme, n'as-tu jamais goûté de ton sang,
quand par hasard tu t'es coupé le doigt ?
Comme il est bon, n'est-ce pas ?»

Lautréamont
Revenir en haut Aller en bas
Darlinglïng
Maid personnelle de Kuku et Blacky
avatar

Féminin Verseau Messages : 274
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Forcément sur Tumblr.
Humeur : ʕ•ᴥ•ʔ

MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Jeu 24 Juil - 13:56

Merci beaucoup à vous deux ! Je suis contente que ça vous plaise :la:
(désolé du retard mais je suis en vacances sans PC bruh.)

------------------------------------------------------------------------------------------------
:la:« La littérature est le chant du cœur du peuple et le peuple est l'âme de la littérature.  »
:la: « Without a sound yeh you're calling me, and I don't think it's very fair ~ »
:la: « Fais pas attention Invité, c'est juste mes cinquante et un maris. Heldou, moins fort la batterie ! »
:la: « In Santa Barbara, Hannah cried and missed those freezing beaches. »
:la: « De toute façon, Dys c'est ma B-Side, ma B-Baudy, ma Bigger Boys And Stolen Sweethearts à moi. Et Kuku aussi, il est à moi. Et Tiun. »
:la:  « Qui veux du Darjeearlgreyling ? »
:la: [19:12:46] @ *Iskupitel : À présent, banquet, vous êtes officiellement mariés devant Dieu, Mazel Tov !
Revenir en haut Aller en bas
Tom

avatar

Masculin Balance Messages : 132
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : in a yellow submarine
Humeur : Can't take my eyes off of you ~

MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Ven 25 Juil - 12:38

J'ai tiqué sur certaines phrases... mais ça rend encore plus l'atmosphère bancale et fatiguée du texte donc c'est parfait en fait.
Le sentiment que tu décris est tellement complexe, et c'est tellement bien exprimé (la lumière "grise, kaki", c'est trop ça) que c'est glaçant, et d'une certaine manière, magnifique.
Voilà, j'ai adoré :3

Et cette phrase : "J’espérais simplement que plus jamais, les poupées ne pencheraient la tête, les enfants ne paraîtraient vieux et la lumière, grise." **

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le mouton oui ou non a-t-il mangé la fleur ?

I wanna be the minority ~ Green Day
Revenir en haut Aller en bas
Darlinglïng
Maid personnelle de Kuku et Blacky
avatar

Féminin Verseau Messages : 274
Date d'inscription : 26/09/2012
Localisation : Forcément sur Tumblr.
Humeur : ʕ•ᴥ•ʔ

MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Ven 25 Juil - 15:58

Merci beaucoup Tom, c'est un sentiment relativement compliqué à communiquer mais je suis heureuse que le message soit passé correctement :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
:la:« La littérature est le chant du cœur du peuple et le peuple est l'âme de la littérature.  »
:la: « Without a sound yeh you're calling me, and I don't think it's very fair ~ »
:la: « Fais pas attention Invité, c'est juste mes cinquante et un maris. Heldou, moins fort la batterie ! »
:la: « In Santa Barbara, Hannah cried and missed those freezing beaches. »
:la: « De toute façon, Dys c'est ma B-Side, ma B-Baudy, ma Bigger Boys And Stolen Sweethearts à moi. Et Kuku aussi, il est à moi. Et Tiun. »
:la:  « Qui veux du Darjeearlgreyling ? »
:la: [19:12:46] @ *Iskupitel : À présent, banquet, vous êtes officiellement mariés devant Dieu, Mazel Tov !
Revenir en haut Aller en bas
lovelyrosella

avatar

Féminin Scorpion Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Localisation : Quelque part entre la realite et mes reves

MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   Dim 27 Juil - 14:43

Waouh, quel atmosphère ! *^* J'ai aimé.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Libre est la race des poètes" Démosthène.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-12] Watching his exit was like falling off the ferry in the night.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: