Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Résurrection.[-15]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Résurrection.[-15]   Lun 28 Juil 2014 - 20:02

J’ai toujours rêvé d’écrire un livre. Une histoire fantastique, entremêlant magiciens, princesses et poisons. Avec des combats atteignant le paroxysme de l'héroïsme pour les beaux yeux de cette stupide greluche. Ou une nouvelle, c’est bien une nouvelle. C’est court, concis mais ça a de la gueule. Une nouvelle à chute comme Anna Gavalda. Un roman peut-être, dans lequel je pourrais me la jouer à la Honoré de Balzac, quelque chose de bien classe. Ou un recueil de poésie par exemple ? Indémodable. Indémodable et aristocrate, si là je n’atteins pas le summum de l’incandescence de l’écriture, je ne sais plus quoi faire. Tout un annuaire de style, de genre, de registre, de thèmes, de sujets préposés pour vous servir. J’avais tout imaginé, tout vraiment. Sauf un journal sur ma vie.
Bon, voilà je vous ai tout dis. J’ai la sensation d’être à poil sur la Tour Eiffel un quatorze juillet devant Paris réuni, à présent que vous savez que ce qui va suivre raconte ma vie. Vous allez rencontrer mes peurs, mes frustrations, mes phobies, et de vous à moi c’est bien-sûr ma petite personne qui flippe le plus. La frousse, l’angoisse, les jetons, les chocottes, la boule au ventre, les vautours dans le cœur, c’est bibi qui se le paie. Remarquez, vous vous en foutez royalement de connaître mon histoire, si je préfère les petites culottes noires au rouges ou si mamie cuisine mieux que maman. Ce n’est pas vous qui étalez à grands coups d’encre sur du papier recyclé ses hantises. Non bien-sûr, si j’avais un quotidien comme tout le monde qu’ils disent, les grands psychologues pour se faire bien voir, je n’aurais rien à vous mettre sous la dent. J’ai bien-sûr quelques petites  anecdotes impayables à vous conter dans le genre Laurel et Hardy, on fait pas mieux. Mais pourtant, et pourtant, je vais livrer ici même ma plus grande tragédie enracinée au plus profond de mon cœur, comme une lierre étouffant un arbre. Comme un lierre étouffant mon âme.  
« Il se passe quoi ...? !» C’était en mai, et je m’apprêtais à vivre les pires années de ma vie. Elle baissa les yeux. Légèrement clos, un peu de rouge aux joues et un sourire gêné, j’aurais eu envie de la claquer. « Dis moi que tu ne sors pas avec lui ! » Là, elle leva carrément ses sourcils jusqu’en haut de son front, un truc de fille pour te faire sentir que vous êtes bien en dessous de tout. Pour te faire comprendre que tu n'as rien compris et que de toute façon tu ne comprendras jamais rien. Horripilant. « Je l’aime ». Bon, le monde venait de s’écrouler dans ma chambre de 10 m2 avec vue sur le ciel. Je l’aimais bien ma chambre. Petite, exiguë, en bordel mais bien à mon image. J’avais repeint entièrement les murs avec mes mains. Un besoin d’identité, de laisser une empreinte dans ce monde que je m’étais façonné. J’avais des traces de doigts, de mains dégoulinants du haut de mon plafond jusqu’en bas et ce, de toutes les couleurs. Ma porte avait été peinte à l’éponge dans un mélange rose gris immonde que j’avais recouvert avec tous les dessins qui étaient à ma porté à ce moment là. Mon lit en fer noir représentait quatre-vingt-cinq pour cent de mon espace lui-même recouvert d’une montagne de coussins et peluches. De chats, principalement et de personnages mangas. Je possédais une bibliothèque de livres et de bandes dessinées sur la culture japonaise. C’était une de mes grandes passion, le Japon. Un jour j’irai là-bas et je me payerai le luxe de boire un verre avec Hayao Myazaki. Je crois que j’ai trop d’ambition. Voyage ou pas, mes murs s’étaient effondrés en même temps que mes idéaux. « Bon, tu me laisses parler ok ? Concrètement, c’est impossible. C’est vrai quoi, c’est interdit. Quel sens tu ne saisis pas dans « in-ter-dit » ? Je n’ai pas non plus spécialement envie ni la force de te faire de la psychologie bas étage mais actuellement et dans le déroulement des événements je te proscris formellement de sortir avec lui. Ne me regarde pas avec tes yeux de biche écervelée. Oui "écervelée" tu as bien entendu. Qui suis-je pour juger, je l’entends venir cette petite question perfide et sans réponses autre que « Je ne suis personne blablabla». Mais si on va dans ce sens là, citons du Jésus ma fille ! « Que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre », un bon type ce Jésus, mais un peu naïf quand même. Bien sur que j’ai pêché, et pas qu’une fois, mais là je ne peux que te balancer et sans aucune culpabilité une falaise sur ton petit visage rond de pseudo adolescente de la génération Z. Plus aucune limite cette génération d’ailleurs, ça me fait peur. Je crois que je me suis trompée d’époque quand je suis née, j'aurai dû décommander l'invitation tiens. La vie des années 68 m’aurait bien tentée. Mais voilà, j’y suis, j’y reste. Toi tu le sais, j’ai toujours dit pas mal de bêtises dans ma vie, mais je suis sérieuse quand il faut. Et là, je ne l’ai jamais autant été que ce soir. Tellement sérieuse, tu ne peux pas t'imaginer. Toi tu as toujours vécu dans ta bulle de princesse, la preuve tu mets des tutus roses. Ma grande, t'as plus dix ans, t'as quatorze piges, c'est jeune mais plus assez pour t'éclater. Tu as dépassé l'âge de raison, tu connais les règles, tes parents t'ont inculqué des valeurs. Respecte-les, tes parents sont des gens bien. Déconne pas, regarde moi. J’ai pas envie de passer le reste de mes jours dans une chambre blanche avec une camisole blanche  aussi pour être devenue barjo après ce que tu viens de me dire. Non, je t’aime beaucoup mais je ne te ferais pas le sacrifice de ma vie. Alors stop tes divagations maintenant. Jure-moi que tu arrêteras, que tu vas arrêter, que ça n’a jamais commencé. Jure moi que tu ne l’aimes pas, qu’il ne t’aime pas, que vous vous payez ma bobine et que c’est bien drôle, que c'est la meilleure blague de tous les siècles. Aller, dis-moi quoi, que je rigole avec vous ! Non parce qu’à cet instant j’ai très envie de rire mais nerveusement tu vois, ça n’est pas ce que je veux. Ce que je veux c’est un bon gros fou rire qui te fais tout oublier même ce que tu viens de m’avouer, oui même ça. Même ça, tu t'en rends compte ? Alors rassure-moi et démens-moi. Non ? J’ai pas raison ? D’accord, la vie n’est ni noire ni blanche, ni à moitié vide ni à moitié pleine mais pour le coup, je peux t’assurer que le verre n’est même pas rempli. Je me tape un monologue depuis tout à l’heure en fait, tout ça  pour te faire comprendre l’énormité de ton geste. Oui, l'énormité de ton geste. Mais prends-en conscience bordel ! Tu sais très bien que des lois existent putain ! Je t’avertis en tant qu’amie, quitte-le si ça n’est pas déjà fait et cours. Cours très loin, aussi vite que possible, maintenant tout de suite et à jamais. Il n’a pas le droit de te faire ça, de faire ça à tes parents, à ta tante, à ton frère, à moi-même à la société au monde. Il n’est pas en mesure de faire un faux pas sinon je le hache en deux avec un katana. Même si il n’en fait pas, j’utiliserai le katana, juste pour le fun. "Le fun", j'en trouve plus beaucoup aujourd'hui tu sais ? J'ai du mal à réaliser. En plus tu me dis ça comme ça. C'est naturel pour toi ? On dirait. Ton premier copain, c'était un gros looser libidineux qui ne pensait qu'à te baiser. Je t'ai ouvert les yeux sur ses intentions réelles (oui parce que non, il ne faisait jamais exprès de t'envoyer du porno, une coïncidence. Puis c'est clair que se balader avec un couteau à dix-sept ans, c'est d'une normalité banale). Je sais que tu aimes les plus vieux, t'as toujours fantasmé sur des mecs chelous. Tu n’es qu'une petite fille, tu ne sais pas ce que tu fais. Tu n’as tellement pas idée des conséquences. J’aimerais te dire que tout est simple, que l’amour est unique et approuvé, mais je ne peux pas, c’est au dessus de mes forces déjà bien maigres. Je n'ai plus de forces, moi. Moi, la fille forte que tu admirais. Moi, la grande-gueule régulière. Moi, l'engagée politique et historique. Moi, l'amie loyale et fidèle, toujours partante pour te défendre. Tout simplement moi.
Il est ton professeur, a 36 ans et trois enfants dont un qui n’a que quatre ans de différence avec toi. Cela s’appelle de la pédophilie ou du moins du détournement de mineur. Je ne te le martèlerai qu'une seule fois : quitte le. "

French culture.
A l'époque j'étais petite et bourrée jusqu’à en vomir d’illusions. Maintenant j’en ai seize, j’ai perdu toutes illusions mais me bourre de nourriture. Je mange jusqu'à en crever. Jusqu'à n'en plus pouvoir. Jusqu'à me haïr et finir à genoux devant un pauvre lavabo de faïence blanche. Livide. Toute cette pièce est glauque. De l'eau coule au goutte à goutte venant d'on ne sait où. La luminosité n'est qu'un vaste soleil jaune éteint. Les joints des murs sont noir de sueur. De saletés. De mes points noirs du cœur. De mes tares. De mes angoisses. De mes peurs. Et quand je me retrouve deux fois par jour ici, les deux doigts au plus profond de ma gorge, introspection de mes entrailles, je pense. Je crois et j'espère. Plus le flux immonde et ignoble de mes repas me parvient,plus mon esprit est actif. Il se met à déculper sa force de pensée. Essaye de me faire reprendre espoir. Mais je ne supporte plus mon corps mou et lent de jeune fille formée pour me pencher sur les idées de ce foutu cerveau. Je pense que c'est pour ça que je déteste autant la salle de bain. Ma salle de bain. Vaste carrelage de tortures.  Tout a terminé là où tout a commencé. Mon état est en chute libre depuis un an, le sol ne me retient plus et je tombe depuis des mois dans un gouffre infini. Aidez-moi, aimez-moi. J’ai besoin d’attention comme j’ai besoin d’un régime. D’un psychologue surtout, ou d’un journal intime probablement.
Finalement, en ne voulant pas te faire le sacrifice de ma vie, je t'ai offert sur un immonde plateau d'innocence, ma joie de vivre en même temps que ma confiance. Et je me laisse crever ici, le ventre en vrac et mon cœur clos, la main enfouie au plus profond de mes problèmes, pensant les soulager en enlevant une part de moi même. Je tombe du haut de mon escalier tapissé sombrement de mes chimères, je tombe pour ne plus jamais m'en relever, tu n'as pas de quoi être fière, tu m'as brisée. Adieu.

Renaissance.


Dernière édition par UneVoleuse. le Mer 30 Juil 2014 - 0:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
lovelyrosella

avatar

Féminin Scorpion Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Localisation : Quelque part entre la realite et mes reves

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mar 29 Juil 2014 - 21:26

Oh mon dieu... Rien que le premier paragraphe. Rien que la première phrase et je suis à fond.  :la: 
"comme une lierre étouffant un arbre. Comment un lierre étouffant mon âme" J'adore cette phrase (ps : le "comment" c'est "comme" non ? :'3)

"C’était une de mes grandes passion, le Japon. Un jour j’irai la bas et je me payerai le luxe de boire un verre avec Hayao Myazaki." Je me sens trop concerné là.  cute 
Le deuxième paragraphe : tellement intense. Bordel, je le dévore. *-*
Le troisième est splendide. J'en ai le couple soufflé. Ton style est si beau. La façon dont tu dis certaines choses, tellement de poigne.

J'ai été absorbé par ton texte comme une eau. Splendide magnificence. Il est parfait. Merci.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Libre est la race des poètes" Démosthène.





Revenir en haut Aller en bas
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 30 Juil 2014 - 1:08

Tu as raison, c'est bien "comme" et pas "comment", merci de relever cette stupide erreur ! :3

Non mais t'as vu comme le Japon c'est trop attirant ? On s'fait un voyage là bas un jour !  cute 

Merci pour ces magnifiques compliments, ils me touchent énormément car c'est un texte que j'affectionne particulièrement (d'ailleurs je n'ai pas eu la force de corriger mes innombrables fautes d'orthographe, mais je n'en ai pas le courage) et j'ai l'impression que je ne pourrai jamais écrire de nouveau un texte où je mettrai autant de tripes dedans.
Je te remercie encore pour ton commentaire, il me fait énormément plaisir. :la:
Revenir en haut Aller en bas
lovelyrosella

avatar

Féminin Scorpion Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Localisation : Quelque part entre la realite et mes reves

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 30 Juil 2014 - 1:18

Avec grand plaisir ! (On aura tellement de chose à faire  cute )

T'inquiète pas pour les fautes va, un chasseur s'en occupera !  :P (bon dis comme ça, ça fait un peu encouragement pour se tourner les pouces T.T')

Quant à cette impression... Bah c'qu'une impression !  :la: 

  

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Libre est la race des poètes" Démosthène.





Revenir en haut Aller en bas
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 30 Juil 2014 - 1:29

Mais tellement ! Je veux tout tester ! cute

Ahaha j'avoue que d'habitude j'essaye de faire attention, même si j'en fais beaucoup mais là...x)
Revenir en haut Aller en bas
Midnight
Mangeuse d'enfants
avatar

Féminin Capricorne Messages : 535
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : L'astéroïde B613
Humeur : Flivoreuse

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 30 Juil 2014 - 14:21

Wahou *.*
Vous pensez que c'est gênant d'être fan de la fan de sa soeur ?
Tu écris vraiment très bien, on vois que tu y mets tes tripes !
Revenir en haut Aller en bas
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 13 Aoû 2014 - 21:24

Merci beaucoup Mid ! :la:
C'est pas du tout gênant c'est même plutôt cool ! :la:
Revenir en haut Aller en bas
Ariart

avatar

Masculin Bélier Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2014
Localisation : Là où je m'y attend le moins

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Jeu 14 Aoû 2014 - 4:23

Waw.



(Bon je vais quand même dire un truc:)
Quel style ! Tu as cette force d'écriture que l'on retrouve dans les plus grands discours. Tes phrases martèlent avec beaucoup de force et claquent comme des coups de fouets à chaque fois qu'elle se terminent...
En tout cas un texte intense, rythmé, avec des tripes et du cynisme.

Bravo!

------------------------------------------------------------------------------------------------
L'Homme n'a pas de mémoire. Il est mémoire.

De moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-dogme-des-ombres.fr/
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Sam 16 Aoû 2014 - 23:15

Je...Merci. Clairement merci. Tu n'imagines pas à quel point ce texte me touche et est important pour moi. Tu emploies le mot "martèle", c'est exactement ce que j'ai voulu exprimer. "Comme des coups de fouet", "force" et "cynisme". Tu as très bien sus comprendre mes intentions, alors merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mar 19 Aoû 2014 - 23:19

UneVoleuse D:

(commentaire trop utile, de toutes façons je plussoye les autres :la: )

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 20 Aoû 2014 - 19:17

T'as un soucis Ne...Kawet ? :3
(thank u ! )
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 20 Aoû 2014 - 20:45

Absolument pas, UneVoline :p
(Vive le flood~ ET C'EST QUOI CET HORRIBLE CADRE BLANC POUR ECRIRE ? Le reste n'était rien, mais ça... Je ne sais pas ce qui me retient ici assez longtemps pour finir ce post! Hérésie! )

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   Mer 20 Aoû 2014 - 21:52

Bien joué Kawelle ! Wink

(j'avoue, il vient de changer non ? j'étais dans le noir, ça m'a piqué les yeux...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résurrection.[-15]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résurrection.[-15]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: