Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-15 ans] "Le bon choix !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stella-love

avatar

Féminin Taureau Messages : 18
Date d'inscription : 13/07/2014

MessageSujet: [-15 ans] "Le bon choix !"   Sam 2 Aoû - 8:53

[-15 ans] "Le bon choix !"

Bonjour tout le monde, alors voilà je poste cet écrit mais j'ai failli ne pas le poster car j'avais peur que l'on me fasse encore un commentaire avec marqué pendant 20 lignes : "Tu as fait des fautes d'orthographe". 
Alors oui je fais des fautes et c'est mon plus gros défaut, mais ne jugez pas que par les fautes svp, sinon je vais finir par plus poster car j'aurais trop peur de le poster, merci de votre compréhension.

Je tiens à préciser que tout ceci n'est qu'une FICTION donc que absolument rien de ce que je vais écrire ne sera réel, tout ceci n'est dû qu'à mon imagination débordante. Et puis surtout : j'écris pour mon propre plaisir et pas pour me faire insulter !!

Sur ce, bonne lecture ! :)


PDV externe

Un jour de pluie le jeune Michael était seul sur le lieu de tournage de X-men. Seul ? Pas vraiment. Pendant qu'il se promenait sous la pluie avec un air complètement déprimé, son aîné, Ian Mckellen, était assis sous une tente à lire un livre. Quand le jeune comédien passa à côté de la tente, l'acteur de Magnéto entendit pleurer. Instinctivement il posa son livre et sortit pour voir qui pleurait. C'était Michael recroquevillé dans un coin, bravant la pluie, Ian le prit par le bras et le fit rentrer.

Ian : "Mon dieu Michael, mais tu es fou, c'est un temps à attraper la crève ça."

Michael pleurait toujours et ne faisait pas attention à Ian.

Ian : "Enlève tes vêtements. Nous sommes seuls et si tu les gardes tu vas attraper une de ces grippes !"

Pendant que Michael s'exécutait, Ian ferma la tente et alluma le chauffage électrique.

Ian : "Tiens mets-toi ça sur les épaules."

Il lui tendit une couverture chaude et s'installa à côté de lui.

Ian : "Alors maintenant tu vas m'expliquer ce qui se passe !"

Michael : "Je peux vraiment me confier à toi ?"

Ian : "Oui, bien-sûr !"

Michael : "Tu es sûr ?"

Ian : "Oui ne t'en fais pas !"

Michael : "Bon et bien voilà, j'ose espérer que tu pourras m'aider ... Depuis quelques jours, j'ai une liaison avec James. Quand nous jouons tous deux Magnéto et Charles, nous sommes souvent très proches et c'est ce qui nous a bien évidement beaucoup rapprochés. Mais le problème est que non seulement je ne suis pas sûr de mes sentiments envers lui et en plus je n'ai jamais fait cela avec un homme, je ne sais pas comment m'y prendre, et pour couronner le tout, il veut que je sois dominateur. J'ai déjà été dominateur avec des femmes, certes, mais jamais avec un homme !"

Ian : "Tu sais avec un homme, ce n'est pas plus compliqué qu'avec une femme."

Michael : "Oui mais je... enfin il... j'ai peur de... en fait je n'ai pas confiance en moi !"

Ian : "Oui je vois ce que c'est, la peur de l'inconnu, la peur de lui faire mal et surtout la peur de le décevoir. Écoute Michael - dit-il en posant une main sur son genoux et une autre dans son dos - laisse-moi te montrer comment on domine un homme."

Ian le regarda dans les yeux et le jeune acteur de Magnéto fut comme hypnotisé par son aîné, il se laissa faire et bascula en arrière, couvert de baisers et caresses en tout genre. Quand il reprit un peu ses esprits, il sentit le bien-être apporté par le comédien et mit ses bras autour de son cou. Ils s'embrassaient désormais avec beaucoup de conviction et Michael n'avait pas du tout peur, alors quand il fut prêt, Ian le pénétra doucement, sans violence, mais cela arracha, tout de même, une petite grimace à l'acteur pour qui c'était la première fois, mais il fut vite habitué à ses va et vient incessants qui devenaient de plus en plus rapides et de plus en plus appréciables au point de jouir dans toute la pièce. Heureusement il n'y avait qu'eux dans ce décor fantastique et le bruit des perles de pluies tombant sur la tente, masquait largement leurs ébats.

Le lendemain, Michael était sûr de lui et était bien décidé à épater James. Seulement une interview changea tous ses programmes. L'année de la sortie de "X-men le commencement", James et Michael avaient lancé énormément de rumeurs en rapport avec leur complicité. Alors toute excitée la journaliste qui les avait interviewés cette année là, leurs demanda, en riant, "Et comment va votre couple ?" et James lui répondit avec un grand sourire "À merveille merci !" Ils riaient beaucoup, mais la réaction de Michael ne fut pas tout à fait la même et quand ils rentrèrent à leur hôtel. Il lui fit une scène dans l'ascenseur.

Michael : "Enfin, voyons James, on a grandi, enfin je veut dire c'est fini tout ça, je pensais qu'on aurait pu passer à autre chose, devenir un peu plus matures !"

James : "Tu n'aimes pas ce petit jeu ? - dit-il d'un air coquin se rapprochant doucement de lui - ça n'avait pas l'air de te déranger l'année où on a commencé à lancer les rumeurs."

Michael : "Oui mais ça c'était avant, maintenant je m'en suis lassé, autrement dit : "Un peu ça va mais au bout d'un moment ça saoule." Tu me comprends ?"

James : "Ouais, je comprends surtout que tu n'en as rien à foutre de moi !"

Au même moment la porte de l'ascenseur s'ouvrit et Michael n'eut pas le temps de se faire pardonner, puisque James partit en courant dans les couloirs et qu'une dizaine de personnes attendaient devant la porte, le jeune comédien ne fut pas assez rapide pour le rattraper.

Désespéré le jeune acteur, marcha le long des décors extérieurs abîmés par la pluie. Son aîné le voyant pleurer, voulut lui tenir compagnie et de la tente lui cria :

Ian : "Tu veux vraiment attraper froid ou c'est juste pour faire comme dans les films ?"

Un sourire échappa à Michael et Ian brava une fois de plus la pluie, pour le ramener à l'abri

Ian : "Inconsolable ou abruti ?"

Michael - répondit désespéré - : "Les deux !"

L'acteur de Magnéto, le regarda se déshabiller avec peine.

Ian : "Ça n'a pas marché ?"

Michael : "C'est pas que ça n'a pas marché c'est qu'on s'est disputés avant !"

Ian fit une mine étonnée et après lui avoir passé une couverture chaude sur les épaules, s'assit à côté de lui.

Ian : "Mais comment cela se fait-il ?"

Michael : "Il a voulu recommencer avec les rumeurs que nous avions lancées il y a quelques années, mais moi je n'étais pas d'accord, je trouvais que ça suffisait et qu'il fallait passer à autre chose. Malheureusement lui, il l'a mal pris et est parti en courant, je ne l'ai pas revu de la journée."

Ian fit une mine dévastée avant de prendre Michael dans ses bras pour le réconforter, et la nuit se passa.

Une journée passa et pas de tournage en compagnie de James, Michael était déprimé et n'arrivait pas à retenir son texte. Heureusement, ce jour-là et pendant quelques jours, il n'y aurait pas de tournage car tout était prévu en plein air, mais de un il pleuvait toujours autant et de deux le décor était dévasté, ce qui n'arrangeait pas les affaires du réalisateur. Une fois de plus Michael se retrouva à parler avec Ian sous une tente, couvert d'une couverture chaude, les cheveux mouillés et pour l'occasion, un grand bol de lait chaud.

Ian : "Tu sais quand j'ai eu dix-huit ans, j'étais titulaire d'une bourse d'étude à l'université de Cambridge. J'ai rencontré un garçon qui s'appelait, Derek Jacobi. C'était une passion secrète et non-réciproque, je m'en suis remis comme tu peux le voir aujourd'hui. J'ai même tourné une série avec lui en Angleterre, "Vicious". Tout cela pour te dire que tu es encore jeune et que tu as le temps de trouver ta voie et la bonne personne qui partagera ta vie."

Michael qui avait les larmes aux yeux ne savait plus quoi dire.

Ian : "Ho mais tu pleures !"

Michael : "Non se sont des gouttes de pluie."

Il se frotta les yeux machinalement et baissa la tête.

Michael : "Mais lui il l'a su ?"

Ian : "Je suppose que oui au fil du temps."

Michael : "Ho Ian, je ne sais plus quoi penser, ni dire, je voudrais juste être tranquille et heureux."

Ian souriait aux dires de son jeune ami et ne voulait pas aller plus loin dans cette conversation, alors il le prit dans ses bras et le fit s'allonger tout contre lui.

Ian : "Allez maintenant il faut dormir un peu !"

Michael : "Non ! - dit-il d'une voix forte claire en se relevant - Enfin je ... je ne veux pas dormir ..."

Ian : "Alors que veux-tu faire ?"

Michael : "Je veux... tu... enfin nous pourrions ..."

Michael hésitait à le dire et il se mit à secouer la tête.  

Ian : "Mais enfin Michael, finis tes phrases, je ne comprends rien à ce que tu essayes de me dire."

D'un geste brusque et violent, le jeune allemand releva sa tête pour regarder l'anglais dans les yeux et sans gêne lui dit :

Michael : "Je veux que tu me refasses l'amour comme la dernière fois !"

Ian fut tout d'abord surpris par cette demande, mais le sourire lui vint très vite aux lèvres et Michael, qui était maintenant statique, sentit sa respiration et son cœur s'accélérer. L'aîné passa sa main derrière son cou en une caresse si fine qu'elle arracha un frisson à notre jeune acteur. Il s'approcha de lui tout doucement. Petit à petit les yeux des deux amants se fermèrent et leurs lèvres se touchèrent enfin, pour danser ensemble une valse de Vienne, à la fois douce et brûlante. Décontracté le jeune comédien passa ses bras autour de la taille de son aîné et désormais ils se caressaient avec une passion qui risquait de les perdre à jamais, une passion trop forte pour deux amants avec trente-huit ans d'écart. Soudain, comme pour leur sauver la vie une ombre passa et fit du bruit, les deux hommes firent, à grande vitesse, comme si de rien n'était, Michael fit semblant de finir son bol de lait et Ian de lire son bouquin, dont il ne savait pas vraiment de quoi il parlait. L'ombre entra dans la tente. C'était James. Surpris Michael ne bougea pas tout de suite, mais très vite il se leva et prit son ami par le bras :

Michael : "Un mot James, un seul !"

James : "Je t'en accorde neuf, "Je t'aime, mais ce n'est pas réciproque !" - dit-il en regardant Ian - Adios"

Complètement perdu, Michael regarda son ami partir au loin et pendant qu'il réalisait la gravité de ses paroles, il tourna la tête vers Ian qui avait déjà disparu. Submergé de stress, d'amour et de folie, le jeune allemand se mit à courir en direction de l'hôtel. Arrivé à destination il ne prit pas la peine de prendre sa clef, ni de prendre l'ascenseur. Deux étages montés en empruntant les escaliers en même pas trente secondes. Il frappa à la porte, personne ne l'ouvrit. Il insista et Ian finit par lui ouvrir. Il le poussa dans la chambre, en prenant bien soin de fermer la porte derrière lui et à double tour. Il le plaqua contre un mur et l'embrassa à pleine bouche. Ian ne savait plus quoi faire, autrement que de se laisser faire, il était heureux de ce renouveau et s'empressait de le faire comprendre au jeune comédien. Il le poussa sur le lit et reprit du pouvoir, la nuit suivante serait la plus douce et la plus passionnante qui soit.  

Au petit matin, Ian se réveilla doucement, il passa sa main à côté de lui mais ne sentit personne, il ouvrit alors un œil mais ne vit personne. Il se leva brusquement et n'entendit personne, quand soudain un morceau de papier se froissa sous sa main, il le prit et se mit à le lire.

*Mon tendre amant,

Les nuits passées avec toi étaient plus que formidables, je suis même tombé amoureux de toi, mais comme tu me l'as souvent dit "je suis jeune et j'ai encore de la vie devant moi." Toi ton cœur est déjà pris depuis bien longtemps, par un homme, un anglais qui plus est. Je ne pourrai jamais te donner tout l'amour dont lui pourrait te faire part, il est en route pour l'Amérique en ce moment même, accueille-le comme il se doit et surtout ne le déçois pas, vous avez assez été malheureux comme ça. Tu as été mon premier grand amour et je ne l'oublierai jamais, je t'aime.

Amoureusement : Michael !*
Revenir en haut Aller en bas
rhodan

avatar

Masculin Capricorne Messages : 82
Date d'inscription : 01/08/2014

MessageSujet: Re: [-15 ans] "Le bon choix !"   Sam 2 Aoû - 9:21

Hello, moi aussi mon orthographe, ce n'est pas mon fort
Et j'ai pourtant 50 ans et des très jeunes m'ont corrigé, j'accepte
Voici un petit programme que j'ai trouvé

bonpatron.com

Cela corrige déjà pas mal.  Juste quelques petits choses, OK ?

Regarde  : Tu est, jamais de T, avec " tu" met simplement S, oui, avec tu c'est quasi toujours un S.
Donc : Tu es , tu es belle, tu es gentille ^^
Même avec un verbe en er, Tu aimes, tu n'aimes pas.

Pour ton texte, c'est une histoire vraie, à propos des acteurs, ou c'est purement imaginatif ?
Revenir en haut Aller en bas
stella-love

avatar

Féminin Taureau Messages : 18
Date d'inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: [-15 ans] "Le bon choix !"   Sam 2 Aoû - 10:13

Alors l'histoire principal est fausse mais il y a une histoire vrai Ian mckellen était vraiment tombé amoureux de Derek Jacobi à 18 ans et c'était non réciproque ! Mais sinon à pars sa rien n'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
rhodan

avatar

Masculin Capricorne Messages : 82
Date d'inscription : 01/08/2014

MessageSujet: Re: [-15 ans] "Le bon choix !"   Sam 2 Aoû - 10:43

Bien imaginé, faut dire que Magnéto attire tout à lui ^^
Revenir en haut Aller en bas
stella-love

avatar

Féminin Taureau Messages : 18
Date d'inscription : 13/07/2014

MessageSujet: Re: [-15 ans] "Le bon choix !"   Sam 2 Aoû - 10:55

XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-15 ans] "Le bon choix !"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-15 ans] "Le bon choix !"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: