Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-12] La Liberté est impossible sans toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [-12] La Liberté est impossible sans toi   Jeu 7 Aoû - 23:03

Chapitre 1: Du vent et un yaourt

Il faisait noir et le vent soufflait au dehors de façon à faire trembler les carreaux de la fenêtre. La lueur faible et irrégulière de la lune se balançait à travers les rideaux. Un cri retentit à travers les quatres murs de la chambre. La jeune femme se releva. La partie blanche de ses yeux se teinta de noir un instant.
Elle respira bruyamment, et peu à peu, elle se calma. Soudainement, une fenêtre claqua et le vent s'engouffra dans la pièce. D'un geste de la main, elle fit glisser ses deux doigts horizontalement d'un coup sec et la fenêtre se referma. Elle fit ensuite tourner son poignet sur lui-même tout aussi sèchement, et la poignée tourna. Elle se détendit aussitôt et se rallongea, fixant le plafond. Elle repensa à sa nuit. Une des plus tranquilles depuis... Longtemps. Cela ne présageait rien de bon. Rien que d'horribles problèmes.
Elle se tourna vers son réveil. Quatre heures. Elle savait qu'elle ne se rendormirait pas et se leva pour aller manger quelque chose. N'importe quoi aurait fait l'affaire, tant que c'était mangeable. Elle ouvrit la porte d'une série de mouvements de la main et descendit les escaliers au bout du couloir. Une fois dans la cuisine, elle ouvrit le frigo et attrapa quelque chose au hasard, aveuglée par la lumière agressive du réfrigérateur. Un yaourt. Bon, au moins, il avait le mérite d'être approprié à la situation. Elle se dirigea alors vers le salon, s'allongea sur le canapé et tout en mangeant, elle scruta les branches d'arbres qui se balançaient au dehors.
-Mo' ?
La jeune femme se retourna et aperçut une silhouette familière provenant de la cage d'escalier.
-Hi And'.
Elle s'assit correctement et invita son ami à se mettre à côté d'elle en tapotant le canapé.
-Alors toi aussi t'es réveillée. Ça va?
Il s'assit à côté d'elle en baillant.
-Ouais. J'ai un peu trop bien dormi si tu veux savoir.
-Moi aussi. On devrait aller dans la cave aujourd'hui si tu veux mon avis.
-Mmh. Tu veux du yaourt?
Elle lui tendit le pot à moitié commencé et la cuillère.
-Oh merci.
Il attrapa le yaourt et commença à manger.
-Mme Hedwich est vraiment sympa. N'empêche que je n'ose pas imaginer ce qu'ils lui feraient s'ils nous découvraient un jour.
-Pense pas à ça Mo'. Ils ne nous découvriront pas.
La jeune femme prit le pot de yaourt vide de la main de son ami et fit alors un mouvement sec vertical des deux doigts de sa main libre et la poubelle s'ouvrit. Elle y balança le yaourt.
-Panier!
Le jeune homme eut un petit rire et le silence retomba.


Correction de Jack Vessalius

les quatres murs -> quatre
4 heures -> quatre heures
n'importe quoi ferait l'affaire, tant que c'est -> aurait fait, était (texte au passé)
la lumière agressante -> agressive
réfrigirateur -> réfrigérateur
la jeune femme [...] aperçu -> aperçut
le jeune homme eu -> eut
   


Dernière édition par Mortimer le Dim 17 Aoû - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [-12] La Liberté est impossible sans toi   Jeu 7 Aoû - 23:57

Chapitre 2: Des émeutes et un sofa.

Au matin, une dame d'un certain âge descendit les escaliers et arriva dans son salon. Elle découvrit deux adolescents couchés sur son sofa et sourit. Ces deux enfants qu'elle cachait depuis déjà un an n'avaient pas arrêté de la surprendre. Rien qu'en esquissant des mouvements de leurs mains, ils étaient capables de faire bouger des objets à distance. Bien qu'ils étaient promis à disparaître comme leurs semblables, elle les avait recueillis et ils vivaient maintenant à ses côtés.
Depuis que son mari avait été tué par des soldats du gouvernement lors d'une des nombreuses émeutes contre la réquisition de ces enfants, elle vivait avec ces garnements qu'elle élevait comme ses propres enfants. Son fils avait lui-même été pris par le gouvernement et elle protégeait ses enfants comme sa vie.
Elle les trouvait absolument adorables, couchés l'un à côté de l'autre, un semblant de paix régnant sur leurs visages. Elle fit en sorte de ne pas les réveiller et leur prépara un petit déjeuner. Bientôt, ils ouvrirent leurs yeux et tombèrent sur un plateau bien garni et commencèrent à manger goulûment sans se poser de questions. Un peu plus tard, l'estomac plein, ils remarquèrent enfin la femme qui les observait.
-Mme Hedwich!
Ils avaient parlé en coeur et se dirigeaient vers elle pour lui dire bonjour.
-Comment vous allez les enfants? Vous vous êtes réveillés pendant la nuit?
Les deux adolescents se regardèrent et émirent tout deux une injure différente.
-On devrait filer au plus vite dans la cave. On va chercher nos affaires là-haut puis on descend.
-Bonne journée Mme Hedwich!
Et ils filèrent en haut dans leurs chambres respectives pour attraper de quoi s'occuper toute la journée. Des livres et des couvertures, un matelas était déjà installé en bas. Ils retournèrent dans le salon où la femme avait poussé la table basse et roulé le tapis, donnant sur une trappe qui descendait à la cave. Le jeune homme l'ouvrit et laissa la jeune femme commencer à descendre, son sac sur le dos. Le garçon la suivit et au moment de fermer la trappe derrière lui, la femme sourit et prononça quelques mots depuis le salon.
-Bonne journée et bonne chance les enfants.
Quelques débris tombèrent sur le sol de la cave, on put entendre des grattements, puis le silence se fit.
La cave était un endroit plutôt incertain, une sorte d'énorme tanière creusée à même la terre. Elle ne possédait aucune fenêtre, et l'aération était constituée d'un trou au plafond qui débouchait sous l'évier de la cuisine, ce même endroit étant leur seul point d'eau et leur seule sortie en cas de danger.


Correction de Jack Vessalius

n'avaient pas arrêtés -> arrêté
de leurs main -> mains
quelques débrits -> débris
on pu -> on put
   


Dernière édition par Mortimer le Mar 19 Aoû - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 692
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: [-12] La Liberté est impossible sans toi   Sam 16 Aoû - 17:04

Bonjour Mortimer !
Pour être en conformité avec les règles du forum, il faut mettre une balise dans le titre
Plus d'explications ici : http://www.encre-nocturne.com/t1101-balises

EDIT : Merci pour la balise, je m'occupe de suite de la correction.

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 692
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: [-12] La Liberté est impossible sans toi   Lun 18 Aoû - 0:00

Salut Mortimer,
Je me demande si la phrase : "Depuis que son mari avait été tué par des soldats du gouvernement lors d'une émeute des nombreuses contre la réquisition de ces enfant, elle vivait avec ces garnements qu'elle élevait comme ses propres enfants." possède un mot manquant après "nombreuses", parce que là je vois pas :x

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [-12] La Liberté est impossible sans toi   Mar 19 Aoû - 2:12

Merci beaucoup ^^ En effet, il manque un mot, je vais de ce pas corriger. D'ailleurs, je viens de remarquer que mon texte est truffé de fautes, et je m'en excuse. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 692
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: [-12] La Liberté est impossible sans toi   Mar 19 Aoû - 2:40

J'ai vu dix fois pire, je t'assure. Je m'excuse de ne pas avoir commenté ton texte, mais il faudrait dès lors que je le relise car je n'en ai plus aucun souvenir, et quand j'avais fait la correction j'avais eu un empêchement de dernière minute Wink Je vois ça demain au minimum

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
Ariart

avatar

Masculin Bélier Messages : 183
Date d'inscription : 02/01/2014
Localisation : Là où je m'y attend le moins

MessageSujet: Re: [-12] La Liberté est impossible sans toi   Mar 19 Aoû - 15:54

Alors alors! l'histoire semble intéressante, mais (il y a toujours un mais  Twisted Evil ) j'ai pu remarquer quelques anomalies qui gênent un peu la lecture notamment au niveaux des répétitions comme ici:
Spoiler:
 

Il y a aussi des succession de phrases un peu trop courtes qui hachent la narration (même si elles restent assez rares) :
Mortimer a écrit:
La lueur faible et irrégulière de la lune se balançait à travers les rideaux. Un cri retentit à travers les quatres murs de la chambre. La jeune femme se releva. La partie blanche de ses yeux se teinta de noir un instant.

Par exemple, voici comment je l'aurait écrit: "La lueur faible et irrégulière de la lune se balançait à travers les rideaux lorsqu'un cris retenti dans la chambre. La jeune femme se releva, et le blanc de ses yeux s'emplit de ténèbres en un instant."
Ce n'est pas grand chose, mais parfois casser un point et fusionner deux phrases peut apporter plus de fluidité.
Attention aussi aux phrases courtes qui commencent toutes de la même façon (c'est une plaie pour tout les auteurs, et je crois que peu importe ton niveau d'expression ça fini toujours par transparaître dans un texte si tu n'y fait pas attention):

Mortimer a écrit:
Elle se tourna vers son réveil. Quatre heures. Elle savait qu'elle ne se rendormirait pas et se leva pour aller manger quelque chose. N'importe quoi aurait fait l'affaire, tant que c'était mangeable. Elle ouvrit la porte d'une série de mouvements de la main et descendit les escaliers au bout du couloir. Une fois dans la cuisine, elle ouvrit le frigo et attrapa quelque chose au hasard, aveuglée par la lumière agressive du réfrigérateur. Un yaourt. Bon, au moins, il avait le mérite d'être approprié à la situation. Elle se dirigea alors vers le salon, s'allongea sur le canapé et tout en mangeant, elle scruta les branches d'arbres qui se balançaient au dehors.


Il y a là une forte concentration de elle + passé simple après des points ou des virgules ^^

Sinon, l'histoire me parait intéressante, j'attend donc de lire la suite :) !

------------------------------------------------------------------------------------------------
L'Homme n'a pas de mémoire. Il est mémoire.

De moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.le-dogme-des-ombres.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-12] La Liberté est impossible sans toi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-12] La Liberté est impossible sans toi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: