Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mort prend souvent les personnes qui regorgent de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noctama-Sky

avatar

Masculin Balance Messages : 301
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Dans les rues de Novigrad
Humeur : HHHHYYYYPE !!!!!!!!!!!!!

MessageSujet: La mort prend souvent les personnes qui regorgent de vie   Lun 11 Aoû - 22:49

La première fois que j'ai eu cette sensation, c'était un soir de février, je n'étais qu'un enfant et j'avais très peur, je ne pense pas que quelqu'un pourrait me croire si je racontais cette nuit-là.

23 février 1346
Forêt de Crécy

Le crépuscule donna des couleurs orangée et rouge sur les vastes collines de Picardie, la forêt paisible se préparait à s'endormir, quelques sangliers finirent les premières pousses du printemps, quand soudain une flèche siffla et alla se planter dans une souche, ce fut un vent de panique et les sangliers déguerpirent dans tous les sens pour échapper à ce chasseur malchanceux.
Je sortis de derrière les feuillages pour récupérer ma flèche et m'en allai sans rien, je faisais une dernière inspection des pièges avant la nuit et rentrais avec un lapin comme seul butin.
Cela fait une semaine que nous n'avons plus rien a manger, les adultes sont partis au champ de bataille, à une heure de marche d'ici et plus personne ne peut s'occuper des terres à part les femmes et enfants, les vieillards et les inaptes ...
Il y a des bruits qui courent comme quoi les anglais arrivent en France pour prendre notre pays par la force et qu'ils se dirigent vers Abbeville, ce dont on est sûr c'est qu'une bataille se prépare et va sûrement en entraîner d'autres mais personne ne sait vraiment quand elle va s’arrêter.

Je pousse la porte de ma chaumière au bordure du village de fermiers en haut d'une colline, entouré de forêt qui se retrouve avec presque plus d'habitants pour le moment, au fond je vois ma mère tisser une robe pour elle.
- Je suis rentré mère, et je t'apporte un peu de gibier pour ce soir.
- C'est parfait mon enfant, pose-le sur la table que je le prépare.
Je pose le lapin sur la table et partis rapidement de la maison, la vue du sang m'a toujours été en horreur.
La nuit tombe vite et la lune pleine enveloppe la forêt de sa douce lumière blanchâtre, créant des contrastes de lumière et d'ombre entre les feuilles d'arbres.
Je traverse le chemin boueux qui se trouve être la rue principale avec au centre d'un carrefour trois chiens affamés attachés à un piquet.
Je me dirige vers le taudis a côté qui se trouve être la taverne et accessoirement l'épicerie qui est l'unique commerce du village, je rentre à l’intérieur et regarde lentement les tables unes a unes, il n'y a pas beaucoup de monde ce soir, quelques personnes s’attardent sur leurs verres sauf un homme de dos qui lève régulièrement son coude et enchaîne les verres sans faire la moindre pause. Je me dirige vers lui d'un pas lent avec une boule au ventre.
- Papa, pourquoi tu es encore là ? Maman est en train de préparer le dîner avec ce que j'ai apporté tu vas te régaler.
Tout en gardant mes distances je me mets en face de ce qui me fait office de père, avant il n'était pas comme sa, il était pêcheur dans une petite bicoque composée d'un équipage d'une dizaine de personnes mais lors d'une tempête le mât s'est rompu et s'est écrasé sur sa jambe gauche, on a dû couper car elle s'était infectée et commençait à pourrir sur place, on l'a renvoyé sur la terre ferme et placé une béquille pour remplacer sa jambe mais depuis il reste assis seul sans rien dire.
- Laisse-moi je ne vais pas revenir à la maison ce soir, retourne voir ta mère maintenant, ce n'est pas un endroit pour les sales gamins comme toi ! dit-il d'une voix dure et penchante.
Alors sans vouloir demander plus à mon père, je retourne dehors, il fait froid et la buée sort de ma bouche créant une brume fantomatique devant moi. Je me dis que l'avenir nous donne des surprises et avec le temps il se remettra de ses blessures intérieures qu'il noie par l'alcool.
Un nuage vient doucement cacher la lune emportée par le vent froid du nord ce qui crée une atmosphère très silencieuse et tendue, plus un seul bruit ne sortit de la forêt, comme si le temps s'était arrêté. La nuit sera longue et il faut dormir pour pouvoir chasser demain afin de viser juste, je me promis intérieurement que demain je ramènerai un sanglier en remontant leur piste qu'ils ont laissée cet après-midi et je rapporterai le plus gros pour que maman soit fière de moi.
Tandis que je me fixe un planning pour demain je retourne tranquillement chez moi, l'air calme et froid s’amplifie a chacun de mes pas si bien qu'à la moitié du chemin je commençais à grelotter et mes doigts s’engourdir, je m'arrête quelques instants pour les réchauffer quand j’entends au loin presque comme le bruit d'une cloche suivi d'un cerf à l'agonie répété trois fois de suite pour finir sur un vent aigu tournant en spirale, c'est très bizarre, je n'avais jamais entendu ça avant, je regarde dans sa direction et vois une lumière blanchâtre et vive clignoter comme un phare avant de s'évanouir pour laisser place au calme de la nuit, curieux je m’écarte du chemin pour voir d'un peu plus près. Arrivé sur le lieu je regarde autour de moi mais ne vois rien du tout, comme si cette chose s'était miraculeusement évaporée dans la nuit. J'espère que je ne suis pas tombé dans un maléfice de sorcière. Je reste immobile pendant plusieurs secondes qui m’ont paru des heures puis comme il ne se passe rien je me détendis un peu et me dis que ça doit être moi qui suis trop fatigué et que j'ai trop d'imagination.
Je me retourne pour reprendre mon chemin et fais quelques pas en direction de la maison, quand j’entends derrière moi des cliquetis métalliques suivis de branches cassées sous le poids de pas lourds, ils s'amplifient et se multiplient à chaque seconde.
Je tourne la tête lentement comme si tous mes muscles étaient ralentis par le gel et quand je regarde derrière moi mes pupilles se contractent par la peur ainsi que l’ensemble de mon corps, des hommes en armure avec de longues épées avancent avec autant de discrétion qu'ils peuvent en direction du village et paradoxalement de moi. Je me réfugie derrière des fougères en espérant n'avoir pas été remarqué et les observe d'un œil apeuré. Je compte cinq soldats avec tous le blason du royaume d’Angleterre sur leurs plastrons d'argent mais d'autres bruits de pas suivent les premiers. Je rampe sous les hautes herbes le plus rapidement possible en espérant pouvoir donner l'alerte avant qu'ils arrivent pour tous nous massacrer. Mais comment sont-ils parvenus jusqu'ici ? Où sont nos soldats ? En plus il n'y a pas de soldats dans notre village, comment va ton pouvoir se défendre contre les anglais ?
La situation commence à être catastrophique et personne dans le village ne se doute de ce qui va se passer, il faut fuir c'est la seule solution pour rester en vie mais je dois récupérer ma mère avant de partir je me fixe une liste d'étapes dans ma tête afin d'être organisé car maintenant chaque instant compte. De retour sur la route je me relève la tête baissée et court le plus vite possible chez moi, j'ouvre la porte à la volée et crie :
- MAMAN !!!!!!!!! C'est horrible, des anglais arrivent vers nous du côté de la mer et viennent droit sur nous !!! Il faut partir dépêche-toi !!!
- Mais enfin que racontes-tu, il n'y a pas d'alerte ? Dit-elle un peu inquiète.
Et sans lui en dire plus je la tire vers l’extérieur pour confirmer mes dires et pointe de mon doigt les éclats de métal brillant à la lisière de la forêt. Ma mère se couvrit la bouche et chuchote encore dans la torpeur :
- Il faut avertir le village, vite le clocher.
Elle me prit la main et nous courons au nord du village vers la cloche qui est accrochée sur une ancienne tour de guet et qui fait office d'église en pleine air. À nous deux, nous tirons de toutes nos forces sur la corde et la cloche retentit avec fracas dans l'obscurité, après plusieurs coups le village commence à s'agiter, dans les habitations des bougies s'allument et quelques personnes entrebâillent leurs volets.
- LES ANGLAIS ATTAQUENT !!!!!!!!!
Il eut d'abord une incompréhension de tout le monde, des gens sortent de leurs maisons en colère pour avoir osé les réveiller en pleine nuit, torche à la main.
- Ils arrivent, fuyez tous !!!!
- Ah oui ? Et où sont ils ?
- À l'ouest, à la lisière de la forêt, il ne faut pas traîner ici, ils sont là.
En regardant la forêt je découvris que les anglais se sont immobilisés et sont accroupis et à bonne distance du village comme si nous leur avons fait peur en leur gâchant l'effet de surprise mais leurs visages n'ont aucune crainte au contraire ils semblent impatients comme si ils attendaient un signal, un ordre fut lancé et tous les soldats lèvent leurs boucliers sur leurs têtes en même temps et posent un genou à terre, je trouvais cette position assez ridicule mais ne compris que trop tard ce qui se passait, au loin des centaines d'étoiles filantes montèrent au ciel venues du haut de la colline et petit à petit ralentissent avant de s’immobiliser puis redescendent vers nous, plus elles se rapprochent et plus je distingue que ce ne sont pas des étoiles mais des flèches de feu qui s’abattent sur nous.


Correction de Jack Vessalius

les personnes qui regorge -> regorgent
quelqu'un pourrais -> pourrait
si je raconterai -> racontais
des couleurs orangé et rouge -> orangée
se préparai -> préparait
a s'endormir -> à s'endormir
quelque sanglier -> quelques sangliers
finissent -> finirent (texte au passé !)
les premières pousse -> pousses
se fut -> ce fut
les sangliers déguerpir -> déguerpirent
tout le sens -> tous les sens
Je sortie -> sortis
m'en vais -> m'en allai (passé)
je faisai -> faisais
rentre -> rentrai(s)
à par -> à part
_________________________
ensuite le texte basule au présent sans raison
_________________________
court -> courent
les anglais arrive -> arrivent
il se dirige -> ils se dirigent (les anglais)
se qu'on est sûr -> ce dont est sûr
entourer de forêt -> entouré
plus d'habitant -> habitants
et parti rapidement -> partis
au champs de bataille -> au champ de bataille
la nuit tomba -> tombe (je fais comme ça vu que tu es au présent depuis longtemps)
des contraste -> contrastes
a l'intérieur -> à l'intérieur
se soir -> ce soir
pose le > pose-le
un hommes de dos -> un homme de dos
tu est -> tu es
se que -> ce que
j'ai apportée -> j'ai apporté
je me met -> mets
se qui -> ce qui
une petite bicoque composer -> composée
une dizaine de personne -> personnes
le mât c'est rompu -> s'est
c'est écraser -> s'est écrasé
on a du -> on a dû
elle s'était infecté -> infectée
on l'a renvoyer -> renvoyé
placer -> placé
se soir -> ce soir
se n'ai pas -> ce n'est pas
une voix dur -> dure
je me dit -> dis
ses blessures intérieurs -> intérieures
une atmosphère très silencieuse et tendu -> tendue
A partir d'ici, mélangé de passé et présent qu'il faut corriger
c'était arrêté -> s'était arrêté
leurs piste -> leur piste
qu'il ont laissé -> qu'ils ont laissée
qu'a la moitié -> qu'à la moitié
je commençait -> je commençais
quelque instant -> quelques instants
un cerf à l'agonie répéter -> répété
je n'avait jamais -> avais
Arrivée sur le lieu -> arrivé (vu les accords précédents ton perso est masculin)
cette chose c'était -> s'était
miraculeusement évaporé -> évaporée
plusieurs secondes qui m'ont parus -> paru
je me détendit -> je me détendis
et me dit -> dis
sa doit -> ça doit
je [...] fait -> fais
quelque pas -> quelques
des cliquetis métalliques suivi -> suivis
branches cassés -> cassées
tout mes muscles -> tous
étaient ralenti -> ralentis
de longue épée -> longues épées
des hommes [...] avance -> avancent
je me refuge -> réfugie
et les observent -> observe
sont-ils parvenu -> parvenus
de se qui va -> ce
c'est la seul solution -> seule
je doit récupérer -> je dois
une liste d'étape -> étapes
la tête baissé -> baissée
cour le plus vite -> court
dépêche toi -> dépêche-toi
que raconte-tu -> racontes
vite le cloché -> le clocher
elle me pris -> prit
la cloche qui est accroché -> accrochée
nous tirons de toute nos force -> toutes nos forces
quelque personne entrebâille -> quelques personnes entrebâillent
Il eu -> il eut
de leurs maison -> maisons
je découvrit -> découvris
sont a croupis -> accroupis
nous les avons fait peur -> leur
en leurs gâchant -> leur
leurs visage n'a -> visages n'ont
il semble impatient -> ils semblent impatients
il attendaient -> ils
un ordre fût lancer -> fut lancé
tout les soldats -> tous
les soldats [...] pose -> posent
je trouvait -> trouvais
se qui se passe -> ce qui se passait
étoiles filantes [...] venu -> venues
puis redescende -> redescendent
elle se rapproche -> elles de rapprochent
se ne sont -> ce ne sont
des flèches de feu qui s'abat -> s'abattent
   

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais pas pourquoi je fais une signature je post rarement des trucs //SBAFF  

Dans ma folie perpétuel à l'interieur de la CB
Bumbleby GET HYPE


Urbosa <3

NEED ABS !!:
 

l'avenir est il un long passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 697
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: La mort prend souvent les personnes qui regorgent de vie   Sam 16 Aoû - 11:35

Je suis en cours de correction de ton texte.
Merci de faire des efforts d'orthographe avec notamment la possibilité d'utiliser des correcteurs orthographiques pour en éliminer certaines (word, bonpatron..)
Attention aux syntaxes lourdes et aussi il faut que tu indiques par un tiret ou des guillemets les dialogues pour bien les différencier du récit.
J'ai également corrigé des basculements passe-présent nombreux mais même là le début du texte est au passé et ensuite tu bascules tout au présent, il faudrait que tu corriges cela Wink

Conformément aux règles du forum, il faut que tu insères une balise dans le titre.

Bonne journée  🐱

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 697
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: La mort prend souvent les personnes qui regorgent de vie   Dim 17 Aoû - 20:16

J'ai terminé la correction et je me suis occupé de mettre les tirets, il te reste à régler :
- La balise à ajouter obligatoirement
- Les problèmes de temps, dis-moi juste si tu veux qu'ils soient dans le référentiel présent ou passé

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
Noctama-Sky

avatar

Masculin Balance Messages : 301
Date d'inscription : 09/11/2012
Localisation : Dans les rues de Novigrad
Humeur : HHHHYYYYPE !!!!!!!!!!!!!

MessageSujet: Re: La mort prend souvent les personnes qui regorgent de vie   Sam 23 Aoû - 0:13

Merci beaucoup jack ^^
pourtant j'avais fait attention  scratch 

et c'est vrai que je sais pas pourquoi mais j'ai pas de correcteur sur openoffice :P
et puis que j'ai fait un copié collé sans verrifié

Pour le temps, tu pourai mettre au présent stp merci d'avoir eu le courage de tout lire ^^ promis la prochaine fois je mettrai mes textes plus court (pas tout d'un coup)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais pas pourquoi je fais une signature je post rarement des trucs //SBAFF  

Dans ma folie perpétuel à l'interieur de la CB
Bumbleby GET HYPE


Urbosa <3

NEED ABS !!:
 

l'avenir est il un long passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort prend souvent les personnes qui regorgent de vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort prend souvent les personnes qui regorgent de vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: