Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Passe-Passe [C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Smile

avatar

Masculin Vierge Messages : 211
Date d'inscription : 13/08/2014
Localisation : Loin des yeux, loin du coeur
Humeur : inconnu

MessageSujet: Passe-Passe [C]   Ven 22 Aoû 2014 - 18:08

BONJOUR,BONSOIR
D'après une idée original de Auseymo, voici le défi "Passe-passe"
Le principe est simple : Le premier participant devra écrire un bout de texte qui sera complété par la personne de son choix et ainsi de suite..
En gros c'est comme un texte en commun mais celui qui écrit désigne la personne qui va continuer.

Qui veux commencer ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Sourire, à s'en déchirer les lèvres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   Sam 23 Aoû 2014 - 18:14

Moi!

 23 heures. L'ancienne horloge accrochée au mur d'en face se met à sonner.
L'atmosphère est sinistre, lugubre même.
Je suis seul dans cette pièce...J'ai froid...Si froid...

Après s'être porté sur le mur, mon regard arpente la chambre où je me trouve.
Vide, poussiéreuse, à la tapisserie moisie et au plancher rongé par le temps et les ravages qu'ils causent.
Puis je me scrute, afin de comprendre ce que je fais là.

Ma main droite tient fermement un petit pistolet...Le col de ma chemise est taché de sang...
De MON sang...Que s'est-il passé? Me serais-je suicidé?
Dans ce cas...Où suis-je?

Comprenant que je peux toujours bouger, je me lève en titubant un peu; puis je remarque qu'une porte de bois massive se tenait juste derrière moi.
Je m'en approche avec appréhension; ce qui se passe ici n'est manifestement pas normal; mais c'est ma curiosité immense qui me pousse finalement à l'ouvrir...

Et je désigne Cornedor pour la suite! :la:

   
Une seule faute, une seule, juste histoire que j'ai un cadre à mettre 'w'.

qu'ils causent => qu'il cause

En passant, ton texte déchire !
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4623
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   Sam 23 Aoû 2014 - 19:07

La porte est si lourde ! Et moi si faible... Plus je m'épuise et plus je panique, il faut que j'ouvre cette porte, je le sens, il le faut ! Je m'arc-boute contre le bois froid, glisse les doigts dans les fentes rapeuses, sue sang et eau avant qu'enfin grincent les gonds. La porte massive coulisse lentement, libérant un froid mortel... Une emprise glacée qui brûle ma peau blafarde et gèle mon coeur dans ma poitrine.
Le mastodonte de bois et de fer enfin ouvert, je me campe sur mes talons, face à... l'enfer.

Une obscurité si dense qu'elle avalerait tout, comme un trou noir, un monstre à gueule béante. Et clignotant dans ces méandres visqueux, des yeux.
Des dizaines, des centaines d'yeux, ronds, triangulaires, effilés, en amande, immenses, minuscules ; prunelles ardentes, habitées par un brasier avide, ou bien regards morts fixés sur le vide.

Et moi, pris sous les feux de ces regards, immobile dans l'encadrure de la porte, pareil à un petit animal figé sous les phares d'une voiture...
...Attendant la mort.


C'est bien nul tout ça, et je désigne... mon cher collègue Jack pour continuer, tiens  Angel 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 692
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   Dim 24 Aoû 2014 - 2:03

Ouh là, je suis pas habitué à écrire au présent !
____________________________________________
Ces regards ne sont pas braqués sur moi dans leur totalité, pourtant l'oppression qui en résulte me fait comprendre la situation. C'est la mort qui arrive. Mamie me le racontait certains soirs alors à présent tout devient clair. J'ai ouvert la Porte de la Mort. Celle qu'il ne faut jamais ouvrir.

"Tu sais mon chéri, Maman a commencé, l'an passé, un long, très long voyage."

Je me souviens encore de son rire nerveux couplé à ses larmes. Le Dieu de ce Monde, ce n'est pas le Dieu de la Bible, du Coran ou je ne sais quel livre. C'est la Mort, à l'image de notre Monde. Par tous ses yeux, sous la forme d'un monstre dont la gueule avale tout, elle observe et connaît le Monde dans sa globalité. Mais la Mort est seule : elle aime amener des humains dans son royaume. Chaque nuit elle se cache derrière une porte aléatoire sur toute la planète et invite celui qui ouvre la Porte dans son monde.

"Ce n'est qu'une légende", je le rétorquais toujours à Mamie. Mais aujourd'hui, je marche vers la mort, et je perds toute volonté de vivre. Instinctivement, je m'imagine retomber en poussière. Mais si le monde de la Mort est le néant... non ce n'est pas possible, c'est une idée bien trop abstraite.

Le monstre m'avale, je me sens littéralement digéré par un trou noir. J'ai la désagréable sensation que la force électromagnétique liant mes atomes se défait. Heureusement, ce n'est qu'une très désagréable impression. J'aperçois au loin un miroir oblong, entouré par un cadre de motifs floraux taillés dans l'ardoise. Je ressens une envie imprescriptible de courir vers lui, encore et encore, comme si derrière moi surgissait une force destructrice. Je manque de trébucher régulièrement sur le sol caillouteux contenant vraisemblablement quelques cavités. Tout autour de moi, l'obscurité parfaite règne, mais je ne m'en étais pas rendu compte plus tôt. Cette constatation me fait soudainement décélérer ma cadence.

Arrivé à destination, je caresse mon reflet de l'index gauche. Je sens une force destructrice surgir des profondeurs millénaires...
_______________

A toi UneVoleuse

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
UneVoleuse.



Féminin Vierge Messages : 58
Date d'inscription : 12/07/2014

MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   Dim 24 Aoû 2014 - 20:27

Et elle arrive, d'un coup, comme un ange survivant des Enfers. Elle est là. Elle me toise. Sa puissance insurmontable entre en moi. Tout mon être implose face à ce phénoméne ravageur. Une lumière blanche, presque transparente, me transperce à la base de mon existence, mon coeur glacé. J'ai mal. Si mal. Tellement mal.Je perd tout contrôle de mon corps et je ne suis alors qu'impuissant spectateur en proie à son exécution.
La folie de Satan.
La folie de ce Monde. De notre Monde. De leur Monde. De mon Monde.

Ce concentré destructeur qui me traverse de part en part n'est autre que ma réverbération, mon âme, mon double, mon jumeau maléfique. Je suis cette intensité, ce concentré de vices dévastateurs qui émane de cette glaçe. Tout ce pouvoir qui me foudroie, cette auto-destruction, ça n'est autre que moi-même qui me l'inflige.
Je suis le diable, gouverneur de ce cosmos sphérique incapable.Je suis la réincarnation de la dégénération mentale, venu anéantir tes utopies, tes idéaux, tes amours et tes propos. Je suis ici pour réinstaurer le chaos dans vos vies trop nettes, trop lisses, psychologiquement instables et pathétiquement minables. Amusons-nous, voulez vous..?

En moi, deux êtres se déchirent, enflamment mon psychique déjà trop faible. C'est un incendit interne qui se propage, brûlant, écrasant toute ma chair. J'entend des voix mais ne les écoute pas. La douleur se fait herculéenne. Je suis à terre, roulé en boule, arrachant mon épaisse chevelure noir charbon. Mes yeux pleurent du sang comme un enfant goutant ses larmes. J'ai peur mais je souris. La vie me dégoûte et me fascine à la fois. Comment pouvons vivre sans prendre en compte les histoires mystifiés que l'ont raconte aux enfants ?

Le Diable existe, il vit en moi.
Mes mains se changent en horribles pattes difforment, toutes griffes dehors.
Vaines métamorphose que je subis, à demi inconscient...

_____________
Pfiou, je suis pas habituée à écrire comme ça moi. Je nomme Dhilgga, fais moi rêver soeurette. ( ça va être rigolo :la: )


 
Le correcteur lupin frappe à nouveau !

phénoméne => phénomène

je perd => je perds

de pars en pars => de part en part

glaçe => glace

iincapable => incapable

incendit => incendie

j'entend => j'entends

comment pouvons vivre => comment pouvons-nous vivre

mystifiés => mystifiées

l'ont => l'on

Rien de bien méchant, ça ne tenait qu'à une petite relecture 'w'.
   
Revenir en haut Aller en bas
Wolfshadow

avatar

Masculin Sagittaire Messages : 17
Date d'inscription : 15/07/2014
Localisation : Mondes parallèles, perpendiculaires, transversaux, diagonaux et autres.
Humeur : Lupine 'w'

MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   Sam 30 Aoû 2014 - 13:44

Correction terminée ! Vos textes sont tous géniaux !
Voleuse, si tu perds un peu foi en la participation de ta sœurette, je peux éventuellement poursuivre, voire terminer ce texte en commun 'w'.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Bien, presque tout le monde met des liens vers ses textes en guise de signature ? Alors, pourquoi changer 'w' ?

Je suis un aspirant-auteur qui écrit un peu partout sur le web ! Je vous donne tous les lieux où vous trouverez deux-trois textes rédigés par moi-même...

- Page Facebook

- La partie ''écriture'' du forum que j'administre

- Mes premiers RP sur un forum RPG

- Là où vous trouverez mes Réflexions, sur EN

Et je vais tâcher de participer à quelques Défis d'Orelian et de Smile 'w'.
Revenir en haut Aller en bas
Dhilgga

avatar

Féminin Verseau Messages : 28
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Activer "Localiser mes amis" ?

MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   Dim 31 Aoû 2014 - 20:14

L'ordinateur ne m'est pas accessible... Sauf si vraiment je dois le faire, j'essayerai sur iPod mais bon... Ou alors si je le fais à l'ordinateur, il faudra encore attendre quelques jours pour que je puisse le publier ... ^^'   Mais j'essayerais quand même de l'écrire, cette suite ! Wink



Quoi ?! Deux semaines se sont déjà écoulées ?!

_____________________________________________________________________________________


Mais la vie -ou du moins la Mort, ne me laisse pas cette chance là, cette chance de ne rien sentir, rien éprouver grâce à l’inconscience. Chaque transformation, je la sens. Je sens jusqu’à mes cellules changer de place. Et je reste là impuissant, comme dévoré de l’intérieur. Ma souffrance est telle que mon corps ne me répond plus.
Au summum de la douleur, une révélation m’arrive, et je comprend. Je me comprend. Je l’accepte. Je m’accepte.

Ce que j’ai toujours renié, je l’accepte. Et putain que ça fait du bien ! Comme dans un film, je vois ma vie devant les yeux. Les seuls remords que j’éprouve c’est de ne pas avoir pu me faire plus plaisir, faire souffrir les autres. Même la fois où j’ai brûlé ma petite sœur me paraît comme un agréable souvenir. Un rictus s’échappe de mes lèvres. Que ça fait du bien de s’accepter tel quel ! D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais été aussi... Moi.

Un être détestable par les communs des mortels.


Un bruit. Comme une chute d’un sac de riz derrière moi.

Je me retourne, depuis ma transformation, mes yeux voient dans le noir comme en plein jour, mais ce n’est pas un sac de riz. Un homme, vivant et perdu. Lui, il ne me voit pas. M’approchant sans un bruit, je me retrouve maintenant à moins d’un mètre de cet individu qui ne peut me percevoir.
Je fais apparaître – je ne sait comment, ma transformation y est pour quelque chose ? Une petite lumière devant moi.

Son regard est comme un petit papillon de nuit : attiré par la lumière. Et, enfin, il me voit. Son visage est défiguré par la peur, il semble crier mais aucun son ne sort de sa bouche. Je ne sais pas à quoi je ressemble mais je savoure sa peur. Je ris. Ma voix elle-même a changé.

_____________________________________________________________________________________
Et je choisis... *Pick nidouille, c'est toi l'andouille...* Kawet :la: ! Comment ça, ce n'était pas la personne à qui j'avais pensé au début ? Ce n'est pas vrai... Angel N'empêche ça faisait longtemps... Et autant continuer dans la même famille :la:
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   Dim 14 Sep 2014 - 3:15

Ca fait un peu cliché, mais... ^^



Je tends mon index droit, devenu une lame grise, vers l'homme. Elle me renvoie mon reflet déformé, accentuant encore mon rictus de plaisir et mes yeux fous, et je ris encore. Mais c'est autre chose que sa peur que je veux, je le sens, comme un manque qui m'arrache le cœur... Grognant de rage, je lui tranche la trachée artère, et recueille son sang dans mes paumes pour l'étaler sur mon visage... Mais non, ce n'est toujours pas ça. Je crispe mes mains, tentant vainement d'agripper entre mes griffes cette envie qui m'écorche la poitrine, et sent le petit objet froid que je tiens toujours... Le pistolet. Je le tends, d'une main tremblante sous le désir, et, hagard, tire tout autour de moi, tentant de viser les yeux qui s'agitent toujours.
Râle de douleur. L'envie est toujours là, et elle me ronge de plus en plus profondément... Je lance violemment l'arme grise à terre et jette ma tête en arrière, hurlant de douleur. Et mes griffes me renvoient encore mon image... Je plaques mes paumes sur mon visages comme pour le cacher, ongles recourbés, et les descends lentement. Un gémissement m'échappe.
Le sang se met à couleur des dix sillons qui me balafrent maintenant la gueule. La souffrance pulse sous ma peau sanguinolente... Et j'ai envie de crier de volupté.
Les yeux tournent autour, m'entraînant un instant dans leur valse, je titube sous le vertige -et ils disparaissent, juste avant de risquer de m'avaler. Et je continue de faire glisser lentement, d'une douceur presque tendre, mes pattes le long de mes flancs, gémissant toujours, tête jetée en arrière.
Je sens que jamais de ma pâle vie d'humain je n'ai autant ressenti le plaisir... Rien ne peut être plus jouissif que ces éclairs de douleurs qui me traversent maintenant tout le corps, tandis que je me déchire la peau, presque en transe.


Et puisqu'il faut bien sortir de la famille (ou on fait un deuxième tour (a) ) je désigne... *hésite entre Wolf qui voulait la prendre -et a tout corrigé :la: - et Smile qui l'a lancé...* Wolf ! :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passe-Passe [C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passe-Passe [C]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis-
Sauter vers: