Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-12]Hirue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [-12]Hirue   Jeu 18 Sep - 9:21

Voici une nouvelle qui dénote complètement de tous mes écrits, parce déjà j'ai souhaité favoriser l'action plutôt que la description, ensuite c'est la première fois que je fais dans le genre action/thriller/psychologique. Je sais pas combien de temps ça durera, au pire on déplacera vers Longues nouvelles:


Une voix omnipotente dit:" Bonjour cher humain, bienvenue dans le monde de Haintenanke. Vous allez devoir accomplir une quête: tuer tout le monde. C'est aussi simple que ça, quand il ne restera que vous ici, prenez une dague et suicidez-vous"

Le héros atterrit dans une maison, il est dans sa chambre, une personne âgée lui parle, elle semble être au rez-de-chaussée :

"Hirue, je t'ai déjà déjà dit mille fois de me répondre quand je t'appelle !
-Oui mamie, c'est juste que j'étais en train de parler sur Kiri'ju avec mes amis tu sais, internet tout ça tu connais pas ?
-Je n'en ai rien faire de ton Kiri'ju, ou de ton "internet", ces choses de jeunes écervelés, tu dois venir manger !
"

Il descendit les escaliers lascivement, comme s'il était fatigué d'entendre à longueur de journée les mêmes phrases, les mêmes discours, s'enchaînant dans une boucle infinie. Il s'assit à la table, prit les deux baguettes entre ses doigts et commença à manger avidement de sa grande bouche. Sa grand-mère le regardait d'un air bizarre. Elle entama la conversation:

"Alors ça va tu travailles bien, tu n'as pas trop de problèmes avec ton écriture de cochon ?"

D'une pulsion meurtrière, Kirue envoya ses deux baguettes dans les deux yeux ronds de la mamie. Du liquide blanc coula puis du sang, il coulait à flot, à vrai dire, le sol était devenu rouge, rouge de sang. Il finit son travail et alla ausculter le cadavre d'un pas plus qu'assuré. On aurait dit que tout cela ne lui avait rien fait. Même pire il se réjouissait de ça. Il ne nettoya pas la scène du crime car il se disait que ça faisait plus beau, du rouge sur du marron, et que ça ferait impression sur ses prochains invités. Ils lui demanderaient : "Et cette couleur d'où provient-elle", "elle est d'origine" répondrait-il avec un sourire pervers.

"Au moins je n'aurai plus à l'entendre piailler tout le temps et je serai tranquille. Pour les autres personnes, faudra faire croire qu'elle est partie à la maison de retraite sans prévenir personne, ça passera oui, j'en suis sûr".  La voix omnipotente se fit entendre alors qu'elle n'avait rien dit depuis quelques heures:
"Joli meurtre, à vrai dire je pensais que tu allais t'arrêter au dernier instant, mais bon il m'en faut plus pour m'épater."

Hirue entendit cette voix comme un affront, lui qui avait tué sa grand-mère n'avait-il pas eu le courage et le cran de poursuivre sa folie ? Il convertit cette colère en une rage de tuer, il devenait de plus en plus psychopathe. Il était assis sur le canapé. Il regardait le plafond, il craignait que le ciel ne lui tombe sur la tête. En effet son esprit avait opéré un grand changement qui lui donnait des maux de têtes. Il ne bougeait pas jusqu'au moment où il alla prendre les deux baguettes pleines de sang, les lava, et les rangea dans le meuble comme si de rien n'était. Le jour suivant des amis vinrent chez lui. Ils lui demandèrent pourquoi la maison était aussi vide :

"Ne vous inquiétez pas j'ai ma chambre, ma cuisine et moi. Nous ne sommes pas si seuls, tout compte fait. Et puis si je vous invite souvent, la maison ne sera jamais solitaire.
-Tu n'avais pas ta grand-mère qui habitait ici, je l'ai vue quelque fois.
-Oh non ça c'est la dame des impôts vu qu'on a quelques problèmes avec l'argent tu vois bien.
"

Il avait une capacité exceptionnelle à éluder les faits. Il déclamait avec une voix charismatique, les mensonges tissés pour mieux attraper ses proies.
Sans foi ni loi, si, il avait foi en lui-même et en son sang-froid. Il était assez bavard à l'école, mais il essayait de travailler un minimum, pour passer l'année suivante. Il aimait passer son temps avec Asahi, une fille qu'il avait rencontrée à l'école. Ils aimaient se confier, parler entre eux. Cependant Hirue ne disait pas toute la vérité. Il ne faisait que l'enrober, la cacher sous des apparences artificielles. Un jour, ils s'assirent sur un banc, Asahi regarda Hirue qui lui dit:

"Tu es vraiment belle ce matin. Tu rayonnes de beauté.
-Merci beaucoup Kirue.
-Je voulais te demander quelque chose, je je....
-Quoi ? Le prof de Supōtsu t'a encore énervée ? Je sais qu'il est bête mais on ne peut rien y faire...
-Non pas de ça, je voudrais sortir avec toi" Il la regarda avec intensité, Asahi semblait très étonnée de ce qu'elle venait entendre. Une seconde plus tard, on entendit sa petite voix parler:
"Non Hirue, vraiment je ne peux pas, tu es un bon ami oui, mais je ne m'étais encore jamais imaginé avec toi, ensemble, en couple. Je refuse mais on peut rester dans l'amitié.
"

Hirue se leva subitement, prit par la droite et disparut. Asahi était là, en train de penser à ce qu'elle venait de vivre et à la proposition refusée. Une main obstrua sa bouche, c'était Hirue, il allait la tuer. Il prit ses cheveux brutalement, et les fit tourner autour du cou. L'étreinte insurmontable suffoqua Asahi, qui s'en alla aussi silencieusement qu'un patient dans le coma. Il regarda le corps inanimé, et pleura, il pleurait de joie et de tristesse car il avait réalisé un acte fou et à la fois sensé. Il prit le cadavre et le mit dans une benne à ordures.

La même voix que tout à l'heure se mit à lui parler:

"Très bien, je ne m'attendais pas à ça, tu m'as surpris et c'est bien. Mais n'oublie pas qu'il reste sept milliards d'humains à exterminer. Au fait, je m'appelle Shituro, le néant et le tout, l'infini et le fini, bref laissons la philosophie de côté. Au revoir, Hirue."
"Quoi il connaît mon nom aussi ? Suis-je devenu un taré ? " se demanda t-il non sans une grande inquiétude. Il rêvait peut-être ou alors tout ça était réel. Aussi réel qu'il respirait et voyait ses mains.






Correction du Cerf divin :
 


Dernière édition par lolo7433 le Jeu 18 Sep - 20:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [-12]Hirue   Jeu 18 Sep - 18:19

La suite:
Ce jour là, il se coucha dans une grande sérénité. Il avait parfaitement réussi ses deux meurtres. Mais il devait partir de cette maison car tôt ou tard, toute serait dévoilé. Il allait déménager dans le nord du Japon, pour mieux se cacher. Il n'informa personne de ce départ, pour accentuer l'effet de surprise.
Il prit un petit appartement dans une ville appelée Hintukati. Il devait mettre à exécution son plan, continuer à tuer, tuer sans répit pour qu'il ne reste que lui et son arme. Son pistolet commençait à devenir son meilleur ami, il lui parlait en toute occasion:"Mon p'tit, tu as faim et tu va manger". Il parlait de temps en temps avec le concierge:

"Et vous venez d'où ?
-De vers Tokyo, vous savez la capitale. Je voulais plus de sérénité ici.
-C'est sûr qu'ici vous serez tranquilles, il n'y a jamais eu d'histoire
"

Il écrivait sur un cahier tous les préparatifs et les informations nécessaires à son prochain coup de maître:

"5h arrivée du train, pause de 10 minutes, il repart à 5h15. Passagers estimés: 200 personnes. Gare: gare d'Osanuke. Equipement nécessaire: explosifs, armes: pistolet, kalachnikov et dague. Déroulement: pose des explosifs, 15 minutes avant l'arrivée du train. Si obstacle, l'éliminer. Détruire la caméra. Activation de la bombe depuis mon appartement à 5h15.
Protection: nulle. Chances de réussite: élevées. Victimes: modérées
"

Quelques jours passèrent, on voyait à la télé, les restes du train, des débris étaient éparpillés partout et des membres humains jonchaient le sol... La présentatrice dit:

"Oui, je viens d'avoir la confirmation à l'instant, l'accident était criminel, je répêtes l'accident était criminel. Nous vous rappelons que l'explosion du train d'Osanuke a fait plus de 200 morts."

Il se réjouissait de ce qu'il avait accompli. Tout ce qu'il faisait n'était qu'un palier, un palier vers son but ultime. Il n'était atteint d'aucun remord, d'aucune pitié, c'était une machine vivante, regardant avec un oeil enjoué les mauvaises nouvelles arriver. Cependant l'attentat du train n'était qu'un petit évènement, il devait tuer plus de personnes. Tuer encore plus, pour assouvir sa soif de sang tel un vampire. Il était le vampire du monde, et ceci n'était que le commencement de la fin. La fin était loin, mais aussi proche, car tout le monde était touché, tout allait devoir y passer. Il travailla pendant quelques temps pour créer son propre virus. Il apprit entièrement tout seul les notions de médecine qu'il possédait. Il avait maintenant l'intelligence d'un chercheur et pouvait mettre cette intelligence à disposition de son mal. Le mal créateur s'oppose au génie protecteur.


Dernière édition par lolo7433 le Jeu 18 Sep - 20:21, édité 1 fois (Raison : correction)
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4644
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: [-12]Hirue   Jeu 18 Sep - 20:16

Correction de la partie 1 en cours, à continuer :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-12]Hirue   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-12]Hirue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: