Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vivre envers et contre tous [TP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Vivre envers et contre tous [TP]   Dim 23 Nov 2014 - 11:22



Ce texte est le deuxième de ma série de très courtes nouvelles, ayant pour thème le courage. ^^
Ecrit pour le concours "48 heures".

Vous avez ici le Texte 1 → le Silence de la révolte et le Texte 3 → Ivre de vent



Musique associée.


Vivre envers et contre tous  



On aura beau dire, cela faisait longtemps que je n'avais pas croisé quelqu'un d'un tel courage.





      Il se traîne depuis des heures.
      Loin, très loin au dessus de lui, le soleil féroce aiguise ses crocs sur la moindre parcelle de terre, le moindre minuscule être vivant qui rampe dans la poussière.
      L'air est si sec qu'il en paraît solide ; une simple bouffée fait couler pierres et sable dans la gorge. La chaleur pèse telle une lourde chape de plomb, de plomb chauffé à blanc, sur toutes les têtes, toutes les échines, tous les cœurs.
      Mais revenons à lui.
      L'explorateur piteux, parti en quête d'un peu d'eau, bataillant à chaque seconde contre le soleil qui le brûle jusqu'à l'os. Il aurait pu rester chez lui. Il aurait pu rester au frais, baigner dans une ombre bienveillante, et attendre. Attendre que la pluie vienne, dissipe la colère du soleil et lave la poussière étouffante.
      Ou plutôt, non, il l'aurait pu si d'autres n'en avaient décidé autrement.
      Son havre de paix, sa douceur luxuriante, son émeraude humide, tout cela, il ne peut plus y penser. Détruit. Saccagé. Massacré.  
      Il aurait pu se cacher, et mourir écrasé sous les engins de fer, ou brûlé par les gueules des chalumeaux. Après tout, tout doit mourir un jour… Lui le sait, mieux que tout autre. Et mieux vaut être réduit à néant que se tordre de douleur sous les feux du soleil, n'est-ce pas ? Que ramper dans le désert, implorer pour de l'eau, pour une minuscule gouttelette d'eau fraîche, pour un pauvre nuage perdu dans l'azur du ciel…
      Jusqu'à ce qu'arrivent les ombres des vautours.

      La résistance du petit personnage vacille soudain, et il tangue dangereusement sous le poids de son baluchon.

      Mais non.
      Se battre. Coûte que coûte.
      Démentir le mépris des autres, leurs rires, leur pitié envers sa fragilité et sa laideur.
      Se battre, coûte que coûte.

      C'est la seule chose qu'il peut se répéter, en boucle, encore et encore. Se battre, coûte que coûte. Même lui a droit à la vie. Même lui peut déjouer le destin, et le désert, et le soleil.
      Même une si petite chose peut se battre contre les éléments.

      Alors il rampe et rampe encore, et les grains de sable sont autant de pièges, et les pierres sont autant d'obstacles insurmontables, et le soleil pèse sur lui, le lèche de sa langue empoisonnée, le dévore petit à petit. Et lui continue…
      Et moi, accroupie sur mon pas de porte, je regarde, insensible, lutter cet être hors du commun. Je le vois se déshydrater minute après minute, je le vois souffrir le martyre. Je le vois s'arrêter enfin.
      S'arrêter.
      Alors, émergeant de mon apathie, je me lève, m'étire, et vais ouvrir une bouteille d'eau minérale. Puis, revenue au soleil, je m'agenouille devant le petit explorateur. Détruit, desséché, dans les affres de l'agonie, il est pourtant reparti à son allure lente et opiniâtre. Refusant de laisser le désert victorieux.
      L'eau cascade soudain sur son corps flétri, faisant naître des ruisselets dans le sable et des éclats arc-en-ciel dans la lumière dure. Sa peau sèche et craquelée se pare de reflets humides, ses ocelles reprennent leur teinte sombre ; il a un sursaut et redresse son lourd baluchon d'un coup de reins.
      Bienveillante, je le regarde se gorger d'eau, reprenant quelques forces illusoires.
      A nouveau gonflé d'espoir, il quitte l'eau qui déjà disparaît. Et se lance dans la suite de son périple…

      Je pourrais t'aider encore, mais je n'en ferai rien. C'est ta quête, et je te sais assez fort pour l'accomplir. A ton courage, petit escargot…




Correction de Jack Vessalius:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]


Dernière édition par La Lapine Cornue le Sam 16 Sep 2017 - 16:25, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1760
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Mar 25 Nov 2014 - 17:10

Ah ! Je savais que c'était un animal !
Mais je m'attendais plus à un fennec ou quelque chose du genre, et je croyais aussi que ça se passait vraiment dans le désert.
En tout cas j'aime beaucoup ! Surtout le deuxième paragraphe, qui donne vraiment une impression de chaleur accablante, c'est vraiment bien écrit. ^^
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Mer 26 Nov 2014 - 9:36

Tout le monde tombe dans le panneau :niark: Merki Tiun cute

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 692
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Ven 28 Nov 2014 - 21:15

moi j'avais complètement oublié tes chutes animalières, alors je me suis pas méfié :niark:
ah corne je ne sais quoi te dire sur ta nouvelle (trop bien écrite, histoire superbe, et tout le tralal), alors va voir la correction svp :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 6 Déc 2014 - 15:43

Merci Jacquouille, heureuse que la chute t'ait surpris :niark: (nan sérieux, y'a pas de tirets à jusqu'à ce que ?? Ô____o)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Mister O

avatar

Masculin Verseau Messages : 315
Date d'inscription : 30/11/2014
Humeur : Malheureux

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 6 Déc 2014 - 17:27

OMFG ! J'aime bien. Surtout la chute, je ne m'y attendais vraiment pas. Ça correspond très bien au thème (le courage). Par contre j'ai eu un peu de mal à comprendre le mouvement de dézoomage du texte avant la fin ^^ Mais globalement j'ai beaucoup aimé.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Petit, petit, petit ! Vient voir Tonton O fou


tonimage
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 692
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Dim 7 Déc 2014 - 1:52

Ma poulette:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 13 Déc 2014 - 12:23

O : ah, génial :la: Oui, en effet, c'est fait pour déstabiliser lorsqu'on se rend compte que c'est une narratrice qui observe le "petit personnage" à distance, puis qu'elle va prendre part à l'action... ^^

Jack : c'est bon, c'est bon, okay x) Et ne m'appelle pas ta poulette Ghh

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 28 Nov 2015 - 20:34

Bon allez, dernier com de la journée :p
Cornedor a écrit:

On aura beau dire, cela faisait longtemps que je n'avais pas croisé quelqu'un d'un tel courage.




      Il se traîne depuis des heures.
      Loin, très loin au dessus de lui, le soleil féroce aiguise ses crocs sur la moindre parcelle de terre, le moindre minuscule être vivant qui rampe dans la poussière.
      L'air est si sec qu'il en paraît solide ; une simple bouffée fait couler pierres et sable dans la gorge. La chaleur pèse telle une lourdec'est pas nécéssaire de préciser lourde. Ca allourdis justement le texte chape de plomb, de plomb chauffé à blanc, sur toutes les têtes, toutes les échines, tous les cœurs.
      Mais revenons à lui.ARG. J'aime pas cette formaulation, elle manque en plus d'introduction, tu pars d'une narration badass et externe pour arrivé à faire le narrateur caméraman et capricieux qui va n'importe ou. y'as un problème de cohérence
      L'explorateur piteux, parti en quête d'un peu d'eau, bataillant à chaque seconde contre le soleil qui le brûle jusqu'àaux l'os. Il aurait pu rester chez lui. Il aurait pu rester au frais, baigner dans une ombre bienveillante, *enlève discrétement cette virgule a coup de TNT et attendre. Attendre que la pluie vienne, dissipe la colère du soleil et lave la poussière étouffante.
      Ou plutôt, non, il l'aurait pu si d'autres n'en avaient décidé autrement. Enlève moi ces trois premiers mot de caméraman capricieux^^
      Son havre de paix, sa douceur luxuriante, son émeraude humide, tout cela, il ne peut plus y penser. Détruit. Saccagé. Massacré.  
      Il aurait pu se cacher, et mourir écrasé sous les engins de fer, ou brûlé par les gueules des chalumeaux. Après tout, tout doitj'aurais mis un pluriel ici, parce que le tout englobe aussi les cailloux, qui sont immortel? ou déjà mort? mourir un jour… Lui le sait, mieux que tout autre. Et mieux vaut être réduit à néant que se tordre de douleur sous les feux du soleil, n'est-ce pas Arrête moi ces interventions >< ^^? Que ramper dans le désert, implorer pour de l'eau, pour une minuscule gouttelette d'eau fraîche, pour un pauvre nuage perdu dans l'azur du ciel…
      Jusqu'à ce qu'arrivent les ombres des vautours.

      La résistance du petit personnage vacille soudain, et il tangue dangereusement sous le poids de son baluchon.

      Mais non.
      Se battre. Coûte que coûte.
      Démentir le mépris des autres, leurs rires, leur pitié envers sa fragilité et sa laideur.
      Se battre, coûte que coûte.

      C'est la seule chose qu'il peut se répéter, en boucle, encore et encore. Se battre, coûte que coûte. Même lui a droit à la vie. Même lui peut déjouer le destin, et le désert, et le soleil.
      Même une si petite chose peut se battre contre les éléments.

      Alors il rampe et rampe encore, et les grains de sable sont autant de pièges, et les pierres sont autant d'obstacles insurmontables, et le soleil pèse sur lui, le lèche de sa langue empoisonnée, le dévore petit à petit. Et lui continue…
      Et moi, accroupie sur mon pas de porte, je regarde, insensible, lutter cet être hors du commun. Je le vois se déshydrater minute après minute, je le vois souffrir le martyre. Je le vois s'arrêter enfin.
      S'arrêter.
      Alors, émergeant de mon apathie, je me lève, m'étire, et vais ouvrir une bouteille d'eau minérale. Puis, revenue au soleil, je m'agenouille devant le petit explorateur. Détruit, desséché, dans les affres de l'agonie, il est pourtant reparti à son allure lente et opiniâtre. Refusant de laisser le désert victorieux.
      L'eau cascade soudain sur son corps flétri, faisant naître des ruisselets dans le sable et des éclats arc-en-ciel dans la lumière dure. Sa peau sèche et craquelée se pare de reflets humides, ses ocelles reprennent leur teinte sombre ; il a un sursaut et redresse son lourd baluchon d'un coup de reins.
      Bienveillante, je le regarde se gorger d'eau, reprenant quelques forces illusoires.
      A nouveau gonflé d'espoir, il quitte l'eau qui déjà disparaît. Et se lance dans la suite de son périple…

      Je pourrais t'aider encore, mais je n'en ferai rien. C'est ta quête, et je te sais assez fort pour l'accomplir. A ton courage, petit escargot…C'EST TROP MIGNON
Le texte est très bon, il est comme d'habitude avec toi bien écrit, très bien pensé. La gestion du suspens et de la fin est agréablement bien mené. Tu nous ballade sans problème. Et je l'ai globalement aimé. Mais vraiment, les interventions de narrateur ne te vont pas. Tu les introduis mal, puisque tu reste dans un style épique et dantesque, et du coup, ça romp le ton sans nous avoir prévenu. Tu coupe tout ton travail et tu t'y replonge après comme si de rien n'était. C'est vraiment dommage parce que sans ça, le texte était irréprochable.
Revenir en haut Aller en bas
PlumeAPapote

avatar

Féminin Scorpion Messages : 179
Date d'inscription : 28/05/2015
Localisation : Lyon
Humeur : Avide de mots

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 28 Nov 2015 - 21:04


Aller go un texte de Cocorn !

Cornedor a écrit:
Ce texte est le deuxième de ma série de très courtes nouvelles, ayant pour thème le courage. ^^
Ecrit pour le concours "48 heures".

Vous avez ici le Texte 1 → le Silence de la révolte et le Texte 3 → Ivre de vent


Vivre envers et contre tous  



On aura beau dire, cela faisait longtemps que je n'avais pas croisé quelqu'un d'un tel courage.





      Il se traîne depuis des heures.
      Loin, très loin au dessus de lui, le soleil féroce aiguise ses crocs sur la moindre parcelle de terre, le moindre minuscule être vivant qui rampe dans la poussière.
      L'air est si sec qu'il en paraît solide ; une simple bouffée fait couler pierres et sable dans la gorge. La chaleur pèse telle une lourde chape de plomb, de plomb chauffé à blanc, sur toutes les têtes, toutes les échines, tous les cœurs.
      Mais revenons à lui.
      L'explorateur piteux, parti en quête d'un peu d'eau, bataillant à chaque seconde contre le soleil qui le brûle jusqu'à l'os. Il aurait pu rester chez lui. Il aurait pu rester au frais, baigner dans une ombre bienveillante, et attendre. Attendre que la pluie vienne, dissipe la colère du soleil et lave la poussière étouffante.
      Ou plutôt, non, il l'aurait pu si d'autres n'en avaient décidé autrement.
      Son havre de paix, sa douceur luxuriante, son émeraude humide, tout cela, il ne peut plus y penser. Détruit. Saccagé. Massacré.  
      Il aurait pu se cacher, et mourir écrasé sous les engins de fer, ou brûlé par les gueules des chalumeaux. Après tout, tout doit mourir un jour… Lui le sait, mieux que tout autre. Et mieux vaut être réduit à néant que se tordre de douleur sous les feux du soleil, n'est-ce pas ? Que ramper dans le désert, implorer pour de l'eau, pour une minuscule gouttelette d'eau fraîche, pour un pauvre nuage perdu dans l'azur du ciel…
      Jusqu'à ce qu'arrivent les ombres des vautours.

      La résistance du petit personnage vacille soudain, et il tangue dangereusement sous le poids de son baluchon.

      Mais non.
      Se battre. Coûte que coûte.
      Démentir le mépris des autres, leurs rires, leur pitié envers sa fragilité et sa laideur.
      Se battre, coûte que coûte.

      C'est la seule chose qu'il peut se répéter, en boucle, encore et encore. Se battre, coûte que coûte. Même lui a droit à la vie. Même lui peut déjouer le destin, et le désert, et le soleil.
      Même une si petite chose peut se battre contre les éléments.

      Alors il rampe et rampe encore, et les grains de sable sont autant de pièges, et les pierres sont autant d'obstacles insurmontables, et le soleil pèse sur lui, le lèche de sa langue empoisonnée, le dévore petit à petit. Et lui continue…
      Et moi, accroupie sur mon pas de porte, je regarde, insensible, lutter cet être hors du commun. Je le vois se déshydrater minute après minute, je le vois souffrir le martyre. Je le vois s'arrêter enfin.
      S'arrêter.
      Alors, émergeant de mon apathie, je me lève, m'étire, et vais ouvrir une bouteille d'eau minérale. Puis, revenue au soleil, je m'agenouille devant le petit explorateur. Détruit, desséché, dans les affres de l'agonie, il est pourtant reparti à son allure lente et opiniâtre. Refusant de laisser le désert victorieux.
      L'eau cascade soudain sur son corps flétri, faisant naître des ruisselets dans le sable et des éclats arc-en-ciel dans la lumière dure. Sa peau sèche et craquelée se pare de reflets humides, ses ocelles reprennent leur teinte sombre ; il a un sursaut et redresse son lourd baluchon d'un coup de reins.
      Bienveillante, je le regarde se gorger d'eau, reprenant quelques forces illusoires.
      A nouveau gonflé d'espoir, il quitte l'eau qui déjà disparaît. Et se lance dans la suite de son périple…

      Je pourrais t'aider encore, mais je n'en ferai rien. C'est ta quête, et je te sais assez fort pour l'accomplir. A ton courage, petit escargot…


Un petit texte tout doux :D , fluide, de belles descriptions; on vit la rude tache de cet être avec tes mots




Correction de Jack Vessalius:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
***********************************


***********************************
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org/forum
Phoenix

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 936
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Serbie
Humeur : Toutes serres dehors !

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Dim 29 Nov 2015 - 18:48

C'est pas moi on m'a poussé ^^ Bref voila le piaf fumant :la:

Cornedor a écrit:
Ce texte est le deuxième de ma série de très courtes nouvelles, ayant pour thème le courage. ^^

Vivre envers et contre tous  


On aura beau dire, cela faisait longtemps que je n'avais pas croisé quelqu'un d'un tel courage.



      Il se traîne depuis des heures.
      Loin, très loin au dessus de lui, le soleil féroce aiguise ses crocs sur la moindre parcelle de terre, le moindre minuscule être vivant qui rampe dans la poussière.
      L'air est si sec qu'il en paraît solide ; une simple bouffée fait couler pierres et sable dans la gorge. La chaleur pèse telle une lourde chape de plomb, de plomb chauffé à blanc, sur toutes les têtes, toutes les échines, tous les cœurs.
      Mais revenons à lui.
      L'explorateur piteux, parti en quête d'un peu d'eau, bataillant à chaque seconde contre le soleil qui le brûle jusqu'à l'os. Il aurait pu rester chez lui. Il aurait pu rester au frais, baigner dans une ombre bienveillante, et attendre. Attendre que la pluie vienne, dissipe la colère du soleil et lave la poussière étouffante.
      Ou plutôt, non, il l'aurait pu si d'autres n'en avaient décidé autrement.
      Son havre de paix, sa douceur luxuriante, son émeraude humide, tout cela, il ne peut plus y penser. Détruit. Saccagé. Massacré.  
      Il aurait pu se cacher, et mourir écrasé sous les engins de fer, ou brûlé par les gueules des chalumeaux. Après tout, tout doit mourir un jour… Lui le sait, mieux que tout autre. Et mieux vaut être réduit à néant que se tordre de douleur sous les feux du soleil, n'est-ce pas ? Que ramper dans le désert, implorer pour de l'eau, pour une minuscule gouttelette d'eau fraîche, pour un pauvre nuage perdu dans l'azur du ciel…
      Jusqu'à ce qu'arrivent les ombres des vautours.

      La résistance du petit personnage vacille soudain, et il tangue dangereusement sous le poids de son baluchon.

      Mais non.
      Se battre. Coûte que coûte.
      Démentir le mépris des autres, leurs rires, leur pitié envers sa fragilité et sa laideur.
      Se battre, coûte que coûte.

      C'est la seule chose qu'il peut se répéter, en boucle, encore et encore. Se battre, coûte que coûte. Même lui a droit à la vie. Même lui peut déjouer le destin, et le désert, et le soleil.
      Même une si petite chose peut se battre contre les éléments.

      Alors il rampe et rampe encore, et les grains de sable sont autant de pièges, et les pierres sont autant d'obstacles insurmontables, et le soleil pèse sur lui, le lèche de sa langue empoisonnée, le dévore petit à petit. Et lui continue…
      Et moi, accroupie sur mon pas de porte, je regarde, insensible, lutter cet être hors du commun. Je le vois se déshydrater minute après minute, je le vois souffrir le martyre. Je le vois s'arrêter enfin.
      S'arrêter.
      Alors, émergeant de mon apathie, je me lève, m'étire, et vais ouvrir une bouteille d'eau minérale. Puis, revenue au soleil, je m'agenouille devant le petit explorateur. Détruit, desséché, dans les affres de l'agonie, il est pourtant reparti à son allure lente et opiniâtre. Refusant de laisser le désert victorieux.
      L'eau cascade soudain sur son corps flétri, faisant naître des ruisselets dans le sable et des éclats arc-en-ciel dans la lumière dure. Sa peau sèche et craquelée se pare de reflets humides, ses ocelles reprennent leur teinte sombre ; il a un sursaut et redresse son lourd baluchon d'un coup de reins.
      Bienveillante, je le regarde se gorger d'eau, reprenant quelques forces illusoires.
      A nouveau gonflé d'espoir, il quitte l'eau qui déjà disparaît. Et se lance dans la suite de son périple…

      Je pourrais t'aider encore, mais je n'en ferai rien. C'est ta quête, et je te sais assez fort pour l'accomplir. A ton courage, petit escargot…



C'te fin ^^ Je me demandais ce que c'était comme bestiole ^^
Un superbe petit texte sur le périple d'un pauvra petit escargot ^^
Rien à dire, comme d'hab ^^ Du vocabulaire, de belles images, une belle musique...

Joli texte Cornouille, Encore :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
PHOENIX 



Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: : codage, beta-lecture [INDISPONIBLE], et autres... :corn5:

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
mikaroman
Scrutateur zélé
Scrutateur zélé
avatar

Masculin Taureau Messages : 41
Date d'inscription : 28/07/2015

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Dim 29 Nov 2015 - 19:26

Le côté changeant du personnage (tour à tour explorateur, réfugié, personnage, petite chose) laisse entrevoir la chute avant la chute. C'est un peu dommage.

En dehors de cela, le texte est élégant. Quelques figures de style font un peu "forcée" alors qu'elles ne servent pas le propos à mon sens (L'allitération en P de "L'explorateur piteux, parti en quête d'un peu d'eau", par exemple)

Le courage est bien rendu et même si le narrateur apparait comme un deus ex machina, on sait que l'histoire continue et qu'elle n'était qu'une parenthèse sur cet épisode de courage.

En résumé => j'ai aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Matt

avatar

Féminin Poissons Messages : 67
Date d'inscription : 15/09/2016
Localisation : quelque part
Humeur : Maussade, mais pas méchante

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 8 Oct 2016 - 14:10

Cornedor, ce texte m'a surprise par sa fin (pauvre petit escargot), j'ai encore fondu pour ton écriture imagée, cette fois tu mets l'accent sur la chaleur et c'est là encore très réussi. Le courage fait parti intégrante du texte et le tout est harmonieux et bien raconté. dommage que je n'ai pu écouter la musique, peut-être une autre fois...
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1739
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 5 Nov 2016 - 10:32

Trop bien ! Pendant longtemps j'ai cru qu'il s'agissait d'un humain mais, non, tu es géniale cocotte <3

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Coucou Invité * Sourire étrange à interpréter comme tu veux
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   Sam 5 Nov 2016 - 13:23

Merci à vous pour vos lectures et commentaires :unjournormal: (oh dog la fille qui vient de se rendre compte qu'elle a jamais répondu AHDE )

(Mika : arf, j'avais même pas vu cette allitération... x) Il est fort possible que tu en trouves plein auxquelles je n'avais même pas pensé en écrivant AHDE )

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre envers et contre tous [TP]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre envers et contre tous [TP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: