Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-12]Avalanche et Bleu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: [-12]Avalanche et Bleu   Ven 2 Jan - 5:12

Allez, je poste sur EN :la: (Parce qu'on m'a rapporté il n'y a pas si longtemps un truc super sympa, n'est-ce pas cher (>^u^)><(^u^<), et qu'en bonne humaine flattée j'ai pas pu m'empêcher... (a) )
Donc walà deux de mes derniers textes, avec un thème commun ~



Avalanche







Avalanche.
Petit imbécile qui crie en espérant se prendre la montagne sur la gueule, et finit par la creuser de ses mains gercées pour s'y enfouir en voyant le paysage dévasté qui a eu la connerie de l'épargner. Il plonge ses longues griffes tantôt dans la glace tantôt dans son ventre, sans savoir si il veut arracher ses tripes, broyer son cœur, ou juste jeter au loin cette bulle de plomb qui frôle sa gorge dans une nausée pour rebondir contre son sternum.
Mais il arrive juste à se déchirer, alors il rit en compressant la bulle qui grossit, qui grossit, et qui finira bien par exploser dans un sifflement vertigineux, il rit, il se fout de sa gueule, il rit de se retrouver comme un con dans le paysage glacial, destiné à s'engueuler avec l'écho, qui d'ailleurs s'empresse de le rejoindre dans son rire, lui renvoyant en pleine gueule son mépris écrasant.

Il titube dessous, glisse maladroitement et écrase une rose, s'excuse en bafouillant, se redresse lourdement et gueule après les montagnes qui le dominent. Elles ne se laissent pas faire, alors il hausse les épaules, et puis il sent la grosse bulle de plomb lâcher une myriade de toutes petites bulles de savon qui viennent lui chatouiller la gorge et le nez. Il éternue et va frapper son reflet dans une glace en espérant les dissoudre.
Évidemment ça ne marche pas, il grogne ou gémit sans trop savoir, il goûte le sang qui s'échappe de ses mains, les bulles enflent et il mord son poing déjà sanguinolent en se disant qu'il a des comparaisons aussi stupides que lui. Puis, songeur, il prend un bout de verre et caresse avec, tendrement, les veines de son poignet, en se demandant si ça se casse facilement, ces nuances de bleus qui serpentent juste sous la peau fine. Il a un sursaut, jette brusquement le reflet de son bras et s'éloigne d'un pas rapide.
Il regarde autour de lui, à envie de s'envoler, se demande si il préférerait foncer ou s'écraser, passe à autre chose avant d'avoir la réponse.

Un craquement sous ses pieds, il baisse les yeux et fait un bond en arrière. Sa responsabilité dans ce visage dont le rictus sourit lui revient et il se met à courir à la recherche d'une flaque d'eau. Il s'y dévisage un instant, tremblant de mépris et de rage, et se jette sur lui-même, donnant des coups de poings dans l'eau. Il tousse et grelotte en se relevant mais il va s'allonger à côté du visage gracieux. Quand il se rend compte qu'il a écrasé un petit oiseau bleu sous la neige en se couchant, il se redresse d'un coup, se met à quatre pattes et fouille de ses doigts nus la neige à la recherche du corps fragile. Il le prend dans ses mains et les plumes bleues veines se teintent de rouge.

L'oiseau a son bec qui penche sur le côté et les yeux grands ouverts.

Les bulles explosent et le sel azur tombe en gouttes sur les plumes bleues sanglantes, tandis qu'il dépose délicatement l'ange ecchymose contre le visage souriant.
Il se dit que la montagne est vraiment stupide, elle n'a rien compris, lui il n'a rien à faire là, il a pas sa place dans le monde, il est trop maladroit, trop imposant, trop brutal, trop mal à l'aise, trop tout sauf habile des gestes et des mots et puis des pensées aussi.

Il regarde le visage, il se rappelle l'avoir déjà vu rire, il regarde l'oiseau, il se rappelle l'avoir déjà entendu chanter, il regarde la neige, il sent sa froideur le transpercer, alors il tire doucement sur le beau visage pour sortir tout le corps, il glisse l'oiseau entre les mains froides et serre l'homme au visage souriant contre lui pour le réchauffer.

Puis il ferme les yeux.







__________________________________________






Bleu



_____L'autre. Pronom indéfini. Personne indéfinie.

_____Toujours habillé en bleu. Bleu ciel, bleu larmes, bleu océan, bleu veine, bleu.... Bleu ecchymose.

_____Il ne vous dira jamais pourquoi. Il ne parle pas. Peut-être a-t-il peur de se fendiller sous sa voix...

_____Parfois, il se met face à la fenêtre du dortoir, ou celle du self, et il renverse sa tête en arrière. Il peut rester comme ça des heures, indifférent aux sonneries lancinantes, aux bousculades ou aux rires. Il n'y a plus que les nuages, là-haut, qui existent pour lui. Plus que le soleil qui lui brûle les yeux. Plus que la pluie qui mêle la terre et le ciel dans un gris infini.
_____Il ne bouge pas.

_____Et puis, sans qu'on sache pourquoi, il lève un peu les bras. De plus en plus. De plus en plus vite. Et il les baisse. Il les monte. Il bat des bras. D'abord lentement, calmement, mais il accélère, son visage se crispe, comme si un sentiment d'urgence le saisissait ! Il s'affole, ses bras s'emmêlent, il les agite sans cesse plus vite, sans cesse plus fort, soldat de plomb courant après le vent, s'essoufflant les bras, s'écorchant les yeux en l'air, muet hurlant à la mort... Mais le soleil plein de superbe ne rougit même pas, le monde coule sans prêter attention au jouet du marionnettiste fou.

Et tout à coup.

Il s'immobilise.
Les bras en l'air.
La tête vers le ciel.
Suppliant.

_____Le hurlement rauque de son souffle s'amplifie, se module, envahit son corps, sa gorge, sa bouche, puis se faufile dehors. Il enfle, emplit la salle, se glisse entre toutes les interstices... Son long cri semble pétrifier un instant le monde dans une chape de douleur. Et il se rétracte dans un dernier sursaut d'agonie.

_____Mais il est trop lourd. Le corps s'effondre. Pantin désarticulé qui rêve d'Olympe, le nez dans la boue.

_____Prisonnier d'un rêve rêvé irréel.




_____Parfois, ça lui arrive de scruter les autres, ceux qui jouent, parlent et respirent autour de lui ; il les observe comme des animaux étranges dont il tenterait de comprendre le mécanisme, ou alors il se contente de laisser ses yeux dériver sur eux. A quoi pense-t-il ? Peut-être qu'il se prend un instant pour un des leurs, peut-être qu'il croit brièvement que lui aussi sait faire rire, peut-être qu'il se demande à quoi ça ressemble, des bras qui vous serrent... Mais il n'arrive pas à sourire comme eux, juste comme la poupée de chiffon qu'il est, enroulé dans sa cape trouée, drapé de larmes et de cris étouffés.

_____D'habitude, on le retrouve le soir, prostré sur le carrelage froid, comme perdu ; mais aujourd'hui, aurait-il décidé qu'il avait trop erré entre les murs colorés ? Ses pas sont encore hésitants quand il arrive devant la salle. La porte n'est pas fermée à clé, pourtant il n'essaye pas de l'ouvrir. Il a l'air de ne pas savoir si il veut s'arrêter ou continuer, il trébuche et se retrouve face à la fenêtre. Lentement, presque intimidé, il lève la tête. Fixe le soleil. Ses mains n'ont pas à fouiller longtemps ses poches pour se resserrer sur un manche rond. Le contact doux est rassurant, et il sourirait presque... Mais il a beau fixer son reflet flou dans la vitre, il ne voit rien qui ne ressemble même qu'un peu à la douce chaleur des visages des autres.

_____Tant pis.
Bientôt, lui aussi sourira.
Et sa paume se resserre sur l'objet ami à cette pensée.



_____Sa main colore la poignée de la porte quand elle se pose dessus. Sur la vitre, une larme semble faire enfin rougir le soleil.
_____Titubant, il entre dans la pièce. Le silence tombe brutalement, le faisant encore trébucher, mais il se reprend tandis que les murmures repartent, bien plus fort qu'avant son arrivée. Il se redresse. Pas question de se laisser étouffer. Il ne compte plus les larmes qui tombent de ses joues : qu'importe, il sourit enfin.

_____Tremblant, il lève sa main. Contemple un instant la chair mouillée. Puis la tend. Le cercle autour de lui s'élargit dans une bousculade. Il hoquette. Mais ce n'est pas grave. Il sourit encore.
S'il vous plaît...
Les regards horrifiés se posent sur sa bouche qui articule vainement des mots inexistants.
Juste une fois...
Le son rauque se perd dans les chuchotements fébriles. Personne ne l'entend. Il aurait pu hurler qu'aucun ne l'aurait vraiment écouté. De toute façon, ils n'auraient jamais compris.
Pourtant, regardez, je souris, moi aussi...
Il a enfin compris que ça ne servait à rien. Mais il essaye quand même. Que croyait-il ? Qu'il y arriverait ? Il n'a jamais rien réussi.
J'ai essayé, je vous jure... Mais je n'étais juste pas fait pour, c'est ça ?

Le monde tourne. Il regarde sa main offerte. Tend l'autre. Voudrait observer le bleu de ses veines. Mais il ne les voit plus. Le rouge les a recouvertes.
J'aurais juste voulu...
Le sol heurte sa joue quand il s'effondre.
...un ami...
Il ne sait pas si les chuchotements sont toujours là. Il s'en fiche maintenant. Le marionnettiste s'est barré, il était saoul.



Son sourire tracé au couteau insulte le soleil.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 


Dernière édition par Kawet le Ven 2 Jan - 13:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Syta
Fondatrice et grande manitou du forum
Fondatrice et grande manitou du forum
avatar

Féminin Capricorne Messages : 1715
Date d'inscription : 17/07/2012
Localisation : En haut d'un arbre
Humeur : Poétique

MessageSujet: Re: [-12]Avalanche et Bleu   Ven 2 Jan - 10:03

J'aime beaucoup les formes et expressions utilisées. L'ambiance est assez étrange par moment et ça me plaît beaucoup. :)

Sinon, balise [S] ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
“Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots. Et si les mots étaient faits pour ça ?”
- Boris Vian
Revenir en haut Aller en bas
http://www.encre-nocturne.com
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: [-12]Avalanche et Bleu   Ven 2 Jan - 12:57

Ow fuck, faut pas me demander de penser à changer de balise, c'est trop compliqué xD Modifiée donc ^^
Merci le piaf !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4815
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: [-12]Avalanche et Bleu   Sam 24 Jan - 16:08

Oh
mon
dieu


C'est tellement... *va se défenestrer*

Tellement dépressif mais tellement beau *^* Notamment la folie (fin moi je comprends de la folie) du premier personnage est tellement bien rendue ! Au début on se dit, bon, une scène étrange, mais réaliste, après une avalanche, et puis après ça part dans le wtf, tu as de superbes images presque surréalistes (l'ange ecchymose, les plumes bleues sanglantes, le visage souriant...) et puis quand il s'excuse à la rose et gueule après les montagnes ! J'adore, ça le rend tellement humain malgré sa bizarrerie. Mais pourquoi est-ce que tu le fais "fermer les yeux" à la fin ? Trop pessimiiiiiste, moi je veux qu'il continue à marcher sur les roses et à arpenter les montagnes ! :(

Le deuxième texte est aussi beau, même si moins surréaliste (forcément :-p) il y a encore de belles images comme la larme qui rougit le soleil. Taaaaain, c'est trop triiiiste ! "Regardez, je souris, moi aussi..." Oh là là, c'est tellement horrible. Wiii Mais ça part d'une réalité, 'fin pour moi tu as accentué au possible la vie de certaines personnes, ce qui rend leur solitude encore plus poignante. Bouh là là, j'adore mais j'ai envie de pleurer du coup :(

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: [-12]Avalanche et Bleu   Sam 24 Jan - 16:38

Yahay, je vais rendre tout le monde dépressif o/ //PAN/

Tu as raison, c'est de la folie (bien que je ne m'en sois rendue compte qu'avec la réaction de Meredith, au début j'avais même pas pensé à la nommer comme ça xD)
Pourquoi il ferme les yeux ? Parce que c'est la seule suite à ce texte, ou alors ça risque d'être encore pire pour lui :') Dès le début il n'en peux plus de lui-même, s'engueuler avec l'echo revenant à s'engueuler avec  soi-même ; alors quand en plus il cause, par sa stupidité ou sa maladresse, la mort de ceux qu'il considère comme beaucoup plus méritants que lui -que ce soit la fleur, le gars ou l'oiseau... Il finit par se dire qu'il vaut mieux réchauffer les deux derniers, même si ce ne sont plus que des cadavres, et mourir en le faisant, que garder sa vie alors qu'il se méprise et s'en juge indigne, et risquer de tuer, blesser ou même juste heurter (la rose) d'autres personnes :')
(Voilà une brève explication du texte si vous n'aviez pas tout compris//PAN/)

Et encore une fois oui, comme je viens de le dire sur la cb ce sont tous les deux des gens différents qui sont entraînés à cause du regard et de l'opinion des autres vers une chute... peu sympathique :la: <- smiley psychopathe **

*patpat Corneboule* Mais naaan, faut pas pleurer (et merci pour ta lecture et ton commentaire, même si ça vient d'un chantage o/)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4815
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: [-12]Avalanche et Bleu   Sam 24 Jan - 17:00

C'tait un plaisir x))
Et merci pour les précisions supplémentaires pour Avalanche cute

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-12]Avalanche et Bleu   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-12]Avalanche et Bleu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: