Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si je coule…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nad'

avatar

Féminin Lion Messages : 7
Date d'inscription : 23/01/2015
Localisation : à l'endroit même où je me trouve... Parfois partout, souvent nulle part.. Rarement loin de moi. et toujours proche de toi ehe..
Humeur : Je sais pas.. J'en change souvent.

MessageSujet: Et si je coule…   Ven 23 Jan 2015 - 23:36

Pourquoi ne tient-il pas parole, à quoi lui sert sa soif d’alcool ?
Pourquoi ces questions entrent-elles en moi ?
Après l’épreuve de force ça devait être
« Je pardonne tout mais pas n’importe quoi »
Mais voilà, depuis ses preuves de force
J’excuse tout ça en devient n’importe quoi
Dimanche baptême, aujourd’hui je n’sais pas
Mardi d’avant idem, aujourd’hui angoisses en moi
Malgré traitement et cachetons,
Les psys pensent que je n’tourne pas rond
Et quelque part ils ont raison…

…Mais lui, qui peut l’aider puisqu’il ne veut pas s’aimer
Il va arrêter me dit–il, ne plus boire.
Il aimerait bien y arriver mais sans y croire.
Et sans cette existence, dans quoi mettre mon espoir ?
Qu’espérer ?
J’ai l’espoir qu’il va cesser et se sortir de ce trou noir
J’ai l’espoir qu’un matin il se dise : « ça y est ! Je crois !
En moi, c’est un nouveau départ »
Et ma réalité est là, je vis d’espoir
Je m’engouffre dans son trou noir, je sombre…
Sans le vouloir.

Ca fait bizarre ... De le savoir et se taire
« Coule si tu veux mais ne m’emmène pas, viens toi, viens vers moi,
Je suis là. Je suis là mais j’te suis pas. »
Que puis-je faire pour t’aider ?
A part t’aimer, t’attendre et espérer
Et t’aimer seulement dans mon cœur et en pensées
Comme si…
Comme si tu n’étais plus à mes cotés.

Ce n’est pas ce que je voulais.
Après ce qu’on a vécu en janvier
Je voulais t’aimer, te parler, t’écouter,
Te soutenir dans tes gestes et faits
Que l’alcool quitte ton corps et tes pensées.
Je voulais qu’on s’en sorte, qu’on surmonte
Je voulais assumer ma honte et crier :
« JE L’AVAIS DIT ! J’AI EU RAISON DE CROIRE EN LUI »
Je voulais t’aider à crier victoire,
Que notre lien soit plus solide que ton besoin de boire
Je voyais notre avenir plus loin que le bistrot du coin
Ou la fête chez tes copains.

Je l’aime pas la canette dans ta main,
Je préférerais y voir ma main,
Que tu te raccroches à moi plutôt qu’à ça.

Qu’est ce qui se passe, qu’est-ce qu’il t’arrive ?
Pourquoi tu luttes peu pour éviter la dérive ?
Pourquoi je ne comprends pas ? De quoi je te prive ?
Pourquoi ne s’offre-t-on pas le droit de vivre ?
Pourquoi te suffis-tu dans ton droit d’être ivre ?
T’es tellement mieux quand tu bois pas,
T’es tellement mieux pour nous, pour moi
Que puis-je faire qui te serve à jeter la bière aux mauvaises herbes ?
Comment faire pour t’aider à te sortir de cette merde qui te rend froid
De cette prison de bulles qui ne rend bien que la personne qui en boit,
Qui détruit tout en ne ramenant rien, tout doucement, sans que ça se voie
Ça te détruit toi et tu n’attends que ça
Ça détruit le « toi et moi » mais ça, tu veux pas
Ça me détruit moi et ça ne t’atteint presque pas.
Disons que je ne fais pas le poids,
Ni contre toi, ni contre ça.

A part rien, je ne peux rien faire, faut que ça vienne de toi
Je peux être là si tu crois en toi
Si tu luttes pour toujours marcher droit
Sans cogner un mur, en étant sûr que ça dure
Faut que ça vienne de toi car…
Je suis là mais j’te suis pas,
Détruis-toi si tu ne veux plus de moi
Je ne veux pas couler auprès de toi,
Je n’ai pas assez de force pour ça.

Aide-moi et arrête tout ça,
Ou vas t’en !
Je veux remonter, moi…

Si je coule je ne veux pas
Que ce soit à cause de toi
Et si tu te noies je ne veux pas
Que ce soit pareil pour moi


Nad’

Correction de Jack Vessalius:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
<< Le silence dit bien des maux,
    Le silence dit des trésors,
    Dans le silence nul besoin de mots,
    Le silence sait, le bruit qui dort... >>

    Nad'
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4844
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Et si je coule…   Sam 24 Jan 2015 - 13:19

J'aime bien tes poèmes parce qu'ils sont vraiment chargés d'émotions, ils ne sont pas littéraires mais terre à terre, ils nous parlent de nous, de vrais problèmes, de vraies souffrances. J'ai moins aimé le début de celui-ci, je ne sais pas trop pourquoi... Peut-être trop long ? Peut-être une histoire de rythme... En tout cas, à partir de la quatrième strophe, j'aime beaucoup, tu as fait des efforts pour faire de bonnes rimes, qui conservent du sens en étant agréable à la lecture (notamment, bien joué pour "dérive/prive" et "vivre/ivre" !)
Après je n'aime pas trop les poèmes trop longs, mais c'est un goût personnel ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Liny

avatar

Féminin Balance Messages : 9
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Et si je coule…   Lun 26 Jan 2015 - 23:13

Ce poème est beau, poignant mais triste aussi. La longueur ne me dérange pas trop comme Cornedor, c'est comme si de poème on passait à une longue histoire développée mais rassemblée en un poème.
Ce qui est plus frappant je trouve c'est le changement du "il" au début du poème au "tu" de la fin. Pour ma part je préfère le tutoiement ici. Le rythme devient aussi plus fluide, on rentre davantage dans l'histoire.
Merci pour ce partage Nad'

Revenir en haut Aller en bas
Phidias

avatar

Masculin Bélier Messages : 596
Date d'inscription : 16/10/2012
Localisation : Là où les maths n'existent pas!
Humeur : Rumpfff

MessageSujet: Re: Et si je coule…   Dim 8 Fév 2015 - 1:34

Ce poème est sympas, mais je le trouve écrit de façon un peu trop terre-à-terre (un peu comme Cornedor disait sauf que là je ne trouve pas que ce soit une réelle qualité). L'intention est bonne mais des fois tu développes des idées de façon un peu trop "plate" comme dans "les psys pensent que j'tourne pas rond/ Et quelque part ils ont raison" ou "JE L'AVAIS! J'AI EU RAISON DE CROIRE EN LUI!". On sent bien dans ces phrases, que tu veux exprimer un sentiment particulier mais tu le fais un peu maladroitement. Bon à côté de ça il y a des bonnes choses je trouve. A l'inverse de Linny, je trouve que le passage du "il" au "tu" ajoute une dimension intéressante au poème puisque c'est comme si on voyait déjà la personne de loin, avant de s'en rapprocher et de s'adresser directement à lui. J'aime bien aussi la "structure rythmique" du poème (oui ça fait pédant mais c'est la seule manière que j'ai trouvé pour dire ça): tout le poème est fait de vers longs et irréguliers, et la dernière strophe à l'inverse, est faite de vers courts et réguliers, du coup vers la fin de la lecteur tout devient beaucoup plus précis et sobre, ce qui donne plus de force à cette impression de tristesse (non pas que les vers longs et irréguliers n'en ont pas, mais ici c'est le contraste entre les deux qui produit de l'effet). Voilà, il y a de de tout! Ce n'est qu'un avis personnel mais j'espère que ce commentaire t'auras été utile!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Naître dans un chou.
Grandir sur une rose.
Vivre sur un chardon.
Mourir sur un lotus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si je coule…   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si je coule…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: