Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petites histoires délirantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ombre

avatar

Féminin Poissons Messages : 71
Date d'inscription : 14/12/2012
Localisation : Cachée derrière l'ombre d'un pommier.
Humeur : JE VAIS TOUS VOUS...faire un câlin. ^^

MessageSujet: Petites histoires délirantes   Ven 24 Avr 2015 - 18:26

Une petite histoire dont l'idée a été trouvée suite à un traitement de choses illicites un réveil. C'est plus ou moins n'importe quoi mais ça reste correct. Bonne lecture. ^^

Complainte du loup édenté



Il était une fois un loup vivant dans une forêt en pains d'épice. A force d'en manger à longueur de journées, il décida un jour de visiter d'autres forêts. Il commença par celle en sucre d'orge. A peine eu-t-il croqué à pleines dents dans un arbre que ses dents tombèrent en morceaux. Comme c'est bête...

Pleurant à chaudes larmes de sa perte vitale, il sombra dans une terrible dépression.

"Comment vais-je faire pour faire peur sans mes dents? Qu'est-ce qu'un loup édenté?!!".

Un enfant de passage vit le pauvre loup solitaire et, après avoir contemplé sa mine affreuse, ria aux éclats puis s'en alla en trottinant joyeusement.

"Vais-je devoir vivre comme ça à tout jamais?". Se recroquevillant dans l'herbe en guimauve, il se demanda ce que ferait son meilleur ami dans un cas pareil. Mais bien sûr! Lui seul pouvait l'aider!

Le canidé fonça dans les Prairies à Ribot et hurla de tout son désespoir:

"Caftor! F'il te plait, aide-moi!".

Une petite porte s'ouvrit, laissant un museau curieux au-dehors.

- Tiens, c'est toi, Loup? Quel bon vent t'a... Il fut stoppé net en voyant sa dentition inexistante.

- Voilà, f'est vuftement pour fa que v'ai fait tout fe chemin...

- Je vois... Entre donc, je vais te préparer du thé et ensuite je vais me mettre à l'ouvrage.

Un feu crépitait tranquillement dans la cheminée. Il régnait une atmosphère apaisante, ce qu'il fallait justement chez un dentiste. Castor était le meilleur de tout le pays, il avait beaucoup de chance de l'avoir rencontré, surtout en ces temps difficiles... (Quelle idée de croquer des arbres en sucre d'orge aussi...). Depuis l'apparition des forêts gourmandes, les enfants-et certains adultes encore gamins-se goinfrent de friandises, provoquant des caries à tout va.

Loup s'installa confortablement dans le fauteuil en barba papa tout en sirotant son thé à la fraise tagada.

Un ramdam se fit entendre dans l'atelier. Quelques minutes plus tard, le rongeur revint dans le salon, tout souriant:

"Voici mon dernier chef d’œuvre, tu m'en diras des nouvelles!". Il lui tendit un dentier en métal dernier cri.

- Si avec ça, tu ne fais pas peur, au moins tu pourras manger tout ce que tu voudras!

- Oh merci! Merci mille fois! Les larmes lui venaient de nouveau.

- Ne me remercie pas, c'est mon boulot! Allez, file donc, sacré gaillard!

Loup, tout content de son nouvel appareil, voulu le tester immédiatement. Et quel meilleur endroit que les bois de caramel?

A la première bouchée d'un buisson, le caramel se fixa aux dents en acier qui se collèrent. Il faut croire que la première leçon fut vite oubliée. Quelle banane flambée, quand même!


C'est un loup bien gourmand que voilà

Les enfants, ne l'imitez donc pas

Sauf si vous êtes aussi bêtes que lui

Si non, croquez à pleines dents la vie.


------------------------------------------------------------------------------------------------

• L'amour est comme une rose: il éclot sous la fraîcheur de la rosée, est protégé par des épines et finit par se faner...
• La vie est comme une forêt : elle parait s'étendre à l'infini et elle est semée d'embûches.
• La mort est comme l'espace: elle nous est inconnue et éloignée mais paraît à portée de main.
• Le rêve est comme une plume: il est léger et agréable et devient cauchemar quand il y en a trop.
• La personnalité est comme de l'argile:au début on peut la modeler puis elle finit par s'endurcir.
Mon petit blog.


Dernière édition par Ombre le Sam 6 Fév 2016 - 15:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://drawdown.forumgratuit.org/
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4623
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Ven 24 Avr 2015 - 21:58

Mouuuuuuh c'est trop chou !! Cute 2

(non non, j'ai rien d'autre à dire. A part : Oooooh, c'est trop cute ! cute)

Brefouille, déçue en un sens où je pensais avoir la suite moi, après la mésaventure du caramel :rire:

(et le petit loup en pleurs sur l'image est trop mignon)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Ombre

avatar

Féminin Poissons Messages : 71
Date d'inscription : 14/12/2012
Localisation : Cachée derrière l'ombre d'un pommier.
Humeur : JE VAIS TOUS VOUS...faire un câlin. ^^

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 25 Avr 2015 - 13:46

Merci! =D
Une suite? Hum..Pourquoi pas la fable du perroquet estropié?*Sort*. Et bien,je pensais aller plus loin mais je ne saurais pas trop quoi ajouter. En tout cas, je compte bien faire d'autres petites histoires bizarres dans ce genre. ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------

• L'amour est comme une rose: il éclot sous la fraîcheur de la rosée, est protégé par des épines et finit par se faner...
• La vie est comme une forêt : elle parait s'étendre à l'infini et elle est semée d'embûches.
• La mort est comme l'espace: elle nous est inconnue et éloignée mais paraît à portée de main.
• Le rêve est comme une plume: il est léger et agréable et devient cauchemar quand il y en a trop.
• La personnalité est comme de l'argile:au début on peut la modeler puis elle finit par s'endurcir.
Mon petit blog.
Revenir en haut Aller en bas
http://drawdown.forumgratuit.org/
Iskupitel

avatar

Masculin Cancer Messages : 612
Date d'inscription : 24/06/2013
Localisation : En haut d'un arbre, caché par des montagnes de sucre
Humeur : Comme un paresseux.

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 6 Juin 2015 - 10:46

Je commenterai ce texte au fur et à mesure de ma lecture ~

Dès les premiers mots, j'ai été ballotté entre ma haine des contes (j'abhorre le "il était une fois" x)) et le caractère foncièrement mignon de ce début de texte. Le principe du loup édenté m'a amusé, et m'a fait réfléchir de manière assez profonde (mais sans réel sens, donc je n'en parlerai pas ~) sur la nature humaine.

    « Un enfant de passage vit le pauvre loup solitaire et, après avoir contemplé sa mine affreuse, ria aux éclats puis s'en alla en trottinant joyeusement. »


C'était gratuit et méchant, pauvre loup :(
J'espère qu'on reverra l'enfant plus loin dans le texte, parce que là le premier humain qui apparaît est mesquin, ça va me rendre triste. L'amitié entre le castor et le loup fait plaisir à voir.

    « (Quelle idée de croquer des arbres en sucre d'orge aussi...) »


C'est une parenthèse tout à fait futile et dispensable, mais contrairement à nombre de parenthèses du même genre dans les textes que j'ai pu lire auparavant, elle apporte quelque chose de discret sur la pensée du narrateur. Pour une fois, j'ai trouvé intéressante une aparte. Ma journée commence bien !

Mais la fin est trop triste :(
J'avais mis tellement d'espoirs dans Loup, j'aurais pu parier sur lui, et voilà que la fin est horrible !
Juste pour cela, je ne dirai pas que le texte était sympathique, mais qu'il était seulement... divertissant/mignon :p

D'un point de vue général, à présent, j'ai plutôt apprécié la lecture de ce texte. Au niveau de la forme, je ne vois pas trop pourquoi le texte a été ainsi découpé en paragraphes qui font souvent une seule ligne. Mais cela apporte malgré tout beaucoup de fluidité et d'aération à un texte qui n'en aurait pas eu besoin, mais bon, c'est pas grave, ça fait pas de mal. Et surtout ça ne m'a pas empêché de trouver le texte agréable, donc tout va bien.

Au niveau du fond, j'ai du mal à en trouver. La morale est de circonstance et entre parfaitement dans l'univers du conte installé par les premiers mots et entretenus tout au long du texte. Pourtant, il semble manquer d'un peu de profondeur, d'un peu de choses cachées et sous-entendues, pour que j'y voie un intérêt allant au-delà du simple style (qui est très sympathique, je dois le dire).

Conclusion : J'ai apprécié ~

------------------------------------------------------------------------------------------------
Vive l'ASM !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 6 Juin 2015 - 11:48

Oh un conte, j'aim bien les conte d'ordinaire, c'est léger et étrange.
Alors en général je commente en deux temps, j'annote le texte puis donne mon avis final après.
C'est que mon avis, rien d'absolu oki :)
Ombre a écrit:

Il était une fois un loup vivant dans une forêt en pains d'épice. A force d'en manger à longueur de journées, il décida un jour de visiter d'autres forêts. Il commença par celle en sucre d'orge. A peine eu-t-il croqué à pleines dents dans un arbre que ses dents tombèrent en morceaux. Comme c'est bête... Je sais pas pourquoi, mais le mot bète est peut être trop enfantin, pas assez approprié à mon avis.

Pleurant à chaudes larmes de sa perte vitale, il sombra dans une terrible dépression. Parce qu'il y a des dépression qui ne sont pas terribles? sus au pléonasmes !

"Comment vais-je faire pour faire peur sans mes dents? Qu'est-ce qu'un loup édenté?!!". Un seul point d'exclamation suffit selon les règles de la grammaire Wink

Un enfant de passage vit le pauvre loup solitaire et, après avoir contemplé sa mine affreuse, ria aux éclats puis s'en alla en trottinant joyeusement.

"Vais-je devoir vivre comme ça à tout jamais?". Se recroquevillant dans l'herbe en guimauve, il se demanda ce que ferait son meilleur ami dans un cas pareil. Mais bien sûr! Lui seul pouvait l'aider!

Le canidé fonça dans les Prairies à Ribot et hurla de tout son désespoir:

"Caftor! F'il te plait, aide-moi!".

Une petite porte s'ouvrit, laissant un museau curieux au-dehors.

- Tiens, c'est toi, Loup? Quel bon vent t'a... Il fut stoppé net en voyant sa dentition inexistante.

- Voilà, f'est vuftement pour fa que v'ai fait tout fe chemin...

- Je vois... Entre donc, je vais te préparer du thé et ensuite je vais me mettre à l'ouvrage.

Un feu crépitait tranquillement dans la cheminée. Il régnait une atmosphère apaisante, ce qu'il fallait justement chez un dentiste Mais non, j'ai un dentiste il faut un odeur de chlore, du blanc et de la douleur. Castor était le meilleur de tout le pays, il avait beaucoup de chance de l'avoir rencontré, surtout en ces temps difficiles... (Quelle idée de croquer des arbres en sucre d'orge aussi...). Depuis l'apparition des forêts gourmandes, les enfants-et certains adultes encore gamins-se goinfrent y'as un problème de concordance des temps ici de friandises, provoquant des caries à tout va.

Loup s'installa confortablement dans le fauteuil en barba papa tout en sirotant son thé à la fraise tagada.

Un ramdam se fit entendre dans l'atelier. Quelques minutes plus tard, le rongeur revint dans le salon, tout souriant:

"Voici mon dernier chef d’œuvre, tu m'en diras des nouvelles!". Il lui tendit un dentier en métal dernier cri.

- Si avec ça, tu ne fais pas peur, au moins tu pourras manger tout ce que tu voudras!

- Oh merci! Merci mille fois! Les larmes lui venaientj'aurai mi un participe présent ici de nouveau.

- Ne me remercie pas, c'est mon boulot! Allez, file donc, sacré gaillard!

Loup, tout content de son nouvel appareil, voulu le tester immédiatement. EtLes et en début de phrase c'est pas génial, une autre préposition serait peut être mieux. quel meilleur endroit que les bois de caramel?

A la première bouchée d'un buisson, le caramel se fixa aux dents en acier qui se collèrent. Il faut croire que la première leçon fut vite oubliée. Quelle banane flambée, quand même!


C'est un loup bien gourmand que voilà

Les enfants, ne l'imitez donc pas

Sauf si vous êtes aussi bêtes que lui

Si non, croquez à pleines dents la vie.

J'ai beaucoup ris dans ce petit conte plein de candeur, de douceur et de sucre.
Mon diabète futur est heureux et moi j'espère te lire à nouveau, bientôt :)

Ma proposition sur le participe présent a créer un débat sur la chat box que je screen parce que j'ai la flemme de réécrire :huh:
Revenir en haut Aller en bas
Ombre

avatar

Féminin Poissons Messages : 71
Date d'inscription : 14/12/2012
Localisation : Cachée derrière l'ombre d'un pommier.
Humeur : JE VAIS TOUS VOUS...faire un câlin. ^^

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 6 Juin 2015 - 12:59

Merci pour vos commentaires! ^^
(J'adore ton image de profil, Iskupitel, et le tiens, Ragne, me donne faim >< ).


Iskupitel: Le "Il était une fois" et le fait que ça soit naïf était voulu. J'ai aussi voulu apporter une petite touche de sarcasme car c'est plus ou moins ce que je ressens quand je lis des contes qui, finalement, sont loin d'être aussi sympathiques qu'il n'y parait...
Si le texte est découpé comme ça, c'est par habitude: quand j'écris des fictions sur d'autres forums, on me demande d'aérer le texte. Aussi, je préfère faire ainsi pour que la relecture soit agréable, j'aime pas trop quand c'est tout tassé.
La morale n'est pas très développée, c'est vrai. Mais, comme je l'ai dit au début, c'était un petit texte juste comme ça, j'ai pas voulu trop me creuser la tête. ^^'

Ragne: Le "comme c'est bête..." était, tout comme la parenthèse relevée par Iskupitel, une façon pour le narrateur (moi?) de s'exprimer. De plus, "bête", qui est enfantin comme tu l'as dit, était voulu justement.
La "terrible dépression" était du sarcasme et non une erreur. ^^
Concernant la ponctuation... Je n'ai jamais prétendu utiliser les règles de littérature, c'est pas mon truc. Je fais à ma façon, un peu comme pour la BD (puisque j'en fais). ^^'
Pour finir... Les temps. Ma bête noire!! Inutile de me demander de mettre tel ou tel temps, je n'ai jamais su me dépatouiller parmi tout ça; j'écris uniquement ce que je pense, je ne sais pas bien reconnaitre et utiliser correctement les temps en fait... Oui, c'est stupide mais c'est comme ça. ><
Voilà, donc, ne vous attendez jamais à avoir des textes façon littéraires, je n'ai pas toutes les connaissances nécessaires. =/

A bientôt pour une nouvelle petite histoire! ^^









------------------------------------------------------------------------------------------------

• L'amour est comme une rose: il éclot sous la fraîcheur de la rosée, est protégé par des épines et finit par se faner...
• La vie est comme une forêt : elle parait s'étendre à l'infini et elle est semée d'embûches.
• La mort est comme l'espace: elle nous est inconnue et éloignée mais paraît à portée de main.
• Le rêve est comme une plume: il est léger et agréable et devient cauchemar quand il y en a trop.
• La personnalité est comme de l'argile:au début on peut la modeler puis elle finit par s'endurcir.
Mon petit blog.
Revenir en haut Aller en bas
http://drawdown.forumgratuit.org/
PlumeAPapote

avatar

Féminin Scorpion Messages : 180
Date d'inscription : 28/05/2015
Localisation : Lyon
Humeur : Avide de mots

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 6 Juin 2015 - 17:31

Petit texte plaisant, j'aurais néanmoins vu une suite. Sinon très amusant la forêt tout en sucreries, un plus pour le "à Ribot" qui m'a fait sourire

------------------------------------------------------------------------------------------------
***********************************


***********************************
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org/forum
Phoenix

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 936
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Serbie
Humeur : Toutes serres dehors !

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 6 Juin 2015 - 17:35

Un petit conte bien sympa ma fois. J'ai bien ris XD Pauvre Loup... Mais bon il est pas très fut fut... :rire:
Le registre du texte et la forme de langage fait en sorte que l'on se retrouve vite dans l'histoire et qu'on se rapproche facilement de ce pauvre Loup. Et tu as même réussi à me donner faim...

Un suite ? Sa serait génial Wink

Bref, joli texte :la: continue comme sa Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
PHOENIX 



Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: : codage, beta-lecture [INDISPONIBLE], et autres... :corn5:

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
Ombre

avatar

Féminin Poissons Messages : 71
Date d'inscription : 14/12/2012
Localisation : Cachée derrière l'ombre d'un pommier.
Humeur : JE VAIS TOUS VOUS...faire un câlin. ^^

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 23 Jan 2016 - 23:17

Merci! ^^

Non, il n'y aura pas de suite, désolée... Ou peut être un jour si je suis inspirée. On verra bien. ^^ J'ai un autre petit texte un peu de ce genre que je posterai dès que j'aurais fait le petit dessin qui va avec.

------------------------------------------------------------------------------------------------

• L'amour est comme une rose: il éclot sous la fraîcheur de la rosée, est protégé par des épines et finit par se faner...
• La vie est comme une forêt : elle parait s'étendre à l'infini et elle est semée d'embûches.
• La mort est comme l'espace: elle nous est inconnue et éloignée mais paraît à portée de main.
• Le rêve est comme une plume: il est léger et agréable et devient cauchemar quand il y en a trop.
• La personnalité est comme de l'argile:au début on peut la modeler puis elle finit par s'endurcir.
Mon petit blog.
Revenir en haut Aller en bas
http://drawdown.forumgratuit.org/
Ombre

avatar

Féminin Poissons Messages : 71
Date d'inscription : 14/12/2012
Localisation : Cachée derrière l'ombre d'un pommier.
Humeur : JE VAIS TOUS VOUS...faire un câlin. ^^

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Sam 6 Fév 2016 - 15:04

Bon, du coup, j'avais la flemme de faire un dessin (surtout pour un si petit texte) donc voilà:

Le corbeau, le renard et un fromage...


Vous connaissez tous la fable du corbeau et du renard. Et bien en voici une suite parmi tant d'autres.
Maître Corbeau sur un arbre perché, réfléchissait à une manière de récupérer son fromage.
Cette histoire lui étant restée en travers de la gorge, le corbeau songeait actuellement à un plan d'action.
Sir Renard, pendant ce temps, se léchait les babines de ce met fameux.
Bien qu'il aurait préféré le garder pour plus tard; il lui restait encore tout un stock de fromages uniques au monde.
Le corbeau vit par la fenêtre le spectacle et, fou de rage, élabora une stratégie machiavélique.
Il patienta, caché dans les buissons Lorsqu'il s'aperçut que le renard affectionnait tout particulièrement un fromage, une idée prodigieuse lui vint.
Il se précipita dans son laboratoire, en quête d'une expérience qui le laisserait bouche bée.
Après plusieurs jours d'intenses réflexions, un étrange breuvage était prêt.
Il profita que son ennemi dormait pour s'introduire chez lui.Il vaporisa la substance sur son trésor, puis attendit.
Le fromage commençait déjà à bouger.
Le corbeau se prit les pattes dans une corde puis tomba. Sir Renard, alerté, se précipita dans la salle et eu tout juste le temps de voir son rival s'envoler.
Alors qu'il se penchait pour vérifier si son fromage allait bien, celui-ci afficha un étrange visage plein de dents.
Le renard eu à peine le temps de réagir, qu'il fut avalé par son en-cas.

Manger ou être mangé? Voici une histoire inversant les rôles, pour une fois.

------------------------------------------------------------------------------------------------

• L'amour est comme une rose: il éclot sous la fraîcheur de la rosée, est protégé par des épines et finit par se faner...
• La vie est comme une forêt : elle parait s'étendre à l'infini et elle est semée d'embûches.
• La mort est comme l'espace: elle nous est inconnue et éloignée mais paraît à portée de main.
• Le rêve est comme une plume: il est léger et agréable et devient cauchemar quand il y en a trop.
• La personnalité est comme de l'argile:au début on peut la modeler puis elle finit par s'endurcir.
Mon petit blog.
Revenir en haut Aller en bas
http://drawdown.forumgratuit.org/
Qwan-Hei

avatar

Féminin Cancer Messages : 14
Date d'inscription : 16/01/2016

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Mer 17 Fév 2016 - 14:02

Ho, un conte! J'aime les contes :unjournormal:

Celui-ci m'a fait beaucoup rire. Il me rappelle certaines histoires qu'on me lisait quand j'étais petite, avec des évènement un peu stupides et un personnage qui n'apprend pas de ses erreurs ^^
Je suis quand même un peu déçue de la fin, ça mérite une suite après sa mésaventure avec le caramel Wink

Voili voilou, au plaisir de te relire :D

------------------------------------------------------------------------------------------------

~What if I'm crazy, all the best people are~

Follow the rainbow alpaca!  :unjournormal::
 
Revenir en haut Aller en bas
Ilya
mord-sith démoniaque
mord-sith démoniaque
avatar

Féminin Messages : 754
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Mer 17 Fév 2016 - 17:24

Mais c'est génial :la:

*.*

Franchement, c'est drôle, fantaisiste, j'aime bien le rythme des phrases... bref, c'est super :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
REJOIGNEZ LE MOUVEMENT OFFICIEL DES LAPINS ROSES FONDE PAR ILYA, REINE DES MORD SITHS AMOUREUSE DE SON LIT!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ombre

avatar

Féminin Poissons Messages : 71
Date d'inscription : 14/12/2012
Localisation : Cachée derrière l'ombre d'un pommier.
Humeur : JE VAIS TOUS VOUS...faire un câlin. ^^

MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   Dim 20 Mar 2016 - 12:37

Merci! ^^

Par contre, j'ai fait une seconde histoire donc ça pourrait être bien de préciser laquelle vous commentez à chaque fois s'il vous plait. =/ Là, je me doute que vous ne parlez pas du tout du second mais pour la suite on ne sait jamais. Voilà. ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------

• L'amour est comme une rose: il éclot sous la fraîcheur de la rosée, est protégé par des épines et finit par se faner...
• La vie est comme une forêt : elle parait s'étendre à l'infini et elle est semée d'embûches.
• La mort est comme l'espace: elle nous est inconnue et éloignée mais paraît à portée de main.
• Le rêve est comme une plume: il est léger et agréable et devient cauchemar quand il y en a trop.
• La personnalité est comme de l'argile:au début on peut la modeler puis elle finit par s'endurcir.
Mon petit blog.
Revenir en haut Aller en bas
http://drawdown.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites histoires délirantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites histoires délirantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: