Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Forteresse [TP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Ven 29 Mai - 17:04

Earl, je lis affectivement le bastion, mais cela fait un bout de temps que je n'ai pas réagi, donc ça va venir! j'aime beaucoup ton style, plein de surprises et de maturité. Il me fait penser en plus près du corps à la série du sorceleur mais j'en parlerai sur ton post!
Tiun, si je dois donner toutes ces explications c'est que j'ai carrément raté la scène!!!! ok pour la refaire plus en détails, mais je peux toujours spoïler! Jédé est seule en réalité dans la pièce, elle suit un cours virtuel, dirigé par une prof depuis la forteresse, et c'est vrai que je vais d'elle à Jédé dans le chapitre (les points de vue). Et tous les élèves sont dans leur propre maison ou pays.
je vais aller passer quelques jours à l'hosto et je pourrai réfléchir à l'amélioration du texte et à l'accroche suivante.
merci à tous deux!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Ven 29 Mai - 17:20

ASSIA a écrit:
Salut Ragne, c'est en effet mon point faible, et j'écouterai volontiers tes conseils, en fait tes réflexions sont d'autant plus pertinentes que tu es un scénariste dont le dialogue est la base de travail!
Je vais continuer sans corriger pour l'instant, histoire d'avancer le texte qui sera ensuite soumis à une relecture plus exigeante.
En fait il y a beaucoup d'idées à développer et j'aimerais créer un univers qui me permette de faire plusieurs romans courts avec les mêmes personnages ou pas. Pour en faire un recueil!

Sinon pour le concours, le premier, comme ma nouvelle n'a pas été primée, que devient-elle? J'aimerais bien la retravailler pour en faire un texte plus élaboré, qu'on comprenne mieux les événements et la psychologie des personnages.

Merci encore, je suis vraiment heureuse d'avoir rencontré EN!
Je te le ferais dans la semaine, hésite pas à m'envoyer un MP si j'oublie oki Wink
(je suis pas encore scénariste, j'aimerais bien^^)
Pour ta nouvelle, ben elle est toute à toi, je suis navré qu'elle n'ait pas gagnée, elle était proche, bravo à toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Sam 30 Mai - 22:47

Merci
l'essentiel est de participer! Sinon que faites-vous des textes achevés sur EN, vous n'envisagez pas une publication numérique?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Sam 30 Mai - 22:52

Euh, à la rigueur on peux crééer un truc en flash avec les textes en ebooks complet à lire, mais comme chacun dispose de ses écrits et que beaucoup (comme moi pour léviathan) rêvent de publication, c'est complexe
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Dim 31 Mai - 10:19

Effectivement mais cela viendra peu à peu, l'idée de publier cetains textes pour avoir une première expérience, et de travailler au long et hasardeux parcours de l'édition papier. Qu'est-ce que l'édition flash?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Dim 31 Mai - 10:49

Le flash c'est un langage internet qui permet de faire des animations, donc des sites dynamique.
Genre ça c'est un site en flash.
Pour ce qui est de l'édition numérique sur le forum donc, il faut y réfléchir, pour ma part, je n'ai pas les compétences pour faire autre chose que convertir les formats en ebooks.
Et c'est pas à moi d'en décider surtout
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Dim 31 Mai - 12:00

Je suis encore nouvelle sur le forum et je ne sais pas ce que ce type de structure peut réaliser. Existe-t-il des forums qui publient ou sont-ils surtout des lieux d'émulation? Peut-on imaginer une démarche éditoriale? J'ai l'impression que l'écrivain reste seul dans cette démarche qu'elle soit traditionnelle ou electronique. Merci de tes impressions en tout cas.Mais j'imagine aussi que la réalisation de la gazette est une démarche de ce genre très prenante
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Sam 6 Juin - 23:27

ASSIA a écrit:
Je suis encore nouvelle sur le forum et je ne sais pas ce que ce type de structure peut réaliser. Existe-t-il des forums qui publient ou sont-ils surtout des lieux d'émulation? Peut-on imaginer une démarche éditoriale? J'ai l'impression que l'écrivain reste seul dans cette démarche qu'elle soit traditionnelle ou electronique. Merci de tes impressions en tout cas.Mais j'imagine aussi que la réalisation de la gazette est une démarche de ce genre très prenante
Alors de ma propre expérience. Ecrivons.org s’était lancé dans un recueil, mais il n’avait pas abouti a cause de problème d’ordre privé de l’admin, ça ne s’est pas fait.
Le monde de l’écriture a publié 2 recueils et le troisième est en cours de finalisation. Et il y a de long retour sur les expérience des membres.
Oniris.be publie parfois des ebook je crois.
Ici on a des retours d’auteurs qui rêve d’édition.
Je pense qu’en farfouillant bien sur le net, on trouve facilement des forums qui te conseille.
Pour ma part je te dirais évite l’auto édition et l’édition à compte d’auteurs.
On peut t’aider sur un forum à corriger, à améliorer, à intérésser avec ton roamn, pour le reste des démarches nous ne pouvons plus que te soutenir.

Sinon, chose promise, chose dû, suite à mon commentaire de la dernière fois, je vais relever les dialogues qui pour moi ne fonctionne pas et t’expliquer pourquoi, du coup, sur les 22 pages de ton document, je vais sélectionner que les dialogues et donner mon avis pour chacun d’eux.
J’enlève la sueur qui perle de mon front et attaque.
Citation :

— Ce mauvais garçon est bien habillé en noir, avec un chapeau vert ? Une sorte de bonnet ?
— Oui, souffla la jeune fille le ventre noué.
— Il est descendu il y a deux stations, où veux-tu aller ?
— Je vais chez ma tante, répondit Mélina avec fermeté, je descends au terminus.
— Moi aussi, reste encore cachée, il a peut-être quelqu’un avec lui.
Je trouve l’adjectif mauvais incongru. Il sort de nulle part et apporte un qualificatif de conscience qui juge sans même connaitre la situation.
Ensuite, je dirais que tes phrases sont trop fluides. Les idées s’enchainent de manière trop artificielle ici, il faut que tu marques des pauses, induisent des peurs, des sentiments dans les voix.

Citation :

— Tu as raison madame, j’ai trop peur pour être raisonnable.
Tu et madame. C’est une sorte d’incohérence, vous et madame irait. Sinon la phrase suivante est trop sage pour être dite par une enfant.

Citation :
— As-tu où aller ma fille, tu ne chercherais pas du travail ?
Mélina sourit tristement et secoua la tête, se contentant de répondre prudemment :
— Je te remercie, j’ai où aller.
Pour moi il y a une faute de français ici. Le verbe avoir induit une possession, du coup si grammaticalement on peut dire « as-tu ou aller » c’est vraiment bizarre tant à entendre qu’à se représenter.

Citation :

- Moh ! Tu as du plastique pour moi ?
— Bonjour Saladine ! Comment vas-tu petite mère ?
— Je travaille beaucoup en ce moment, et toi, tu rentres de la Mer du milieu ? Je demande après toi depuis des mois !
— Eh ! Eh ! Accepterais-tu le mariage finalement ?

Elle rit et lui prit la main.
— Alors, tu livres ton plastique, et tu n’as rien pour moi ?
— Si, mais là je dois voir mon client avant, j’ai des bouteilles si belles qu’elles n’ont pas besoin de plus qu’un bain léger de récupérateur pour être vendues à des antiquaires de Babel !
— Tu as découvert un autre gisement ?
— Oui ! Mais n’attends pas que je te livre mon secret en pleine rue, alors que la foule est plus collante qu’un pot de miel !
— Viens me voir tout à l’heure, je te montrerai les nouveautés dans mon jardin, et tu me livreras ce que je t’ai commandé.
— Prépare-moi un bon vin de fruits pourris, demanda-t-il avec avidité.
— J’ai mieux, du vin de raisin !

Eh ! Eh ! Accepterais-tu le mariage finalement ?
J’ai trouvé cette phrase plutôt étrange.
Fais attention, pas de virgule avant et
«j’ai des bouteilles si belles qu’elles n’ont pas besoin de plus qu’un bain léger de récupérateu » Y’as une faute de français ici, enlève le pas et besoin de rien de plus. Sinon c’est vraiment bizarre.

Citation :

-Depuis un an je vis avec... Je veux dire que j'habite chez un passeur, et il sait que mon père est de Babel.

-Il le sait, répéta seulement Saladine d'une voix que l'angoisse rendait rauque et incompréhensible.

-Je le lui ai dit.

-Pourquoi? Gémit Saladine.

-Parce que je voulais de l'argent, pas pour la drogue, se hâta-t-elle de préciser, juste pour manger et les reste.

-Le reste?

-J'étais en colocation avec des gens, mais je ne trouvais pas beaucoup d'argent.

-Et tu as signé un contrat avec le passeur?

-Non, je me suis enfuie avant.

-Et tu as peur quand même?

-Oui, parce que lui, a promis à ma place, et il a touché de l'argent. Le client veut faire passer sa fille avec les fêtards de l'année prochaine, et c'est le temps pour que la transplantation prenne.

-Il t'a donné beaucoup d'argent?

-Depuis un an il m'en donne, et ses rabatteurs me surveillent. Aujourd'hui j'ai réussi à fuir, mais ils savent que j'ai pris le trolley du port.

-Tu leur as parlé de moi?

-Non.
Oui, parce que lui, a promis à ma place,
Pas de virgule après lui
l'année prochaine, et c'est le temps
pas de virgule avant et

Citation :
— Tu parles d’une odeur presque pareille, tu veux dire ses gênes ?
— Oui, c’est bien cela.

— Et où ?

— Au marché, dans la foule, une ressemblance comme pour des êtres d’une même famille.

— Mais le Dave disait que personne ne la connaît, qu’elle n’a pas de famille ! S’exclama Jédé en se levant complètement.

— Oui, c’est bien cela.
C’est pas suffisamment oral.
une ressemblance comme pour des êtres d’une même famille.
Virgule avant comme, mais je reformuerai la phrase c’est bizarre pour moi.

Citation :
— Veux-tu que je demande au Dave ? Veux-tu que je retourne chercher cette personne ?

— Une femme ? demanda avidement Jédé, une autre femme ? Peut-être une sœur ?
— Je ne suis pas en mesure de te répondre à ce point.

Elle rit et haussa les épaules.

— Ne dis rien au Dave, qu’il se débrouille pour retrouver sa « fugitive » comme tu dis, mais oui, essaye de savoir qui est cette fille ou cette femme, et n’en parle à personne. Si le Dave n’est pas fichu de tenir son contrat, moi je pourrai peut-être essayer.

— Je ne te comprends pas, dit Thal d’une voix neutre.

— Je ne te l’expliquerai pas, tu ne dois en parler à personne.

— Veux-tu que je te la ramène ? reprit-il, sans relever ce qu’il n’avait pas à commenter.
— Pas tout de suite, mais trouve-la, et si tu peux, trouve-les toutes les deux.

— Je ne suis pas en mesure de te répondre à ce point.
Je sais pas, pour moi cette phrase n’est pas logique. On peut répondre sur un point et préciser à ce point, je saurais pas expliquer.

Citation :
-Jédé, je voudrai visiter la ville, est-ce possible ? On n’en dit rien dans le prospectus.

-Le prospectus est fait par votre école, elle pense que vous avez surtout besoin de vous détendre et de vous défouler de votre année, répondit-elle vivement.

Puis craignant de l’avoir froissé, elle reprit :

-Vous devez être très fatigués à la fin de vos études ?

-C’est vrai, nous devons créer quelque chose, et j’ai pris la physique, il y a beaucoup de mathématiques.

Il se tut, le temps d’avaler une longue gorgée. Jédé qui s’attendait à le voir filer vers un groupe, et déjà heureuse d’avoir échangé quelques paroles intéressantes, fut stupéfaite quand au lieu de la planter là, il lui dit en souriant.

-Posez la bouteille, ils vont bien arriver à se servir tout seuls, on est encore un peu manuel à Ouropa vous savez ! Mais si vous avez un moment, je serai heureux que vous me parliez des études des gens ici.

-Des études ?

-Oui, ce que vous apprenez réellement, et comment vous y arrivez. Comment sont organisées les études.

Elle sourit avec joie et sans poser la bouteille, lui indiqua les grandes baies ouvertes sur l’océan et s’exclama :

-Allons dehors, je serai très heureuse moi aussi de parler de mes études, et de la biologie adaptée à la physique !

-C’est vrai, nous devons créer quelque chose, et j’ai pris la physique, il y a beaucoup de mathématiques.
Pas de virgule avant et, j’aurai mis d’ailleurs « et, moi j’ai pris physique » (pas d’article). La virgule après est malheureuse, il faut mettre un mot de transition comme un ou ou un dans laquelle.


Voilà, j’ai fini (enfin^^), de déceler ou tes dialogue m’avait géner c’est que mon avis. Mais surtout rappelle toi que ces détails mis à part, ton texte est génial
Vala vala.
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Lun 15 Juin - 21:39

Merci Ragne, tes conseils me sont précieux!
cela va me permettre de relancer le texte, mais je suis arrivée au point d'avoir besoin d'un guide d'actions, et je vais rédiger un rapide storyboard pour construire les relations des personnages entre eux de façon plus serrée, puisque directement ou à travers les dialogues, ils sont tous campés!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Lun 15 Juin - 22:44

Si tu as besoin de conseil, d'vais voir même d'idée, hésite pas à venir nous demander
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4623
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Mar 16 Juin - 10:00

Dépêche-toi Assia, je veux la suite moi Wiii

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Mar 16 Juin - 17:37

Je m'y remets :)
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Mer 17 Juin - 22:30

Je reprends, s'il y a du mou, je le rectifierai, ici on en apprend un peu plus sur l'univers.


Chapitre 6

Saladine et Mélina vécurent trois jours terrées chez elles, à surveiller les abords de leur maison, Saladine n’osant laisser sa nièce seule. Moh venait le soir boire un verre de vin et discuter, offrant sa protection quelques instants. Saladine refusa de le garder à la maison car elle estima qu’il ne devait pas attirer l’attention sur elles en provoquant la curiosité des voisins. Jusque-là ceux-ci n’avaient pas remarqué Mélina, mais l’approche de la fin de semaine inquiétait Saladine, des voisines venant lui acheter des graines ou des légumes jusque dans sa cour, et discuter à l’ombre du jardin.
Elle avait du mal à juguler la panique qui l’envahissait à chaque fois qu’elle pensait au chef du réseau de passeurs qui faisait sûrement arpenter les quartiers à la recherche de Mélina.
Le premier jour, Mélina resta à l’intérieur, s’abandonnant aux soins maternels de sa tante, qui lui trouva des vêtements, la nourrit copieusement et lui soigna le corps.
Le troisième jour, Mélina resta dans le salon, une pièce vaste et encombrée d’étagères emplies de graines, et s’amusa à vérifier les contenus de chacun, protégés des insectes par un petit champ magnétique qui brillait en un voile vert transparent, émettant un très léger vrombissement.
Elle finit par se lasser de déchiffrer des noms savants et en langue commune, se rabattit sur une console de jeu sans réseau, un de ses vieux jouets trouvés au fond de la bibliothèque en bois de sa tante, encore une vieillerie, dont Mélina découvrait  à présent la valeur.
Elle passa la journée à manger et jouer, captivée par cet ancien jeu de rôle qui interagissait avec elle et la transformait en héroïne puissante.
Puis elle en eut assez et sortit proposer son aide à Saladine qui travaillait sur un petit réchaud, touillant avec précaution des morceaux de plastique de couleur bleu vif. Saladine lui confia la surveillance de la cassolette où bouillonnait doucement la matière en fusion, et, reprenant une pince coupante, commença à débiter deux morceaux de verre en plastique dur. Elle avait préparé des moules en métal pour y couler des perles carrées.
Une grande boite en fer blanc peinte de géométries de couleurs vives trônait au milieu de la table, et Mélina y farfouilla de sa main libre, retournant les objets pour les détailler avec curiosité : des perles de colliers d’enfants, des morceaux de figurines, de dînettes, des morceaux de vaisselle, des godets, quelques petites bouteilles de soda en couleur aussi. Rien en bon état, mais la matière propre et de couleur encore fraîche. Saladine utilisait ce bric-à-brac comme matière première pour fabriquer des bijoux et des objets pratiques et décoratifs comme des ustensiles de cuisine, des vases…
-C’est-ce que t’a apporté Moh ?
-Oui, du plastique de récupération. De très bonne qualité.
-Où est-ce qu’il en trouve encore ? Je croyais que même les gisements du Pacifique étaient épuisés.
-Sauf ceux engloutis par le cataclysme, mais il ne va pas si loin ! S’exclama Saladine, il doit avoir trouvé de petits gisements dans l’ancienne mer intérieure, c’est son secret.
-Tu fais toujours ces jolis colliers !
Saladine sourit, flattée :
-Des colliers, mais aussi des boucles et des bracelets, des bijoux dans une matière si rare maintenant !
-Tu les vends bien ?
-Oui, assez chers, dans les hôtels …  Ils me rapportent plus que ma pension ou mes graines.
-Une pension, qu’est-ce que c’est ?
-Un revenu que je touche de ma coopérative. Sur les revenus des ruches sauvages et des olives…
-Les colons de la terre renaissante ? Grimaça involontairement Mélina.
Saladine continua à découper les verres en plastique, tardant à répondre, le ventre noué au souvenir de leur dispute, juste avant la fugue de Mélina. Cela venait des colons et surtout, de Haley, et de sa rigidité. Et pourtant c’était à Haley qu’elle avait écrit au retour de la jeune fille, chez Haley qu’elle espérait la cacher, dans les hautes collines au sud de Tanger. Le Dave même s’il apprenait qu’elle s’était réfugiée dans une colonie, ne serait jamais monté là-haut. il risquerait d'être accueilli à coups de fusil laser par des villageois toujours en alerte et embusqués dans le ravin.
-Au moins ils te paient un peu la peine qu’ils te coûtent, persifla Mélina.
-Mélina, c’est la loi, tu sais bien que les colons veulent protéger leurs coutumes et la vie sauvage et naturelle sur la Terre.
-Peut-être, ils t’ont pris toutes tes économies pour développer les vergers à pommes, et pendant que tu t’échinais à trouver les graines ici en ville, ils ont collectivisé ton terrain, sans te le payer ! Et ce vieux con de Haley voulait que je reste bosser avec lui sans me payer ! Dans une baraque sans eau, sans énergie, sans informations ni connectique !
Saladine sursauta mais ne réagit pas, réfrénant un mouvement de colère.
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4623
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Jeu 18 Juin - 15:39

Au fait Assia, je voulais te dire que ton dernier (enfin, avant-dernier maintenant) chapitre est suffisamment clair pour moi, je veux dire par là que tu livres assez d'explications pour nous permettre de comprendre la situation tout seuls (désolée Tiun mais j'ai lu vite et pourtant j'ai pigé... :-p), celle où Jédé prend son cours virtuel (j'aime bien le truc des fenêtres d'ailleurs !)
Le seul point qui m'a intriguée c'est quand Jédé et son cousin "restent sur un signe d'Helen" dans la salle de classe, après les autres ; je m'attendais à ce qu'elle leur dise un mot, mais en fait ils échangent quelques phrases et s'en vont, alors pourquoi leur a-t-elle demandé de rester ? Question

Sinon j'aime bien l'activité de récupération artistique de Saladine, ça donne un petit côté rétro, et l'idée que le plastique est désormais rare (des gisements) est cool :corn2:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   Sam 20 Juin - 17:22

merci Cornedor, en fait le personnage de Silvio n'est pas le cousin de Jédé, c'est une appellation affectueuse. Je vais revoir les détails, l'idée c'est qu'il a découvert quelque chose d'assez révolutionnaire et qu'il veut le garder secret de peur d'être piraté. Lui n'est absolument pas intéressé par la forteresse. je pense que je ne vais pas échapper à un chapitre expliquant ce qu'est cette forteresse, ce sera l'occasion d'approfondir la prof et Pablo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forteresse [TP]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Forteresse [TP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: