Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  Ecrits publiésEcrits publiés  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Critique de livre: Rétrospective Alan Moore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Critique de livre: Rétrospective Alan Moore   Ven 29 Mai 2015 - 17:14

Bonjour gentes dames, gentilhommes et gents poulpes

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un auteur. Voir de l'AUTEUR de comics par excellence. (en BD ce titre revenant bien évidemment à Gibrat). Avec un peu moins de vingts récompenses pour son travil de scénariste Alan Moore mérite amplement ce titre.


Ce type n'est pas raspoutine, mais son niveau de légende lui rapproche.
Paien, anarchiste, végétarien, magicien, ermite, il en fallait au moins autant pour inscrire sa légende.

Si ces oeuvres sont à l'origine de navet cinématographique divers. Ses comics sont des trésors.

V pour vendetta, Watchmen, From hell, la ligue des gentlemans extraordinaires, divers batman...

Ce scénariste vous l'avez probablement déjà vu, lu, volontairement ou non.

Résumons rapidement les oeuvres.

V pour vendetta

Cette BD, c'est le comics qui m'a rendu amoureux de Alan Moore, le film est désastreux mais l'oeuvre original.
On suit le héros qui répond au nom de V, qui est aussi un numéro. Dans une Angleterre post guerre, une dictature a pris le pouvoir. V s'insurge et lance un plan dantesque pour renverser l'histoire. Police, politique et citoyens tremble devant la violence de l'anarchiste. Evey elle va l'aimer parce qu'il est son sauveur, son protecteur.
Sur fond de référence historique notamment à l'histoire de Guy Fawkes



Spoiler:
 
[/soiler]

    Pourquoi Guy Fawkes? Sans rentrer dans les détails, l'homme voulait faire sauter le parlement anglais au XVI, mais il échoua, on le condamna à mort. C'est le symbole même de la rebellion pour les anarchismes
   Mon avis c'est que cette oeuvre est l'apogée du genre de super-héros. Un monde d'anticipation narré avec une violence dosé, une tendresse certaines pour la souffrance des personnages.C'est une histoire froide avec des humains emprisonné dans leur obligation.
A lire, à relire et à aimer.
   Mon avis c'est que cette oeuvre est l'apogée du genre de super-héros. Un monde d'anticipation narré avec une violence dosé, une tendresse certaines pour la souffrance des personnages.C'est une histoire froide avec des humains emprisonné dans leur obligation.
La couleur terne des dessins nous plonge encore plus dans cette univers alternatif. Le style est oldschool, sobre, mais savoureux et colle parfaitement à l'histoire
A lire, à relire et à aimer.

Watchmen

Etats unis, sous Reagan. Les super-héros n'existent plus, leur existence n'est plus autorisé. Car dans ce monde, ils ont vécu, sans pouvoir, juste pour se substituer à la police et ses errances. Mais on tue un ancien super héros. Ce qui n'est pas du goût du dernier encore en service. Rorsha.


Il enquête alors pour savoir comment pourquoi, par qui. Il trouvera en chemin de vieux compagnons, le hibou, Ozymandia, docteur manhatan (le seul ayant des super pouvoir)

Au final, il trouvera un complot des plus odieux, mais peut être des plus moral.
Le dessin coure vers un style très carré avec des couleur chaleureuse qui dénote singulièrement avec l'histoire narré

Cette BD est pour moi une fable américaine. You watch the watchmen nous nargue souvent l'image? Grande question qui nous occuperas souvent. Pour ceux qui, comme moi, n'aime les justiciers que dans la fiction, cette oeuvre est parfaite, une histoire sombre, violente et terrifiante qui nous rappelle que la nécessité l'emporte souvent sur nos passions.
Who wach the watchmen?
Tout le monde devrait en tout cas le lire.

Je reprendrais la suite de la rétrospective dès que j'en ai l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Azilys



Féminin Cancer Messages : 59
Date d'inscription : 05/05/2015
Localisation : En balade dans mes rêves
Humeur : Souriante

MessageSujet: Re: Critique de livre: Rétrospective Alan Moore   Sam 30 Mai 2015 - 10:21

Je ne suis pas très comics donc je n'en ai jamais lu. Par contre j'ai vu les 2 films tirés de ces histoires.
Et franchement j'ai aimé les 2, par leur originalité surement, par la manière de filmé dans Watchmen, par l'ambiance générale. Mais je ne puis comparé n'ayant pas lu les originaux.

Oui ça ressemble vraiment à un poste inutile, mais non.
Ma première intention était de parler d'un livre. A la lecture du résumé de Watchmen, je me suis souvenu d'un livre lu il y a de ça quelques temps. "La vie sexuelle des super-héros" (impossible de me souvenir de l'auteur). J'avais aimé l'approche, aller dans l'intimité des super-héros. C'est une histoire de meurtre aussi, de suspects, de complots, d'enquête policière mais aussi de vie, d'intimité. Ce n'est pas une histoire de super-héros qui sauve la terre, mais d'hommes et de femmes vivant leur vie.
Je te le conseille Ragne, l'histoire est posé, tranquille au début, j'ai eu du mal à rentré dedans d'ailleurs, mais après je me suis prise dans le tourbillon doux et calme du complot sous-jacent. Quand le temps sera propice, je te conseille de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Critique de livre: Rétrospective Alan Moore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Autres :: Rétrospections-
Sauter vers: