Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petites morts inutiles -16

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Smile

avatar

Masculin Vierge Messages : 212
Date d'inscription : 13/08/2014
Localisation : Loin des yeux, loin du coeur
Humeur : inconnu

MessageSujet: Petites morts inutiles -16   Ven 12 Juin - 0:23

Son hurlement interrompit le silence établi par le son que provoque une nuque que l’on brise.
L’état de choc était passé mais l’écho de l’éclat de rage face à la mort de sa femme, lui, est gravé dans les murs.
Il puisa tout ce que la fureur pouvait lui transmettre et il hurla une deuxième fois avec l’intention d’ouvrir le ciel et d’aller lui-même chercher la femme qui lui adressa comme dernière parole: « Je t’aime ». Les témoins qui étaient ses collègues et amis, ressentirent la violence de sa détresse mais ne pouvaient rien faire pour lui, ne pouvaient pas le rassurer de peur qu’il se fasse violence sur eux.

Il voulait voir mort de souffrance l’homme qui avait tué la femme qui portait son fils.

Le faire payer aurait été bien trop facile, durant quelques secondes des milliers de solutions de vengeance lui traversèrent l’esprit. Il prit son arme de service, posa son insigne. 
Il regarda droit devant lui, une rue déserte, il est 4h du matin et il s’offre une danse avec le diable. Son esprit bouillonne. Il ferme les yeux en imaginant la suite : il se voit devant celui qui a achevé une partie de son être, il le voit se mettre en garde espérant un combat à mains nues; il se voit lui ôter ce plaisir en tirait une balle dans son genou. Il veut le voir au sol, il veut écraser la plaie avec son pied, il veut tirer une balle dans son autre genou et deux autres dans ses épaules.

Il veut le faire souffrir. 
Il veut lui faire ressentir la souffrance, il ne veut pas le tuer, il veut graver sa détresse mortelle dans la chair.


Le visage de celle qu’il aime par delà la mort, réapparaît en boucle dans sa tête, il a envie de pleurer. Mais à la place il va la venger. Il ne le fait pas que pour elle, il le fait aussi pour lui pour se pardonner de n’avoir rien pu faire. Il remit le chargeur dans son arme puis s’effondra en larme en disant : « Je t’aime aussi.. ». 

La guerre entre ces deux hommes ne débute pas de ce meurtre mais ce fut la bataille de trop. Il ne voulait plus de morts, il ne voulait plus impliquer qui que ce soit. Il ne voulait plus qu’un enterrement, celui de l’homme qui le rend fou.

Il le trouva, il le fit souffrir comme convenu, il l’acheva. Ce ne fut qu’un mort de plus. Ce ne fut qu’un chargeur de plus. 

Il se suicida parce que cet homme ne lui apporta aucune satisfaction, sa femme et son fils étaient quand même décédés de la main de l’homme qu’il avait tué.

correction de Scrat:
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Sourire, à s'en déchirer les lèvres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Petites morts inutiles -16   Mer 17 Juin - 0:20

Bon bon... que dire. C'est sombre comme d'habitude avec toi, une marque de fabrique ? Bon en plus là c'est du méga cliché donc en jouant là-dessus il faut être fin.

On éprouve facilement de l'empathie pour ton personnage, ça c'est un point manifeste et positif, mais on pourrait en éprouver plus si tu mettais moins d'intermédiaires entre nous. Je m'explique : "il veut que..." tu écris un paragraphe entier en répétant ce verbe. Ce verbe est un intermédiaire de trop pour moi. Il peut le dire une fois au début et une fois à la fin si vraiment tu veux insister. Mettons.
Il veut qu'il souffre. Ce sera une rencontre de nuit, il voudra combattre à mains nues mais lui lui flanquera un coup de pistolet tout droit dans le genou.
Ou encore.
Il s'imagine le jour où il le tue. La place est vide. Il le regarde dans les yeux. Il lui flanque une balle dans le genou.

Bref, c'est un exemple. Mais ça permettrait à ton lecteur de se situer plus dans l'action et de mieux ressentir ce que s'imagine ton personnage.

Ensuite, malgré toute la bonne volonté que je peux mettre à essayer d'accepter tes changements impromptus... il y a un souci de concordance des temps. Tu peux faire des mélanges mais il faut une stratégie. Tu ne peux pas changer au milieu de la phrase sans raisons.

Enfin, j'aurais aimé assister à une véritable histoire, même courte. Pourquoi ne vit-on pas la désillusion de ton personnage en même temps que lui ? La chute n'en serait que plus intéressante.

Je critique beaucoup mais dans l'ensemble c'est intéressant. Il y a du potentiel à exploiter Wink bonne continuation

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Smile

avatar

Masculin Vierge Messages : 212
Date d'inscription : 13/08/2014
Localisation : Loin des yeux, loin du coeur
Humeur : inconnu

MessageSujet: Re: Petites morts inutiles -16   Mer 17 Juin - 23:00

Merci à toi !
Je changerais mon texte avec ton exemple qui me plait énormément, mais plus tard après d'autre avis que j'en fasse une version amélioré.
Le sombre n'est pas ma marque de fabrique, disons que je m'inspire de ce que je vois et entend ensuite je l'écris en prenant soin que l'histoire vive sans contexte précis. J'aime écrire ce qui me viens et pas écrire avec un thème.

La fin est parfaite à mon goût dans le sens où elle rapide comme la vengeance du protagoniste et elle n'apporte aucune satisfaction ni au lecteur ni au héros

------------------------------------------------------------------------------------------------
Sourire, à s'en déchirer les lèvres:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petites morts inutiles -16   Mer 17 Juin - 23:14

Je n'ai pas aimer.
Et pour une fois je peux expliquer pourquoi, du coup, je veux développer.
Je crois avoir lu quelques part que tu aimer l'écriture direct faites de psychologie et de sobriété.
Mais pour moi là tu as épuré ce qui fait la littérature. J'avais un peu l'impression de lire un synopsis, on visualise tout sans problème mais on éprouve rien, on lit pour l’histoire et c'est tout, mais le problème c'est qu'on a déjà lu cette histoire.

Du coup, je suis pas convaincu, je sais que foncièrement c'est pas mauvais
c'est juste moi, mon ressenti de lecteur.
Alors continue et moi je reviendrai te lire dès que je peux
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Petites morts inutiles -16   Jeu 18 Juin - 2:32

moui je comprends que la fin soit abrupte, mais peut-être quelque chose au milieu serait bien pour qu'on s'attache d'avantage à ton histoire. Sinon, l'impression de ragne pourrait se généralisée : le texte est assez court et factuel, une séquence d'un épisode de série policière, mais il nous manque le début et le déroulement. Du coup il est difficile d'être happé par l'histoire. On connaît ce morceau de musique alors il faut vraiment que tu joues sur toutes les cordes pour nous faire vibrer.

Je suis contente de savoir que tu n'es pas spécialisé dans l'écriture des cauchemars ! J'aurai plaisir à lire d'autres textes de toi ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4802
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Petites morts inutiles -16   Jeu 18 Juin - 13:51

Bon pour moi la première phrase est carrément indigeste O_o
De plus, cetet formulation "l'écho de l'éclat de rage" me gêne à la lecture, je me demande si c'est à cause de la répétition des sons (écho - éclat, et de-de)... Bref le début a été un peu dur pour moi.
Le reste va beaucoup mieux, plus fluide, plus prenant, j'aime bien, tu creuses la plaie petit à petit Twisted Evil
Par contre, fais attention tu passes souvent du passé au présent, puis encore au passé et encore au présent, ça nécessite des relectures :-p

Trop court à mon goût mais intéressant :corn2:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites morts inutiles -16   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites morts inutiles -16
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: