Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'empire des flammes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Caro
Invité



MessageSujet: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 14:09

Coucou tout le monde  :D  encore une rédaction sur laquelle je voudrai votre avis :)On devait continuer un récit de la première guerre mondiale :)les deux premieres lignes font parties du texte d'origine :)merci d'avance pour vos conseils :)


   Serais-je donc le seul lâche sur la terre? pensais-je. Et avec quel effroi! ... Perdu parmi deux millions de fous héroiques et déchaînés et armés jusqu'aux cheveux? Malgré les nombreux soldats qui m'entouraient, je me sentais seul comme jamais. Soudain, une espèce de brouillard jaune se dirigea vers nous. Un à un, je voyais mes camarades s'écrouler, suffoquant et toussant à s'en arracher les poumons. Je savais que je devais fuir. Pourtant, je restais là, à contempler ces soldats, mes amis, mourir d'asphyxie. Les obus s'écrasaient à côté de moi et les tirs des allemands m'effleuraient; mais j'avais l'impression que le temps s'était arrêté. Tout mon être me criait de courir et de m'enfuir. Mais mon corps se refusait à bouger et mon esprit était comme paralysé. Des milliers de questions sans réponses se bousculaient dans mon esprit: Allais-je mourir comme cela? Mon heure était-elle donc venue? Qu'avais-je fait pour mériter un sort comme celui-là?
   Ce fut la voix du colonel que je perçs à travers ce bruit infernal. Au début très lointaine puis de plus en plus proche, elle me tira de cet état second. Il me criait de venir, je le suivis. Nous escaladions des centaines de corps sans vie, tout en priant pour ne pas les rejoindre. Soudain, un des corps sur lesquels le colonel était en train de grimper glissa. Le colonel tomba dans la marée humaine. J'eus juste le temps d'apercevoir son regard effrayé. Puis, il disparu dans cette montagne de corps, pris dans les bras de tous les soldats. Ainsi, même lui avait eu peur, tout à la fin.
   Cette fois-ci, je ne me laissai pas atteindre par la paralysie. Je m'extirpais de cette avalanche de corps. Mais, en dehors, tout n'était que flammes et explosions. L'enfer même me paraissait accueillant par rapport à ce carnage. Un obus éclata à côté de moi, me rendant à moitié sourd. Je ne sentis pas les éclats d'obus me transpercer. Je ne m'en rendis compte que lorsqu'un liquide rouge, chaud et encore bouillonant me cacha la vue. Du sang sortait de ma tête, de mon torse, de partout. Je n'étais déjà plus qu'une flaque de sang parmi tant d'autres. Les bruits s'éloignaient. Ainsi, j'avais la réponse à mes questions.
   Alors, j'abandonnais et me laissais gagner par ce repos que je savais éternel. Enfin, je partais loin de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 14:25

tu n'as pas commencé d'après un passage du Grand troupeau, de Jean Giono?
car, si oui, si tu le remets dans ce contexte, c'est pas très logique,
après, j'aime beaucoup, (et hors contexte ça à beaucoup de sens) c'est très bien écrit

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 14:33


C'est très bien écrit ! Je trouve ton style original.
Très belle histoire aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 17:09

bien écrit je trouve :)
tu ne pourrais pas nous mettre l'autre texte en intégral ? (sauf si il est trop long...)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 17:17

kawet, si c'est bien celui auquel je pense, c'est un roman...

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 17:24

Aïe... alosr un résumé ? What a Face

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 17:30

je l'ai pas lu...
j'ai que travaillé sur un extrait en classe... et je l'ai plus...
désolé

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 17:36

si, j'en ai trouvé un extrait sur internet
c'est pas exactement celui qu'on a travaillé en classe, mais y'a la phrase du début:
(et je me suis trompé, c'est voyage au bout de la nuit de louis ferdinant céline)

Ces Allemands accroupis sur la route , têtus et tirailleurs , tiraient mal , mais ils semblaient avoir des balles à en revendre , des pleins magasins sans doute . La guerre décidément , n'était pas terminée ! Notre colonel , il faut dire ce qui est , manifestait une bravoure stupéfiante ! Il se promenait au beau milieu de la chaussée et puis de long en large parmi les trajectoires aussi simplement que s'il avait attendu un ami sur le quai de la gare , un peu impatient seulement .
Moi d'abord la campagne , faut que je le dise tout de suite , j'ai jamais pu la sentir , je l'ai toujours trouvée triste , avec ses bourbiers qui n'en finissent pas , ses maisons où les gens n'y sont jamais et ses chemins qui ne vont nulle part . Mais quand on y ajoute la guerre en plus , c'est à pas y tenir . Le vent s'était levé , brutal , de chaque côté des talus , les peupliers mêlaient leurs rafales de feuilles aux petits bruits secs qui venaient de là-bas sur nous . Ces soldats inconnus nous rataient sans cesse , mais tout en nous entourant de mille morts , on s'en trouvait comme habillés . Je n'osais plus remuer.
Ce colonel c'était donc un monstre ! A présent , j'en étais assuré , pire qu'un chien , il n'imaginait pas son trépas ! Je conçus en même temps qu'il devait y en avoir beaucoup des comme lui dans notre armée , des braves , et puis tout autant sans doute dans l'armée d'en face . Qui savait combien ? Un , deux , plusieurs millions peut-être en tout ? Dés lors ma frousse devint panique . Avec des êtres semblables , cette imbécillité infernale pouvait continuer indéfiniment ...Pourquoi s'arrêteraient-ils ? Jamais , je n'avais senti plus implacable la sentence des hommes et des choses .
Serais-je donc le seul lâche sur la terre ? Pensais-je . Et avec quel effroi !...Perdu parmi deux millions de fous héroïques et déchaînés et armés jusqu'au cheveux ? Avec casques, sans casques , sans chevaux , sur motos , hurlants , en auto , sifflants , tirailleurs , comploteurs , volants , à genoux , creusant , se défilant , caracolant dans les sentiers , pétaradant , enfermés sur la terre comme dans un cabanon 1, pour y tout détruire , Allemagne , France et Continents , tout ce qui respire , détruire , plus enragés que les chiens , adorant leur rage ( ce que les chiens ne font pas ) , cent , mille fois plus enragés que mille chiens et tellement plus vicieux ! Nous étions jolis ! Décidément , je le concevais , je m'étais embarqué dans une croisade apocalyptique .


------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Kawet

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 2153
Date d'inscription : 16/09/2012
Localisation : Ici
Humeur : Itseu djok ?

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 17:50

merci :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Merci Maw' :D:
 



Aide à l'orthographe ici Wink
Quand vous êtes connecté, n'oubliez pas la chat-box !! (n'est-ce pas, Invité :p )


BE AN ALCOHOLIC HORSE, ADULATE WHALE, FUCK THE REST :la: 
LPBCRQA :la: 
MawPowaaaaaa :la: 
Revenir en haut Aller en bas
Maylis W.

avatar

Féminin Sagittaire Messages : 953
Date d'inscription : 19/09/2012
Localisation : avec ma biere et mon bouquin !! :)
Humeur : soit ivre de joie, soit ivre... enfin, vous voyez, quoi !!!

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Sam 27 Oct - 21:16

Bien écrit, avec ce qu'il faut de sanglant dans une guerre pour en percevoir la réalité. La description est erratique, tu ne donnes pas trop de repères, ce qui retransmet bien l'ambiance de la panique et la peur du héros.
Au final, génial !!! :)
La prof à du bien te noter (même si elle peut être vraiment dure...)

------------------------------------------------------------------------------------------------
La tentation existe pour qu'on y cède.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Dim 28 Oct - 7:20

après avoir lu l'extrait que clément a posté, je me dis que ton texte est une très bonne suite du même style :)
ça me donne envie de faire des suite de livres, du genre des chevaliers d’Émeraude !


Dernière édition par anthand74 le Dim 28 Oct - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Klem

avatar

Masculin Poissons Messages : 500
Date d'inscription : 08/10/2012
Localisation : Dans une dimention musicale
Humeur : Prêt à écrire

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Dim 28 Oct - 8:29

athand, je dis ca après avoir analysé le tx en français...
juste qu'au niveau de ce que pense le narrateur c'est pas cohérent, sa fausse admiration du colonel, sa haine de tous les soldats qui se battent...
en fait, lui il se cache pour pas se battre (et effectivement, comme il l'a fait, il doit être très content de quitter le front)

------------------------------------------------------------------------------------------------
La vie est un gouffre sans fond aboutissant à la lumière de la mort.
Je souhaite mourir à la fin de ma vie.

Celle-ci (moi) te considère autrement que du bois,
Oui tu est bien son âme, mon âme étant ton bois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Lun 12 Nov - 19:46

merci pour ses conseils Wink en fait je ne savais pas si c'était très cohérent étant donné qu'il n'y avait qu'un minuscule extrait de ce texte j'ai écrit ce texte en essayant de m'imaginer ce que l'on peut ressentir :)
Revenir en haut Aller en bas
Temiro(le cube)
Le grand plouf
Le grand plouf
avatar

Masculin Capricorne Messages : 1143
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Lun 12 Nov - 21:06

Triste et belle histoire caro...

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le bordel doit être en nous, pas entre nous

Invité a encore frappé !!!

"La bouse de vache est plus utile que les dogmes, on peut en faire de l'engrais."
Victor Hugo


PLOUF

"Et même qu'une fois, j'ai vomi"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   Mer 14 Nov - 13:59

merci Temiro :) en fait j'ai vraiment un penchant pour les histoires tristes et morbides Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'empire des flammes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'empire des flammes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: