Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ecriture automatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brokendream

avatar

Féminin Vierge Messages : 25
Date d'inscription : 28/06/2015
Localisation : Dans une cage, ouverte.
Humeur : Ça dépend des jours.

MessageSujet: Ecriture automatique   Ven 3 Juil - 15:10

Salutations distinguées!!
Hug

Il y a quelques mois, j'ai écrit un poème (waw la déclaration!! :ffmental: ), mais il est un peu spécial...  

Il y a quelques mois, je traversais une période de ma vie (pas de ma mort, hein Angel ) où je voulais mettre un terme à mon existence...



NB: cette période est révolue, rassurons-nous (maintenant je veux vivre, plus que tout! :) )

Du coup, quand ça va pas, je m'enferme et je ne fais que ce qui me guérit... J'attrape un ustensile d'écriture éphémère (un crayon), et puis j'écris, j'écris, j'écris... J'extériorise tout ce que j'ai sur le coeur, comme je ne peux pas pleurer... On va dire que ça me maintenait en vie (écrire, encore et encore).

#effetthérapeutique


Revenons-en au principal. J'imagine qu'il ne faut pas vous dire le thème abordé. Voici le poème que j'ai fait en une heure, coupée du monde (c'est de l'écriture automatique):

Ah ! si tu savais… Si seulement…
Un monde si vaste… L’Homme si misérable…
Poussière…
Réduit, un jour, à l’état de cendres…
Océan aérien infini ! lumière des cieux…
Cendres…
Réduit, un jour, à l’état de poussière…
Ah ! Dieu ! emporte-moi avec Toi,
Ouvre-moi Tes bras… Accueille-moi ;
Serre-moi fort contre ton cœur ; bat-il ?
Immensité du néant, étroitesse de l’infini !
Éternel ? Toi ! Néant ? moi…
L’Homme…
Souffle de vie divine…
Je…
Le front contre le sable, des torrents de larmes,
Lamentations, cascade lourde, pénible…
Désespoir… Mourir… S’élever… Atteindre
Son but ultime… Que pense-je ?
Expirer…
Prier…
Crier… Hurler… S’époumoner…
Vomir…
À en perdre la voix, don des anges,
Épuiser une oasis ;
Cordes vocales, fragiles cordes de ma harpe :
Je vous déchire ! adieu…
La Mort ! je crie ton nom ;
Un cri qui déchire la nuit,
Un cri étouffé,
Un cri à en expirer !
Sorti du plus profond de l’être,
Surgissant des profondeurs de l’âme,
Un cri qui s’en va au loin, qui
Vole,
S’envole,
Porté par l’écho. Et puis
Maudire la vie, bénir la fin ;
Maudire souffrances, douleurs ;
Maudire poids et durée.
Elle.
Lui jeter tous les mots que l’on
Ose divulguer.
La Mort ! je crie ton nom,
Approche ! que je sente ton souffle
Lourd, ta brume à ma peau froissée !
Que je frappe mon visage à ta poitrine
Creuse ; la creuser encore, encore,
Encore
Et encore.
Que mes doigts s’agrippent à ton voile
Noir comme l’oubli, profond comme l’enfer ;
Qu’ils s’y enfoncent jusqu’à ne plus ressurgir.
Mort, Mort ! je t’en prie,
Emporte-moi… Prends-moi… Emmène-moi
Loin ! avec toi. Conduis-moi à Lui. Aveugle, j’irai sur ton
Chemin.
Je te suivrai, agrippée à ta robe sombre ;
La tête baissée, les yeux saturés de perles,
Confondues !
Tiens ! la prunelle de mes yeux ! Arrache-la !
Fais-moi mal!
Résister ? À quoi bon ? à quoi bon…
Vois-tu… Je veux souffrir. Souffrir.
Mourir…
Ne plus respirer, m’étrangler, m’étriper ! Étouffer !
Plus un souffle, te dis-je !
Que mon cœur s’arrête ! Qu’il cesse de
Fonctionner.
Que cette machine s’arrête !
Que mon sang se coagule !
Que déferle une vague de caillots !
Que l’on bloque mes vaisseaux !
Que le sang y soit interrompu !
Que mes veines se glacent, périssent !
Qu’elles éclatent, tiens !
Qu’elles deviennent bombe, dynamite !
Qu’elles explosent en mille éclats !
Ô Dieu ! je Te supplie… Je me prosterne.
Accepte mon âme…
Jette mon corps…
Vole mon esprit…
Enferme-moi…
Torture-moi ! doucement, tendrement…
Au Paradis ou en Enfers, je Te vends mon
Âme,
Au Paradis ou en Enfers, je T’offre mon
Corps,
Fais de moi ce que bon Te semble,
Un objet, un pantin !
Si Tu ne veux pas de moi,
Je vendrais mon âme au Diable. Je lui ferais :
Tue-moi ! Massacre-moi !
Viole-moi !


Voilà! ça va toujours?  😢



Ne vous inquiétez pas, au jour d'aujourd'hui *expression de ouf* je veux vivre et plus que tout!  

Critiques, soyez les bienvenues!

PS: comme dit précédemment, ce texte, je l'ai balancé comme ça, sans y penser, pour me défaire d'un fardeau, donc excusez les maladresses (mais corrigez-les)!!

:dance:

------------------------------------------------------------------------------------------------
"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux."
- Antoine de Saint-Éxupéry

"J'écris mon histoire à la plume de mon âme que j'encre à la pulpe de mon sang."

“Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.” - Alphonse de la Martine


Dernière édition par brokendream le Mar 7 Juil - 11:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Ecriture automatique   Sam 4 Juil - 11:48

Un poème... violent, mais qu'on peut difficilement commenter ; d'autant plus que je commente avec des gros pavés effrayants ^_^.
Je pense qu'il faudrait vraiment le retravailler derrière, ça pourrait donner quelque chose d'assez monumental !
Voilà, c'est tout ce que je peux dire sur un tel poème...

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Yggdarsil
Roi des Koalas
Roi des Koalas
avatar

Masculin Taureau Messages : 503
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans le doute. Ou l'ignorance. Surement l'un des deux.
Humeur : Pourvu que ça dure !

MessageSujet: Re: Ecriture automatique   Dim 5 Juil - 18:35

C'est de l'écriture automatique, c'est difficile à commenter :D
Mais pour peu que j'ai fait l'expérience, si on se laisse aller, ça peut devenir flippant. Et l'effet thérapeutique est réel, c'est un vide-sac.
Mais au cour de ton écrit, il y a, par moment, des choses un peu...synthétiques. Dans la spontanéité, on écrit sans tabou, si tu veux. Le mot "vomir" ou le "viole moi" (brrrr) relèvent d'une vrai pulsion digne de l'écriture automatique, mais certains trucs comme "Que pense-je ?" semblent plus réfléchis, modérés. Toute la centralisation de la mort, encore, encore, la mort, la mort, vient un peu du même système, laisse-toi aller, écrit vraiment sans gêne tout ce qui te passe par la tête sans t'obliger à rester sur un thème. L En plus spontané, je vois, à la place de toutes tes lignes:
Je veux mourir
Je veux vomir
Je veux mourir
Qu'elle me viole
Je m'en fou
Je veux mourir
Ça part moins dans le superflu dicté par le surmoi qui, je le rappelle, était censé être en quelque sorte détourné durant l'écriture automatique.
Tu sais, ayant vécu des situations pas aussi pénibles mais lourdes quand même, je tiens à préciser que je comprend certains trucs et certains appels en terme d'image. Je sais que ce que tu écris est vrai, honnête, non, tu ne t'es pas inventé ta petite tragédie d'adolescente en fausse dépression dans sa chambre pendant trois minutes. Mais tu l'exprime avec un peu trop de pudeur (oui, même si il y a "viole-moi", je sens du superflu...)
Peut-être en fait, hésites-tu entre le texte et l'écriture automatique, entre la beauté et la spontanéité, c'est ce que je ressens. Comme je suppose que tu ne peux pas retenter l'expérience, pars de ton texte pour faire quelque chose de plus construit, plus réfléchi avec une progression plus nette Wink Dit en passant tant mieux si ça va mieux :rire: Ces expériences sont primordiales pour pouvoir se mettre dans des conditions fictives et comprendre ce que le lecteur sentira naturellement et qu'il vaut mieux faire passer à la trappe pour privilégier, au choix, les images ou l'essentiel.
Cordialement, Yggdarsil le commentateur déconstruit.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Il est des gens qui sont là. Comme ça. En vrai. Et d'autres dont la présence est un mensonge. Une illusion. Efficace, quand elle trompe tout le monde. Ridicule, quand elle ne trompe que son porteur. -Lyonel Trouillot, Kannjawou

Proverbe Nocturnien : Wû Horör, wees qsüj gnü ubo wik s'wee kleesee kvieiir wâ krefüzâ d'wi kraork...

orgie de .-.
.-- .-- .-- .-.-.- .---- ----- --.- ....- ---.. .-.-.- ..- -. -... .-.. --- --. .-.-.- ..-. .-.

http://vocaroo.com/i/s1fCLpFwvSv0


#TextedeYgg
Revenir en haut Aller en bas
Cristal De Rose

avatar

Féminin Lion Messages : 193
Date d'inscription : 21/05/2014
Localisation : Sur une rose
Humeur : rêveuse

MessageSujet: Re: Ecriture automatique   Lun 6 Juil - 22:57

Le titre m'a attiré ici ... et il a bien fait Wink
On ressent bien tout ce désespoir, cette torture psychique (voir physique). Les vers sont chaotiques et renforce cette atmosphère pesante. C'est vraiment poignant, prête à se donner entièrement pour naître à nouveau ou servir, se sentir utile.
vraiment très joli poème, bravo :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
"A toujours vouloir ressembler aux autres pour se sentir intégré, on finit par sacrifier beaucoup trop de soi." Gilles Legardinier

->...Laissez-vous sombrer dans une mer étoilée...
->...Venez vous promener dans une luxuriante contrée...
Revenir en haut Aller en bas
brokendream

avatar

Féminin Vierge Messages : 25
Date d'inscription : 28/06/2015
Localisation : Dans une cage, ouverte.
Humeur : Ça dépend des jours.

MessageSujet: Re: Ecriture automatique   Mar 7 Juil - 11:27

(3 petits siècles plus tard)

-En réponse à Ygg :D :

(j'apprécis les commentaires déconstruits, comme tu dis)
Je pense que monsieur est téléphate. Tout ce que tu me révèles là est vrai, je l'affrime. Je te remercie pour ces "compliments" (oui, il est vrai que je suis honnete avec moi-meme Rolling Eyes )... J'ai bien ris avec ton histoire d'adolescence... x)
La pudeur est là, c'est vrai, il faut bien avouer que c'était la première fois qu'une occasion comme celle-là se présentait, et donc je me suis lâchée mais j'avais peur en même temps. Il est égalemnt vrai que sur le moment, je vacillai entre: est-ce que je me lache et je sors tout OU j'en profite pour faire un texte réfléchis? je pense que j'ai valsé entre les deux, dans le coup de l'émotion...

La pause discours direct de Broken:
"Je vais bien, merci; et vous?" :)

Cordialement, Broken (cassée Wink ) celle qui aime bien la télépathie.

-En réponse à Cristal:

Merci beaucoup! ca fait plaisir de voir que mon titre fut accrocheur (pour certain) !! <3

------------------------------------------------------------------------------------------------
"On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux."
- Antoine de Saint-Éxupéry

"J'écris mon histoire à la plume de mon âme que j'encre à la pulpe de mon sang."

“Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.” - Alphonse de la Martine
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: Ecriture automatique   Dim 31 Jan - 11:01

le font et très violent, le suel mauvais point , es la couleur , j'ai du mal a lire ( d'autant plus que j'ai aps la meilleur vue) sinon tout est bon en lui, il est triste, plein de rancoeur et d'amertume , j'ai beaucoup aimé ( désolé de le commenté que maintenant ) :)

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecriture automatique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecriture automatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: