Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ecole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ecole   Jeu 9 Juil - 21:44

Un vieux poème d'il y a quelques années, je l'aime bien

Des parfums de gommes et de bois usé
Me reviennent parfois les soirs d’été
Des souvenirs de quand j’étais minot
Mêlé à la foule bruyante d’autres marmots
Enfermé dans l’institution de Ferry
Morose jusqu’à la délivrance de la nuit
Tudieu ! Tant de temps disparu !
Ou du moins, enfant, nous l’avons cru
Ennuyé de parler du corbeau étourdi
Comme je les regrette aujourd’hui
Ces instants à éviter les mots
Fuyant dans ma tête, loin de ce cachot
De nostalgie ma mémoire a teinté
Les parfums de gommes et de bois usé.

Jack Vessalius a écrit:

ma mémoire à teinté -> a

Tags:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 652
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: Ecole   Jeu 9 Juil - 22:02

parfois ce qui ne parait la pire des expérience , ce révèle en vieillissent l'une des plus belle choses que l'on a vécu

il suffit juste d'y repenser

merci ragne grâce a toi je suis retourner en école primaire durant 20 seconde

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Ecole   Jeu 9 Juil - 22:08

Hey !

Premier point : où est la ponctuation ? :'( Tu en mets habituellement, Ragne ! Corrige-moi ça !
Deuxième point : on voit bien le léger malaise au fil du poème, on le ressent.
Troisième point : bah pavé :

Ragne a écrit:
Des parfums de gommes et de bois usé
Me reviennent parfois les soirs d’été J'aurais ajouté une syllabe, question de rythme.
Des souvenirs de quand j’étais minot
Mêlé à la foule bruyante d’autres marmots Là j'en aurais enlevé une è_é -> des marmots.
Enfermé dans l’institution de Ferry J'ai jamais aimé les grands mots ; ici, c'est le cas
Morose jusqu’à la délivrance de la nuit
Tudieu ! Tant de temps disparu !
Ou du moins, enfant, nous l’avons cru
Ennuyé de parler du corbeau étourdi
Comme je les regrette aujourd’hui
Ces instants à éviter les mots
Fuyant dans ma tête, loin de ce cachot
De nostalgie ma mémoire à teinté
Les parfums de gommes et de bois usé. Mmh... J'aurais dit ma mémoire s'est teintée des parfums de gommes (...).

Bon, j'ai peu de choses à dire. C'est un bon poè

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecole   Jeu 9 Juil - 22:13

Merci Aube pour ton commentaire :) Ca me fait plaisir que ça marche

Merci aussi à toi Sil, la ponctuation est effectivement moribonde. Je corrigerai ça bientot
Et tes annotations, je suis déccors pour les syllabe, par contre, j'aime bien l'idée de "linstitution de ferry"
Et pour la fin, pourquoi pas oui
Merci à vous deux, ça me fait plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Ippa

avatar

Féminin Poissons Messages : 389
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Qui a voler mon lit !?

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 10 Juil - 7:00

J'aime bien ce poème.
:ippa:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4815
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 10 Juil - 11:16

Joli, chargé de nostalgie et une forme fluide qui se laisse lire avec bonheur :corn3:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecole   Ven 10 Juil - 11:20

Merci Ippa, merci corne :)
Revenir en haut Aller en bas
Castel

avatar

Masculin Capricorne Messages : 70
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Ecole   Ven 10 Juil - 18:52

Un très beau poème plein de nostalgie. Quand on est heureux, on ne le sait jamais, dit-on. On avait nos petites angoisses et nos soucis, à l'époque de l'école primaire, certes, mais qui apparaissent aujourd'hui comme bien dérisoires.  

:D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecole   Ven 10 Juil - 19:17

Merci de ton avis et de ton retour castel :)
Ca me fait plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Lacie Baskerville
Champion
avatar

Féminin Vierge Messages : 700
Date d'inscription : 07/07/2014

MessageSujet: Re: Ecole   Dim 12 Juil - 11:38

Coucou Ragne,
L'opposition entre une vision méliorative de l'école (sur le tard j'imagine) et cette vision d'enfermement, de temps perdu, elle est très retranscrit je trouve , et tu en fais bien profiter plusieurs sens Le poème est très beau, juste par contre le rythme me semble quelque peu bancal.

------------------------------------------------------------------------------------------------
JE SUIS LE BRUIT ET LA FUREUR,
LE TUMULTE ET LE FRACAS

Quand Lacie passe, les fautes trépassent...

Invité règnera bientôt sur le forum !

"Prosternez-vous devant moi, vils manants !" Sharon Rainsworth
Revenir en haut Aller en bas
Emanon

avatar

Féminin Capricorne Messages : 61
Date d'inscription : 16/03/2015

MessageSujet: Re: Ecole   Mar 14 Juil - 13:14

J'aime beaucoup ce poème, et en particulier les quatre dernier vers, que je trouve très juste. C'est absolument génial cette idée de parfum qui amène au souvenir. Et "les parfums de gomme et de bois usé" c'est beau comme formule, vraiment.
Le passage qui accroche un peu pour moi :

Enfermé dans l’institution de Ferry
Morose jusqu’à la délivrance de la nuit
Tudieu ! Tant de temps disparu !

Déjà, je trouve que l'expression "l'institution de Ferry" cloche. Parce qu'on était dans un vocabulaire simple, évocateur, presque enfantin juste avant et qu'on passer directement à des grands mots. C'est un adulte qui se souvient mais juste avant ce souvenir semblait presque prendre le dessus, avec les mots "marmot", "minot", je trouvais ça joli.
Ensuite parce qu'une institution c'est purement légal, et que du coup je trouve l'image très abstraite et très peu évocatrice. Alors je vois l'idée, enfermé dans une loi ou une obligation, mais franchement je ne trouve pas ça très clair, ou pas très bien amené. Enfermé dans une loi, ça marche pas très bien comme formule, de même, "enfermé dans une institution", je trouve que la colocation de terme se fait assez difficilement. Si tu aimes ce terme, peut-être qu'il faudrait développer un petit peu pour que la transition et l'image se fassent plus facilement.

Je ne suis pas non plus fan des deux prochains vers. En 1 : parce que tu parlais d'école et qu'on passe soudain à "la délivrance de la nuit". Sauf qu'on ne quitte pas l'école la nuit, et que s'il est délivré uniquement par la nuit (donc par le sommeil) c'est une tristesse générale dont on parle, pas du fait d'être assommé par les cours. Je trouve l'image un peu bancale. Je me doute bien que quand c'est la nuit on est plus en cours, mais de là à dire que c'est la nuit qui nous libère des cours, c'est un peu rude je trouve.

Et enfin je n'aime pas trop non plus l'expression du "temps disparu". Ça sonne pas net dans l'oreille, c'est pas très idiomatique. J'ai pas l'impression que le temps puisse disparaître. Peut-être que ça ne choque que moi, mais à nouveau je ne trouve pas ça très beau. "Perdu" m'aurait semblé plus fluide, quitte à faire une petite référence à papa Proust au passage (de toute manière, souvenir, odeur, c'est bon, t'y es déjà). En tout cas j'ai du mal à voir le gamin penser la disparition du temps (surtout que pour moi, disparition du temps, j'y vois plus la fin du concept de temps, du mouvement des choses), un peu moins à le voir penser la perte de son temps.

Wallouh wallouh. Ne prends pas tout ça mal, j'aime toujours beaucoup ton poème mais je trouve que ces trois vers accrochent un petit peu. Dans l'ensemble, c'est très beau, très nostalgique et très fluide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ecole   Mar 14 Juil - 21:47

Merci Jack :)

Ema, tu es au courant que tu as écrit 6 fois plus de mot que mon poème?
C'est complet, intelligent, interressant et tout. J'en prend vraiment bonne note et jje vais pour une fois proposer une v2 je pense.
Merci infiniement
Revenir en haut Aller en bas
Emanon

avatar

Féminin Capricorne Messages : 61
Date d'inscription : 16/03/2015

MessageSujet: Re: Ecole   Mer 15 Juil - 13:05

De rien, ça me fait plaisir si ça peut t'aider. (T'as compté les mots spèce de timbré ? T'es motivé)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecole   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: