Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'infinité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: l'infinité   Sam 18 Juil 2015 - 15:23

je me réveille ce matin
collant a mes côtes pointues
je n'ai jamais appartenu
à votre monde qui est perdu
maquille-moi comme si c'était ton enterrement
habille-moi comme si on allait se marier
fais de moi tout ce que tu voudras
je n'ai jamais rien voulu de toute façon

sortons dehors, là où le soleil me brûlera
avançons abattus par la chaleur qui nous détruira
prends ma main, regarde toutes mes plaies ouvertes
ne pleure pas, je ne peux plus rattraper tes larmes
ne pleure pas, où je me ferai encore plus mal
si ton rêve prend fin aujourd'hui
le mien n'a jamais existé

les nuages commencent peu à peu à augmenter
regardons le soleil disparaître au loin
quand tu prononceras tous tes vœux
tu verras tous tes rêves s'effacer
pourquoi sommes-nous obligés d'aller aussi loin
pourquoi la terre meure-t-elle aujourd'hui
prie que notre vie ne soit qu'un rêve

ô prie je t'en prie mon amour
je regrette d'avoir emmené la terre en enfer
j'ai tant besoin de toi à présent
que mes ailes ne sont même plus abîmées
mais mes coupures ne guériront jamais
je suis tant mêlé à mes crimes
que je ne peux plus m'en échapper

peut-on nous vendre l'un l'autre
nous donner à tous deux la chance
d'avoir une petite mort l'un dans l'autre
après nos ébats amoureux
je regarderai la terre s'ouvrir en deux
ô ma chérie, il ne reste rien de moi
mais pour toi le ver est dans la pomme


je n'ai jamais vraiment était humain de tout façon

Jack Vessalius a écrit:

mes cotes pointu -> mes côtes pointues
a votre monde -> à
maquille moi -> maquille-moi
habille moi -> habille-moi
si on aller -> allait
je n'ai jamais rien voulut -> voulu
la ou le soleil me brûlera -> là où
avançons abattu -> abattus
peu à peu à s'augmenter -> augmenter
prend ma main -> prends
le mien n'a jamais exister -> existé
somme nous obliger -> sommes-nous oubligés
la terre meurent-elle -> meure-t-elle
ho prie je t'en prie -> ô
la terre en Enfers -> enfer
a présent -> à
mes coupure ne guérirons -> coupures me guériront
je suis tant mêlés -> mêlé
tout deux -> tous
je regarderai la terre s'ouvrirent -> s'ouvrir
ho ma chérie -> ô

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme


Dernière édition par Aube Kürten le Sam 18 Juil 2015 - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infinité   Sam 18 Juil 2015 - 17:20

Quand tu auras vu Thirst tu comprendras pourquoi je n'ai pas pu m'empêcher de confondre la personne qui parle avec celle qui souffre d'être un vampire dans ce film (le personnage principal). De même ça me fait penser à la même fin, mais je ne peux pas détailler.

Il y a encore cette histoire de ver... Si la boucle est bouclée, j'aimerais vraiment avoir plus de détails croustillants...
Mais c'est une belle fin, apocalyptique parfois, émouvante. Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: l'infinité   Sam 18 Juil 2015 - 19:20

je vais essayer de ne plus tarder pour le regarder comme sa ej verrai de quoi tu me parle , mais je suis flatter que mon poème ressemble a une belle et triste

le ver reviens pour bouclé l'histoire entier , notre vers qui est devenu homme puis " ange " pour au final mettre sa femme enceinte d'un nouveau " ver " pour exprimer l'idée que mon oeuvre ( sur 13 poème ) se répétera a l'infini pour notre héros qui reviendra toujours après être mort
le phœnix renais toujours de ces cendres

et oui la fin du monde est la raison pour laquelle notre héros va mourir , fin du monde qu'il a mis lui même en marche , donc il en peut plus l'arrêter , même si celui ci a enfin trouver son bonheurs ( l'amour , tout a la fin ) il dois finir ce qu'il a commencer et quand même en bien il voudrai s'arrêter , la fin du monde de ce décommande pas voila , l'histoire entière ce répétera a jamais
son ascension , sa haine , et sa souffrance aussi par la même occasion

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: l'infinité   Dim 19 Juil 2015 - 21:44

On en a parcouru des kilomètres depuis ton premier poème... La différence est véritablement flagrante et je t'en félicite !

Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de moi, voici un commentaire de détail :

Aube Kurten a écrit:
je me réveille ce matin
collant a mes cotes pointu
je n'ai jamais appartenu
a votre monde qui est perdu
maquille moi comme si c'était ton enterrement
habille moi comme si on aller se marier
fais de moi tout ce que tu voudras
je n'ai jamais rien voulut de toute façon  Je n'aime pas particulièrement cette strophe, mais je ne trouve pas de défauts à relever.

sortons dehors, la ou le soleil me brûlera
avançons abattu par la chaleur qui nous détruira
prend ma main,  regarde toutes mes plaies ouvertes
ne pleure pas, je ne peux plus rattraper tes larmes
ne pleure pas, où je me ferai encore plus mal
si ton rêve prend fin aujourd'hui
le mien n'a jamais exister
 C'est certainement la chose la plus belle que tu aies écrite à présent. Et ça passe crème. Bravo.

les nuages commencent peu à peu à s'augmenter  C'est pas très beau comme verbe :/
regardons le soleil disparaître au loin
quand tu prononceras tous tes vœux
tu verras tous tes rêves s'effacer
pourquoi somme nous obliger d'aller aussi loin
pourquoi la terre meurent-elle aujourd'hui
prie que notre vie ne soit qu'un rêve  Une certaine incohérence dans cette répétition. Je propose de changer le premier "rêve" en "espoir", ça supprime l’ambiguïté.

ho prie je t'en prie mon amour
je regrette d'avoir emmené la terre en enfers
j'ai tant besoin de toi a présent
que mes ailes ne sont même plus abîmées
mais mes coupure ne guérirons jamais
je suis tant mêlés à mes crimes  Le fait qu'il soit mêlé à ses crimes est tout à fait normal ^_^ Je pense qu'il aurait fallu placer le "tant" avant "crimes" pour souligner le nombre de crimes. Avec ça ces deux derniers vers sont très très forts.
que je ne peux plus m'en échapper

peut-on nous vendre l'un l'autre
nous donner à tout deux la chance
d'avoir une petite mort l'un dans l'autre
après nos ébats amoureux
je regarderai la terre s'ouvrirent en deux
ho ma chérie, il ne reste rien de moi
mais pour toi le ver est dans la pomme  Je suis assez déçu par cette fin, elle manque d'épique par rapport à tout ce que tu nous as raconté. Un simple rapport sexuel en guise de fin manque cruellement de charme.

Ce poème montre l'étendue de tes progrès. C'est pas parfait, mais à ce rythme-là tu peux t'atteindre, cette perfection.

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'infinité   Dim 19 Juil 2015 - 22:19

Silenuse t'as déjà fait un commentaire précis, je serais donc bref.
Un gros défaut pense au majuscule en début de vers c'est vraiment plus agréable à la lecture.

Sinon, que dire sur l'amélioration, c'est chantant, il y a de belles recherche, la construction est logique.
J'ai bien aimé.
Bravo Aube
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: l'infinité   Dim 19 Juil 2015 - 23:58

j'adore tes commentaire detaillé car il me permette toujour de faire encor mieu :) et sa ces geniale

Merci beaucoup

Merci beaucoup aussi Ragne , ces sur j'ai fasi des efforts considerable :) mais parceque vous m'avais pousser a les faires aussi alors merci

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Kendaï

avatar

Masculin Sagittaire Messages : 25
Date d'inscription : 30/06/2015
Localisation : Perdu.

MessageSujet: Re: l'infinité   Mar 21 Juil 2015 - 9:01

J'avoue que j'ai été un peu surpris, au début on croit que tu pars sur des rimes et puis en fait non. De toute façon, je suis pas un inconditionnel de textes en rime :p
Je trouve l'ensemble assez inégal, de très beaux vers en côtoient d'autres assez insignifiants. J'aurais tendance à dire que parfois tu veux trop en dire, que tu mériterais d'être plus synthétique et ne garder que l'essence même du message que tu veux faire passer. Je trouve que certains vers diluent la force de ton texte.

Citation :
les nuages commencent peu à peu à s'augmenter
Le seul gros point noir de ton texte (a mon humble avis) c'est s'augmenter. Même si on comprend aisément l'idée que tu veux faire passer, je ne trouve pas ça beau du tout et encore moins poétique :/

------------------------------------------------------------------------------------------------
L'Enfer n'est même pas pavé.
Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir - René Char
Kendaï
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: l'infinité   Mar 21 Juil 2015 - 12:56

daccord , merci Kendaî pour ton ressentie :) j'avoue que du coté ou je veu trop en dire , ces surement parceque j'ai peur de par etre compris :D

sinon ba merci de ton point de vue , j'en est beaucoup besoins

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1035
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Serbie
Humeur : Révolution !

MessageSujet: Re: l'infinité   Sam 1 Aoû 2015 - 0:29

Aube Kürten a écrit:

je me réveille ce matin
collant a mes côtes pointues
je n'ai jamais appartenu
à votre monde qui est perdu Le "qui est" fait perdre du dynamisme au texte, c'est moins fluide, dommage
maquille-moi comme si c'était ton enterrement
habille-moi comme si on allait se marier
fais de moi tout ce que tu voudras
je n'ai jamais rien voulu de toute façon Très beau vers, je rejoints tout à fais Silenuse :la:

sortons dehors, là où le soleil me brûlera
avançons abattus par la chaleur qui nous détruira
prends ma main, regarde toutes mes plaies ouvertes
ne pleure pas, je ne peux plus rattraper tes larmes
ne pleure pas, où je me ferai encore plus mal
si ton rêve prend fin aujourd'hui
le mien n'a jamais existé Y'a un petit truc maladroit dans ce vers mais il est très beau, j'aime beaucoup.

les nuages commencent peu à peu à augmenter (ça a déja était dit je crois mais ce vers est un peu bancale...)
regardons le soleil disparaître au loin
quand tu prononceras tous tes vœux
tu verras tous tes rêves s'effacer
pourquoi sommes-nous obligés d'aller aussi loin
pourquoi la terre meure-t-elle aujourd'hui
prie que notre vie ne soit qu'un rêve

ô prie je t'en prie mon amour
je regrette d'avoir emmené la terre en enfer
j'ai tant besoin de toi à présent
que mes ailes ne sont même plus abîmées encore un petit soucis avec cette phrase, c'est dommage ça coupe l'élan du texte...
mais mes coupures ne guériront jamais
je suis tant mêlé à mes crimes
que je ne peux plus m'en échapper

peut-on nous vendre l'un l'autre
nous donner à tous deux la chance
d'avoir une petite mort l'un dans l'autre la petite mort...
après nos ébats amoureux
je regarderai la terre s'ouvrir en deux
ô ma chérie, il ne reste rien de moi
mais pour toi le ver est dans la pomme


je n'ai jamais vraiment était humain de tout façon dommage pour la formulation qui aurait pu être plus poétique mais j'aime bien cette conclusion.

Ma fois, un joli poème que voici. Il y a du fond, c'est assez beau dans la formulation même si il y a des maladresses et que parfois, cela manque de fluidité. Mais ça va venir Wink Continu comme ça Aube :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
PHOENIX 



Piaf cramé un peu fou



Geek Codeur Bidouilleur



Oiseau de feu révolutionnaire




Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: : codage [DISPO], beta-lecture [DISPO], et autres... :corn5:

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: l'infinité   Sam 1 Aoû 2015 - 9:37

Merci beaucoup Phoenix , un jours j'i arriverai ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'infinité   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'infinité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: