Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TP] Ne m'oublie pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunny

avatar

Féminin Verseau Messages : 173
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : IdF

MessageSujet: [TP] Ne m'oublie pas.    Dim 16 Aoû 2015 - 16:55

Version 1.0



Il est là, Il me rattrape. Que puis-je faire ? Que dois-je faire ? Je quitte la grande avenue dans laquelle je cours, éperdue, et m'engage dans une ruelle pavée et sombre bordée de grands immeubles. Je cours plus vite qu'avant, plus vite que je n'ai jamais couru et probablement plus vite que je ne courrais jamais plus. J'ai chaud. Je transpire. Je respire de plus en plus difficilement et j'ai un point côté. Je ne sais pas comment je vais faire pour m'en sortir. Je suis morte. Je suis finie. Ma vie va s'achever dans une ruelle sombre et solitaire, loin de mes amis, de celui que j'aime. Seulement Lui et moi, moi et Lui.

Mon pied se coince dans un pavé mal positionné et je tombe. Je m'écorche les bras, les mains et les genoux. Je saigne. Je pleure. Il arrive. Je le sais, je le sens. Je me relève et une ombre noire tombe devant moi. C'est Lui. Mon assassin, Mon meurtrier, celui qui va me tuer, celui qui va faire que je n'existe plus. Il a sauté du toit d'un immeuble et atterrit accroupi. Lentement, il se redresse.

C'est un géant, un colosse au corps fin. Il porte une tenue moulante de cuir noire, et une cape à capuche noire, elle aussi. Il enlève son capuchon. Il a les yeux bleus, les yeux bleus glaces, froids, insensibles. Ses cheveux d'un noir de jais contrastent avec ses yeux intenses, mais pas autant que sa cicatrice. Sa cicatrice rouge sang, souvenir d'un passé de héros. Il me regarde et se rapproche. Il avance de plus en plus. D'un pas léger, égal comme si Il n'était pas atteint par les événements. Je ne sais pas quoi faire. Je ne peux plus m'enfuir. Il est trop tard. Beaucoup trop tard. Je vais mourir ce soir et de Sa main.

Je recule, Il avance encore et toujours, inexorablement. Ma fin approche avec Lui. Il sort son épée, je me retourne. Il fait un pas de plus et je recommence à courir, même si cela ne sert à rien, même si je sais que je vais mourir ce soir. Enfin Il me rattrape. Il attrape mon bras et me fait pivoter, violemment. Il me plaque contre le mur et m'embrasse fougueusement. C'est alors que je Le reconnait, que je sais qui Il est. De nombreux et douloureux souvenirs m'assaillent.  Je respire son odeur, je repense à sa peau frôlant la mienne, à combien nous étions proches avant qu'Il ne passe à l'ennemi et me trahisse, moi, son amante, son amie. Son âme sœur.  Mais cela n'a plus d'importance. Je vais mourir. Sa langue a entouré la mienne dans une étreinte qui me fait ressentir des émotions que je croyais à jamais disparues, enfouies au plus profond de moi. Mais non, elles sont bien là, tout comme Lui qui veut ma mort. Créature assoiffée de sang et de mort, affamée de vengeance. Il se recule un peu et fixe son regard au mien. Ses yeux de glaces laissent une émotions passer. Ils hurlent "je regrette"et pourtant il ne s'arrête pas. Son épée légèrement levée, Il me murmure tendrement à l'oreille :

"Je t'aime. Je suis désolé, mais c'est pour ton bien."

Et m'enfonce sa longue épée noire dans le ventre jusqu'à la garde. J'ai le souffle coupé et du sang sort de ma bouche. Lentement je glisse le long du mur. Ma vue se floute. Je ne distingue plus les contours des formes. Seulement des tâches de couleurs. Je suis finie, je n'arrive plus à respirer. Il m'a eu, Il m'a enfin eu. Juste avant de fermer les yeux sur un monde dont je ne veux plus et qui ne veut plus de moi, je murmure, ou plutôt, je croasse son nom :

"Bath..."

J'essaie de tendre la main vers lui, mais il n'est plus là et je suis seule, seule au monde. Qui aurait pu penser que cela allait finir ainsi ? Que j'allais mourir dans une ruelle sombre, solitaire, semblable à toutes ces pauvres créatures miteuses ? Soudain, je sens des bras puissants et musclés qui me soulève, des voix qui murmures, des pieds qui frappent le sol en rythme, le froissement des étoffes et le cliquetis familier des lames dans leurs fourreaux. L'espoir renaît puis s'éteint en même temps que moi, dans un dernier gargouillement sanguinolent. L'obscurité se referme sur moi et m'emporte dans un tourbillon de sensations. Je meurs, et pourtant, j'ai l'impression de vivre pour la première fois.

Ses derniers mots tournent en boucle dans mon esprit pour ton bien, pour ton bien. Ils me hantent, me portent, m'accompagnent dans la mort, vers une nouvelle vie, une nouvelle aube. Un monde meilleur ?


Dernière édition par Lunny le Lun 24 Aoû 2015 - 17:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Dim 16 Aoû 2015 - 19:42

Coucou hibou,
après lecture, m'est survenue un sentiment.
J'ai dissocié les sentiments et les actions. Tu as l'air de bien maitriser les actions, et le rythme de ton texte le prouve, cependant m'a semblé que ton personnage s'évertuait à décrire l'action et non pas ses propres sentiments.
Lunny a écrit:

Et m'enfonce sa longue épée noire dans le ventre jusqu'à la garde. J'ai le souffle coupé et du sang sort de ma bouche. Lentement je glisse le long du mur. Ma vue se floute. Je ne distingue plus les contours des formes. Seulement des tâches de couleurs. Je suis finie, je n'arrive plus à respirer. Il m'a eu, Il m'a enfin eu. Juste avant de fermer les yeux sur un monde dont je ne veux plus et qui ne veut plus de moi, je murmure, ou plutôt, je croasse son nom :

Bon, c'est le moment du dénouement, hein. Oui. Je crois. Très bien organisé, cela dit. L'impact visuel est bien là, mais il semble que tu oublies de décrire les sensations, il n'y a que le ressenti physique. "Ma vue se floute, etc.". Je pense que si tu arrivais à combiner la description de la mort avec l'angoisse du personnage, ça donnerait un truc plus impressionnant !

Le dernier paragraphe m'a laissé un peu perplexe :
Lunny a écrit:
"Un monde meilleur ?
. Mais je pense que ça va de pair avec mon commentaire ci-dessus, il y a un drôle d'enchainement dans les pensées du personnage car il y manque quelque chose de plus profond.

PS : Ceci n'est que mon humble impression.

Ainsi donc, j'ai trouvé ce texte joli dans la forme mais peut être à retravailler dans le fond afin d'atteindre plus le lecteur. Tu t'es concentrée sur la description d'une mort, ce n'est pas rien, qui plus est d'une mort où elle insinue des choses sur son tueur, évoquant un lien plutôt fort émotionnellement.
Qu'est ce que ce lien lui apporte ? Que ressent-elle lorsqu'elle décrit le physique de son tueur ?

Voilà, en tout cas c'était une lecture agréable, merci bien !
Revenir en haut Aller en bas
Lunny

avatar

Féminin Verseau Messages : 173
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : IdF

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Dim 16 Aoû 2015 - 21:04

Merci à toi Chouette ! Je dirais même, merci beaucoup !
Je vais me servir de ce que tu m'as dit pour essayer d'améliorer mon texte !

------------------------------------------------------------------------------------------------
juste pour sauter une ligne, que ce soit plus joli !
Et encore un

Books ! Best weapons in the world.

- Doctor Who -
juste pour sauter une ligne, que ce soit plus joli !
Et encore un
Puis encore un
Revenir en haut Aller en bas
Ilya
mord-sith démoniaque
mord-sith démoniaque
avatar

Féminin Messages : 754
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Dim 16 Aoû 2015 - 22:23

Bon, j'aime bien le texte. L'action est pas mal, c'est rapide, et c'est bien. Niveau émotion, c'est pas trop ça, je te le cache pas. Elles sont trop frôlées. Mais bon, déjà, on les sens un peu, pas comme si elles étaient totalement absentes.

------------------------------------------------------------------------------------------------
REJOIGNEZ LE MOUVEMENT OFFICIEL DES LAPINS ROSES FONDE PAR ILYA, REINE DES MORD SITHS AMOUREUSE DE SON LIT!!!
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Dim 16 Aoû 2015 - 23:09

Salut salut, c'est moi (éwai). Je t'ai déjà expliqué mon principe : de la couleur partout et une analyse attentive à la forme. Allons-y ! (Doctor style)

Lunny a écrit:
Il est là, Il me rattrape. Que puis-je faire ? Que dois-je faire ? Un bon début Je quitte la grande avenue dans laquelle je cours Un peu faible, éperdue, et m'engage dans une ruelle pavée et sombre bordée de grands immeubles. Je cours plus vite qu'avant, plus vite que je n'ai jamais couru et probablement plus vite que je ne courrais jamais (plus). J'ai chaud. Je transpire. Je respire de plus en plus difficilement et j'ai un point de côté. Je ne sais pas comment je vais faire pour m'en sortir. Je suis morte. Je suis finie. J'aurais mis cette phrase avant "Je suis morte". Sinon, c'est bien Ma vie va s'achever dans une ruelle sombre et solitaire, loin de mes amis, (loin) de celui que j'aime. Seulement Lui et moi, moi et Lui.

Mon pied se coince dans un pavé mal positionné "mal placé" est mieux, plus rapide, rend compte d'un rythme plus soutenu et je tombe. Je m'écorche les bras, les mains (et) les genoux. Je saigne. virgule plutôt Je pleure. Il arrive. Je le sais, je le sens. Je me relève et une ombre noire tombe devant moi. C'est Lui. Mon assassin, Mon meurtrier, celui qui va me tuer, celui qui va faire que je n'existe plus Un peu lourd. Il a sauté du toit d'un immeuble et atterrit accroupi. Lentement, il se redresse. J'ai pas mis de vert car il y a déjà quelques couleurs, mais ce passage est très très bon

C'est un géant, un colosse au corps fin. Il porte une tenue moulante de cuir noire, et une cape à capuche noire, (elle aussi). Il enlève son capuchon. Il a les yeux bleus, les yeux bleus glaces, froids, insensibles. Ses cheveux d'un noir de jais contrastent avec ses yeux intenses, mais pas autant que sa cicatrice. Sa Mieux -> ", une cicatrice rouge sang" cicatrice rouge sang, souvenir d'un passé de héros. Il me regarde et se rapproche. Il avance de plus en plus. D'un pas léger, égal comme si Il s'Il n'était pas atteint par les événements. Je ne sais pas quoi faire. Je ne peux plus m'enfuir. Il est trop tard. Beaucoup trop tard. Je vais mourir ce soir et de Sa main. Pas assez marquant

Je recule, Il avance encore et toujours, inexorablement. Ma fin approche avec Lui. Il sort son épée, je me retourne. Il fait un pas de plus et je recommence à courir, même si cela ne sert à rien, même si je sais que je vais mourir ce soir. Enfin Il me rattrape. Il attrape mon bras et me fait pivoter, violemment. Il me plaque contre le mur et m'embrasse fougueusement. C'est alors que je Le reconnait, que je sais qui Il est. De nombreux et douloureux souvenirs m'assaillent.  Je respire son odeur, je repense à sa peau frôlant la mienne, à combien nous étions proches avant qu'Il ne passe à l'ennemi et me trahisse, moi, son amante, son amie. Soit virgule, soit points de suspension Son âme sœur.  Mais cela n'a plus d'importance. Je vais mourir. Sa langue a entouré la mienne dans une étreinte qui me fait ressentir des émotions que je croyais à jamais disparues, enfouies au plus profond de moi. Mais non, elles sont bien là, tout comme Lui qui veut ma mort. Créature assoiffée de sang et de mort, affamée de vengeance. Il se recule un peu et fixe son regard au mien. Ses yeux de glaces laissent une émotions passer. Ils hurlent "je regrette"et pourtant il ne s'arrête pas. Son épée légèrement levée, Il me murmure tendrement à l'oreille :

"Je t'aime. Je suis désolé, mais c'est pour ton bien."

Et m'enfonce sa longue épée noire dans le ventre jusqu'à la garde. J'ai le souffle coupé et du sang sort de ma bouche. Lentement je glisse le long du mur. Ma vue se floute. Je ne distingue plus les contours des formes. Seulement des tâches de couleurs. Je suis finie, je n'arrive plus à respirer. Il m'a eu, Il m'a enfin eu. Juste avant de fermer les yeux sur un monde dont je ne veux plus et qui ne veut plus de moi, je murmure, ou plutôt, je croasse son nom :

"Bath..."

J'essaie de tendre la main vers lui, mais il n'est plus là et Point-virgule je suis seule, seule au monde. Qui aurait pu penser que cela allait finir ainsi ? Que j'allais mourir dans une ruelle sombre, solitaire, semblable à toutes ces pauvres créatures miteuses Je suis pas convaincu par cette phrase ? Soudain, je sens des bras puissants et musclés qui me soulève, des voix qui murmures, des pieds qui frappent le sol en rythme, le froissement des étoffes et le cliquetis familier des lames dans leurs fourreaux. L'espoir renaît puis s'éteint en même temps que moi, dans un dernier gargouillement sanguinolent. L'obscurité se referme sur moi et m'emporte dans un tourbillon de sensations. Je meurs, et pourtant, j'ai l'impression de vivre pour la première fois. Là c'est pas cohérent. Tu parles à peine de cette idée, qui peut être intéressante

Ses derniers mots tournent en boucle dans mon esprit "pour ton bien, pour ton bien". Ils me hantent, me portent, m'accompagnent dans la mort, vers une nouvelle vie, une nouvelle aube. Un monde meilleur ? Pareil ici, cette idée est trop peu développé pour qu'elle soit pertinente.

Mis à part ces quelques critiques, j'aime. J'aime même beaucoup. Et contrairement à Chouette, je ressens les sentiments avec la rapidité de la lecture (en fait j'écris pas mal comme ça, donc ça m'est totalement naturel).
Petite remarque sur quelque chose qui m'a titillé : le pronom "Il" avec la majuscule, qui est vraiment, vraiment redondant

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Lunny

avatar

Féminin Verseau Messages : 173
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : IdF

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Lun 24 Aoû 2015 - 17:04

Version 2.0


Il est là, Il me rattrape. Que puis-je faire ? Que dois-je faire ?  Je quitte la grande avenue dans laquelle je fuis, éperdue, et m'engage dans une ruelle pavée et sombre bordée de hauts immeubles. Je cours plus vite qu'avant, plus vite que je n'ai jamais couru et probablement plus vite que je ne courrais jamais. J'ai chaud. Je transpire. Je respire de plus en plus difficilement et j'ai un point de côté. Je ne sais pas comment je vais faire pour m'en sortir. Je suis finie. Je suis morte. Ma vie va s'achever dans une ruelle sombre et solitaire, loin de mes amis, loin de celui que j'aime. Seulement Lui et moi, moi et Lui.

Mon pied se coince dans un pavé mal placé et je tombe. Je m'écorche les bras, les mains, les genoux. Je saigne, je pleure. Il arrive. Je le sais, je le sens. Je me relève et une ombre noire tombe devant moi. C'est Lui. Mon assassin, mon meurtrier, celui qui va me tuer. Il a sauté du toit d'un immeuble et atterrit accroupi. Lentement, il se redresse.  

C'est un géant, un colosse au corps fin. Il porte une tenue moulante de cuir noire, et une cape à capuche noire. Il enlève son capuchon. Il a les yeux bleus, les yeux bleus glaces, froids, insensibles. Ses cheveux d'un noir de jais contrastent avec ses yeux intenses, mais pas autant que la cicatrice rouge sang qui lui barre la joue, souvenir d'un passé de héros. Il me regarde et se rapproche. Il avance de plus en plus. D'un pas léger, égal comme s’Il n'était pas atteint par les événements. Je ne sais pas quoi faire. Je ne peux plus m'enfuir. Il est trop tard. Beaucoup trop tard. Je vais mourir ce soir et de Sa main.

Je recule, Il avance encore et toujours, inexorablement. Ma fin approche avec Lui. Il sort son épée, je me retourne. Il fait un pas de plus et je recommence à courir, même si cela ne sert à rien, même si je sais que je vais mourir ce soir. Enfin Il me rattrape. Il attrape mon bras et me fait pivoter, violemment. Il me plaque contre le mur et m'embrasse fougueusement. C'est alors que je Le reconnais, que je sais qui Il est. De nombreux et douloureux souvenirs m'assaillent.  Je respire son odeur, je repense à sa peau frôlant la mienne, à combien nous étions proches avant qu'Il ne passe à l'ennemi et me trahisse, moi, son amante, son amie… Son âme sœur.  Mais cela n'a plus d'importance. Je vais mourir.
Il m’embrasse. Sa langue a entouré la mienne dans une dernière étreinte qui me fait ressentir des émotions que je croyais à jamais disparues, enfouies au plus profond de moi. Mais non, elles sont bien là. Amour, joie, bonheur. Tout comme Lui qui veut ma mort, créature assoiffée de sang et de mort, affamée de vengeance. Il se recule un peu et fixe son regard au mien. Ses yeux de glaces laissent une émotion passer. Ils hurlent "je regrette"et pourtant il ne s'arrête pas. Son épée légèrement levée, Il me murmure tendrement à l'oreille :

« Je t'aime. Je suis désolé, mais c'est pour ton bien. »

Mon bien ? Quel bien cela va-t-il me faire ? Je fixe sur lui un regard perdu, emplit de questions, les larmes roulant sur mes joues. Il l’ignore et m'enfonce sa longue épée noire dans le ventre jusqu'à la garde. J'ai le souffle coupé et du sang sort de ma bouche. Lentement je glisse le long du mur. Ma vue se floute. Je ne distingue plus les contours des formes. Seulement des tâches de couleurs. Je suis finie, je n'arrive plus à respirer. Douleur, peur, soulagement. Les sentiments et les émotions se succèdent et disparaissent. Vite, si vite… comme une brise d’été. Il m'a eu, Il m'a enfin eu. Juste avant de fermer les yeux sur un monde dont je ne veux plus et qui ne veut plus de moi, je murmure, ou plutôt, je croasse son nom.

« Bath… »

J'essaie de tendre la main vers lui, mais il n'est plus là ; je suis seule, seule au monde. Il s’est fondu dans les ombres de cette nuit sans lune, ombre parmi les ombres. Qui aurait pu penser que cela allait finir ainsi ? Soudain, je sens des bras puissants et musclés qui me soulève, des voix qui murmurent, des pieds qui frappent le sol en rythme, le froissement des étoffes et le cliquetis familier des lames dans leurs fourreaux. L'espoir renaît puis s'éteint en même temps que moi, dans un dernier gargouillement sanguinolent. L'obscurité se referme sur moi et m'emporte dans un tourbillon de sensations. Je meurs.
Ses derniers mots tournent en boucle dans mon esprit pour ton bien, pour ton bien. Ils me hantent, me portent. M'accompagnent dans la mort, tels une douce mélodie portée par le vent.


Bon voilà la version reprise. Les modifications sont très légères, mais j'espère que les émotions passent un peu mieux. Elles n'ont toujours pas le premier rôle parce que ce n'est pas ce qui m'intéressais vraiment dans ce texte, mais voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Ilya
mord-sith démoniaque
mord-sith démoniaque
avatar

Féminin Messages : 754
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Lun 24 Aoû 2015 - 20:32

:corn2: Mais c'est devenu vachement bien maintenant!
Et là, niveau émotion, rien à redire!
:D
C'est cool, action rapide, émotions intenses... Bref, le cocktail parfait :la:
J'aime!

Il fait un pas de plus et je recommence à courir, même si cela ne sert à rien, même si je sais que je vais mourir ce soir -> J'adore cette phrase :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
REJOIGNEZ LE MOUVEMENT OFFICIEL DES LAPINS ROSES FONDE PAR ILYA, REINE DES MORD SITHS AMOUREUSE DE SON LIT!!!
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 936
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Serbie
Humeur : Toutes serres dehors !

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Dim 29 Nov 2015 - 20:40

Yup voila le piaf grillé :la:

Lunny a écrit:
Version 2.0


Il est là, Il me rattrape. Que puis-je faire ? Que dois-je faire ?  Je quitte la grande avenue dans laquelle je fuis, éperdue, et m'engage dans une ruelle pavée et sombre bordée de hauts immeubles. Je cours plus vite qu'avant, plus vite que je n'ai jamais couru et probablement plus vite que je ne courrais jamais. J'ai chaud. Je transpire. Je respire de plus en plus difficilement et j'ai un point de côté. Je ne sais pas comment je vais faire pour m'en sortir. Je suis finie. Je suis morte. Ma vie va s'achever dans une ruelle sombre et solitaire, loin de mes amis, loin de celui que j'aime. Seulement Lui et moi, moi et Lui.

Mon pied se coince dans un pavé mal placé et je tombe. Je m'écorche les bras, les mains, les genoux. Je saigne, je pleure. Il arrive. Je le sais, je le sens. Je me relève et une ombre noire tombe devant moi. C'est Lui. Mon assassin, mon meurtrier, celui qui va me tuer. Il a sauté du toit d'un immeuble et atterrit accroupi. Lentement, il se redresse.  

C'est un géant, un colosse au corps fin. Il porte une tenue moulante de cuir noire, et une cape à capuche noire. Il enlève son capuchon. Il a les yeux bleus, les yeux bleus glaces, froids, insensibles. Ses cheveux d'un noir de jais contrastent avec ses yeux intenses, mais pas autant que la cicatrice rouge sang qui lui barre la joue, souvenir d'un passé de héros. Il me regarde et se rapproche. Il avance de plus en plus. D'un pas léger, égal comme s’Il n'était pas atteint par les événements. Je ne sais pas quoi faire. Je ne peux plus m'enfuir. Il est trop tard. Beaucoup trop tard. Je vais mourir ce soir et de Sa main.

Je recule, Il avance encore et toujours, inexorablement. Ma fin approche avec Lui. Il sort son épée, je me retourne. Il fait un pas de plus et je recommence à courir, même si cela ne sert à rien, même si je sais que je vais mourir ce soir. Enfin Il me rattrape. Il attrape mon bras et me fait pivoter, violemment. Il me plaque contre le mur et m'embrasse fougueusement. C'est alors que je Le reconnais, que je sais qui Il est. De nombreux et douloureux souvenirs m'assaillent.  Je respire son odeur, je repense à sa peau frôlant la mienne, à combien nous étions proches avant qu'Il ne passe à l'ennemi et me trahisse, moi, son amante, son amie… Son âme sœur.  Mais cela n'a plus d'importance. Je vais mourir.
Il m’embrasse. Sa langue a entouré la mienne dans une dernière étreinte qui me fait ressentir des émotions que je croyais à jamais disparues, enfouies au plus profond de moi. Mais non, elles sont bien là. Amour, joie, bonheur. Tout comme Lui qui veut ma mort, créature assoiffée de sang et de mort, affamée de vengeance. Il se recule un peu et fixe son regard au mien. Ses yeux de glaces laissent une émotion passer. Ils hurlent "je regrette"et pourtant il ne s'arrête pas. Son épée légèrement levée, Il me murmure tendrement à l'oreille :

« Je t'aime. Je suis désolé, mais c'est pour ton bien. »

Mon bien ? Quel bien cela va-t-il me faire ? Je fixe sur lui un regard perdu, emplit de questions, les larmes roulant sur mes joues. Il l’ignore et m'enfonce sa longue épée noire dans le ventre jusqu'à la garde. J'ai le souffle coupé et du sang sort de ma bouche. Lentement je glisse le long du mur. Ma vue se floute. Je ne distingue plus les contours des formes. Seulement des tâches de couleurs. Je suis finie, je n'arrive plus à respirer. Douleur, peur, soulagement. Les sentiments et les émotions se succèdent et disparaissent. Vite, si vite… comme une brise d’été. Il m'a eu, Il m'a enfin eu. Juste avant de fermer les yeux sur un monde dont je ne veux plus et qui ne veut plus de moi, je murmure, ou plutôt, je croasse son nom.

« Bath… »

J'essaie de tendre la main vers lui, mais il n'est plus là ; je suis seule, seule au monde. Il s’est fondu dans les ombres de cette nuit sans lune, ombre parmi les ombres. Qui aurait pu penser que cela allait finir ainsi ? Soudain, je sens des bras puissants et musclés qui me soulève, des voix qui murmurent, des pieds qui frappent le sol en rythme, le froissement des étoffes et le cliquetis familier des lames dans leurs fourreaux. L'espoir renaît puis s'éteint en même temps que moi, dans un dernier gargouillement sanguinolent. L'obscurité se referme sur moi et m'emporte dans un tourbillon de sensations. Je meurs.
Ses derniers mots tournent en boucle dans mon esprit pour ton bien, pour ton bien. Ils me hantent, me portent. M'accompagnent dans la mort, tels une douce mélodie portée par le vent.


Bon voilà la version reprise. Les modifications sont très légères, mais j'espère que les émotions passent un peu mieux. Elles n'ont toujours pas le premier rôle parce que ce n'est pas ce qui m'intéressais vraiment dans ce texte, mais voilà.

Oh putain c'est génial <3
Je n'ai pas lu la version 1 du coup mais je trouve celle-ci superbe ! Et oui, je trouve que l'on sent bien les émotions que si dégagent des personnages...
Une scène haletante menée tambour battant !

Encore :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
PHOENIX 



Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: : codage, beta-lecture [INDISPONIBLE], et autres... :corn5:

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
Daymonnora

avatar

Féminin Balance Messages : 65
Date d'inscription : 17/08/2017
Localisation : Essonne
Humeur : Toujour joyeuse !

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Mer 30 Aoû 2017 - 18:57

Alors, chère gagnante de ma lotterie du jour, me voila ! xD

et ben... c'est parti ! :D

Je te met en bleu ce que j'ai critiquer dans la V1 mais que tu as déja changé dans la V2. Le reste vaut pour les deux versions :)

Spoiler:
 


Dans l'ensemble la V2 transmet plus d'émotion mais pas encore assez à mon gout ^^


Voila, j'espère que tout ce fatras de conseils te sera utile !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Petite aide à l'écriture de commentaire détaillés et constructifs --> ici
Revenir en haut Aller en bas
Eodia

avatar

Féminin Lion Messages : 55
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    Mar 5 Sep 2017 - 23:12

Très sympathique ! Tu nous tiens bien en haleine, c'est très bien écrit. C'est marrant, ça me rappelle un texte que j'ai écrit ou le mec tue sa copine pour pas qu'elle se fasse torturer^^Bref, j'aime beaucoup les sentiments opposés que ressent ton personnage.
En revanche je suis un peu déçu de pas en savoir plus sur l'histoire, sur le pourquoi du comment, mais je suppose que ça fait partie du jeu et ça apporte un peu de piquant, on peut imaginer n'importe quoi.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe de chasseur de fautes : &
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TP] Ne m'oublie pas.    

Revenir en haut Aller en bas
 
[TP] Ne m'oublie pas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: