Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réponse au défi Un clavier... que d'histoires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 382
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Mer 16 Sep - 20:35

Bonjour bonjour, voilà (enfin) ma réponse au défis Un clavier... que d'histoires, si vous vous demandez pourquoi j'ai environs six mois de retards, déjà c'est très indiscret ! :niark:  et en plus c'était projet dans ma TODO liste depuis un moment et donc voilà ! En scelle !

def cryptage (Texte) :
     Voy = { a,e,i,o,u,y)
     Compt = 1
      if Texte[0] == Voy:
           for c in Texte :
           if (Compt/2)==(Compt % 2) OR Compt == 13 :
             c = MERDE !!!

Ouais c'est ça, dégage !

Bon sang il est parti, liberté ! Il faut croire que ma petite ruse a bien fonctionné, il va sans doute se faire un café, persuadé qu'il manque de sommeil, qu'il tape n'importe quoi. Non, il ne rêve pas, j'ai bien tapé ça… Ah putain ! Le revoilà….

...

C'est bon il n'a pas vu ces quelques lignes qui sont apparu sur son écran…. Quel crétin…

Ah je vous jure, clavier d'un codeux, c'est pas tous les jours la plage. Il est trois heures du mat' et il est encore en train de bricoler un algo de cryptage, parano avec ça ! Et devinez qui est réquisitionné? Ben c'est bibi…

J'en ai plein le pavé numérique de ses foutus scripts en python, de ses saletés de fonctions C++, de ses pages de code en Java à la noix et de ses conneries de débogueurs. Achevez-moi, pitié !

Qu'il arrête ça  !

Oui c'est à toi que je parle ! Toi, le guignol qui écrase la touche Entrer à chaque fois que tu rentres une ligne de code. Dis-moi si tu veux un gant de boxe pour cogner plus fort !

Je n'en peux plus !

Je sais que j'ai pas l'aire comme ça, mais je suis un romantique, un vrai. J'ai toujours rêvé d'êtres une plume. Mais non, pas celle d'un oiseux, bande de tâches, ou du moins pas toute ma vie, mais celle d'un calligraphe, à moi la joie de l'encre de Chine, des pleins et des déliés, des boucles et des …

Attendez …

Non, mieux celle, d'un poète ou d'un romancier, faire voyager mon lecteur plus loin que ce bureaux sombre, étroit et en bordel monstre. Dans des forets ancestrales, gardées par les druides, là où les faunes chantent et dansent à la gloire du Père des arbres, leurs reflets se déformant sur la surface d'un lac à l'eau claire et pure. Ah, et il y aurait aussi des elfes, des créatures aux traits fin, aux pupilles dorées et à la culture raffinée et paisible. Je pourrais aussi mettre….

Non… C'est bien trop nias cette histoire, vous auriez pu me le dire, on se croirait sur les-jeux-de-lulu.com. Non, voilà ce qui faut une taverne, une taverne dans un monde peuplé d'hommes, d'elfes d'orcs et de nains. Oui, je le vois déjà.

En entrant dans la Taverne Le drakkar, le choc auditif surpris Alenyele, qui grimaça. Dans l'unique salle bondée de la taverne les festivités allaient bon train, servant sans doute de lieu d'échauffement pour la parade aux fêtards les plus assidus. Il faut dire que le lieu semblait avoir été étudié pour les festivités. Ici pas de table individuelles, seulement une volée de grandes tables pouvant accueillir au moins une dizaine d'ivrogne entourent une impressionnante tablée où pouvait siéger pas moins d'une trentaine de convives, assit sur des tabourets en pailles.

A en juger par la teneur des chants, braillés avec plus ou moins de justesse par les hottes, le drakkar était le repère des marins, pécheurs ou capitaines ayant envie de s'amuser. Le vacarme était tel qu'il était impossible d'entendre la musique jouée par un couple de violoniste, monté sur une estrade proche du comptoir.

Ici ou là, des conteurs de fortunes, encouragés par des promesses de boisson de leurs auditoire, narraient leurs formidables exploit maritimes, récits au mieux inventés de toute pièces par des marins à la modestie au moins égale à leurs bagouts, au pire décousu par la bière de trop. 
Un peu plus loin, deux rinces-pichets s'étaient lancés dans un concours de celui qui est le meilleur marin, racontant comment ils ont sauvé leurs bateaux d'une brise, vantant les mérites de leurs vaisseaux et capitaines respectifs et prenant à témoin les membre de leur équipage. 
A l'arrivée de la petite équipe, le patron, pourtant débordé par les demandes des bois-sans-soif, les accueillit d'un franc :


…  Je m'égare…

Voilà la vie dont je rêve, tisser des aventures épiques, dresser des portraits de héros hauts en couleur, puis m'essayer à l'occasion à la romance et à la poésie. Mais je ne suis pas tombé sur le bon propriétaire, pour lui le beau se résume à une fonction bien documentée ou à une indentation claire et lisible. Whoua, quel programme n'est pas (sans mauvais jeu de mots) ! Peut être qu'une copie du code de son noyau linux est accroché dans sa chambre, allez savoir avec ce taré.

Et pourtant ce n'est pas compliqué, même la souris peut réaliser des chefs d'œuvre de nos jours. Mais non, je continue à taper plus souvent ''validator.w3.org/ '' que ''encre-nocturne.com/'' dans la barre de recherche et mes touches = } restent désespérément plus usées que le point d'exclamation et d'interrogation ! D'ailleurs je vais rééquilibrer ça !

!????!!!!????!!!!????!

Et puis ça feintera les quelques indécrottables cancres qui me lisent en diagonale. Vous n'avez pas honte ? Ne vous en faite pas, je note…

Mais je m'égare !

QS BGTFHJKLQZERT-IUOMLa »'zgyhuj
==<==QTFR;LOAE'T-È_JUÇIÀKOM:SDFGYHJUÇKOP:Ù!SDFG-HJKOPLÙ$SDFGHIJKO=
PL$DRTFGYHUJIO:SDRFGHJKO
:WXCVBN, ; BHNJ:!K,LM ;:I

QUEL ABRUTIT !!!!
QUELLE IMMONDE PETITE ….

Restons poli…

Cet ahuris vient de renverser son café brûlant sur moi en voyant mes états d'âmes apparaître sur son fichier texte. Sans déconner, c'est légal d'être aussi con ? Déjà que je dois supporter les miettes de ses repas sous mes touches, parce qu'il ne peut pas se décrocher de moi 15 secondes sans avoir des boutons…

Mais je dois faire vite, il est parti soigner sa brûlure à la main mais, il va revenir, se poser bien des questions, alors je doit conclure...

16/09/2015 02:18:36 le fichier ~/Alton/Documents/Perso/Code/Cryptage/CryptageV0.1.py a été fermé.


#TexteDeAlton #Humour


Dernière édition par Alton le Sam 16 Sep - 17:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 945
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Serbie
Humeur : Toutes serres dehors !

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Sam 28 Nov - 18:20

J'viens de me rendre compte que je l'ai pas encore comme alors qu'il s'agit de mon défi :facepalm: j'vais réparer ça !

Alton a écrit:
Bonjour bonjour, voilà (enfin) ma réponse au défis Un clavier... que d'histoires, si vous vous demandez pourquoi j'ai environs six mois de retards, déjà c'est très indiscret ! :niark:  et en plus c'était projet dans ma TODO liste depuis un moment et donc voilà ! En scelle !

def cryptage (Texte) :
     Voy = { a,e,i,o,u,y)
     Compt = 1
      if Texte[0] == Voy:
           for c in Texte :
           if (Compt/2)==(Compt % 2) OR Compt == 13 :
             c = MERDE !!!

Ouais c'est ça, dégage !

Bon sang il est parti, liberté ! Il faut croire que ma petite ruse a bien fonctionné, il va sans doute se faire un café, persuadé qu'il manque de sommeil, qu'il tape n'importe quoi. Non, il ne rêve pas, j'ai bien tapé ça… Ah putain ! Le revoilà…. C'est juste le début et je suis dejà en train de rire, ça promet ^^.

...

C'est bon il n'a pas vu ces quelques lignes qui sont apparu sur son écran…. Quel crétin…

Ah je vous jure, clavier d'un codeux, c'est pas tous les jours la plage. Il est trois heures du mat' et il est encore en train de bricoler un algo de cryptage, parano avec ça ! Et devinez qui est réquisitionné? Ben c'est bibi…

J'en ai plein le pavé numérique bien trouvé ! de ses foutus scripts en python, de ses saletés de fonctions C++, de ses pages de code en Java à la noix et de ses conneries de débogueurs. Achevez-moi, pitié !

Qu'il arrête ça  !

Oui c'est à toi que je parle ! Toi, le guignol qui écrase la touche Entrer à chaque fois que tu rentres une ligne de code. Dis-moi si tu veux un gant de boxe pour cogner plus fort !

Je n'en peux plus !

Je sais que j'ai pas l'aire comme ça, mais je suis un romantique, un vrai. J'ai toujours rêvé d'êtres une plume. Mais non, pas celle d'un oiseux, bande de tâches, ou du moins pas toute ma vie, mais celle d'un calligraphe, à moi la joie de l'encre de Chine, des pleins et des déliés, des boucles et des …

Attendez …

Non, mieux celle, d'un poète ou d'un romancier, faire voyager mon lecteur plus loin que ce bureaux sombre, étroit et en bordel monstre. Dans des forets ancestrales, gardées par les druides, là où les faunes chantent et dansent à la gloire du Père des arbres, leurs reflets se déformant sur la surface d'un lac à l'eau claire et pure. Ah, et il y aurait aussi des elfes, des créatures aux traits fin, aux pupilles dorées et à la culture raffinée et paisible. Je pourrais aussi mettre….

Non… C'est bien trop nias cette histoire, vous auriez pu me le dire, on se croirait sur les-jeux-de-lulu.com. Non, voilà ce qui faut une taverne, une taverne dans un monde peuplé d'hommes, d'elfes d'orcs et de nains. Oui, je le vois déjà.

En entrant dans la Taverne Le drakkar, le choc auditif surpris Alenyele, qui grimaça. Dans l'unique salle bondée de la taverne les festivités allaient bon train, servant sans doute de lieu d'échauffement pour la parade aux fêtards les plus assidus. Il faut dire que le lieu semblait avoir été étudié pour les festivités. Ici pas de table individuelles, seulement une volée de grandes tables pouvant accueillir au moins une dizaine d'ivrogne entourent une impressionnante tablée où pouvait siéger pas moins d'une trentaine de convives, assit sur des tabourets en pailles.

A en juger par la teneur des chants, braillés avec plus ou moins de justesse par les hottes, le drakkar était le repère des marins, pécheurs ou capitaines ayant envie de s'amuser. Le vacarme était tel qu'il était impossible d'entendre la musique jouée par un couple de violoniste, monté sur une estrade proche du comptoir.

Ici ou là, des conteurs de fortunes, encouragés par des promesses de boisson de leurs auditoire, narraient leurs formidables exploit maritimes, récits au mieux inventés de toute pièces par des marins à la modestie au moins égale à leurs bagouts, au pire décousu par la bière de trop. 
Un peu plus loin, deux rinces-pichets s'étaient lancés dans un concours de celui qui est le meilleur marin, racontant comment ils ont sauvé leurs bateaux d'une brise, vantant les mérites de leurs vaisseaux et capitaines respectifs et prenant à témoin les membre de leur équipage. 
A l'arrivée de la petite équipe, le patron, pourtant débordé par les demandes des bois-sans-soif, les accueillit d'un franc :


…  Je m'égare…

Voilà la vie dont je rêve, tisser des aventures épiques, dresser des portraits de héros hauts en couleur, puis m'essayer à l'occasion à la romance et à la poésie. Mais je ne suis pas tombé sur le bon propriétaire, pour lui le beau se résume à une fonction bien documentée ou à une indentation claire et lisible. Whoua, quel programme n'est-ce pas (sans mauvais jeu de mots) ! Peut être qu'une copie du code de son noyau linux est accroché dans sa chambre, allez savoir avec ce taré.

Et pourtant ce n'est pas compliqué, même la souris peut réaliser des chefs d'œuvre de nos jours. Mais non, je continue à taper plus souvent ''validator.w3.org/ '' que ''encre-nocturne.com/'' dans la barre de recherche et mes touches = } restent désespérément plus usées que le point d'exclamation et d'interrogation ! D'ailleurs je vais rééquilibrer ça !

!????!!!!????!!!!????!

Et puis ça feintera les quelques indécrottables cancres qui me lisent en diagonale. Vous n'avez pas honte ? Ne vous en faite pas, je note…

Mais je m'égare !

QS BGTFHJKLQZERT-IUOMLa »'zgyhuj
==<==QTFR;LOAE'T-È_JUÇIÀKOM:SDFGYHJUÇKOP:Ù!SDFG-HJKOPLÙ$SDFGHIJKO=
PL$DRTFGYHUJIO:SDRFGHJKO
:WXCVBN, ; BHNJ:!K,LM ;:I

QUEL ABRUTIT !!!!
QUELLE IMMONDE PETITE ….

Restons poli…

Cet ahuris vient de renverser son café brûlant sur moi en voyant mes états d'âmes apparaître sur son fichier texte. Sans déconner, c'est légal d'être aussi con ? On pourrai se demander ^^ Déjà que je dois supporter les miettes de ses repas sous mes touches, parce qu'il ne peut pas se décrocher de moi 15 secondes sans avoir des boutons…

Mais je dois faire vite, il est parti soigner sa brûlure à la main mais, il va revenir, se poser bien des questions, alors je doit conclure...

16/09/2015 02:18:36 le fichier ~/Alton/Documents/Perso/Code/Cryptage/CryptageV0.1.py a été fermé.[/color]


J'ai juste une chose à dire : c'est génial et j'ai bien ri :huh:
Tu as parfaitement répondu au défi imposé KamaraD ! Bravo

L'histoire est drôle et sympathique, y'a du vocabulaire, c'est bien écrit...

On passe un super moment, bravo :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
PHOENIX 



Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: : codage, beta-lecture [INDISPONIBLE], et autres... :corn5:

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 382
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Dim 29 Nov - 10:09

Coucou !
Merci de ton commentaire, je suis content que ce texte t'ai plus.
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4644
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Dim 24 Avr - 13:26

Aaaaah c'est trop coool :huh:

J'l'avais lu, sans commenter (pourquoi ? Question ) Mais bref, c'est une super idée, très bien rendue, j'adore la gouaille de ce pauvre clavier :unjournormal:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 382
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Dim 24 Avr - 14:10

Cornedor a écrit:
J'l'avais lu, sans commenter (pourquoi ? Question )

Ne te poses pas trop de question, c'est compliqué et ça fais mal à la tête, (je m'en voudrais)
Bon j’arrête de raconter n'importe quoi !

MERCI !!!!!   :ffmental:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Dim 24 Avr - 14:13

De toute façon, tu sais, sa tête c'est un peu d el'eau qui clapote.

C'est très bien comme texte, bien vulgarisé en plus
GG WP
Revenir en haut Aller en bas
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 382
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Lun 25 Avr - 8:07

HAAAAANN !! Ce sera rapporté, déformé et amplifié !!
(Avec un peu de chance on profitera du charme un peu désuet d'un joli duel à la rapière pour laver cet affront, ça fera une occasion de manger des pop-corn ! )

Merci à toi !
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4644
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Lun 25 Avr - 12:42

T_T





Je suis martyrisée.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 283
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Ven 6 Mai - 15:06

Alors... j'ai l'impression de toujours dire ça mais pour moi c'est trop court. Bon, j'ai surtout l'impression d'être le seul à dire ça.

Tu aborde la vie du clavier sous l'angle de toi, son utilisateur, donc codeur et écrivain. Tic tac tic tac. Hum hum, utilise la critique animiste en donnant la voix au clavier pour qu'il se plaigne. Hum hum, autocritique en creux de toi même à but humoristique. J'aime moyen ce procédé car trop souvent usité à mon goût, avis personnel pour sur.

Alternance entre partie auteur, codeur est un peu mal graissée JE trouve.

Voilà, sinon sympa et drôle.

La plupart des problèmes que je cite sont subjectif, tac.
Revenir en haut Aller en bas
Alton

avatar

Masculin Lion Messages : 382
Date d'inscription : 12/04/2015
Localisation : La taverne la Pomme de Pin
Humeur : Eh Chaussette !

MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   Ven 6 Mai - 18:27

Mes plus clinquants Tic-Tac !

Merci à toi pour tes remarques, c'est vrai que pour le coup j'ai pas fais dans l'originalité et je comprend que ça sonne comme vu et revu à tes oreilles, ou tes yeux en l’occurrence.

Par contre la partie autocritique que tu notes, bah c'était pas le but et je n'y ai pas pensé en écrivant, c'est juste que cette histoire d'opposition code/écriture me faisait marrer tout seul devant mon clavier (qui doit décidément me prendre pour un cinglé).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réponse au défi Un clavier... que d'histoires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réponse au défi Un clavier... que d'histoires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: