Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  Ecrits publiésEcrits publiés  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Grenouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umi



Masculin Cancer Messages : 27
Date d'inscription : 22/10/2015

MessageSujet: La Grenouille   Ven 23 Oct - 16:34

La Grenouille


La grenouille s'en va sur quelques nénuphars :
Elle sautille, elle sautille, comme les clapotis
Aquatiques du lac qu'elle traverse à minuit,
Quand le Soleil se couche, quand il est se fait très tard.

Les étoiles scintillent, bien au-dessus de l'eau.
La grenouille avance, guillerette et heureuse.
Ses puissantes pattes la font tant désireuse
De voguer vers des lieux plus colorés, plus beaux,

Que, d'îlots en îlots, la grenouille saute,
S'envole, retombe, puis marche pas à pas.
Rencontrant un crapaud, elle le salue, polie.

Celui-ci lui répond ; elle reprit son chemin
Parmi les feuilles d'or et les nombreux parfums
De l'étang limpide, magique vieillerie !
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Rédac chef
Rédac chef
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 832
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Serbie
Humeur : VODKA !

MessageSujet: Re: La Grenouille   Sam 7 Nov - 14:03

Hop petit com' :la: Au départ, com' sur le texte puis en général :D Let's Go !

@Umi a écrit:
La Grenouille


La grenouille s'en va sur quelques nénuphars :
Elle sautille, elle sautille, comme les clapotis
Aquatiques du lac qu'elle traverse à minuit, la cission de la phrase fait un peu étrange même si la phrase est jolie en elle même.
Quand le Soleil se couche, quand il est se fait très tard.

Les étoiles scintillent, bien au-dessus de l'eau.
La grenouille avance, guillerette et heureuse.
Ses puissantes pattes la font tant désireuse
De voguer vers des lieux plus colorés, plus beaux,

Que, d'îlots en îlots, la grenouille saute,
S'envole, retombe, puis marche pas à pas.
Rencontrant un crapaud, elle le salue, polie.

Celui-ci lui répond ; elle reprit son chemin hum y'a un changement de temps ici... Attention Wink
Parmi les feuilles d'or et les nombreux parfums
De l'étang limpide, magique vieillerie !

Bon peu de commentaire à faire sur le texte en lui-même. Une lecture assez sympathique ma fois :D Il y a quelques moment, on pourrai tout de même se poser quelques questions sur la justesse des mots employés par rapport à la réalité mais ça reste à la marge.
Poème assez musical, c'est sympa.

Voila voila; continue :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
PHOENIX 



Oiseau de feu un peu fou



Geek Codeur Bidouilleur



Scribouillard Redac'Chef


Demandez les services de CSP : codage, beta-lecture [INDISPONIBLE], et autres... :corn5:

Et Invité n'oublie pas d'aller lire les Gazettes !! sinon je te bouffe !! (Et oui Invité je te vois, je te surveille, je sais tout !
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4436
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: La Grenouille   Sam 7 Nov - 14:31

C'est mignon comme poème :la:
(commentaire super constructif)

Comme Phé, je te conseille de rester au présent (pour la dernière strophe), en plus ça n'influence pas ta rythmique donc ça va :-p
Et je crois qu'il y a un "est" en trop dans le quatrième vers...

Quelques irrégularités rythmiques (treize syllabes au lieu de douze, parfois), mais globalement c'est pas gênant.

Et puis c'est tellement chou à liiiire Wiii

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Varazak

avatar

Masculin Cancer Messages : 342
Date d'inscription : 10/04/2013
Localisation : Dans ta cave.
Humeur : Ambigüe...

MessageSujet: Re: La Grenouille   Sam 7 Nov - 18:37

Joli petit poème ^^

Néanmoins, comme les autres l'ont déjà fait remarqué, il y a deux/trois détails qui pourraient êtres améliorés.

"Elle sautille, elle sautille, comme les clapotis
Aquatiques du lac qu'elle traverse à minuit,"
Le contre-rejet est chouette, mais sonne étrangement. Je pense que c'est à cause de l'assonance en "i" qui n'est pas suivie sur le second vers (j'ai aussi pensé que la partie rejetée était trop longue, mais à la réflexion, je ne suis pas sur que ce soit cela qui porte l'étrangeté...).

"De voguer vers des lieux plus colorés, plus beaux,"
Ici, on devrait avoir un point (.); la strophe suivant commence avec un début de phrase (le "Que" est une interjection").

"Celui-ci lui répond ; elle reprit son chemin"
Comme les autres l'on déjà dit, il y a un problème au niveau des temps; tout se passe au présent et l'on passe au passé... "Celui-ci lui répond ; elle reprend son chemin" aurait mieux sonné.

"De l'étang limpide, magique vieillerie !"
Je ne comprend pas l'emplois du terme "magique vieillerie", ni vraiment ce que ça représente.


Pour le nombre de pieds... bah si ce n'est pas régulier, je ne l'ai pas remarqué donc ça va ^^


Voilà donc, un chouette petit poème en somme. :hap:

------------------------------------------------------------------------------------------------
- Moi, j'ai dit bizarre, bizarre, comme c'est étrange ! Pourquoi aurais je dit bizarre, bizarre ?
- Je vous assure mon cher cousin, que vous avez dit bizarre, bizarre.
- Moi, j'ai dit bizarre,  comme c'est bizarre !

        "Drôle de Drame" de Marcel Carné.
Je suis l'Alpha et l'Oméga
Le Premier et le Dernier
Le commencement et la Fin.

Et pour mes autres textes: ma bibliographie!

Vi veri universum vivus vici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grenouille   Sam 28 Nov - 16:16

ça fait plaisir de voir des gens bien maîtriser les alexandrins ! cute
C'est un poème très sympathique, la forme est maîtrisée et met bien en forme les aspect poétiques du... ben du poème. Le contre-rejet ne m'a pas du tout dérangé ; attention néanmoins à la concordance des temps ! J'ai juste eu un peu de mal avec cet hémistiche : "elle le salue, polie."
Voilà ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 638
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: La Grenouille   Sam 30 Jan - 10:25

ou etait donc la princesse poru cette mignionne grenouille ? :) très mignion comme poème j'ai adorè

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grenouille   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grenouille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: