Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sur la route, la rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Briareos



Masculin Scorpion Messages : 26
Date d'inscription : 09/08/2015

MessageSujet: Sur la route, la rencontre   Sam 24 Oct 2015 - 2:19

Il y a quelques années, j'étais membre d'un forum sur le thème de Harry Potter.  Je n'y suis plus, pour une raison que je n'évoquerais pas ici.

Une des dernières choses que j'y ai fait était ce petit texte.

Les modalités du concours à l'origine de ce texte consistaient en l'obligation d'y placer certains mots, et de coller au thème : La rencontre entre Sorciers et Moldus.

Les mots obligatoires étaient ceux ci :

Parasol - Sorbet - Glaçons - Ventilateur - Méduse - Tuba - Moustique - Fraises - Panier - Château

Il fallait en placer 5. Mais bon, maintenant, vous savez que j'aime me compliquer la vie, donc je me suis imposé mes propres conditions :

Tout en rîmes, et utilisation des 10 mots

Voici le résultat,j'espère qu'il vous plaira ^^




Dans mon appartement, il fait chaud.
Je ne sais comment rafraîchir l'atmosphère
Sur que c'est pas la vie de château
Je préfère largement l'hiver

Ma douce m'avise et me demande gentiment
De bouger mes grosses fesses et de réfléchir posément
A une solution qui pourrait vraiment avec grande facilité
Dissiper cette étouffante chaleur en ce radieux été

Le ventilateur a rendu l’âme, mon fils l'a  arrosé
Pensant qu'il avait soif d'avoir tant travaillé
Sans lui nous nous sentons abandonnés à notre sort
Pas de clim, personne à blâmer ni donner tort

Même le propriétaire, une vraie pompe à fric
Aussi énervant et épuisant qu'un moustique
Qui nous laisse mourir à petit feu dans cette enfer
Mieux lire le bail m'aurait sans doute évité cette galère

Prenant mon courage à deux mains, je décide de proposer
Une solution qui me chagrine rien que d'y penser
Remplir la voiture et conduire durant trois heures
Pour aller sur la plage et vaincre cette chaleur

Au milieu  d'une centaine d'estivants malheureux
Cherchant à combattre cet état désastreux
Voilà que je remplis la voiture de tout l'attirail
Pour la plage que j'avais entassé devant le portail

Et nous voilà en route dans les bouchons du périphérique
En espérant très fort être dans un téléphérique
En route pour skier, en plein cœur de l'hiver
Pensant que le montagne pourrait me donner froid
Une délectation qui me fait rouler partiellement de travers
Et insulter par un automobiliste sans offrant le droit

Au bout de deux heures, pris dans les bouchons
je rêve d'un Whisky, avec des glaçons
Et je me demande, ce qui m'a convaincu
De m'engager bêtement dans cette cause perdu
Et de penser que griller dans ma voiture
Valait mieux que me dessécher sous ma toiture

Puis ça roule enfin, je commence à me réjouir
Mais je me dis quand même que je peux craindre le pire
Et voilà que soudainement, j'avise sur le bas coté
Un drôle d'énergumène qui semble dans le pâté

Archétype du baigneur, il est vêtu étrangement
Comme s'il n’était jamais allé à la mer avant
Sa tenue provenait d'un livre pour enfants
Ce mec ressemblait à un cliché vivant

Slip de bain, masque et canard sur sa bouée
Un vrai drageur de plage, surnommé kéké
Il fait du stop, avec l'air complètement sonné
Du gamin qui découvre, la joie du nouveau né

Ma femme me dit, le pauvre, il faut l'aider
Et moi, bonne pâte, j'exauce mon aimée
Je m’arrête à son niveau, et descend la vitre électrique
Il regarde fascinée, comme si c'était magique
Je lui demande où il se rend, sur la plage qu'il me répond
Et bien accompagnez nous, c'est notre direction

Durant le voyage, il nous raconte son histoire
Ce qui occupe le trajet, et donne un peu d'espoir
L'histoire est un peu étrange, mais fait bien rire mon garçon
Je dis au type que c'est drôle et qu'il devrait se lancer dans la rédaction
D'un Roman fantastique, qui conte les sympathiques tribulations
Et études de la vie des moldus en vacances d'un sorcier trublion

Il nous parle d'un transplanage, utile pour aller se baigner
Et je l'ai trouvé fou de préférer être autostoppeur
Il me dit que c'est pour son étude qu'il devait tester
Et que se sacrifier pour la science ne lui fait pas peur
Il me remercie encore de l'avoir fait monter
Je lui dis qu'il n'y a pas de problèmes et qu'on doit s'entraider

Nous arrivons enfin à la plage, et nous nous installons
Pendant que bizarrement des tas de gens s'en vont
Le sorcier me dit qu'il a voulu me remercier
En nous offrant la plage pour qu'on puisse s'allonger
C'est gentil à lui car tout était bondé
Et je désespérais de ne pouvoir m'installer

Je plante mon parasol, de la plage je suis le roi
Ma reine et le petit prince sont tout à leur joie
Elle sort de son panier, un magazine à lire
Et de la crème solaire, pour ne faire que brunir

Mon fils me demande, si une méduse je peux lui rapporter
Je lui réponds que oui, j'adore être aux fraises envoyé
Mais que ne ferais-je pour faire plaisir à mon petit homme
Même si entre les tentacules je dois faire un slalom

J'attrape masque et tuba, et je me dirige vers l'eau salée
Puis pense à notre ami, que je souhaite remercier
Je me retourne, cherchant le sorcier du regard
Voulant lui proposer de prendre un sorbet plus tard

Et au moment de lui faire signe, je me demande soudain
Qui est ce singulier personnage vers qui j'agite la main
Je me sens un peu confus, ne l'ayant jamais vu de ma vie
Et rougissant un peu, je me lance vers la mer agitée
Cherchant à me rappeler comment nous sommes arrivés ici
Et si la chaleur ne m'a  pas trop fatigué
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur la route, la rencontre   Sam 28 Nov 2015 - 15:02

Je n'ai, hélas, pas aimer.
J'ai hésiter au départ à faire un de mes commentaires qui annotent, mais en fait, ce qui m'a géné n'est pas lié à des problème de style.
De fait, le sujet traité n'est pas un sujet poétique, et il n'y a pas de musicalité dans tes vers. De plus le vocabulaire n'est pas de celui qui me subjugue.
Du coup, factuellement ton poème est bon, c'est bien écrit, et ça peut passer.
Mais je n'ai pas accroché. Désolé
Revenir en haut Aller en bas
Briareos



Masculin Scorpion Messages : 26
Date d'inscription : 09/08/2015

MessageSujet: Re: Sur la route, la rencontre   Ven 4 Déc 2015 - 12:56

Je comprends :( Merci quand même d'avoir commenté
Revenir en haut Aller en bas
Dan Vetta

avatar

Masculin Cancer Messages : 39
Date d'inscription : 25/11/2015
Localisation : Kepler-B
Humeur : Biliaire

MessageSujet: Re: Sur la route, la rencontre   Ven 4 Déc 2015 - 14:27

J'émet les mêmes réserves que Ragne pour le coup... Je pense que le format "nouvelle" aurait été beaucoup plus approprié à l'histoire, là effectivement la poésie ne colle pas avec le thème ! :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
:#jesuisunchat:

"La musique, c'est du bruit qui pense" - Victor Hugo

Eh ouais Invité, tu fais tellement de fautes que j'ai dû passer CdF ! :p
Revenir en haut Aller en bas
http://danvetta.fr
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 658
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: Sur la route, la rencontre   Sam 2 Jan 2016 - 12:25

il est vrai qu'il aurai était mieux de placer ce poème dans " nouvelle " car même si ces bien écrit ( même très bien écrit) et bien il n'ai pas vraiment a sa place ici, ce qui au final gâche ton excellent travaille :) mais ces pas grave sinon :)

continue d’écrire, moi j'aime te lire :)

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la route, la rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la route, la rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: