Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-15] Orage de fer blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: [-15] Orage de fer blanc   Lun 4 Jan - 20:40

J'ai réalisé (bâclé) ce texte dans le cadre d'un petit concours dont le thème était la Guerre des jouets je pense que ça vous aidera à y voir plus clair ^^



Orage de fer-blanc




-Tu m'entends ?!


Qu'est-ce que je fais ici moi ?


-C'est pas le moment de...


Tôle qui craque, Joseph qui craque, la carcasse de fer-blanc de Joseph ne fait qu'un seul grand... CRAC !

Joseph c'est qui déjà ? Mon pote sûrement.

Mon pote de toujours Joseph !


-Merde !


Ouais, t'es là Joseph ? Mais ouais t'es là, alors la forme ?

Mais j'en doute pas.

Ben moi... ben tu vois quoi, on fait aller.


-Putain non on le perd !


Oh, ferme la toi, je vais pas crever aujourd'hui, alors me casse pas le remontoir.

J'en étais où ? Plus rien à dire ? Alors à plus. A plus tard, hahaha !


-Il est foutu où est le putain d'infirmier ?!

-Petit tu m'a pris pour un diapason ou quoi ? J'ai l'air d'un diapason ? Non, je n'ai pas l'air d'un diapason, alors cesse de gueuler pour tenter de chopper ton sol, fa, mi, ré, do. Tu m'a chié toute ma conversation avec mon estourbi de pote.

-Mais v-vous... ça va ?

-Allez fais pas cette tête va, j'te pardonne mon mignon.

-Vous étiez, votre âme était...

-Gamin mon âme s'est envolée de ma vieille carrosserie depuis un long moment. A peu près quand j'ai commencé à tuer et quand j'en ai eu plus rien à foutre.

Toc toc.

C'est vide.

C'est vide à l'intérieur.

Ouep ça l'est.

-Aller c'est l'heure de la gamelle gamin.


Alors comme ça c'est pas mon heure, 'tin ces snobinards d'la collecte des âmes. Alors elle vous va pas l'énergie qu'anime mes rouages. Et puis encore une fois qu'est-ce que je fous ici moi, ici c'est pas l'Enfer c'est la cuvette des chiottes, des chiottes publiques. Personne pour nous jeter un regard de pitié dans ce tourbillon de merde en suspension, j'sais pas qui a voulu cette guerre mais c'est un bel étron.

J'ai perdu mon pote Joseph mais pas que. Des branquignols de ma connaissance j'en ai perdu d'autres, de bons camarades, d'infortune surtout. Pour le meilleur et pour le pire y a pas de ça chez nous, juste un océan d'éternel malheur où la folie et le chaos rencontrent le désespoir et s'amusent à châtier tel que le méritent nos pauvres âmes, jouets du destin, jouets du hasard et de toutes les forces supérieures pour qui notre calvaire est leur plus grand amusement.

Ouep j'suis un peu écrivain, poète même, rien que ça et la guerre j'pensais que ça ferait une jolie histoire... mais sans moi. Alors j'ai fui, j'me suis caché et pis y m'ont retrouvés. Tant pis. Du coup on m'a envoyé au front.

Ouep Joseph c'était le plus grand de tous les branquignols; je le connaissais d'avant la guerre Joseph, ce fils de péripatéticienne -je suis auteur, on semble l'oublier trop vite- m'avait volé ma fille et était devenu mon gendre, puis ils avaient eu une fille mais la guerre à sonné du clairon et puis je pense que vous devinez ce qui est arrivé.

Et maintenant je me demande ce que je fais ici dans une guerre qui nous oppose contre ces Asiat' en plastoc, eux même le savent pas ou bien ils croient le savoir mais il n'en est rien. La guerre ça a juste des perdants et pas de bonnes raisons pour se faire.


-Hey le vieux !

-C'est moi, ouais !

-Y a le toubib qui viens te voir.

-Ok je l'attends.


C'est sûr que c'est pas moi qui vais aller le voir avec mon remontoir qu'est foutu. Ouep, j'suis pas mort, non. Mais tu vois j'suis presque plus rien maintenant, juste un bon vieux, vieux machin destiné à prendre la poussière et j'sais pas... raconter mes mémoires, ma plume est toujours aiguisée j'en suis sûr.

Pour moi c'est fini la guerre reste plus qu'a retourner chez ma bru et à pleurer mon gendre que j'ai échoué à sauver.


Dernière édition par Ouppo le Mar 5 Jan - 10:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: [-15] Orage de fer blanc   Lun 4 Jan - 22:25

Hey hey hey :la:

Tout d'abord :

Citation :
pas... raconté mes mémoires,
*raconter

Citation :
mon gendre que j'ai échouer
*échoué


Ouaip, chuis chasseuse de fautes moi :-p

Alors alors. Ponctuation quasi absente comme l'a fait remarquer Sil ; moi cela ne me dérange pas, ça instaure un rythme, une respiration tout particuliers à ton narrateur plein de ressentiment. On est littéralement transportés dans sa tête, au milieu de ses pensées sans queue ni tête que tu finis par nous dévoiler petit à petit (éwé au début j'ai rien compris :la: )
Bref, la thématique des jouets est très bien interprétée, moi j'aime ce texte, c'est du lourd bien que la forme ne soit peut-être pas travaillée au max.

:corn2:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: [-15] Orage de fer blanc   Lun 4 Jan - 22:30

Et paf ! Voilà le commentaire !

Ouppo a écrit:
-Tu m'entends ! Euh...Je dirais point d'interrogation, ça me semble plus logique.


Qu'est-ce que je fais ici moi. Point d'interrogation


-C'est pas le moment de...


Tôle qui craque, Joseph qui craque, la carcasse de fer-blanc de Joseph ne fait qu'un seul grand... CRAC !

Joseph Points de suspension c'est qui déjà... Point d'interrogation mon pote sûrement.

Mon pote de toujours Joseph !


-Merde !


Ouais, t'es là Joseph ? Mais ouais t'es là, alors la forme ?

Mais j'en doute pas.

Ben moi... ben tu vois quoi, on fait aller.


-Putain non on le perd !


Oh, ferme la toi, je vais pas crever aujourd'hui virgule alors me casse pas le remontoir.

J'en étais où ? Plus rien à dire ? Alors à plus. A plus tard, hahaha !


-Il est foutu où est le putain d'infirmier ! Tu peux rajouter un point d'interrogation

-Petit tu m'a pris pour un diapason ou quoi ? J'ai l'air d'un diapason ? Non, je n'ai pas l'air d'un diapason, alors cesse de gueuler pour tenter de chopper ton sol, fa, mi, ré, do. Tu m'a chié toute ma conversation avec mon estourbi de pote. Chouette réplique

-Mais v-vous... ça va ?

-Allez fais pas cette tête va, j'te pardonne mon mignon.

-Vous étiez, votre âme était...

-Gamin mon âme s'est envolée de ma vieille carrosserie depuis un long moment. A peu près quand j'ai commencé à tuer et quand j'ai Je crois que t'as voulu mettre "en" ici ! ai eu plus rien à foutre.

Toc toc.

C'est vide.

C'est vide à l'intérieur.


Ouep ça l'est.

-Aller c'est l'heure de la gamelle gamin.


Alors comme ça c'est pas mon heure, 'tin ces snobinards d'la collecte des âmes. Alors elle vous va pas l'énergie qu'anime mes rouages. Je pense qu'ici je mettrais un point d'interrogation, mais rien d'obligé Et puis encore une fois qu'est-ce que je fous ici moi, Point d'interrogation ici c'est pas l'Enfer c'est la cuvette des chiottes, la cuvette des chiottes publiques. Personne pour nous jeter un regard de pitié dans ce tourbillon de merde en suspension, j'sais pas qui a voulu cette guerre mais c'est un bel étron.

J'ai perdu mon pote Joseph mais pas que. Des branquignols Ya pas un "e" à branquignols ? virgule de ma connaissance j'en ai perdu d'autres, de bons camarades, d'infortune surtout. Pour le meilleur et pour le pire y a pas de ça chez nous, juste un océan d'éternel malheur où la folie et le chaos rencontrent le désespoir et s'amusent à châtier tel que le méritent nos pauvres âmes, jouets du destin, jouets du hasard et de toutes les forces supérieures pour qui notre calvaire est leur plus grand amusement.

Ouep j'suis un peu écrivain, poète même, rien que ça et la guerre j'pensais que ça ferait une jolie histoire... mais sans moi. Alors j'ai fui, j'me suis caché et pis y m'ont retrouvés, point. Ca permet de faire une véritable pause et de mettre en valeur le "tant pis" tant pis. Du coup on m'a envoyé au front.Le retour de Barmadu fou Désolé on me nourrit que de ça cette année

Ouep Joseph c'était le plus grand de tous les branquignols, je dirais point-virgule pour faire une petite pause : les deux parties restent assez indépendantes je le connaissais d'avant la guerre Joseph, ce fils de péripatéticienne -je suis auteur virgule on semble l'oublier trop vite- m'avait volé ma fille et était devenu mon gendre, puis ils avaient eu une fille mais la guerre à sonné du clairon et puis je pense que vous devinez ce qui est arrivé.

Et maintenant je me demande ce que je fais ici dans une guerre qui nous oppose contre ces Asiat' en plastoc, eux même le savent pas ou bien ils croient le savoir mais il n'en est rien. La guerre ça a juste des perdants et pas de bonnes raisons pour se faire.


-Hey le vieux !

-C'est moi, ouais !

-Y a le toubib qui viens te voir.

-Ok je l'attends.


C'est sûr que c'est pas moi qui vais aller le voir avec mon remontoir qu'est foutu. Ouep, j'suis pas mort, non. Mais tu vois j'suis presque plus rien maintenant, juste un bon vieux (vieux) machin destiné à prendre la poussière et j'sais pas... raconter mes mémoires, ma plume est toujours aiguisée j'en suis sûr.

Pour moi c'est fini la guerre reste plus qu'a retourner chez ma bru et à pleurer mon gendre que j'ai échoué à sauver. Je suis un peu déçu par cette fin qui est trop rapide je trouve, par rapport aux développements que tu apportes avant.

Au début je me suis dit "Ouah, c'est bizarre". Puis j'ai aimé. Puis, enfin, avec du recul, j'ai vraiment beaucoup aimé, particulièrement vers la fin, vers les 4 paragraphes. Tu arrives à peindre un personnage assez passionnant avec une écriture très particulière qui au final donne beaucoup de cachet au texte.
La seule réelle faiblesse reste la ponctuation, qui parfois, comme tu me l'as déjà dit, est assez hasardeuse. Essaie de lire ta phrase et de te demander où est-ce qu'il faudrait une pause ; est-ce que cette pause rendrait un bout de la phrase plus fort encore ? Autrement, il y a vraiment peu de maladresses même avec le langage familier que tu emploies, car il est vraiment bien desservi !

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: [-15] Orage de fer blanc   Mar 5 Jan - 10:33

Merci beaucoup pour les commentaire ça me fais très plaisir ^^

Je suis assez content de mon texte sauf qu'il est bâclé, je m'y suis prit un peu trop tard pour ce concours.

Barmadu je connaissais pas ce personnage je viens de chercher et c'est de Céline que je n'ai jamais lu, mais je veux bien croire que le personnage doit revenir souvent ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ippa

avatar

Féminin Poissons Messages : 355
Date d'inscription : 01/02/2015
Humeur : Qui a voler mon lit !?

MessageSujet: Re: [-15] Orage de fer blanc   Mar 5 Jan - 16:43


Lut' Lut' Lut' :)

Heureusement que tu as dit le thème parce que, perso j’aurai pas vu le monde des jouets si tu l’avais pas dit... :(
Je n'aime pas les gros pavé donc vala:

Point positif
- Un thème très intéressant et traiter de manière non classique
- Des personnages qui ont l’air d’avoir une histoire
Point négatif :
- les espaces sont troublants
- un jeu de couleur aurai rendu la lecture plus simple.
- Des personnages qui auraient mérité un plus gros développement.

Je n'ai ni aimé ni pas aimé. Juste j'ai eu trop de mal à lire pour apprécier je pense.
Bon courage pour la suite :)
:ippa:


------------------------------------------------------------------------------------------------
Etonnante est cette lubie qu'ont les hommes d'appeler les choses par leur nom
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-15] Orage de fer blanc   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-15] Orage de fer blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: