Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’éternelle absence - Sonnet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
helio

avatar

Masculin Lion Messages : 137
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: L’éternelle absence - Sonnet   Lun 11 Avr - 12:17

Bonjour à tous. je tiens à préciser que je ne suis pas spécialement bercé dans la poésie. Mais, à lire quelques poèmes du forum, j'ose vous proposer un sonnet que j'ai écrit en tentant d'en respecter les règles. N'hésitez pas à me corriger sur la forme, la ponctuation où les syllabes.

C'est un sonnet en alexandrins (hémistiche et tout), rimes embrassées.. enfin vous verrez bien.

J'ai mis un mois à en venir à bout  Ouf ! et j'espère qu'il plaira autant que j'ai eu de plaisir à l'écrire.

Voici la correction (merci pour vos commentaire!)

L’éternelle absence

Le temps se dissipe dans son dernier soupir.
La voûte céleste devint si insipide.
Perdu dans ce désert et constamment avide,
Je recherche en vain l'ivresse des souvenirs.

Que de joies, de peines, à pleurer et à rire.
Fort du goût merveilleux de nos baisers turpides,
Défiâmes l'horizon de nos regards cupides.
Mais la brume arriva, nous privant d’avenir.

Ô figure calme et immuable pâleur!
Qui troublent ma raison, qui m'arrachent le cœur.
Vêtu de cet habit, ce funeste manteau,

Tes fines paupières, si pesamment scellées,
Jamais n’allégeront mon esprit esseulé.
Car, séparé de toi, le ciel est mon tombeau.

avant correction:
 


PS: j'ai un doute peut-on mélanger une rimes féminine et masculine?

#TexteDeHelio

relecture de Scrat:
 


Dernière édition par helio le Lun 18 Avr - 0:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 647
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Mar 12 Avr - 7:05

je recherche en vain l'ivresse des souvenirs. - la plus belle phrases selon moi :)

alors c'est un très bon poème parlent de quelqu'un qui cherche a se souvenir de son passé ou en tout cas s'efforce a ne pas l'oublier
par contre est la je suis déçut de la fin, pas pour l'image qu'elle véhicule ( l'image et très belle) mais j'ai pas trop aimé la rime en eau que tu a fais avec manteau, je sais que sa fonctionne, mais je sais pas, je trouve que comparer a tout le poème la fin na pas du tout conclue l’excellent travail que tu a fais :)

sinon ba bravo, ces un bon poème (pour quelqu'un qui n'en publie jamais) je te souhaite une magnifique journée
et surtout
Merci pour ce magnifique poème

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1844
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Mar 12 Avr - 8:34

helio a écrit:
Bonjour à tous. je tiens à préciser que je ne suis pas spécialement bercé dans la poésie. Mais, à lire quelques poèmes du forum, j'ose vous proposer un sonnet que j'ai écrit en tentant d'en respecter les règles. N'hésitez pas à me corrigé sur la forme, la ponctuation où les syllabes.

C'est un sonnet en alexandrin (hémistiche et tout), rimes embrassées.. enfin vous verrez bien.

J'ai mis un mois à en venir à bout  Ouf ! et j'espère qu'il plaira autant que j'ai eu de plaisir à l'écrire.

L’éternelle absence

Le temps se dissipe dans son dernier soupir.
La voûte céleste semble si insipide.
Perdu dans ce désert, et constamment avide,
je recherche en vain l'ivresse des souvenirs.
> J'adore cette strophe, bon début :)


Que de joies, de peines, à pleurer et à rire.
Fort du goût merveilleux de nos baisers stupides,
défiâmes l'horizon de nos regards cupides.
Mais la brume arriva, nous privant d’avenir.

Oh! Figure calme et immuable pâleur,
qui troublent ma raison et m'arrachent le cœur.
Vêtu de cet habit, ce funeste manteau,

tes fines paupières, si pesamment scellées,
jamais n’allégeront cet esprit esseulé.
Car, séparé de toi, le ciel est mon tombeau.


PS: j'ai un doute peut-on mélanger une rimes féminine et masculine?

Hello ^^ Ton poème véhicule une belle mélodie. On pourrait presque le lire au détour d'une plage, durant le coucher de soleil et en écoutant les vagues chanter :) Personnellement, mon commentaire détaillé ne sera pas un commentaire détaillé puisque je n'ai rien relevé de choquant. J'aime beaucoup l'idée de ne pas oublier son passé, enfin de chercher à ne pas l'oublier, et cela ajoute une note mélancolique à la poésie :)

Bien joué et bon boulot !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
helio

avatar

Masculin Lion Messages : 137
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Mar 12 Avr - 9:28

Aube Kürten > Merci pour ton commentaire ça me touche. Étrangement moi j'aime beaucoup la fin et "manteau" et "tombeau" bah  j'ai pas trouvé d'autre rimes pour cette image que j'avais en tête. Timide  Donc, tu sais ce qu'on dis: fin raté = sonnet raté  è_é  il faudra que je fasse mieux

Mathilde > Merci, je voulais me concentrer sur le souvenir de la perte d'un être cher  et de la peine qu'elle créer. J'ai l'impression que c'est assez réussi au final. Fume  (le prochain poème sera dans 6 mois :niark: )
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1844
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Mar 12 Avr - 9:50

C'est toujours le but de s'améliorer, et de se remettre en question :) En tout cas, hâte de te lire de nouveau. :silcontent:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Mar 12 Avr - 12:16

Salut Helio, bon comme il semble que tu m'as étudié, pas besoin d'expliqué ma méthode. Je tiens à rappeler que c'est juste mon avis, t'en offusque surtout pas.

helio a écrit:
Bonjour à tous. je tiens à préciser que je ne suis pas spécialement bercé dans la poésie. Mais, à lire quelques poèmes du forum, j'ose vous proposer un sonnet que j'ai écrit en tentant d'en respecter les règles. N'hésitez pas à me corrigé sur la forme, la ponctuation où les syllabes. je suis pas très versé (huhu cette humour) dans les règles formel de la poésie, mais je vais faire avec mes souvenirs)

C'est un sonnet en alexandrin (hémistiche et tout), rimes embrassées.. enfin vous verrez bien.

J'ai mis un mois à en venir à bout  Ouf ! et j'espère qu'il plaira autant que j'ai eu de plaisir à l'écrire.

L’éternelle absence

Le temps se dissipe dans son dernier soupir.
La voûte céleste semble si insipide. tu as fait un premier vers du tonnerre, avec une alternatance de deux sonorités, les plosifs (t/d/p) et les fricatives (s ici)du coup, comme tu commense fort, on attend beaucoup du second vers qui garde la même force au début, mais déçoit sur la fin, le mot insipide manque de saveur oral (c'est rigoloooo) et du coup, je trouve que ça se casse un peu lafigure ici.
Perdu dans ce désert, et la virgule est après le et pas avant :virgule: constamment avide,
je recherche en vain l'ivresse des souvenirs.très joli, au fait, met toujours une majuscule en début de vers, c'est plus joli.

Que de joies, de peines, à pleurer et à rire. bon, j'ai jamais su compter, mais je crois que malheureusement ca fait [pein] et pas pei/nes parce que la virgule fait qu'on avale le [e] mais je me trompe peut être, (et probablement même)
Fort du goût merveilleux de nos baisers stupides, stupide est pas vraiment adéquat avec le ton de ton texte.
défiâmes l'horizon de nos regards cupides.
Mais la brume arriva, nous privant d’avenir.

Oh! Figure calme et immuable pâleur, c'est un [o] lyrique ton premier donc ô. oh c'est une interjection de surprise.
qui troublent ma raison et troisième "et" en 3strophe, tu n'as pas honte? blague à part, limite ce mot, utilise le comme un joker m'arrachent le cœur.
Vêtu de cet habit, ce funeste manteau,

tes fines paupières, si pesamment scellées,
jamais n’allégeront cet j'aurais mis un article possessif ici pour que ça ait plus de force esprit esseulé.
Car, séparé de toi, le ciel est mon tombeau.


PS: j'ai un doute peut-on mélanger une rimes féminine et masculine? en poésie classique non, tu dois même alterner l'un est l'autre de souvenir (encore)

J'ai globalement bien aimé, il y a quelques imperfections, mais il y a le sentiment, les fulgurance.
On sent un grand travail et je peux qu'approuver

Bravo

ps: je t'ai mis en alerte.
Les gars rappelez moi de changer les alertes plus souvent
Revenir en haut Aller en bas
helio

avatar

Masculin Lion Messages : 137
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Mar 12 Avr - 12:42

Merci beaucoup pour ton commentaire Ragne! je vais faire certaines corrections.

Ragne a écrit:
Salut Helio, bon comme il semble que tu m'as étudié, pas besoin d'expliqué ma méthode. Je tiens à rappeler que c'est juste mon avis, t'en offusque surtout pas.

helio a écrit:
Bonjour à tous. je tiens à préciser que je ne suis pas spécialement bercé dans la poésie. Mais, à lire quelques poèmes du forum, j'ose vous proposer un sonnet que j'ai écrit en tentant d'en respecter les règles. N'hésitez pas à me corrigé sur la forme, la ponctuation où les syllabes. je suis pas très versé (huhu cette humour) dans les règles formel de la poésie, mais je vais faire avec mes souvenirs)

C'est un sonnet en alexandrin (hémistiche et tout), rimes embrassées.. enfin vous verrez bien.

J'ai mis un mois à en venir à bout  Ouf ! et j'espère qu'il plaira autant que j'ai eu de plaisir à l'écrire.

L’éternelle absence

Le temps se dissipe dans son dernier soupir.
La voûte céleste semble si insipide. tu as fait un premier vers du tonnerre, avec une alternatance de deux sonorités, les plosifs (t/d/p) et les fricatives (s ici)du coup, comme tu commense fort, on attend beaucoup du second vers qui garde la même force au début, mais déçoit sur la fin, le mot insipide manque de saveur oral (c'est rigoloooo) et du coup, je trouve que ça se casse un peu lafigure ici. c'est vrai que ce vers et celui qui me plait le moins je vais y travailler promis!
Perdu dans ce désert, et la virgule est après le et pas avant :virgule: constamment avide, oui mais je voulais mettre la virgule après l'hémistiche c'est pas grave si je la met une syllabe après?
je recherche en vain l'ivresse des souvenirs.très joli, au fait, met toujours une majuscule en début de vers, c'est plus joli.

Que de joies, de peines, à pleurer et à rire. bon, j'ai jamais su compter, mais je crois que malheureusement ca fait [pein] et pas pei/nes parce que la virgule fait qu'on avale le [e] mais je me trompe peut être, (et probablement même) si toi tu ne sait pas, alors moi non plus lol
Fort du goût merveilleux de nos baisers stupides, stupide est pas vraiment adéquat avec le ton de ton texte. oui mais c'est dur des rimes en "ide"
défiâmes l'horizon de nos regards cupides.
Mais la brume arriva, nous privant d’avenir.

Oh! Figure calme et immuable pâleur, c'est un [o] lyrique ton premier donc ô. oh c'est une interjection de surprise. Ô ! je ne savait pas ^^
qui troublent ma raison et troisième "et" en 3strophe, tu n'as pas honte? blague à part, limite ce mot, utilise le comme un joker m'arrachent le cœur.
Vêtu de cet habit, ce funeste manteau,

tes fines paupières, si pesamment scellées,
jamais n’allégeront cet j'aurais mis un article possessif ici pour que ça ait plus de force esprit esseulé. J'ai hésité entre "cet" et "mon" mais comme il y'avait "mon tombeau" je trouvais un peu lourd de le répéter.
Car, séparé de toi, le ciel est mon tombeau.


PS: j'ai un doute peut-on mélanger une rimes féminine et masculine? en poésie classique non, tu dois même alterner l'un est l'autre de souvenir (encore)

J'ai globalement bien aimé, il y a quelques imperfections, mais il y a le sentiment, les fulgurance.
On sent un grand travail et je peux qu'approuver

Bravo

ps: je t'ai mis en alerte.
Les gars rappelez moi de changer les alertes plus souvent


ALLEZ!! Je retourne au boulot
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1844
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Mar 12 Avr - 13:15

Ragne, change les alertes plus souvent :p

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 96
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Dim 17 Avr - 21:08

moi j'ai beaucoup aimé ton poème, je n'ai pas de critique constructive a te faire, je le trouve très chouette ! :)


Revenir en haut Aller en bas
helio

avatar

Masculin Lion Messages : 137
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Dim 17 Avr - 21:35

Merci papgena.
Même si c'est pas constructif cela fait toujours plaisir quand notre travail à touché un lecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Phoenix
Gardien du GIBET
Gardien du GIBET
avatar

Féminin Gémeaux Messages : 1042
Date d'inscription : 06/01/2015
Localisation : Serbie
Humeur : Révolution !

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Lun 18 Avr - 15:59

Kowkow c'est mwa :huh:

helio a écrit:
Bonjour à tous. je tiens à préciser que je ne suis pas spécialement bercé dans la poésie. Mais, à lire quelques poèmes du forum, j'ose vous proposer un sonnet que j'ai écrit en tentant d'en respecter les règles. N'hésitez pas à me corrigé sur la forme, la ponctuation où les syllabes.

C'est un sonnet en alexandrin (hémistiche et tout), rimes embrassées.. enfin vous verrez bien.

J'ai mis un mois à en venir à bout  Ouf ! et j'espère qu'il plaira autant que j'ai eu de plaisir à l'écrire. Tu es fou oui ^^

Voici la correction (merci pour vos commentaire!)

L’éternelle absence

Le temps se dissipe dans son dernier soupir.
La voûte céleste devint si insipide.
Perdu dans ce désert et constamment avide,
Je recherche en vain l'ivresse des souvenirs.

Que de joies, de peines, à pleurer et à rire.
Fort du goût merveilleux de nos baisers turpide,
Défiâmes l'horizon de nos regards cupides.
Mais la brume arriva, nous privant d’avenir.

Ô figure calme et immuable pâleur!
Qui troublent ma raison, qui m'arrachent le cœur.
Vêtu de cet habit, ce funeste manteau,

Tes fines paupières, si pesamment scellées,
Jamais n’allégeront mon esprit esseulé.
Car, séparé de toi, le ciel est mon tombeau.


PS: j'ai un doute peut-on mélanger une rimes féminine et masculine? Eu.... Question

#TexteDeHelio

Bon beh j'ai rien à dire :huh:

C'est beau c'est fluide, y'a du vocabulaire et beaucoup de travail, ça se sent ! Le résultat est là avec un très beau poème très réussi !! :)

ENCORE :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
PHOENIX 



Piaf cramé un peu fou




Geek Codeur Bidouilleur




Oiseau de feu révolutionnaire




Demandez les services de CommandoSuperPho :corn5: : codage [DISPO], beta-lecture [DISPO], et autres... :corn5:

*L'oiseau cramé s'approche de Invité et se demande si ce dernier est comestible... Le piaf enflammé a faim...
Revenir en haut Aller en bas
helio

avatar

Masculin Lion Messages : 137
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Lun 18 Avr - 16:08

Merci phoenix!
Pour le prochain faudra attendre. Je suis pas très productif lol.
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Sam 23 Avr - 11:53

Hohoho, bon j'arrive quand la correction a déjà été faite. Mais dis donc, ton poème est super triste !
Et on en attend un autre avant 6 mois !
Deux remarques de métrique (en bonne spécialiste auto-proclamée des alexandrins je me dois de les noter).

"Je recherche en vain l'ivresse des souvenirs." comme tu parles d'hémistiche et que tu sembles vouloir les respecter, je te le signale : ici l'hémistiche devrait être au i- de ivresse. Donc on peut considérer qu'il n'y en a pas, ton alexandrin est en 5 + 7. Ca ne pose pas de problèmes (on n'est plus au XVIIe) mais il faut quand même être conscient de la rupture.

"Que de joies, de peines, à pleurer et à rire." ici joie est coupé en deux jo-ies pour que l'alexandrin fonctionne (ça a un nom mais j'ai la flemme de chercher). Ce n'est pas très heureux pour le rythme.

Ca ne veut pas dire qu'il faut tout refaire ! On attend du neuf du neuf du neuf !


------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
helio

avatar

Masculin Lion Messages : 137
Date d'inscription : 04/04/2016

MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   Sam 23 Avr - 12:54

Merci scrat.
C'est vrai que c'est dur de respecter toutes les règles.
Mais comme tu dis on est pas à cela près (dommage quand même pour l'hémistiche ^^ l'ivresse tu as raison)

Joies en deux syllabe huummm je crois que tu parle de dièrese et de synèrese (merci google Question )

En tout cas merci pour ta lecture Strat. J'essayerais d'en faire un autre prochainement mais en ce moment je me concentre sur le roman. Mais promis j'essayerai de faire vite. :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’éternelle absence - Sonnet   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’éternelle absence - Sonnet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: