Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La chute   Sam 16 Avr 2016 - 17:49

..


Dernière édition par Adélaïde Antès le Sam 27 Aoû 2016 - 22:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4631
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: La chute   Sam 16 Avr 2016 - 23:03

POUET

ET OUI C'EST MOI
Chuis dead mais je me force pour toi. C'est pas beau ? Vent


Adé a écrit:


Elle se rapprochait du sol de façon inquiétante. Dans son poing serré, elle broyait presque le bic. Celui qui de son encre avait signé chez le notaire : l'appartement ne lui appartenait plus. À force de trop de loyers impayés, trop de vide dans les comptes, elle quitterait son foyer le lendemain matin. Elle errerait dans les rues, les bras ballants, se laisserait mourir sous un pont ou adossée contre un mur sur le trottoir. Vraiment cool la manière dont tu plantes toute une intrigue en seulement quelques phrases. Un bon déroulé explicatif que tu insères après une première phrase dramatique qui accroche le lecteur, par le biais d'un objet ici le stylo, c'est cooooool :unjournormal:

Une dernière fois, le matin même, elle s'était appuyée au balcon. Le sol sous ses pieds s'était dérobé et elle avait eut soudain le désir d'en finir. Assise sur le rebord de la rambarde, elle avait hésité quelques instants, savourant l'adrénaline de l'équilibre entre mort et vie. Puis elle avait basculé et tout avait commencé. Coooooool le "tout avait commencé", j'aime l'idée :huh:

La chute était interminable. Son corps tombait comme une étoile dans le vent stellaire. Ses cheveux lui tiraient le front et ses yeux étaient gorgés de larmes. Son regard se vidait petit à petit de tous les souvenirs qui l'habitaient. Pour la première fois depuis des années, le désert du temps passait trop vite et son lent écoulement n'était plus qu'une tempête. je comprends ce que tu veux dire ici, mais après "n'était plus que" on s'attend à quelque chose de moins fort (logique) alors qu'en fait le "lent écoulement" se change en tempête, ce qui est vachement plus fort (donc c'est à reformuler) :ridicule: Les pensées fusaient dans son esprit en une foule chaotique. La fatigue des veilles excessives lestait son coeur, l'entraînant avec d'autant plus de puissance dans sa chute.

Elle commençait à s'interroger et à appréhender le contact qui se ferait violent avec le goudron de la rue. Elle aurait dû choisir unE autre échappatoire, le suicide a différents visages, mais elle ne regrettait rien. Pour alléger son esprit et le purger de l'once de remords qui persistait, elle se mit à invoquer ce en quoi elle n'avait jamais voulu croire avant. L'expression démoniaque de son visage contrastait avec les incantations qu'elle murmuraient tout au long de sa chute.

« Ô toi seigneur du ciel et de la mort ... »

Toute sa vie, elle avait furieusement piétiné cette asphalte qu'elle s'apprêtait à souiller de sa chair et de son sang. Ces étendus noires avaient fait de son existence un cauchemar. Transformer la belle prairie où elle était née en ville morne. Détruire les forêts où son imagination avait grandit. Tuer ses parents aussi, qui, sans emplois, avaient finis par dépérir de passivité et d'ennui. Ce fleuve noir et laid lui avait bien rendu la vie désolante. Elle coulait en lui en se débattant.

Autour d'elle, rien pour se rattraper, rien de sûr dans la rue. Rien que des messes basses de passants outrés. Rien que des rumeurs rependues. Rien de fixe, rien de stable. Elle avait finit par céder à tout ce mouvement. Il était temps d'achever cette noyade. Temps de toucher le fond de cet océan de larmes. Temps de mourir.

Parmi les passants, une tâche rouge marquait le lieu exact de sa mort. Ses membres en croix semblaient inertes. Sa pupille encore allumée d'une faible lueur se posa sur une petite pousse, qui entre deux pavés, s'élançait faiblement. Du bout de ses doigts ensanglantés; C'EST QUOI CE POINT-VIRGULE LA !! :ffmental: elle l'effleura. La trace rouge déposée sur le bout d'une feuille fit soudain fleurir le jeune végétal, plein d'espoir. La femme, haletante, murmura doucement une dernière parole.

« Ô toi seigneur de la terre et de la vie ... »




C'est trop géniaaaaal :corn2:
Non honnêtement, j'ai mis très peu de vert parce qu'en fait j'allais mettre les trois quarts du texte sinon AHDE
C'est très bien formulé, l'idée de début est cool, l'idée de fin sublime, je sais pas comment t'as fait pour tirer ça de trois expressions random, mais honnêtement, c'est un exercice réussi. :arbre:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chute   Sam 16 Avr 2016 - 23:40

Hum, merci beaucoup de t'être sacrifiée pour moi ! C'est vraiment gentil (sincèrement !)!!
Je prendrais en compte tes p'tites corrections, merci beaucou !
Oh, et pour le point virgule : faute de frapppe, excuse moi !!! Pardon, pardon, pardon.
Ton arbre me fait très peur mais c'est l'intention qui compte !héhéhé ...hé ... ... hé ... ... ... ... ...
Bonne nuit !

Adélaïde Antès
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: La chute   Dim 17 Avr 2016 - 13:46

Joli. Bon, certes comme tu nous en as bien prévenu, ce n'est pas très gai, mais en tout cas il y a un beau message d'espoir dans les dernières lignes qui me plaît bien.
Que dire de cette petite nouvelle ? Ton expression est très naturelle et coule toute seule, on ne croirait jamais que c'est un exercice avec des mots imposés, c'est pourquoi on peut dire que l'exercice en question est tout à fait réussi.

Il y a quelque chose qui m'a intrigué, d'où viennent ces incantations ? On dirait qu'un univers plus large est inscrit ici. Même si on ne sait pas trop d'où elles sortent elles passent très bien.

J'ai une petite critique sur ton avant dernier paragraphe, la dernière partie de la chute. Il est un peu tranquille. Elle est pleine de rage cette personne jusqu'au moment où elle touche cette fleur. Là on dirait qu'elle boit le thé avec sa voisine.
Voilà ma seule critique.

Une très bonne continuation et au plaisir !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 283
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: La chute   Ven 6 Mai 2016 - 15:47

L'écriture est pas mal, mais pour moi le texte est soit pas assez court soit trop court. Sinon de belles descriptions, quelques clichés littéraires qui alourdissent un peu le tout mais rien de grave.

Il manque une chut si j'ose dire AHDE
Revenir en haut Aller en bas
Pantouffe

avatar

Masculin Verseau Messages : 125
Date d'inscription : 22/02/2016
Localisation : Quelque part dans mes cheveux...

MessageSujet: Re: La chute   Ven 6 Mai 2016 - 20:19

C'EST TERRIBLE. Je n'ai rien à dire. Tes expressions sont bien casées et ta prose agréable. Sans me transcender, elle m'a porté quand même ; et j'apprécie la chute ( NON PAS CELLE DE LA VIEILLE DAME ) ( quoiq/BUS/ ) qui est douce et jolie.
C'est un chouette petit texte qui se laisse lire sans soucis. ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
We are not affraid, let the night come.

If the Story is over... Split on the ashes... It's time to run away... Where is the light, wonder if it's weeping somewhere ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chute   Dim 8 Mai 2016 - 22:56

J'ai adoré! :hola:
Quoi? je dois développer? :aah:

J'ai surtout aimer ce paragraphe
Citation :
Toute sa vie, elle avait furieusement piétiné cette asphalte qu'elle s'apprêtait à souiller de sa chair et de son sang. Ces étendues noires avaient fait de son existence un cauchemar. Transformer la belle prairie où elle était née en ville morne. Détruire les forêts où son imagination avait grandi. Tuer ses parents aussi, qui, sans emploi, avaient fini par dépérir de passivité et d'ennui. Ce fleuve noir et laid lui avait bien rendu la vie désolante. Elle coulait en lui en se débattant.
Tu gère à merveille ton vocabulaire, les virgules, la ponctuations, c'est dense, intense, on passe d'émotions en descriptions, la narration est presque absente pour ne nous laisser qu'un kaléidoscope de pensées, d'idées, de sentiments.
c'est gérer d'une main de maitresse
Bref
Bravo
T'en as pas d'autres?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chute   Lun 9 Mai 2016 - 15:09

Hei les trois derniers !
J'avais oublié de regarder les commentaires de cette petite nouvelle. Désolée de ne vous répondre qu maintenant et merci de m'avoir commenté, c'est très gentil de votre part !

Ouppo : Je serais heureuse que tu m'apportes des précisions sur ce que tu entends par clichés littéraires, dis-moi en un, que je puisse le repérer et ne plus refaire de trucs du style.
Sinon, pour la chute (celle de la nouvelle, pas de la femme), il faut t'expliquer un peu comment ça a marché. On a d'abord dû écrire un texte à partir de quelques expressions piochées dans une lecture, j'ai écrit ce passage-là :
passage:
 
Et ensuite on a dû construire une nouvelle à partir du texte écrit. Pas aisé quand on est en train de tuer l'unique personnage de notre texte, hein ? Bref. On m'a conseillé de faire comme chute qu'une personne la ratrappe. J'ai pas voulu. Parce que ça n'arrive jamais et puis je préfère ne pas surprendre le lecteur que lui donner à manger une chute toute clichée. Donc oui, ma chute c'est pas vraiment une chute, mais bon, moi je l'aime bien.
Merci beaucoup pour ton commentaire !

Pantouffe (à chaque fois dans ma tête je lis Pantouffle, comme le kangourou imaginaire dans le film Chocolat ... bref ...) : moi non plus elle m'a pas transcandé, cette nouvelle. C'est pas un texte extraordinaire, mais il était finit et construit à peu près comme une nouvelle. Je me suis dit : pour une fois que j'ai un texte fini, je vais leur poster.

Ragne : Merci ! Ce passage-là était un peu là pour broder parce qu'on m'avait dit de parler un peu de ce qui avait amené la femme à se jeter, son passé, sa journée etc.
Après, je suis contente de voir que tu ai remarqué "l'effet kaléïdoscope", comme tu dis, car j'ai un peu réfléchis (ça m'arrive, oui oui !) pour l'écrire. Je voulais que l'on voit rapidemment qui elle était, sans dire "sa vie défilait devant ses yeux" (qui est une phrase qui a tellement servit qu'elle en a perdu toute sa valeur, je trouve).
D'autres quoi ?

Adélaïde Antès
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La chute   Lun 9 Mai 2016 - 15:12

D'autres textes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chute   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: