Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettre d'une future étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Lettre d'une future étoile   Dim 17 Avr 2016 - 16:30

Salut les cocos !

Alors, avant toutes questions, je vous redirige (si vous en avez le temps et l'envie) vers ça :
Très court échange épistolaire entre deux personnages de deux mondes différents, par deux auteurs différents aux styles très différents
Voilà, on s'est éclatés à le faire avec Oup, ça se lit très bien, les gens adorent. *se jette des pétales de fleurs avant de se prendre un coup de poêle par derrière*

Et vers ça aussi, si le principe des lettres imaginaires vous intéresse :
Idée chelou de semer des lettres-origamis destinées aux inconnus qui les trouveront


Et donc voilà, parce qu'écrire des lettres imaginaires qui viennent d'autres mondes ou d'autres époques, c'ets trop cool, me revoilà avec une deuxième lettre. Après la lettre de la forteresse du désert, voici la lettre d'une île de glace... Je sais pas si elle est aussi bien, je sais pas si elle vaut le coup, mais voilà, bonne lecture. :arbre:






 

Lettre d'une future étoile
 

 

         



           Salut.
           J'espère que tu vas bien.
           Oui, je ne te connais pas, toi qui lis mes mots avec surprise et curiosité (enfin, c'est comme ça que je t'imagine), je ne sais même pas à quoi tu ressembles ni où tu vis, mais je t'aime déjà, et, oui, au plus profond de moi, j'espère que tu vas bien.
           Moi ça va. Comme disent certains, on fait aller. Tu sais, c'est pas toujours facile, entre les pénuries, le manque de tout, les glaces meurtrières qui se referment petit à petit sur nous, le soleil froid qui… oups, je vais un peu trop vite, excuse-moi. Non reviens ! Par pitié, reste. Ne me laisse pas seule. Ne laisse pas mes mots tomber dans le vide et le silence. S'il te plaît. J'ai besoin de toi.
           Tu vois, au début on pensait que ça irait. Je veux dire, les liaisons étaient coupées avec le continent, les bateaux ne venaient plus, subitement on se retrouvait entre nous, comme ça, tout seuls ; au final c'était pas si terrible… Juste… étrange. On se sentait flotter entre deux eaux, on se sentait cachés entre deux brumes et trois nuages ; disparus aux yeux du monde, invisibles. Le calme avant la tempête. On était piégés dans l'œil du cyclone.
           Les eaux ont commencé à monter davantage le long de l'île, comme de douces mâchoires, chaque jour un peu plus haut. Jusqu'à venir lécher les troncs des sapins ornés de givre. Je me souviens bien de l'instant où je m'en suis rendue compte. Je me rappelle avoir remarqué distraitement que ces deux matières, la lourdeur liquide et glacée de l'eau, frangée d'écume, et les écailles sombres d'écorce rugueuse, se mariaient curieusement bien. Et si étrangement dans un lieu où ils avaient toujours été séparés.
           A ce moment, j'ai regardé aussi les carcasses des barques et des canots, tout déglingués, qui ne servaient plus depuis longtemps et avaient fini par couler au fond de l'eau noire. Personne n'avait pris la peine de les détacher de leurs amarres, les pauvres. Alors on les laissait mourir là comme de vieux amis désormais inutiles.
           De jour en jour le froid se faisait plus intense, le givre se développait partout, s'immisçait absolument partout, étoilait les vitres, les aiguilles des résineux, la terre et bientôt les paupières. Ça faisait mal, ça surprenait, ça gelait le cœur et les pensées. Mais au final, on se disait que c'était comme ça, qu'il fallait faire avec. Et nous avons fait avec.
           Cette année-là, la neige est revenue, comme toujours. Mais elle n'est jamais repartie.
           Les enfants couraient partout, frissonnaient de plaisir et de froid, les boules de neige volaient, les bonhommes rondouillards souriaient à chaque coin de rue ; les gens se cassaient la figure sur le verglas dans la rue, on pouvait patiner sans risques sur le lac, rater l'école plus souvent. On rigolait bien.
           Mais un jour, alors qu'on s'en était déjà lassés depuis longtemps, la neige a cessé d'être de la neige. Elle est devenue dure, glaciale, acérée, cruelle. Affamée de doigts et d'orteils, assoiffée de chaleur humaine. Le temps des glaces avait commencé.
           J'espère que tu ne t'ennuies pas, mon ami, et que tu me lis encore ; maintenant que je me relis, tout ça doit t'ennuyer, ça doit paraître bien lourd et mélodramatique, bien inintéressant au final.
           Alors je vais peut-être arrêter là, je vais peut-être arrêter de parler de moi. J'aurais tant aimé que tu puisses me répondre, j'aurais tant aimé entendre parler de toi. Pouvoir rêver à ta vie, le soir, les paupières closes, emmitouflée sur les pavés froids devant le foyer rougeoyant. Pouvoir m'imaginer ton monde, peut-être plus dur que le mien ou peut-être plus facile… Un monde où on ne compterait pas à la lueur de l'aube les moutons morts pendant la nuit, où on ne pleurerait pas à chaudes larmes devant une misérable petite pousse dont on a pris soin pendant des semaines et qui, au final, meurt dans la main qui l'a vue naître. Comme tout ce qui vit ici. Un monde où nos mains pourraient être chaudes sans avoir besoin de les frotter au feu qui ronronne dans la cheminée. Un monde où aucun enfant ne perdrait ses deux jambes après s'être endormi dehors, sur le beau tapis blanc.
           Je t'envoie donc cette lettre, blottie au fond de cette bouteille au verre dévoré de givre. J'espère que tu la liras jusqu'au bout. J'espère que tu penseras à nous, non pas à moi, mais à cette petite île du Nord dont personne ne parle plus depuis bien longtemps, j'en suis sûre.
           On dit chez nous que lorsque le froid emmure une terre, lorsque la glace brise une île, celle-ci se transforme en étoile scintillante. Alors, puisque tu ne pourras jamais me répondre… Peut-être pourras-tu au moins surveiller le ciel, chaque soir, dans l'attente d'une nouvelle petite étoile de glace.


   
 

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   Dim 17 Avr 2016 - 19:56

Par ou commencer?
J'ai beaucoup aimé. Enormément .
Le style est très épurée au début, et je me suis cru dans un livre de st exupéry. Une suite au petit prine somme doute. Et c'était bien.
Puis, sont venu les mots écologiste. Et ça m'a fait pensée à une chansons que j'aime beaucoup que je met en fin de commentaire.
Au final, tu maitrises bien le genre épistolaire, qui permet une liberté par sa contrainte que tu gère à merveille.
On suit avec un intérêt curieux, maladif et un peu malsain cette missive.
C'est beau
Bravo


ou là https://www.youtube.com/watch?v=WygtbPEtVWQ
Revenir en haut Aller en bas
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 96
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   Lun 18 Avr 2016 - 16:58

J'ai bien aimé aussi cette petite lettre, j'ai lu le début et je me suis demandé si le texte allait tomber dans la complainte un peu mélodramatique et puis comme si c'était fait exprès tu rattrapes le lecteur avec des excuses et ça donne par la même occasion un caractère à ton personnage, au final c'est une bonne surprise merci pour cette lecture sympathique Wink
Revenir en haut Aller en bas
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1759
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   Mar 19 Avr 2016 - 12:32

C'est très beau comme toujours. :3

Ça change pourtant de ce que tu écris d'habitude. Tu nous montre plein d'émotions dans ce texte, une tristesse qui est bien amenée, sans être lourde mais qui reste omniprésente. Et d'autres choses, comme une désillusion quand la neige qui amuse les enfants deviens un froid meurtrier.

En clair j'aime beaucoup, continue comme ça. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Dragon Dae



Féminin Sagittaire Messages : 199
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   Mer 20 Avr 2016 - 9:56

Très poétique, et original d'écrire du point de vue d'une île !
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   Jeu 21 Avr 2016 - 11:56

Merci à vous quaaaatre vous êtes trop gentils coeur coeur Je m'éclate à écrire des lettres imaginaires, je pense que je vais en faire pas mal :la:
(Dae : c'ets pas du point de vue de l'île en fait, juste une fille qui vit dessus AHDE Mais c'est vrai que de ce côté-là le titre porte à confusion :c )

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Umi



Masculin Cancer Messages : 27
Date d'inscription : 22/10/2015

MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   Lun 2 Mai 2016 - 19:50

Coucou !

Mon commentaire ne sera pas très détaillé car je n'ai pas grand chose à dire sur ce joli écrit que j'ai beaucoup aimé parce qu'il y a une certaine légèreté dans tes mots, dans la forme, dans chaque mot, chaque phrase. Chaque morceau de ta lettre nous pousse à lire la suite.

Bravo ! :D
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4622
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   Lun 2 Mai 2016 - 20:33

Merci Umi, c'est très gentil à toi d'avoir commenté tout de même coeur

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre d'une future étoile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre d'une future étoile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: