Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit noire [-12]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Lun 25 Avr 2016 - 16:03

Pour le "eût pu", justement, c'est du passé, et même du subjonctif plus-que-parfait, qui exprime l'antériorité dans un texte au passé. Or, tu écris au présent. Tu vois ce que je veux dire ?
Après, ce sont des règles, libre à toi d'en faire ce que tu veux ; je remarquais juste cela Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Lun 25 Avr 2016 - 16:24

Attends je réfléchis.
J'ai mis au conditionnel passé or il eût fallu du conditionnel présent me dis-tu...
Quoi que non tu me parles de subjonctif, ils se conjuguent pareil mais n'ont pas la même valeur...

Mais un "pourrait" ne me plaît pas parce que je suis aussi au passé composé et que je veux marquer une antériorité.

Je n'arrive pas à être d'accord avec toi ! Et pourtant j'y mets toute la bonne volonté du monde ! Il y a un fossé entre nous,
Infranchissable.

Ah, disons que j'ai tort mais que je ne puis l'admettre ! en plus eût pu prendre c'est pas très joli. Pourquoi ne pas avoir un différend sur un phrase plus jolie ?


------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Lun 25 Avr 2016 - 16:34

Je pensais plutôt à un imparfait -> pouvait

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Lun 25 Avr 2016 - 16:40

Tu sais ce que ça veut dire ? Ca veut dire qu'il faut que je retourne dans mon Bescherelle conjugaisons. Si je n'arrive pas à te suivre 2 solutions :
1. je vieillis, de fait c'est le cas mais tout de même
2. je dois réviser ma concordance des temps.

merci de m'avoir montré la voie !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Lun 25 Avr 2016 - 16:41

Cette torture neurono-grammaticale qui finit en Bescherelle AHDE AHDE
Désolé de t'avoir embêté avec ça AHDE

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Lun 25 Avr 2016 - 17:23

Mais je t'en prie, le Bescherelle c'est toute ma vie, c'est juste que je le délaisse depuis trop longtemps à force de parler anglais et russe. Mon cerveau français est en friche !

Ca ne m'embête pas, j'aime comprendre !!

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mister O

avatar

Masculin Verseau Messages : 327
Date d'inscription : 30/11/2014
Humeur : Malheureux

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Mar 26 Avr 2016 - 23:20

Salut.

Je trouve ton texte sympa sur le fond, mais sur la forme on a parfois un peu de mal à clairement passer d'un temps fort à l'autre. A améliorer sans doutes ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Petit, petit, petit ! Vient voir Tonton O fou


tonimage
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 300
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Ven 6 Mai 2016 - 14:57

Dadadam

C'est sympa, c'est sympa... huhuhuhuuuuum. Un peu déconcertant, je ne sais pas, j'ai l'impression qu'il manque un truc néanmoins.
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4803
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Ven 6 Mai 2016 - 15:26

Pour Oup, il manque toujours un truc AHDE C'est fou quand même :arbre:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
PlumeAPapote

avatar

Féminin Scorpion Messages : 178
Date d'inscription : 28/05/2015
Localisation : Lyon
Humeur : Avide de mots

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Ven 6 Mai 2016 - 15:55

Oh oui très glauque, très dégoûtant bref j'adore haha
L'entrée en matière est particulière, je ne suis pas habituée aux phrases courtes mais c'est un style :)
J'ai plus accroché ensuite, dans l'action
Moi j'ai vu lae fait quelle ressente de la douleur dans ses jambes comme une douleur fantôme suite à une amputation mas apparemment ce n'est pas ce que imaginais...
Sinon et bien je m'interroge cette action finale est telle un moyen de la sauver ? Ou de mettre fin à ses souffrances ?
En tout cas bonne plume, à bientôt Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
***********************************


***********************************
Revenir en haut Aller en bas
http://lesplumesdor.forumactif.org/forum
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Ven 6 Mai 2016 - 20:00

Oh là là y a du monde ! J'ai jamais vu autant de monde sur un de mes posts ! Merci d'avoir pris le temps de commenter.

O : oui sans doute, il y aurait des choses à refaire. Ah, si j'étais moins feignante !
Ouppo : il manque un truc, sûrement un peu de contexte haha il sort un peu de nulle part.
Corne : XD
Plume : oui c'était un peu ça, je pensais pas spécialement à une amputation mais à une paralysie. Elle ne peut plus les bouger mais elle a mal quand même. Je suis contente que tu aimes le glauque, pour le coup j'ai vraiment cherché à faire qu'elle soit le plus dégueu possible et au moins ce côté-là est réussi !
Tu interprètes comme tu veux ^^ le lecteur est roi héhé. Dans ma tête en fait le père se faisait bouffer par un vampire dans la forêt (d'où le cri que la mère et la fille entendent) et revient transformé lui-même et assoiffé de sang. Rien de très romantique dans tout ça. Mais comme je n'ai rien spécifié, libre à toi, libre à toi !

Au plaisir !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Sam 28 Mai 2016 - 1:10

@Scrat a écrit:


Nos chemins se croisent encore une fois ! Dans le cadre du  GIBET, je me détourne de "Le diable s'y casserait la jambe" pour jeter un coup d'oeil à ce texte-ci ... Le bruit du moteur est couvert par le son de l’orage. Il gronde. La pluie martèle le toit de la voiture. La nuit est noire. Les phares usés peinent à éclairer la route inondée. Jusque-là, dans le gothique, on ne peut pas faire plus cliché ! :P L'histoire commence pendant une nuit aussi sombre qu'une nuit sans lune, avec un orage lugubre au loin et un rideau de pluie que même la météo belge n'avait pas prévu ... BOUH ! L’œil sur la fenêtre je vois les silhouettes sombres des arbres de la forêt qui borde bordent la route. Cela doit faire des heures qu’on roule Au on je préfère le nous, qui demande peut-être une conjugaison moins triviale mais dans un aspect gothique cela va de soi. . Je ne me souviens pas du moment où nous avons Comme ici, par exemple ! quitté l’hôpital, mais il faisait certainement jour Outre les quelques fautes de style dans tes textes, ce sont toujours les incohérences qui me font porter ma main à ma bouche. Elle n'aurait donc pas pu déterminer s'il faisait jour ou nuit à ce moment-là ? C'est quand même un peu inquiétant, pour elle, bien sûr. . L’ambiance est si lourde. Cette phrase-ci ne fonctionne pas, par contre, elle est presque parodique. Tu ne peux pas dire comme ça "L'ambiance est lourde" en espérant que ça marche ! Il faut montrer, et occasionnellement dire, mais montrer quand on le peut, et dans le gothique on cherche à montrer énormément, ce qui amène tout naturellement à une profusion de descriptions et de grands paragraphes éloquents. Comme ils ont d’affreuses mines, mon père et ma mère. Elle a le teint cireux, le cheveu filasse, la peau exsangue. Comme ici, par exemple ! :DElle lui jette des regards outragés et des remarques tranchantes comme des lames. Il ne répond pas. Ses mains –un sac d’os ! – Interruption peut-être inutile, il n'y a a pas besoin de tout gothifier.posées sur le volant, il regarde fixement la route de ses yeux caves. Ses cheveux noir corbeau sont encore plus sombres que la nuit. Il attend le moment où le moteur va prendre l’eau et où la voiture s’arrêtera, nous laissant tous les trois seuls au monde. La civilisation est loin. L’orage interdit la valeur salvatrice qu’eût pu prendre un téléphone portable en ces circonstances. Pour l’instant la voiture roule encore, je ne sais comment. Sans doute grâce au moteur, mais je ne suis pas encore tout à fait sûr.

-Ça suffit, arrête-toi ! dit soudain ma mère.

Mon père reste silencieux. La voiture continue de tourner péniblement.

-Arrête-toi je te dis Ce dis là crée une répétition ... Déjà que le dit d'avant m'irritait un peu, puisque dans l'un des rares dialogues de cette nouvelle, tu aurais pu choisir un verbe de parole plus élégant. ! Arrête la voiture ! On doit On doit ? Elle semble assez catégorique ! AHDE dormir ici cette nuit.

Elle crie mais sa voix couvre à peine le son de la pluie. Elle a l’air d’une chauve-souris enragée. Mêler gothique et chauve-souris ... Fais gaffe, y a les squelettes et le monstre de Frankenstein qui pourraient suivre ! AHDE Elle s’agite, ses cheveux sont droits sur sa tête et sa grosse bouche écume de rage grosse est ici un adjectif inefficace suivi d'un lieu commun qui ne va pas avec. Enlève seulement grosse, peut-être même bouche et remplace par elle. . Elle l’insulte et lui crie encore d’autres choses auxquelles je ne prête pas attention. J’ai trop mal. Les effets de la morphine se sont estompés peu à peu et plus le temps passe plus j’ai mal. Je sors à peine de l’hôpital. D’ailleurs ils avaient dit que je ne devrais pas sortir. C’est ce que ma mère répète à mon père. Ils avaient bien dit que je ne devais pas sortir avant des mois et des mois. Pourquoi ils ne les ont pas écouté ?

Je gémis doucement. J’ai mal. J’ai encore une perfusion mal retirée dans le bras. Une énorme plaie sur ma clavicule est à peine recousue et suinte. Mais là où j’ai le plus mal, c’est aux jambes.

-C’est trop tôt ! Écume-t-elle Encore une fois, effet de répétition. . C’est trop tôt ! Mais celui-ci est plutôt appréciable, même si la chose que j'aurais remarqué en lisant tes textes, c'est que tes dialogues sonnent la plupart du temps ... Pas totalement faux, mais assez creux. On va dire qu'on devine la portée narrative derrière.

Il ne répond toujours pas. Il avance et la voiture commence à tressauter. Elle provoque des vibrations dans tout mon corps et je me mets à hurler. Un hurlement de sirène de voiture. J’ai trop mal aux jambes. Ces jambes qui ne peuvent pas bouger. Je ne les sens pas, et ça fait quelques temps qu'elles ne me répondent plus, pourtant cette douleur qu'elles provoquent est insupportable. Elle efface tout autour de moi, et mon cri déchire même le martèlement continu de l’averse.

Je sens qu’on s’arrête. Mon père est sorti de la voiture en criant quelque chose à ma mère. Je n’ai pas compris quoi, mon hurlement recouvre tout. Il est absent longtemps. Pendant tout le temps que dure son absence ma voix a le temps de se déchirer tout à fait et je ne suis plus secouée que par mes propres larmes. Ma mère s’affaire entre le siège avant et la banquette arrière. Ses cheveux cachent ses yeux rougis. Ses mains nerveuses passent de ma ceinture à ma perfusion arrachée, de mon visage feu Belle image à mes jambes atrophiées.

-Des herbes… marmonne-t-elle sûrement à mon adresse. Il va chercher des herbes et il revient. C'est peut-être pas le moment adéquat pour se siffler un oinj ! Je dis ça je dis rien.

Elle regarde par la fenêtre. On ne voit rien à travers cette vitre, la nuit est trop sombre, et plus sombre encore est la forêt.

Les heures passent. J’ai cru entendre un cri dans la forêt. Attends, il passe des heures à chercher des herbes, là ? ça gâche un peu l'effet, cette avancée rapide du temps, parce que ça pressent le lever du jour, et donc la fin de l'atmosphère gothique Ma mère s’est retournée. Elle aussi l’a entendu. Elle a scruté les ombres. Rien. La pluie a continué de tomber. Même à Londres il ne flotte pas pendant des heures ! C'est un peu surréaliste. La pluie qui crée ces hallucinations. Elle a marmonné encore. J’ai essayé de crier sans résultat. J’ai très mal. J’ai très froid. Les heures passent.

Un bruit affreux secoue soudain la voiture Un bruit ne peut pas secouer, des vibrations oui.. Il est assez effrayant pour que j’oublie ma douleur. Je lève les yeux vers le toit. J’entends distinctement un crissement. Des griffes contre la tôle. Laquelle se plie sous le poids de la bête Préfère la chose à la bête pour conserver un effet de surprise minime qui est montée. Elle déchire le métal comme on déchire le paquet en plastique qui protège un chocolat Analogie cassant totalement l'ambiance ! C'est bien dommage, car tu partais sur quelque chose de sympa, et puis l'évocation de cocholat me ramène à la réalité ... Surtout, ne parle jamais de bouffe dans un texte gothique, sauf si elle est rassie, bouffie et j'en passe, parce que stimuler la faim du lecteur plutôt que sa peur, y a rien de pire ! , et j’aperçois, par l’ouverture qu’elle a faite Le faite est faible , ses crocs luisants. Ma mère, paniquée, ouvre la portière. Je ne sais pas si elle prévoit de me faire sortir ou de fuir mais je n’ai pas le temps de le savoir. Alertée par son mouvement, le monstre se jette sur elle. Son corps flasque tombe à terre. Les cheveux filasse suivent le courant de l’eau sur la route.

J’essaie de crier, sans succès. La bête est couverte de sang humain. Ses yeux scintillent dans la nuit. L’eau m’a complètement trempée et pourtant je n’ai plus froid, je n’ai plus mal. Je veux courir mais je suis toujours paralysée. Je reste collée à mon siège. A l’odeur de la pluie se mêlent l’odeur du sang et de la mort. J’espère que l’eau a lavé mon odeur, que la bête ne me sentira pas. Je me trompe. Une seconde plus tard elle est sur moi. Ses crocs défont les points de suture de ma clavicule et la douleur revient instantanément. En un bruit de succion affreux, elle aspire le sang de ma plaie à présent ouverte. J’ai un haut-le-corps. Une sensation de dégoût plus intense et plus puissante que la peur de la mort m’envahit quand je sens sa langue visqueuse se glisser dans ma chair sanguinolente. Mais alors que la bête aspire ce qui reste de ma vie je devine avec horreur sous le sang qui les recouvre la couleur de ses cheveux, plus sombres que la nuit. A travers la brume qui envahit mon crâne j’articule « Papa ? » J'admets que je ne m'attendais pas à cette fin, mais ça n'en fait pas nécessairement une bonne fin. Pourquoi s'est-il changé en une bête assoiffée de sang ? Qu'a donné sa cueillette pluviale ? Que s'est-il passé à l'hôpital ? C'est bien dommage de ne pas expliciter tout cela, car à l'effet de choc et de suspens, j'aurais tout de même préféré un peu de background ! Le genre gothique se sépare de l'horreur en un point fondamental, selon moi : là où l'horreur privilégie le mystère, le gothique peut souvent verser dans des explications scientifiques vraiment glauques et des motifs mettant en relief les vices de l'humain ! Point qu'il aurait été plus sympathique d'exploiter que l'habituel "J'explique rien car c'est une nouvelle pas un roman namého". Ce fut dans tous les cas une lecture cordiale et une bonne première tentative de ta part, le style s'essouffle un peu sur la fin et le fond est encore un peu trop cliché, mais ça vient ! :3

La bête relève ses yeux caves un instant puis sourit.



Ceci est une phrase longue invisible pour que la page ne bug pas. Un cadeau de votre admin aimant et tendre qui s'inquiète pour vos yeux
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   Dim 29 Mai 2016 - 9:32

Saul ! J'ai tellement ri en lisant ton commentaire ! Je pleure presque de rire !

Oui, ce texte était ma première reprise en prose depuis longtemps (et j'avoue que j'y ai passé assez peu de temps). En tout cas merci pour le temps que tu as dû passé sur ce commentaire et les choses pertinentes que tu as relevée. :morgan:

Mes dialogues sont creux... bouhou... moi qui croyais que j'étais plus douée pour les dialogues que pour les descriptions ! Mon monde s'effondre !

Bon gibet !

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit noire [-12]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit noire [-12]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: