Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps d’un soir, le temps d’un instant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunien



Masculin Lion Messages : 10
Date d'inscription : 02/05/2016

MessageSujet: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Mar 3 Mai 2016 - 23:50

Arrêt sur histoire, images fusent d'un soir, deux corps s'entraînent pêle-mêle, gravitent tant à effacer le temps, et sous l'averse de leurs attractions polaires, unissent infiniment dans un infime moment, les composés volatiles de leur firmaments.


Nos regards filent en des chassés-croisés, hument goutte à goutte, l’éternité, interrogent le silence, pour nous deviner, terminent leur course, l’un sur l’autre échoués.

Je te cherche du toucher, tu m’exaltes l’air de remous iodés ; de tes grands yeux tendres, coule l’osmose.

C’est un ballet d’un soir, à la tempête d’une séduction, l’entrelacs flottant d’espoirs, vibrant leurs corps d’improvisations, se jouant de redoubler d’accroches, le sourire tenaille excavant l’émotion ; une musique quiète, troublante ardeur, bat de charnel en synchronie nos deux cœurs.

C’est un désir fibre par la pulsion, trêve des flûtes inutiles, sève de la passion ; devenir dans cette espace, durant cet instant, la bête à nue démise de la raison, d'une vaporeuse bulle d’humides émotions.

Laisse-moi être, le temps de cette soirée, je te laisse être, le temps de cet instant, miscible l’un de l’autre, pure soluble sensation.


relecture de Scrat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Mer 4 Mai 2016 - 0:25

Salut Lunien, je t'explique globalement comme je procède
J'annote à la lecture
Lunien a écrit:
Arrêt sur histoire, images fusenttu peux pas mettre un présent ici, soit tu met un participe présent, soit tu ajoute un déterminant, ce determinant te permet d'éluder ceux suivant, y'as une raison grammaticale, mais je l'ai oublié et tu m'excuse mais à minuit, les recherche dans le becherelle, j'ai pas envie :p d'un soir, deux corps s'entraînent pêle-mêle, gravitent tant à effacer le temps,MONSTRE! jamais de virgules devant un et, tu l'a met après ici et sous l'averse de leurs attractions polaires, unissent infiniment dans un infime moment, les composés volatiles de leur firmaments.


Nos regards filent en desélude le "des", c'est lourd sinon chassés-croisés, hument goutte à goutte, l’éternité, interrogent le silence, pour nous deviner, terminent leur course, l’un sur l’autre soit tu met pas de virgule, et ta phrase finis un peu en queue de poison, soit tu en met une, ça change un peu le sens, mais c'est tellement plus romantique échoués.

Je te cherche du touché, tu m’exaltecépalebonmot. ca veux dire s'élever par piété. SOit expirer, soit expulser, mais ta phrase est bancale tout de même l’air de remous iodés ; de tes grands yeux tendres,virgule pas utile, voit maladroite coulent l’osmose.

C’est un ballet d’un soir, à la tempête d’une séduction, l’entrelacs flottant d’espoirs, vibrant leurs j'aurai mis "vibrent les" c'est plus dans la logique du début de ton texte, et tu évite le double participe présent à la suite qui fait bobo à la grammaire corps d’improvisations, se jouant de redoubler d’accroche, le sourire tenaille excavant l’émotion ; une musique quiètebon alors ce que je vais dire, c'est pas sur.Mais à mon avis, tu peux pas utiliser quiète ici, paisible serait plus adéquat, mais je sais pas pourquoi, c'est vraiment instinctif, je peux me tromper, troublante ardeur, bat de charnel en synchronie nos deux cœurs.

C’est un désir fibre par la pulsion, trêve des flûtes inutiles, sève de la passion point, c'est mieux; devenir dans cette espace, durant cet instant, la bête à nue démise de la raison, d'une vaporeuse bulle d’humides émotions.

Laisses moi être, le temps de cette soirée, je te laisse êtremaladroit et rabbatu comme fin, dommage, le temps de cet instant, miscible l’un de l’autre, pure soluble sensation.

Je sais pas trop quoi penser de ton texte
il y a plusieurs petite maladresse qui m'ont fait un shouia grimacer à la lecture (je tiens à préciser que par l'absurde, ce que je n'ai pas commenter est bon, te détruit pas le moral)
Tu utilise un vocabulaire très précieux et à deux moment, j'ai eu l'impression que tu le maitrisais pas entièrement et mes vérifications dans le dictionnaire m'ont donné raison (MAIS, il peut y avoir des licence poétiques qui m'on échapper)
y'as quelques fulgurance, mais je pense que tu gagnerais à te simplifier, la littérature doit être comprise par un maximum de gens, même ceux qui se sont pas avaler trois fois le dicctionnaire Wink
Du coup voilà, je sais pas, j'espère ne pas t'avoir fait fuir avec ma grammaire et mon gros commentaire

AU plaisir de te croiser


PS. Cornouille à l'appareil, je précise que Ragne a une orthographe abominable, mais on le respecte parce que c'est un gentil nounours qui sait tout. Voilààà Bye
Revenir en haut Aller en bas
Lunien



Masculin Lion Messages : 10
Date d'inscription : 02/05/2016

MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Mer 4 Mai 2016 - 1:00

Merci pour la correction. Pour une première leçon, ça envoie. Je sens que je vais avoir besoin d'apprendre vite et bien même si ça fait mal... :carotte:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Mer 4 Mai 2016 - 1:07

Tu peux le faire, je m'excuse, je m'en rend compte que j'ai pu avoir un ton un bon dur, je suis navré, c'était pas mon but de te blesser
Tu as de bonne fulgurance et c'est vraiment le plus important, il faut écrire en quantité, apprendre à voir ce qui déconne et à l'améliorer, à faire sortir des perle pour ne finir à ne plus que en produire

Et puis j'ai une orthographe désastreuse me dit cornouille, et à la relecture, j'ai du te faire saigner des yeux, navré aussi

bref, accroche toi, on crois en toi :)
Revenir en haut Aller en bas
Lunien



Masculin Lion Messages : 10
Date d'inscription : 02/05/2016

MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Mer 4 Mai 2016 - 1:15

Pas de souci, je ne suis pas du genre à prendre la mouche, surtout quand la critique est bonne. Pour l'orthographe, c'est aussi dans mes gênes, mes yeux se portent bien. 👅
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1827
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Mer 4 Mai 2016 - 20:40

Hello ^^ Comme Ragne et Scrat se sont collés aux commentaires détaillés, je ne vais pas en refaire un. Quand j'ai lu ton poème, je n'ai rien ressenti de cette passion ardente que tu nous décris, soit à cause du vocabulaire qui alourdit vachement le texte, soit à cause de la formulation des phrases, soit les deux. Fais simple, clair et efficace. Ne pas tourner des phrases à la Voltaire si tu veux que ton lecteur comprenne quelque chose et surtout, ressente ce que tu veux faire ressentir... Voilà ! :la: Courage et persévère ! :la:

PS: Oui, Ragne, nos yeux saignent lorsque nous lisons tes textes, qui sont excellents :p

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Mer 4 Mai 2016 - 21:40

Heu... moi j'ai vraiment bien aimé ! (je n'avais pas commenté, juste corrigé quelques fautes ^^)
Le rythme est cool, je ne suis pas un dictionnaire ambulant comme ragnounet alors j'ai bien aimé les mots précieux que tu emploies. On voyage un peu dans une autre dimension. C'est joli.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 645
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   Lun 9 Mai 2016 - 6:16

le temps d'un instant - sa ces jolie :)

alors j'ai trouvé que c’était un bon poème ou on se laisse voyagé sans trop de mal et par conséquent il ma très plus :) merci beaucoups

------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps d’un soir, le temps d’un instant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps d’un soir, le temps d’un instant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: