Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ECRIVEZ LA SUITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4802
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Mer 11 Mai 2016 - 16:48

hahahaha Gena, tes réponses au défi sont genre trop trop cools :rire: :rire:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 96
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Dim 15 Mai 2016 - 12:22

Merci Corne!! :) on attends vos textes!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Dim 15 Mai 2016 - 13:15

Je me lance sur ce sujet !

Citation :
2/ Fonctionnaire médiocre mais travailleur acharné, vous avez toujours voulu être acteur, mais jusque là vous n'aviez été sélectionné à aucun casting. Aujourd'hui, une chance incroyable s'offre à vous : vous êtes sélectionné pour le rôle de Phélippé dans la comédie romantique "un dîner presque charmant". Seulement voilà, vous apprenez à la dernière minute qu'un autre acteur va prendre votre place, un certain Charles-Henry de la Coquillette, fils chéri du critique de cinéma Ricardo de la Coquillette. Vous devez trouver le moyen d'évincer Charles-Henry sans éveiller les soupçons et ainsi remporter le rôle qui vous revient de droit !

C'est le rôle de ma vie, Phélippé, ce serait ma marche dorée vers la gloire ! Hélas, toujours ces fils de riches ont la mainmise sur ce que je désire, toujours ils me dérobent ce qui m'est dû ! Mon sang est-il frappé d'une malédiction ? Ah ! A moi ! On me vole ce qui est mien, rien qu'avec un chèque bien gras et de hautes relations dans la poche ! Ce Charles-Henry ... Tout d'abord, les noms composés, qu'est-ce que c'est que ce délire à notre époque ? On n'a pas idée de donner deux prénoms à son fils sous prétexte qu'ils sont séparés par un tiret! C'est pas légal ça ! C'est illégal, dirais-je même. Et puis son papounet plein aux as, Ricardo ... C'est quoi, un Portugais, un Monégasque, un Crésus de plus ? Pourquoi il veut offrir ce rôle à son débile de pourri gâté d'enfant de furoncle tout d'abord ? Ah oui, il est critique de cinéma ... Mais quels amateurs ! C'est ce genre de débiles qui se pointent à un casting et restent assis dans un coin pour ne se lever qu'en fin de séance et annoncer qu'ils venaient de reproduire la prestation d'un figurant sirotant son café dans un film qu'on ne connaît même plus ! Je vous le dis moi, ils ont pas d'expérience ces friqués, rien qu'du fric, encore du fric, qui leur coule entre les doigts comme de l'eau bénite ! Ben si c'est comme ça, le gamin, moi, j'vais le liquider ! Et à la Rambo s'il-vous-plaît ! Mon argenterie est pas bien garnie, mais y a bien cette petite cuillère en argent qui traîne dans un coin. C'est pas bien coupant, mais comme ça modèle bien les boules de glace dans les pots que j'ai au frigo, ça peut sans doute lui attraper un bel oeil rond comme une pomme, vous ne pensez pas ? Faudra cisailler un peu le nerf optique, mais c'est pas le courage qui me manque. Et après ? Quand j'aurais fait de ce crétin des îles Galapagos un handicapé notoire ? Ah ! AH ! Aaaaaaaaaaaaaah ! J'aurais le rôle pour moi tout seul ! On accepte pas les borgnes sur un plateau, sauf si le rôle l'oblige. Mais est-ce que ce crétin de papa pourrait modifier le personnage de Phélippé selon les blessures de son fils ? Je pourrais donc faire de lui un cul-de-jatte qu'il trouverait encore un moyen de payer sa starification ! Ils sont relous, mais relous ... Relous ... Lous ... Mais oui, c'est ça, des loups ! Je vais le lâcher dans un bois plein de loups qui vont le niaker en moins de deux ! Ses os vont claquer et sa carotide va imploser quand leurs crocs d'acier vont mordre dans la chair et disloquer les articulations ! Parfait, juste parfait ... Et un sac funéraire dans mon 4x4 plus tard, ni vu ni connu, j'enterrerai le bougre dans un marais avec un peu de tourbe, ou des gros épineux bien chiants que personne ira se balader dedans ... Ah oui, à moi les cocktails acidulés, les projos fixés sur ma gueule d'ange, les cachets trop volumineux pour les élastiques ! JE VAIS ÊTRE RICHE !
Revenir en haut Aller en bas
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 96
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Dim 15 Mai 2016 - 13:28

Haha c'est pas mal du tout, tu es diabolique!! mais que fait-il du coup? on veut la suite!! :huh:
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Dim 15 Mai 2016 - 13:39

Pauvre Charles-Henry. Deux destins tragiques. Effectivement, Papagena a raison, que lui arrive-t-il vraiment ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1913
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Dim 22 Mai 2016 - 12:44

Vos textes sont justes.... épiques :) Allez à mon tour !

Parce que je me suis marrée à répondre au défi :p Je me suis bidonnée toute seule :D Alors maintenant, place à la lecture !


2/ Fonctionnaire médiocre mais travailleur acharné, vous avez toujours voulu être acteur, mais jusque là vous n'aviez été sélectionné à aucun casting. Aujourd'hui, une chance incroyable s'offre à vous : vous êtes sélectionné pour le rôle de Phélippé dans la comédie romantique "un dîner presque charmant". Seulement voilà, vous apprenez à la dernière minute qu'un autre acteur va prendre votre place, un certain Charles-Henry de la Coquillette, fils chéri du critique de cinéma Ricardo de la Coquillette. Vous devez trouver le moyen d'évincer Charles-Henry sans éveiller les soupçons et ainsi remporter le rôle qui vous revient de droit !


-------------------------------------------------------------------------

Le tuer à coup de couteau ? Non, trop risqué et cette technique laisse des traces.
Le poison alors ? Ridicule

Non, mais Tonio ressaisis-toi !  se morigéna-t-il intérieurement.

De rage, il shoota dans la canette de Coca ayant eu le malheur d'être sur sa trajectoire et s'assit sur un banc. Là, il se prit la tête entre les mains et s'immergea dans son passé datant de la veille...
*
* *

Comme convenu, il s’était rendu d’un pas guilleret sur le plateau, situé rue des Spaghettis à Paris afin de signer son contrat. Avant de retrouver Lakina Sara, la directrice de casting, il se rendit aux toilettes et vérifia sa tenue face au miroir : Teint mat parfait, aucune trace de fatigue sous ses yeux gris, cheveux noirs brillants encadrant son visage rond. Il épousseta sa chemise violette et remonta son jean foncé. Puis, dans un souci de perfection, il nettoya, bien qu’il l’ait encore fait avant de partir, ses chaussures en toile blanches avec des palmiers noirs imprimés en guise de motif. Alors, il quitta les toilettes et se dirigea vers la petite femme ronde au teint noir qui dirigeait les castings :

- Bonjour, dit joyeusement Antonio. On m’a dit de venir aujourd’hui pour signer mon contrat… et je suis là.
- Désolé, on te prend plus, annonça Lakina.

Antonio, sous le choc, s’assit sur la chaise présente derrière lui et assimila cette information avant de demander d'une voix froide:

- Et pourquoi ?
- On a trouvé quelqu'un d'autre, répondit-elle, impassible face à la colère naissante, et légitime, d'Antonio.
- Qui ?
- Moi, répondit une voix derrière lui.

Tonio fit volte-face et vit un jeune homme blond, noués en catogan, âgé d'une vingtaine d'années dont les yeux bleus saphir brillaient de contentement face à la surprise de son rival de toujours:

- Antonio, voici Charles Henry de la Coquillette, annonça Lakina afin de désamorcer la tension croissante
- Merci, je connais, rétorqua l'espagnol.

Puis il ajouta à l’attention de son rival :

- Tu ferais mieux de retourner faire cuire des nouilles car on demande des acteurs ici.

Charles-Henry rougit sous l’insulte. Puis, il se reprit, toisa son interlocuteur de haut et répliqua d’une voix suave :

- Entre nous, ce n’est pas moi qui a passé trente castings et qui a été refusé à ces trente castings. Maintenant, si tu veux bien nous laisser, nous avons un tas de choses à régler avant de débuter les tournages. Je pense notamment à un shooting-photo, orchestré par une photographe de renom.
*
* *

Antonio voulait ce rôle à tout prix. Ses dents se serrèrent à l’évocation de ce souvenir et surtout, à la visualisation de ce snobinard de fils à papa Charles-Henry de la Coquillette. Il fallait s’en débarrasser d’une façon ou d’une autre. L’espagnol se leva du banc et commença à marcher dans les rues afin de retourner chez lui. Il faisait gris et froid ce jour, si bien qu’Antonio releva le col de sa veste noire et fourra ses mains dans les poches de cette dernière. Il avançait, sans but, lorsque soudain, une affiche collée sur un poteau attira son attention. Il la lut attentivement puis se surprit à sourire. Antonio avait trouvé un moyen de renvoyer la coquillette dans la casserole. L’espagnol se rendit au lieu du rendez-vous, dissimulé dans une petite ruelle sombre, odorante et froide. Puis, il frappa à la porte métallique marquée d’une grande croix rouge. Là, un vigile colossal le fit entrer dans une pièce plongée dans la pénombre et lui demanda d’attendre. Antonio en profita pour détailler les lieux. Une pièce froide, de petite taille pouvant faire office de repaire d’assassins tellement l’ambiance était oppressante. L’espagnol se surprit même à s’interroger sur la pertinence de son idée. Soudain, des pas l’arrachèrent à ses réflexions. Le vigile revint accompagné d’un homme dans la force de l’âge, pas plus de quarante ans aux cheveux poivre et sel coiffés de manière impeccable. A la lueur de l’ampoule clignotante, Antonio vit un regard perçant dissimulé derrière des lunettes carrées à la monture noire. Contrairement à ce qu’il avait imaginé, cet homme portait un débardeur blanc par-dessus un jean et des chaussures compensées blanches.

- Qu’est-ce que vous voulez ?
- Des renseignements par rapport à l’affiche collée dans le centre-ville.
- Très bien, suivez-moi, ordonna l’homme.

L’entretien dura une demi-heure. Quand il quitta les lieux, Antonio esquissa un sourire pervers avant de retourner chez lui et rédiger la lettre pour son cher rival…
*
* *

Quatre jours passèrent depuis l’expédition de cette lettre depuis la poste d’une ville voisine. Antonio attendait avec impatience le coup de fil de Lakina lui annonçant le désistement de Charles-Henry…
*
* *

Le dénommé Charles-Henry pénétra dans sa loge avec satisfaction. Le premier jour des essais s'était déroulé à la perfection. De plus, le rôle lui plaisait énormément. Il se regarda dans le miroir et constata la présence d’une lettre posée sur la table.

Le jeune homme examina le cachet : Saint Denis.  

Intrigué, il décacheta la lettre qu’il lut attentivement. Charles-Henry passa ensuite au flyer joint au courrier et ne put se retenir de hurler de joie…
*
* *

Le téléphone d’Antonio sonna au moment où il s’apprêtait à prendre sa douche.

- Antonio ?
- Oui ?
- Lakina, directrice de casting pour le film « un dîner presque charmant ». Je te dérange pas ?
- Non, non, du tout, s’empressa de répondre Antonio, excité.
- Très bien. Charles-Henry de la Coquillette est parti, sans donner d’explications à moins d’une semaine du début des tournages. Est-ce qu’incarner Phélippé t’intéresse toujours ?
- Euh… bah oui, répondit Antonio en s’efforçant de retenir un cri de joie.
- Très bien, rendez-vous, demain à neuf heures sur les plateaux.
- Ok. A demain !

Antonio raccrocha et hurla sa joie. Puis, il éclata de rire en imaginant la surprise de son rival lorsqu'il se pointerait à l'autre casting...

*
* *

Après tout , incarner Phélippé dans « Un dîner presque charmant » était un rôle mineur. Ce que proposait ce réalisateur semblait au-delà de ses rêves les plus fous ! Son père sera fier de lui lorsqu’il apprendra que son fils incarnera le premier rôle dans un film d’Under Penthalon. Le jeune homme, heureux, frappa à la porte marquée d’une grande croix rouge et attendit. Le même vigile qui avait reçu Antonio lui ouvrit. Charles-Henry souriait alors qu’il le mena jusqu’au réalisateur. Ce jour-là, il était vêtu d’une chemise rouge et d’un jean noir. Le jeune homme apprécia la coiffure impeccable puis, tressaillit face au regard intrigué d’Under :

- Vous voulez quoi ? demanda ce dernier d'un ton aimable.
- Je viens pour le casting, annonça Charles-Henry.
- Très bien, vous avez cinq minutes pour vous déshabiller.
- Me… déshabiller ?
- Oui, vous aviez cru que vous postuliez pour un dessin animé destiné aux enfants ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]


Dernière édition par Mathilde le Mer 25 Mai 2016 - 17:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Dim 22 Mai 2016 - 13:47

Hahaha ! Enorme, décidément ce fonctionnaire inspire ^^
J'ai bien ri, c'est une bonne façon de se débarrasser de Charles-Henry ! (c'est mieux que de le zigouiller quand même)

Tu es diabolique !

Et ton jeu de mot : "Antonio avait trouvé un moyen de renvoyer la coquillette dans la casserole." marche très bien ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1913
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   Dim 22 Mai 2016 - 15:23

Merci Scrat, je suis contente que tu aies pu rire XD

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:

Beta lectrice acharnée: [INDISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ECRIVEZ LA SUITE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ECRIVEZ LA SUITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis-
Sauter vers: