Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  Ecrits publiésEcrits publiés  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mer de nuages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cristal De Rose

avatar

Féminin Lion Messages : 190
Date d'inscription : 21/05/2014
Localisation : Sur une rose
Humeur : rêveuse

MessageSujet: Mer de nuages   Lun 16 Mai - 20:20


Sur cette toile aux couleurs pastels,
Se couchaient de soyeuses roches de coton,
S’effilant en des vents qui ruissellent,
De chants résonnaient à l'unisson.

Mais cette étendue de soie voluptueuse,
Caressée par les cheveux d'un soleil modeste,
Était peuplée de chimères vaporeuses,
Emportées indolentes par un souffle funeste.

Par l’haleine méphitique de l'infini bleu,
Souillée sans relâche par les géniteurs du feu,
Se figeaient des oiseaux d'un autre monde,
Dénaturés, tel des sculptures infécondes.

En cette céleste vallée de verre,
Voyageait un Condor couleur miel,
De ses griffes d'acier caressait l'air,
Tel une étoile filante lacérant le ciel.

Fissuré, ce plafond de cristal,
Pleure ses fragments de richesse,
En exhalant des souffles de détresse;
Puis le ciel ne sera plus que mistral,
Haillons de chambray qui s'affaissent.  

------------------------------------------------------------------------------------------------
"A toujours vouloir ressembler aux autres pour se sentir intégré, on finit par sacrifier beaucoup trop de soi." Gilles Legardinier

->...Laissez-vous sombrer dans une mer étoilée...
->...Venez vous promener dans une luxuriante contrée...


Dernière édition par Cristal De Rose le Mar 17 Mai - 17:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4430
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Mer de nuages   Lun 16 Mai - 20:53

Pouet :la: Coucou :unjournormal: (oui, me voilà sur mon mouton arc-en-ciel)



Cristal a écrit:


Sur cette toile aux couleurs pastels,
Se couchaient de soyeuses roches de coton,
S’effilant en des vents qui ruissellent,
De chants résonnant à l'unisson.
Cette première strophe est TROP BIEN :corn2: (je trouve juste le "qui" un peu moche, mais bon, il faut cette formulation pour la rime >< ) Les soyeuses roches de coton sont TROP COOOOOOLS et les vents qui ruissellent aussi :corn2:

Mais cette étendue de soie voluptueuse,
Caressée par les cheveux d'un soleil modeste, hahaha cette image est trop rigolote rire2
Était peuplée de chimères vaporeuses, DES CHIMERES :ffmental:
Emportées indolentes par un souffle funeste. J'aime bien cette chute de strophe. Depuis le début on est dans un truc méga idyllique, et puis PAF au dernier mot tu introduis une suite plus noire, ce qui surprend et entretient un certain suspense :corn2:

Par l’haleine méphitique de l'infini bleu, Euuuh c'est quoi déjà méphitique ? AHDE
Souillée sans relâche par les géniteurs du feu, Aaaargh nooooon y'a une syllabe de trop, bouhou :( (C'est le "géniteur" qui casse le rythme je crois) au fait c'est qui ces géniteurs du feu ? (Au fait, peut-être que " les maîtres" conviendrait aussi ? Géniteur c'est ptet pas très joli Timide )
Se figeaient des oiseaux d'un autre monde,
Dénaturés, tel des sculptures infécondes.
J'adore ces deux vers, avec le "figeaient" qui rappelle les "sculptures", ça s'oppose à l'habituel motif des oiseaux (ça vole, ça bouge, c'est libre, blablabla) et c'est beau :la:

En cette céleste vallée de verre, Ouiiiii c'est beaaaaaau :corn2: (et allitération en -c et en -v, plus assonance en -é, prends ça :unjournormal:
Voyageait un Condor couleur miel,
Qui de ses griffes d'acier caressait l'air,
Tel une étoile filante lacérant le ciel.
Mon dieu j'adore cette strophe.

Fissuré, ce plafond de cristal,
Pleure ses fragments de richesse,
Fait suite à l'image du condor qui lacère le ciel. Très belle image  cute
En exhalant des souffles de détresse, Là je verrais plus un point ou un point-virgule ; puisqu'après tu passes à la suite, tu n'es plus dans la même phrase (alors que là on dirait que si, ça dérange un peu la lecture)
Puis le ciel ne sera plus que mistral,
Haillons de chambray qui s'affaissent.
Mmmh j'aime un peu moins ces deux derniers vers, je sais pas trop pourquoi... Ils me paraissent un peu séparés du reste de la strophe, en fait Question Et puis c'est quoi chambray ? O___o
[/quote]



C'EST TROP BIEEEEEEN

Oh my dog j'adore vraiment ce poème, il est juste trop beau, plein de couleurs et d'images géniales. Et puis j'aime bien comme tu arrives à "peindre" des scènes de cette manière, à les figer (les oiseaux) ou à les dépeindre en mouvement selon le cas. JE SUIS FAN. Cute 2

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: Mer de nuages   Lun 16 Mai - 22:02

C'est très immobile. Et joli avec ça.

Un vers me gêne :

"Voyageait un Condor couleur miel,
Qui de ses griffes d'acier caressait l'air,"

tu pourrais aisément faire sauter le qui, il est un peu disgracieux. Plus les allitérations en "c" qui précèdent choquent vu le ton de ton poème, assez doux.

La première strophe est très jolie :
"Sur cette toile aux couleurs pastels,
Se couchaient de soyeuses roches de coton,
S’effilant en des vents qui ruissellent,
De chants résonnant à l'unisson."

Là, c'est le contraire, encore un participe présent sur ce dernier vers. Trop de participes présents tue les participes présents.

Bon travail ! J'attends d'en lire d'autres !


------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cristal De Rose

avatar

Féminin Lion Messages : 190
Date d'inscription : 21/05/2014
Localisation : Sur une rose
Humeur : rêveuse

MessageSujet: Re: Mer de nuages   Mar 17 Mai - 17:04

Hey Cocorne! Ravie que ça t'ai plu! j'avais peur de régresser avec le temps mdr
Sinon Méphitique .. ba pense à Méphisto ^^ c'est quelques chose de nuisible, qui apporte le mal.
Et un chambray c'est un tissue bleu délavé :) voilà !
Je suis d'accord pour géniteur, j'avais mis maître avant (mais ça me faisait pensait à la chanson de zazie mdr) puis je voulait vraiment maître un truc dans le style le créateur donc bon voilà x)
D'accord je rajoute le point virgule! et oui c'est normal que ça paraissent coupé du reste c'est la chute final, la conséquence 'fin tu vois Wink

Merci Scrat pour ton commentaite ! :)
Alors oui je vois tout à fait, moi aussi je fuis les "qu" mais ils reviennent toujours se nicher entre les mots !  mdr
Donc je vais enlever le qui et je vais remplacer résonnant par résonnait, ce sera bon comme ça ? :D

------------------------------------------------------------------------------------------------
"A toujours vouloir ressembler aux autres pour se sentir intégré, on finit par sacrifier beaucoup trop de soi." Gilles Legardinier

->...Laissez-vous sombrer dans une mer étoilée...
->...Venez vous promener dans une luxuriante contrée...
Revenir en haut Aller en bas
Papagena

avatar

Féminin Bélier Messages : 96
Date d'inscription : 17/04/2016

MessageSujet: Re: Mer de nuages   Mer 18 Mai - 12:11

Salut cristal de rose!
j'ai bien aimé ton poème mais ce qui me chagrine c'est que malgré le fait que les rimes soient à peu près respectées (ce qui rend très bien d'ailleurs), ton poème manque de rigueur dans le nombre de syllabes et je trouve qu'un poème bien construit au niveau des rimes est encore plus beau avec un bon rythme , dommage ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Cristal De Rose

avatar

Féminin Lion Messages : 190
Date d'inscription : 21/05/2014
Localisation : Sur une rose
Humeur : rêveuse

MessageSujet: Re: Mer de nuages   Mer 18 Mai - 12:33

Merci Papagena pour ton commentaire! :)
Oui je comprend tout à fait au début je m'imposait une forme stricte puis avec le temps je privilégie le sens à la forme (tout en gardant une forme correct bien que je ne compte plus les syllabes c'est vrai ^^)
Donc bon ne sois pas triste, si c'est dérangeant je tacherai d'y faire plus attention à l'avenir ! Wink

------------------------------------------------------------------------------------------------
"A toujours vouloir ressembler aux autres pour se sentir intégré, on finit par sacrifier beaucoup trop de soi." Gilles Legardinier

->...Laissez-vous sombrer dans une mer étoilée...
->...Venez vous promener dans une luxuriante contrée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mer de nuages   Sam 28 Mai - 0:17

@Cristal De Rose a écrit:

Sur cette toile aux couleurs pastels,
Se couchaient de soyeuses roches de coton, Oxymore amusant
S’effilant en des vents qui ruissellent,
De chants résonnaient à l'unisson.

Mais cette étendue de soie voluptueuse, Commencer la strophe avec ce mais offre un contraste peut-être trop précipité et prématuré avec la toute première. J'espère qu'il n'est pas juste placé là pour le mètre.
Caressée par les cheveux d'un soleil modeste,
Était peuplée de chimères vaporeuses,
Emportées indolentes par un souffle funeste.

Par l’haleine méphitique de l'infini bleu,
Souillée sans relâche par les géniteurs du feu,
Se figeaient des oiseaux d'un autre monde,
Dénaturés, tel des sculptures infécondes.

En cette céleste vallée de verre,
Voyageait un Condor couleur miel,
De ses griffes d'acier caressait l'air,
Tel une étoile filante lacérant le ciel.

Fissuré, ce plafond de cristal,
Pleure ses fragments de richesse,
En exhalant des souffles de détresse;
Puis le ciel ne sera plus que mistral,
Haillons de chambray qui s'affaissent. Tu m'as appris un mot ! Je ne connaissais pas chambray. Que dire, sinon que je n'ai pas dit grand-chose ! C'est parce que je suis confronté là à un professeur plutôt qu'un élève, on voit que tu n'en es pas à ton coup d'essai ! C'est un poème agréable et fluide, parsemé d'images classiques et bien gérées. Par classique, j'entends l'emploi des matières dans le cadre d'oxymores et les verbes "agressifs", poignants, comme lacérer, figer et exhaler.  
Revenir en haut Aller en bas
Cristal De Rose

avatar

Féminin Lion Messages : 190
Date d'inscription : 21/05/2014
Localisation : Sur une rose
Humeur : rêveuse

MessageSujet: Re: Mer de nuages   Mer 1 Juin - 15:36

Oh merci Saul pour ton commentaire qui fut très agréable ^^ après je ne pense pas être prof hein mdr Wink Après oui pour le "mais" c'est volontaire ça montre bien qu'on as à peine le temps de savourer ce que la nature nous donne de bon et qu'on l'a détruit pour un oui et pour un non, tu vois? x)
Encore merci d'avoir pris le temps de me lire et de me commenter !

------------------------------------------------------------------------------------------------
"A toujours vouloir ressembler aux autres pour se sentir intégré, on finit par sacrifier beaucoup trop de soi." Gilles Legardinier

->...Laissez-vous sombrer dans une mer étoilée...
->...Venez vous promener dans une luxuriante contrée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mer de nuages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mer de nuages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: