Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Légère mise au point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
monio



Masculin Verseau Messages : 46
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Légère mise au point    Ven 24 Juin 2016 - 23:19

L'air était anormalement chaud pour un mois de Fevrier. Le soleil régnait en maître absolu au plus haut du ciel.

À moins d'une cinquantaine de mètres , au delà d'une grande place, se trouvait la Gare secondaire. Majestueux bâtiment au temps reculé de l'âge d'or du génie ferroviaire, la construction était désormais en proie à l'agonie, sale, négligée et délabré plus que de raison.

Mal fréquenté et a la frontière entre deux villes, la grande majorité des voyageurs préférer l'éviter.

Le petit bar se trouvant en face de la gare était enfumé et bruyant. Bien que l'heure commençât à être tardive et la frénésie du service du midi toucher à sa fin, la fréquentation n'avait pas diminuer. La fumée formée de petits nuages compacte et l'air était charger de l'odeur du tabac, de l'alcool, des plats qui étaient servis et de la transpiration. Les ouvriers venant se restaurer n'étaient pas réputés pour leur hygiène. Attabler au fond de la pièce, puant et rotant, ces derniers hurlaient des obscénités aux serveuses quand ils ne se donner pas de grandes tapes amicales dans le dos.

Un homme se trouvait au comptoir la tète baisser. Ventripotent et en surpoids ce dernier siroté lentement un verre de whisky. La tête comme un cochon, au cheveu brun coupé en brosse et au sourcil broussailleux , il portait une veste en jean sans manche ou était cousus des écussons de manière grossière . De grosses bagues en forme de tête-de-mort, de tête de dragon et d'autres emblèmes morbide, ornait ses gros doigts boudinés. Torse nu sous sa veste, son ventre tendus, ses gros tétons et ses poils était parfaitement visible.

En face de lui, de l'autre côté du comptoir se trouver la serveuse, qui le regardé avec douceur de ses yeux bleus azur gorgés de sang. Le visage coquin de la jeune femme s'illumina d'un sourire, dévoilant ses dents en mauvais état. Elle portait un haut décolleté au motif léopard et dou ses seins ne demandé qu'a sortir .

- Nounours, je te ressers ? La voix de la femme était douce mais éraillée.

Pour seule réponse, l'individu secoua la tête en grognant

Les mains de la jeune femme étaient recouvertes des poignets à la base des doigts de petites marques rouge semblable à des piqûres, leur nature était sans ambiguïté aucune.

- Tu ne parles pas beaucoup toi, mais tu es si adorable dit la femme sur un ton attendrit.

Dans un grand bruit, la porte du commerce s'ouvrit un jeune homme pénétra à l'intérieur. Le visage de la serveuse blêmit lorsque elle le vit entrer. Son visage, dur et patibulaire, transpirer l'arrogance.

À son arrivée, tous les occupants du bar avaient sois baissé, la tète, sois fuit son regard comme la peste.

C'était un homme qui semblait avoir entre vingt-cinq et trente ans. Grand, large d'épaule. Brun au visage ornait d'un collier de barbe. Le regard sombre et mauvais derrière ses lunettes de soleil, il portait un t-shirt blanc moulant mettant en valeur sa musculature forgée non pas a la sueur du front, mais a la poudre protéinée. Une grosse chaîne en argent autour du cou, de grosses bagues en ors aux doigts, l'arrogance, la violence, et la cruauté transpiré de tout son être. C'était l'archétypique du fouteur de merde typique, de la petite frappe basse du front, du jeune gars se croyant un petit peu plus malin que les autres. Cet homme odieux se prénommait Juan . Il était l'alpha d'une bande de jeunes voyous sévissant au quartier des arcades et des alentours. Pratiquant le viol, le meurtre la vente de drogue ainsi que le cambriolage, ils étaient craints de tous. Juan en était le chef, le leader incontestable, donnant ses directives aux caves lui obéissant au doigt et à l'œil, plus par crainte que par réel respect.

La serveuse, se mit à trembler de peur et tenta de se diriger vers le fond de la pièce pour aider ses collègues a débarrasser. Mais l'alpha fut plus rapide. Avec dureté, il la saisit violemment au bras. La belle manqua de perdre l'équilibre. Il posa son autre main sur son sein, le serrant si fort qu'elle poussa un petit cri de douleur après quoi il dit

- Tu te souviens de moi ? On va danser ensemble jusqu'aux soirs ma beauté.

La jeune femme terrorisée et faisant la grimace tenta de le repousser :

- Juan t'est vraiment qu'un pauvre con !!!

Ne comprenant pas ce qui se passe, Nounours avait froncé les sourcils.

L'insolant voyou passa sa main sous la minijupe argentée de la jeune, avant ses bas résille dans le but de la mettre a l'intérieur de sa culotte, la jeune femme hurler, mais personne ne bouger.

Nounours se rapprocha alors et Juan fut surpris, il lâcha la jeune femme qui partit aussitôt le visage chargé de larmes.

- Ta un problème toi aussi ? lancea il a l'homme portant la veste en jean

Lentement, Nounours pointa un doigt accusateur en direction de l'alpha

- Toi... Tu touche pas... La femme. La voix de l'homme était grave et appuyée.

- Continue à me parler comme ça et je te tue. Dit le voyou dont le visage était désormais devenus écarlate de colère.

Ignorant la terrible menace, Stéphane s'approcha encore plus de lui, et sans crier gare lui cracha un énorme mollard sur l'une de ses chaussures. Le crachat était épais, et jaune. parsemer de vert.

La fureur du nouvel arrivant avait atteint son paroxysme.

-Donc c'est entre toi et moi, tu tiens vraiment à mourir sale porc. Dit l'homme sur un ton ferme.

Toujours insensible aux paroles de son opposant, Nounours leva les bras en poussant des grondements en signes de défis. l'issue de l'embrouille était désormais sans ambiguïté. Le destin de l'un des deux hommes, déjà scellé a jamais.

Juan sourit et retira ses lunettes de soleil qu'il posa sur le comptoir

-Tu vas crever pour une pute camé , mais soit , je n'ai pas fait d'exercice depuis plusieurs jours.

Rapidement, la serveuse se rua en direction de l'obèse et posa ses mains détruites sur les épaules de ce dernier, la panique avait désormais prit la place de la peur cher elle :

-Nounours !!! Ne fait pas ça !!! Tu es cinglé, il va t'exploser, ce n'est pas la peine !!!! Hurla telle sur un ton chargé de terreur.

Sans un mot, il repoussa la jeune femme qui partit dans le décor. Puis il suivit l'alpha au centre de la pièce. La colère avait désormais supplanté l'incompréhension dans l'esprit peu performant du Nounours. Ça ne se fait pas d'agresser une petite fée de cette manière et de la tripotée. Il devait payer pour ses actes.

Dans un paradoxal signe de respect mutuel, ils se frappèrent mutuellement les points. Les grosses bagues morbides en métal heurtèrent de plein fouet ,celles tout aussi grosse en or.

Puis la lutte débuta. Nounours attaqua le premier d'un coup-de-poing en direction du visage du voyou. La lenteur du coup fit que le coup fut rapidement bloqué, et il rétorqua d'un coup de coude dans les dents. Deux d'entre elles tombèrent sur le sol. La douleur ne fit qu'augmenté la rage du Nounours. Il donna un violent coup de poing dans le ventre de l'alpha qui aurait plié en deux n'importe qui, mais les abdominaux de son adversaire amortirent le choc. Juan balança un violent coup de tête, creusant un trou dans le front du cochon, du sang suintait de cette blessure soudaine.
Stéphane enchaîna un coup-de-poing dans le nez de l'antagoniste qui cette fois fit mouche.

De l'hémoglobine s'échapper a gros bouillon des deux narines. Une rage meurtrière s'empara de l'Alpha. Il avait osé faire couler son propre sang, l'agonie de ce gros tas aller durer une éternité.
Dans un coin de la pièce, la serveuse avait les mains autour de sa bouche, le Cœur battant à la chamade. Ce n'était pas tous les jours que quelqu'un affronter la terreur locale. Encore moins pour elle, pour la protégée. C'était à la fois beau, fort et merveilleusement touchant.

Il tient a moi, il morfle pour moi songea telle avec admiration.

Le voyou asséna plusieurs directs dans la tête de l'obèse qui fut à deux doigts de perdre l'équilibre... La violence des choses avait embrumé son esprit, et une torpeur commençait à s'installer. Il tenta de répliquer, mais l'alpha lui attrapa la main gauche et lui brisa le poignet, nounours se mit à hurler.

Le sol du commerce, déjà, parsemait de flaque de vins, de bière, de mégots, et d'autres souillures était désormais maculé de sang.

Le nounours tenta de saisir le cou de son ennemi pour l'étrangler, mais l'alpha le repoussa d'un terrible coup de pied dans les partis suivis d'un nouveau direct au visage. La douleur était devenus telle que l'obèse était sur le point de perdre conscience.

Finalement, l'assaut final entre les deux hommes eut lieu. Nounours se jeta sur l'alpha qui en fit de même . Stéphane lui saisit les jambes et dans un choc terrible, le catapulta au sol. Dans un ultime effort désespéré, il attrapa la tête du voyou et de toute les forces qui lui rester, lui tordis le cou. La nuque de Juan se brisa dans un écœurant craquement qui s'entendit aux alentours. Le nounours tomba aussitôt sur le sol, a ses côtés, face contre terre. Le corps déglingué de l'alpha fut pris de Spasmes semblable à des convulsions, ses intestins et sa vessie se vidèrent puis le cadavre ne bougea plus.

Le gentil Nounours venait de vaincre le Mal.

Pendant quelques instants, un silence de mort régna dans le bar presque désert, les ouvriers avaient quitter les lieux au début du duel.

La respiration faible et haletante, allongée dans une marre de son propre sang, gémissent de douleur à chaque seconde, le gros porc était dans piteux états.

La jeune serveuse se précipita vers lui, des larmes de joie faisant coulé son mascara bon marché formant de longues traînée sur ses joues ... Elle parvint à articuler

-Nounours, tu as était génial et magnifique mon pote, je t'es vu frapper ce faquin de première et c'était sublime, tu l'as fait pour moi je l'oublierais jamais, Fatou ma meilleure amie, tu ne la connais pas, qui est morte , aurait était fière de toi en ce moment.... Ça va ?

-Pas bien... Envie ... Dormir...

Elle l'aida à se remettre sur ses pieds. L'opération prit plusieurs minutes.

Les ouvriers entreprirent la procédure habituelle en cas de bagarre qui finissait mal dans le bar : transporter le corps à quelques kilomètres de la gare, et le jetèrent sur les rails ... Le train arrivant à toute vitesse, pulvériser purement et simplement le cadavre, le réduisant en lambeaux. La police, découvrant les morceaux éparpillés sur les voies ferrées concluait à un suicide ou a un accident

Dans l'après-midi, le Nounours dormis assis sous un des platanes de la place. Du sang continué a coulé de sa bouche, de son nez, et de son poignet, recouvert d'un bandage.

À l'extérieur du bar, la serveuse fumait une cigarette. Elle ne parvenait pas à le quitter des yeux. Quelques choses de fort, de vivace, de beau, c'était allumer en elle, comme une étincelle dans un océan de noirceurs.

Un homme qui avait liquidé une pourriture à vomir comme Juan était forcément un homme bien.

Des larmes continuèrent de couler sur le visage de la belle.

Il n'est pas comme les autres, lui, il sert le bien et la justice. Quand on sera ensemble les gens qui s'en prendront a moi finiront comme Juan. Mais y'a Franck. Penser elle

------------------------------------------------------------------------------------------------
"...Mais si c'était a refaire je choisirais une gamine qui est née ici.L'espagnole elle est caractérielle,pis elle c'est pas l'espagne jolie plage et boites de nuits,elle je suis allé la cherché flamenco et caravanes.La prochaine fois je prendrais la petite fille que l'on fait d'élevage. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légère mise au point    Dim 26 Juin 2016 - 18:49

Bon, bon, bon.
Effectivement, c'est l'heure d'une lègère mise au point.
C'est le moment où je suis le sale flic. L'admin de bas étage qui vient gonder sur ton attitude.
Quand j'ai vu que ton texte n'avait pas de commentaire, je suis venu te lire. Puis, tu m'as rappelé de souvenirs d'autres forums.
Ici, sur Ecrivons.org
Ici sur mot à mot
Ici sur les plumes d'or
J'ai pas eu le coeur à me co sur mes autres comptes sur jeunes écrivains, le monde de l'écriture, oniris.be etc, mais quelques choses me dit que je t'y aurais trouvé.

La question n'est pas de savoir si tu es inscrit sur d'autres forum, ça je m'en fout, en fait la question c'est que ton attitude est partout la même.
Je vais pas m'attarder sur l'orthographe, la tienne est plutôt mauvaise, mais on est pas tous égaux devant, tu fais des efforts pour l'améliorer, c'est bien, fais en toujours plus jusqu'à que ce soit parfait.
Je vais pas m'attarder non plus sur les idées que tu véhicule dans tes textes, en relisant quelques messages de toi, sur la place de la femme, et sur l'apologie soralienne nauséabonde qu'on peut retrouver. je me suis rendu compte qu'on aurait jamais pu être amis, mais c'est pas grave non.

Non, en fait, je vais te parler de ta place dans le forum. Tu ne t'implique pas et poste sans t'intégrer.
Pire encore, sur ton texte dialogue dans un train de nuit.
Voilà ce que tu as repondu sur les plume d'or
Mango a écrit:
Bonsoir et merci pour ce long avis .

J'aimerais te demandé comment trouve tu l'ambiance de ce texte .?

Que pense tu du personnage de cette jeune femme ? Comment l'imagine tu ?

Et de son Nounours ? Comment le visualise tu ? Comment l'imagine tu ?

Merci et a bientot. :)

Et sur EN

monio a écrit:
Bonjours et merci pour ce long avis .

J'aimerais te demandé comment trouve tu l'ambiance de ce texte .?

Que pense tu du personnage de cette jeune femme ? Comment l'imagine tu ?

Et de son Nounours ? Comment le visualise tu ? Comment l'imagine tu ?

Merci et a bientot. 

Mec, c'est du putain de copié/collé.
Autrement dit, de ce que j'ai vu, ton attitude est partout pareil et ne change pas.

Ceci étant dit

Tu es inscrit sur ce forum depuis 2013, bientôt trois ans, c'est pas mal.
Pas un seul commentaire sur les autres textes.
Un forum, c'est un lieu d'échange. Tu peux pas juste te ramener poser ton texte comme on coule un bronze et revenir pour répondre aux commentaires la même chose que sur d'autres forum.
En tout cas, je ne le tolérerais pas.
Donc, voilà un avertissement, investis toi sur le forum, et ce par des commentaire constructifs. Pas juste une phrase laudative, non, une vraie réponse au texte, à l'instar de Saul, Helio, Silenuse, Moi, COrnedor, Tiunterof. Si tu veux des exemples, tu en trouveras plein.
D'une, ça te fera progresser, lire les autres et les commenter, ça permet de s'améliorer, et c'est toujours bien. De deux, tu feras vivre le forum, ce qui est bien, plus il y a de commentaire, plus le forum est attractif et donc attire les membres qui s'ils s'investissent, rendent le forum encore plus attractif. La génialité d'un cercle vertueux. De trois, commenter attire la sympathie, et donc des lecteurs et donc des commentaires. Sur le forum, tes textes sont parmi les moins commenter, pas tant à cause de leur qualité (qui dépend des sympathies du lecteurs) mais parce que comme tu t'investis pas, personne n'a envie de faire l'effort de com un texte, d'autant plus quand tu c/c tes réponses.

C'était un avertissement d'un admin
Ragne

Silenuse approuved

Cornouille approuved aussi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légère mise au point    Lun 27 Juin 2016 - 10:56

Puisque le monsieur manque de courage pour répondre ici, on va s'amuser ici

J'ai reçu ce matin ce mail de lui

Monio a écrit:
J'ai vu ton long message sur mon texte du dialogue dans un train de nuit
Tu m'a cracher à la gueule sur un ton arrogant et vindicatif à tord ou à raison peu importe .je nest rien fait de mal a ce moment la .La manière don tu en est prit à ma personne m'a mise hors de moi .
Mais une phrase ma le plus marquer celle ci :"Apologie Soralienne Nauséabonde " jolie procès d'intention .

Mais le pire c'est les termes employés .Des mots de gauchistes bien pensant .J'en est donc conclut que tu était un gauchiste bien pensant tu aurait pus aussi me taxer de machiste de raciste et d'antisémite voire homophobe cela aurait était encore mieux .

En effet on aurait pas pus être amis .Les gauchistes bien pensant et moralisateur qui veulent penser à la place des autres ne sont pas mes amis .

Reste à savoir pourquoi tu as bloquer mon texte la fée et le loup il ni avait rien d interdit dans ce texte .

Tu peut me virer du forum pour la bafouille que représente ce message j'en est rien à foutre tu as réussis à me faire sortir de mes gong .

De fait, il semble donc que l'orthographe n'est pas la seul faiblesse de ce membre. Il ne sais pas lire non plus.
Il y a marquer "nous ne parlerons pas" des sujets dont il me fait le procès. La négation étant une forme assez complexe de grammaire, je vais donc expliquer, ça veut dire: je n'apprécie pas tes opinions, mais ne t'en tiens pas rigueur. Et on s'en fout. C'est pas grave. C'est pas ça que je veux changer, sauf quand tes textes représentent des dangers, à l'instar de celui que j'ai bloqué -sous les encouragements du corps administratif de trois forum ^^- proposant une apologie -probablement maladroite- de la pédophilie.

Un moyen commode pour répondre à côté. "je n'ai rien fait de mal"
Je t'ai expliqué longuement ce que tu as fait de mal et curieusement, tu n'y a pas répondu.
En conséquence, ton compte va être sujet à un régime spécial.
Je te retire le droit de poster de nouveaux sujet.Tu pourras poster un texte à l'issue de 20 commentaires constructifs (c'est à dire des commentaire de plus de deux ligne ou tu aide l'auteur)

Pour le reste, je suis à ta disposition si tu as des questions.

Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Légère mise au point    Lun 27 Juin 2016 - 11:00

Je rajoute à ceci une remarque de pur pragmatisme :
ce n'est pas la première fois que tu te fais remarquer/mettre au ban sur un forum, d'où nos contacts avec TROIS forums. A partir de ça, ce n'est plus nous qui avons des problèmes de complotistes gaucho-bien pensants, mais bien toi qui dois arranger ton attitude sur les forums.

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
mikaroman
Scrutateur zélé
Scrutateur zélé
avatar

Masculin Taureau Messages : 41
Date d'inscription : 28/07/2015

MessageSujet: Re: Légère mise au point    Lun 27 Juin 2016 - 19:08

Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Légère mise au point    Lun 27 Juin 2016 - 19:10

Bordel :rire:

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légère mise au point    Lun 27 Juin 2016 - 19:12

Best troll ever xD
Revenir en haut Aller en bas
monio



Masculin Verseau Messages : 46
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Re: Légère mise au point    Lun 27 Juin 2016 - 20:12

Ragne , que l'on se foute sur la gueule ,sa me dérange quand même , le chat dans le logo Jurassic Park like c'est énorme je trouve . Surtout pour moi qui suis un Fondamentaliste /Intégriste des deux premiers films.

Pour le texte de la fée et le loup , tu y as vus une apologie - maladroite et involontaire - de la pédophilie .

Ce qui est faux , car l'étrange femme dont il est question dans ce texte n'est en rien une enfant , juste une adulte perché s'habillant comme tel et vivant dans son monde . Au détour d'un passage j'avais écrit en toute lettres ,sans ambiguïté :

"La petite fée était une femme étrange, au physique insolite et atypique, déroutant a bien des égards. Et si elle et sont loup était quasiment du même age,tout cher elle rappelait l'enfance. "

Donc c'est clair , elle a presque le méme age que le mercenaire charger de prendre soin d'elle , ce n'est pas une gosse , mais une naine perché qui veut rester dans son monde,celui des bambins .

On peut d'ailleurs voir ce texte comme une sorte de Fanfic , de préquel a un film d'horreur asser connus .

Très bien je vais commenter les textes des autres . Pas de soucis .

Mais je maintient que le ""Apologie Soralienne Nauséabonde" est une expression de Gauchiste bien pensant.

------------------------------------------------------------------------------------------------
"...Mais si c'était a refaire je choisirais une gamine qui est née ici.L'espagnole elle est caractérielle,pis elle c'est pas l'espagne jolie plage et boites de nuits,elle je suis allé la cherché flamenco et caravanes.La prochaine fois je prendrais la petite fille que l'on fait d'élevage. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Légère mise au point    Lun 27 Juin 2016 - 20:20

Et gauchiste bien pensant, c'est une expression de soralien nauséabond, c'est cool, on retombe sur nos pattes. :D

Bref, commente donc et pour tes prochains textes, met un disclamer avant pour prévenir le lecteur que ça peut le heurter, beaucoup ici sont très jeune. Tiens en compte.

Pour mon avatar, c'est un the shirt sur le site qwertee.com au fait Wink

Bien à toi
Ragne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légère mise au point    

Revenir en haut Aller en bas
 
Légère mise au point
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: