Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Londres mon amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rémige

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 101
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : "Laisse-moi plonger dans tes beaux yeux, mêlés de métal et d'agate"
Humeur : marchombre

MessageSujet: Londres mon amour   Jeu 30 Juin - 18:57

Bonjour à tous !
J'ai écrit ce court poème il y a six mois environ. Le nombre de syllabes n'est pas régulier, c'est volontaire, j'avais envie d'écrire et en général m'imposer des vers réguliers me bloque
Enfin bref, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !


Les dames se hâtant en crinoline
Gardent près de leur taille leur main gantée,
Sous le lourd et riche tissu violine
Se cache, protecteur, un poignard effilé.

Les ombres se noient dans l'obscurité,
Le pâle halo lunaire perce la brume ;
Son reflet sur la Tamise troublée
Est plus effrayant que de coutume.

Le froid glacial endort les âmes,
Dans les ruelles brillent les lames ;
Les fantômes sont ce soir agressifs
Zébrant le ciel d'éclairs vifs.

La nuit profite aux habiles voleurs,
Leur paradis se trouve dans ces quelques heures ;
Un bras silencieux frôle un manteau
Et dérobe un petit écrin de velours chaud.

Un regard s'éclaire d'émerveillement
En y découvrant une bague de diamant,
Sans songer qu'il prive une fiancée
De ce bel anneau tant espéré...

L'aube naissante gardera tous les mystères
De cette nuit secrète sans réelle lumière,
Oubliant les pavés gelés où glissaient les bottines
des dames se hâtant en crinoline.
Revenir en haut Aller en bas
Mister O

avatar

Masculin Verseau Messages : 321
Date d'inscription : 30/11/2014
Humeur : Malheureux

MessageSujet: Re: Londres mon amour   Jeu 30 Juin - 19:07

Bonsoir.

Sans originalité : ce texte m'a bien plus. Le fond est tout à fait compréhensible, même si j'imagine que pour quelqu'un qui n'est jamais allé à Londres, certains décors sont difficiles à imaginer (mais ça passe bien je trouve).

Et attention : sur ton dernier vers, on perd un peu le rythme AHDE Mais le fond est globalement agréable.

Voilà

------------------------------------------------------------------------------------------------
Petit, petit, petit ! Vient voir Tonton O fou


tonimage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Londres mon amour   Jeu 30 Juin - 22:25

Je suis un peu trop fatigué pour faire un commentaire détaillé, alors tu échappe à mes annotations assassines ^^

J'ai globalement bien aimé ce portrait très victorien de Londres, c'est plutôt intéressant, dommage que le rythme soit pas super régulier, ça aurait vraiment été géniale.
Je regrette aussi l'absence d'assonances, il y en a deux trois mais elles semble plus fortuite que travaillé.
En bref, t'as une très bonne plume, et si essaie de la dompter elle sera encore meilleur!
La forme n'est pas ton ennemi :p


Au plaisir de te relire
Ragne
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: Londres mon amour   Jeu 30 Juin - 23:34

Pouet :unjournormal:

Rémige a écrit:
Les dames se hâtant en crinoline
Gardent
près de leur taille leur main gantée, J'ai jamais été fan de cette structure de phrase, je la trouve... PABEL... Et comme tu dis ne pas respecter de métrique... FAIS TOI ZIZIRE, fais un rythme qui dépote :ffmental: Vire-moi ce participe présent (chose qui devrait être INTERDITE) et rajoute un petit "elles" au début de ce vers :)
Sous le lourd et riche tissu violine
Se cache, protecteur, un poignard effilé.

Les ombres se noient dans l'obscurité,
Le pâle halo lunaire perce la brume ;
Son reflet sur la Tamise troublée
Est plus effrayant que de coutume
. Silenuse approuved Vent

Le froid glacial endort les âmes,
Dans les ruelles brillent les lames ; pas compris Question
Les fantômes sont ce soir agressifs
Zébrant le ciel d'éclairs vifs.


La nuit profite aux habiles voleurs,
Leur paradis se trouve dans ces quelques heures ;
Un bras silencieux frôle un manteau
Et dérobe un petit écrin de velours chaud. Pourquoi passer en rimes suiviiiies ? Wiii

Un regard s'éclaire d'émerveillement
En y découvrant une bague de diamant,
Sans songer qu'il prive une fiancée
De ce bel anneau tant espéré...

L'aube naissante gardera (tous) les mystères Sans le "tout", ça fait un chouette rythme !
De cette nuit secrète sans réelle lumière,
Oubliant les pavés gelés où glissaient les bottines
des dames se hâtant en crinoline. Abuse pas trop des participes présents, c'est PAS BEAU AHDE

Il y a assez peu à dire sur ce poème. Le sujet est beau ET CES IMAGES BON BORDEL snif snif c'est beau c'est beau...
Le principal soucis, c'est celui du rythme. Tu as dis que tu ne respectais pas de métrique, certes, mais tu sembles vouloir rester régulière. Libère-toi ! (Le PREMIER qui chante la Reine des neiges finit lapidé sur la CB è_é) Essaie de sentir vibrer le rythme en toi pour bien le retranscrire. Je t'invite à lire des auteurs contemporains, que certains jugent CHELOUS, mais qui travaillent sur le rythme (genre Pascal Rambert ou Christian Prigent (ah oui, j'ai dit chelou)).
wala
A la revoyure :ffmental:

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Rémige

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 101
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : "Laisse-moi plonger dans tes beaux yeux, mêlés de métal et d'agate"
Humeur : marchombre

MessageSujet: Re: Londres mon amour   Ven 1 Juil - 10:36

Coucou à tous et merci pour vos commentaires :)
C'est vrai que je ne me suis jamais trop préoccupée du rythme, j'essaierai de remédier à ça la prochaine fois Wink

Pour Silenuse : si je mettais "Les lames brillent dans les ruelles" il n'y avait pas de rime, du coup j'ai un tit peu modifié la phrase (je n'aurais pas dû visiblement) Angel Et merci pour les conseils de lecture, j'irai voir tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Londres mon amour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Londres mon amour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: