Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie de Silenuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Ven 28 Oct - 14:24

SOON :

Une quadrilogie de films traitant de la question de la création ou de l'interprétation artistique. Ce sont quatre films fous, sortis plus ou moins récemment et que j'ai regardé récemment. On y retrouve : Héros (de Bruno Merle), Synecdoche New York (de Charlie Kaufman), Birdman (le plus connu des quatre, d'Iñarritu) et enfin Réalité (de Quentin Dupieux).
C'est pas souvent que je parle de films, mais ceux-ci valent particulièrement le détour : ils sont fous, ils vous retournent complètement et laissent sans voix.
Allez, la bise !

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Ven 30 Déc - 18:53

Dépoussiérons ce sujet.
EWI
Il y aura un top 20 des trucs que j'ai découverts cette année.
Il est beaucoup trop long et va me prendre beaucoup trop de temps. Mais il va être intéressant !

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Ven 30 Déc - 22:47

Courage, on attend ta retro :)
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4706
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Dim 1 Jan - 19:56

Cool, mais alors, tu vas pas nous parler des 4 films fous finalement ? :(

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Dim 1 Jan - 20:58

Euh, quelques uns sont dedans.
Trois, je crois.

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4706
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Dim 1 Jan - 22:09

Okaaay :unjournormal:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Dim 1 Jan - 23:00




Bon sang, que ça va être long !
Pourtant, j’avais besoin d’accoucher sur papier tous les trucs que j’ai accumulés cette année, car ces trucs, j’en ai vécus un bon paquet cette année. Celle-ci fut donc bien fournie personnellement et ce top fait figure de bilan dans une année pivot dans mon expérience culturelle.
Alors, soyons clair sur ce que je vais présenter. C’est un top des trucs que j’ai découverts cette année. Je limite “truc” à toute oeuvre de création, quel qu'il soit ; attendez-vous donc à retrouver de la musique, du cinéma, du jeu vidéo, de la bande dessinée et de la littérature ; donc, tout ce que j’ai pu découvrir cette année. Comprenez aussi que je parle des trucs découverts et donc pas nécessairement sortis cette année ; si certaines oeuvres sont sorties cette année, ce n’est pas le cas de la majorité ! Enfin, les trucs découverts vont du mainstream à l’oeuvre totalement inconnue que vous ne connaîtrez jamais. C’est donc vraiment un éventail incroyablement large.
On peut séparer le top en trois parties : de 20 à 16, les trucs sympathiques que j’ai beaucoup aimés ; de 15 à 8, les trucs que j’ai énormément appréciés et particulièrement bons/intéressants ; de 8 à 1, les trucs qu’il faut découvrir de toute urgence car incroyables.
Commençons donc !




20
Héros - film de Bruno Merle - 2007

Un film avec Mickaël Youn dans le rôle-titre et… NON RESTEZ !
En vrai, restez, vraiment, car le film explique tout le personnage qu’est Mickaël Youn, c’est-à-dire un personnage qui considère la télévision comme un lieu en aucun cas sincère et qui pourtant y participe. Je vous invite à regarder l’épisode d’Inthepanda dans Unknown Movies qui traite du film (grâce auquel j’ai découvert ledit film)
L’histoire se centre autour de Pierre Fouret, chauffeur de salle, qui, suite à la mort de son père, perd la frontière qu’il y avait entre lui et son personnage de comique chauffeur de salle. Il pète donc un câble et kidnappe son chanteur préféré, Clovis Costa, dans le but que lui le rejoigne dans son combat pour la distinction acteur/personnage et que les médias mettent en lumière ce mal-être intrinsèque au comédien.


Il s’agit d’un huis clos claustrophobe et extrêmement sombre, à l’image assez moche, mais à l’ambiance particulièrement réussie, notamment grâce à un rythme très particulier. En effet, certains passages très rapides montrent le personnage se faisant jeter par la fenêtre - ce qui arrive d’un coup et déstabilise, croyez-moi ! C’est un film dingue qui prend aux tripes quand on arrive à se plonger dedans.


Le film est du vrai cinéma de genre avec un propos de fond fort et une réalisation qui regorge d’idées et d’émotions, peut-être parfois un peu maladroites - mais rappelons qu’il s’agit d’un premier film !




19
Civilization VI - jeu de Faraxis Games - 2016


Oulà… Gros sujet qu’est Civilization VI pour ma part.
Pour ceux du fond qui ne suivent pas, la saga Civilization est une série de jeux de stratégie-gestion au tour par tour dans lequel on guide un empire à travers l’histoire. Un des enjeux est donc la conjonction entre “la” réalité historique (terme à prendre avec des pincettes) et l’accessibilité du jeu au grand public ; et… c’est bien là que ce sixième opus excelle.


Du point de vue accessibilité, il ne faut pas y aller par quatre chemins : le jeu est magnifique tant par ses graphismes que par sa musique, véritablement grandioses. Il reste aussi très intuitif et simple d’abordage - surtout quand on peut le comparer à Crusader Kings, qui est certes historiquement très complet, mais qui est à la ramasse niveau accessibilité à un public néophyte qui abandonnera relativement vite. Civ VI n’est pas comme ça, le jeu est séduisant, mais après, il pousse le joueur à comprendre comment ça fonctionne. On notera que dans cet opus, Faraxis a cherché davantage de réalisme ; déjà, il règle quelque peu le problème des terrains sans ressources avec les quartiers (avant, c’était “Je n’ai ni blé, ni maïs, ni riz de présent sur cette case de plaine, mais une ferme dessus va quand même nourrir ma population car la terre est si nourrissante !) ; ces mêmes quartiers qui permettent de désengorger les villes, qui étaient auparavant des gros pavés de bâtiments concentrés en un endroit.


Pourtant, tout n’est pas parfait. Le gros soucis est celui de l’Intelligence Artificielle qui est… trop réaliste. Par exemple, Victoria déteste les empires situés sur un continent où elle n’est pas… ce qui condamne lesdits empires à être détestés et à ne pas pouvoir établir de relation diplomatique. Ces caractères partaient sur une bonne idée mais ne sont pas assez flexibles pour un jeu vidéo.
Cela dit, Faraxis a le mérite du risque après un cinquième opus finalement loué par la critique et le public, risque qui réussit quand même à produire un jeu historique/stratégique particulièrement intéressant !




18
Bernie - film d’Albert Dupontel - 1996

Totalement différent de ce que peut être Civilization VI, voici un film bien particulier à appréhender… Et pourtant, c’est un film comique ! Pourtant, je sais bien qu’il ne plaira pas à tout le monde car plutôt brouillon et surtout très noir.
L’intrigue se centre autour de Bernie, un jeune adulte orphelin qui part du centre d’accueil pour partir à la recherche de ses parents, dont l’un est SDF, l’autre extrêmement riche. Bernie est un personnage psychologiquement atteint, paranoïaque et dangereux, mais ce n’est évidemment pas explicité. Alors que le film s’enlise dans son grotesque, il s’enfonce également dans une obscure folie, noyée de drogue, de sang, un peu de sexe et beaucoup de folie, le tout aspergé d’humour noir qui tente de cacher toutes ces tares humaines.


Toute cette folie semble crédible tant elle nous embarque avec elle. Même si le film est assez brouillon - car c’est le premier film de Dupontel - son propos est perturbant et fonctionne. Le film est dérangeant, c’est donc qu’il est réussi !





17
Mad Max : Fury Road - film de Georges Miller - 2015

Et là, c’est pareil, c’est différent. Ah oui, c'est un top placé sous le signe de la diversité.
Versité !

Si Bernie était brouillon, Mad Max : Fury Road ne n’est pas-du-tout. Sa réalisation est léchée aux petits oignons et en voir une aussi intelligente dans un blockbuster fait vraiment VRAIMENT plaisir.
Le pitch est simple : Furiosa a détourné un camion citerne dans un univers post-apocalyptique où l’essence est la denrée rare et convoitée. Max l’accompagne jusqu’à sa destination. Et. C’est. Touuut. AHDE


Et c’est pourtant génial car toutes les péripéties sont maîtrisées dans un décor époustouflant ; on est vraiment embarqués dans ce camion avec cette caméra qui ne s’arrête JAMAIS de bouger, ce qui donne cette impression de mouvement permanent.
En plus, l’univers est très riche et très beau. Il y a un passage dans le désert, de nuit, très bleu et très onirique, absolument magnifique, mais toujours tendu avec un rythme parfaitement géré.


Il faut se dire que c’est un film où sur le papier il ne se passe rien et où on ne s’ennuie jamais. C’est pour ça que c’est un coup de coeur : quand on voit avec quelle intelligence le film est mis en scène et monté, on ne peut que jouir face à cet univers très mouvementé au sein duquel tout fonctionne pour Georges Miller.
Donc c’est bravo.





La suite bientôt !

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Matt

avatar

Féminin Poissons Messages : 67
Date d'inscription : 15/09/2016
Localisation : quelque part
Humeur : Maussade, mais pas méchante

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Ven 6 Jan - 11:23

Le film Bernie! Mon dieu! La première fois que j'ai vu ce film en 2005 je crois, j'avais 23 ans, il m'avait profondément dégouté! Son ambiance glauque, le père qui viole un mort sur le piano, j'ai cru que j'allais gerber! Mon mec lui le trouvait génial, j'avoue l'avoir considéré un peu différement apres qui m'ait dit ça^^. Le pire c'est que j'ai litteralement détester Dupontel pendant longtemps avant de m'apercevoir qu'il s'agissait d'un fabuleux acteur en fait =D

Depuis j'ai revu Bernie et le trouve finalement assez marrant (toujours aussi déglingue ). Je crois que son appréciation requière un peu d'exerience puis l'orsqu'on découvre orange mécanique on est rodé^^.
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Ven 6 Jan - 12:22

Oui, glauque, c'est le cas de le dire ! AHDE
J'arrive à prendre du recul facilement, donc je voyais plus comment c'était fait que ce qui pouvait faire facilement vomir AHDE

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Matt

avatar

Féminin Poissons Messages : 67
Date d'inscription : 15/09/2016
Localisation : quelque part
Humeur : Maussade, mais pas méchante

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Ven 6 Jan - 14:36

Oui c'est ça, avec du recul ça passe. Mad max est bien barré aussi mais dans le même esprit poussé au paroxysme, ils se sont vraiment lachés sur ce coup^^. As-tu vu les anciens? ( je suis l'aigle de la route!!)
Le mickael youg par contre, je ne l'ai pas vu.
Revenir en haut Aller en bas
Silenuse

avatar

Masculin Balance Messages : 1797
Date d'inscription : 03/06/2015
Localisation : Derrière un pouet
Humeur : pouet

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Ven 6 Jan - 16:26

Mad Max est bien barré, ouais, mais ils sont allés vraiment loin dans la réalisation - et encore, il y a plein de trucs à développer sur l'univers !
Je n'ai pas vu les Anciens, non ? Qu'est-ce ?

------------------------------------------------------------------------------------------------
pouet




Ah oui, j'écris des trucs aussi
Tutos : Versification & Rythme
Revenir en haut Aller en bas
Matt

avatar

Féminin Poissons Messages : 67
Date d'inscription : 15/09/2016
Localisation : quelque part
Humeur : Maussade, mais pas méchante

MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   Sam 28 Jan - 12:23

Les anciens des années 80, le 1 par ou tout commence ( c'est celui-là l'aigle de la route). L'accent est mis sur la violence (je pense que ca dénoncait un peu les clans motard harley de l'époque où si tu avais le malheur de porter le mauvais casque tu te faisais massacrer lol). Le deux, le dôme du désert est plus tourné vers une vraie guerre du pétrole je crois, m'en souviens plus très bien. Mais c'est qu'on commence à voir apparaitre des engins bizarre ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie de Silenuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie de Silenuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Autres :: Rétrospections-
Sauter vers: