Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BluePad
Le petit Schtroumpf Farceur
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 496
Date d'inscription : 20/02/2013
Localisation : Derrière toi !
Humeur : Content d'être bientôt en vacances

MessageSujet: Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...   Dim 3 Juil - 16:10

1968


Ça a été terrible, au collège, aujourd'hui ! Nous sommes arrivés ce matin, comme d'habitude et quand le Bouillon (c'est notre surveillant) a sonné la cloche, nous sommes allés nous mettre en rang. Et puis tous les autres types sont montés dans leurs classes et nous, nous sommes restés seuls dans la cour de récré. On se demandait ce qui se passait, si la professeur de lettres était malade et si on allait nous renvoyer chez nous. Mais le Bouillon nous a dit de nous taire et de rester en rang. Et puis on a vu arriver le directeur du collège ; il parlait avec le surveillant en nous regardant, et puis le directeur est venu vers nous.

-         - Madame Rufus est absente les enfants. Vous serez exceptionnellement autorisés à vous amuser dans la cour de récréation. Je compte sur vous pour rester le plus calme possible.


J’ai rejoins mes copains Nicolas, Francis, Jean-Louis, Martine et Alain. Jean-Louis avait toujours le né rouge, je me demandais parfois s’il buvait du vin avec son papa qui était caviste. Nicolas et Alain se disputait toujours, toujours sur des broutilles en plus. Moi, je n’aime pas leur débat sans fin et incompréhensibles. Je préfère aller avec Francis, mon meilleur copain. Il est très calme même trop calme et rêve beaucoup, mais il est gentil et ne se prend pas la tête comme les autres. Et puis, il y a Martine, c’est une chouette fille. Elle est la meilleure en cours d’algébrique, c’est parce sa maman tient l’épicerie du village. Eva avec ses petites lunettes rondes  est la première de la classe. Elle vient jouer avec nous parfois.

Dans notre classe, c’est Francis le délégué je ne sais pas comment il a fait pour avoir été élu, parce qu’il n’est pas du tout aimé dans la classe. Surtout pas de la bande à Borniol que personne n’aime pour leurs provocations et leur discrimination envers les élèves différents. Gilbert, Marion-Anne et Florian sont les seuls copains de Borniol. Le grand frère de Marion Anne, Borniol , provoquait sans cesse ! En cours de géographie il a crié lorsque l’on discutait des flux migratoires importants d’Irakiens :

-         - Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois

Le professeur l’a exclu du cours. Même avec sa petite sœur Marion Anne, il fait de vilaines choses : la semaine dernière, elle a présenté un exposé sur François Villon et il s’est levé et l’a interrompue pour une faute au tableau qu’il a été corrigé lui-même. Le professeur a dis que c’était très mal vu d’interrompre de cette manière un discours, même s’il s’agissait de quelqu’un de sa famille.  

On jouait tranquillement à la marelle avec les copains et Martine. On y joue à chaque récré, quand elle n’est pas prise par les petits. Martine a trébuché d’un coup pendant qu’on jouait : la tête la première, heureusement qu’elle a mis ses mains devant elle. Francis l’a portée pour qu’elle se relève. Mais voilà que Gilbert arrive et crie à Francis en se moquant avec Marion-Anne derrière lui :

-         - Francis, tu sais que je suis heureux d'avoir rencontré un vrai gentleman. Tu es un spécimen qu'on devrait mettre au zoo parce qu'il n'y en a plus beaucoup.


A la fin de la journée, j’ai entendu le directeur qui a dit se demander ce que deviendront tous ces cancres et ces enfants irrespectueux. Maman dit que les gens comme eux, échouent dans la vie et ne vivront pas dans une belle maison. Moi j’aurai peur que quelqu’un comme Gilbert devienne directeur de l’école avec mes enfants dedans et qu’il mette des élèves-spécimens en cage. De toute façon personne ne censé de donnera d’autorité ou de pouvoir aux personnes comme ceux de la bande à Borniol. Je disais à Francis qu’il ne fallait pas s’inquiéter pour ça…

------------------------------------------------------------------------------------------------
A votre service !
depuis 2013

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-game.forumforever.com/index.php
Rémige

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 101
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : "Laisse-moi plonger dans tes beaux yeux, mêlés de métal et d'agate"
Humeur : marchombre

MessageSujet: Re: Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...   Lun 4 Juil - 10:28

Coucou !
Ah des souvenirs du Petit Nicolas... C'est sympa, je trouve que tu as réussi à garder le style d'écriture un peu enfantin caractéristique du Petit Nicolas :)
J'ai juste une question qui est peut-être bête : l'histoire se passe en 1968 ? On parlait déjà d'Ebola à ce moment-là ? Question
Revenir en haut Aller en bas
BluePad
Le petit Schtroumpf Farceur
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 496
Date d'inscription : 20/02/2013
Localisation : Derrière toi !
Humeur : Content d'être bientôt en vacances

MessageSujet: Re: Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...   Lun 4 Juil - 20:10

Oui il y a un peu d'anachronisme avec l'histoire d'"Ebola" et des Irakiens. Mais c'est tout simplement parce que j'ai repris des propos qui ont été prononcés par de réelles personnes, en les retranscrivant à une autre époque.

Le virus Ebola a été identifié en septembre 1976 pour la première fois. Donc pas encore en 1968.

------------------------------------------------------------------------------------------------
A votre service !
depuis 2013

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-game.forumforever.com/index.php
Rémige

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 101
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : "Laisse-moi plonger dans tes beaux yeux, mêlés de métal et d'agate"
Humeur : marchombre

MessageSujet: Re: Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...   Mar 5 Juil - 11:29

D'accord :)
Moi la remarque de ce Borniol sur "Monseigneur Ebola" m'évoque la façon dont peuvent être influencés les enfants, parce que si c'est un petit garçon il n'a sûrement pas pensé à ça tout seul... ce seraient donc les parents qui auraient dit ça devant lui, et il se serait approprié l'idée sans peut-être vraiment la comprendre. Enfin ce n'est peut-être pas ce que tu as voulu dire mais en tous cas c'est à ça que ça m'a fait penser :)
Revenir en haut Aller en bas
BluePad
Le petit Schtroumpf Farceur
avatar

Masculin Sagittaire Messages : 496
Date d'inscription : 20/02/2013
Localisation : Derrière toi !
Humeur : Content d'être bientôt en vacances

MessageSujet: Re: Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...   Sam 9 Juil - 12:09

Borniol est le surnom de quelqu'un qui existe qui a prononcé ces propos (à chercher ^^), et j'ai voulu les retranscrire dans un univers enfantin pour montrer l'immaturité et l'insolence des propos qui sont tenus par des personnalités politiques de notre pays.

------------------------------------------------------------------------------------------------
A votre service !
depuis 2013

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://crazy-game.forumforever.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous ne pourrez pas dire, que vous ne saviez pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: