Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ChronoChallenge n°12-Les votes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 300
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: ChronoChallenge n°12-Les votes   Mer 6 Juil 2016 - 21:21

Voter ici. Je sais que ça deviens de plus en court, je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 453
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°12-Les votes   Jeu 7 Juil 2016 - 0:37

Je vote pour Silenuse.

Comme les fois précédentes, j'éditerai plus tard, pour commenter chaque texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Pantouffe

avatar

Masculin Verseau Messages : 125
Date d'inscription : 22/02/2016
Localisation : Quelque part dans mes cheveux...

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°12-Les votes   Jeu 7 Juil 2016 - 2:02

Poulpie > Ben en soi c'est bien écrit mais... C'est court quoi. /out J'aime bien l'idée ceci-dit, exprimée à la fin. Elle est intéressante. Par contre la mise en page est étrange é_è

Scrat > J'AIME LE PASSAGE AVEC LA POUPÉE ( donc le plus gros du texte en fait /out ). Je pensais que tu finirais sur une note sordide. Mais non. C'était fourbe, ce revirement de dernière minute en faveur d'une fin heureuse. Les dernières lignes m'ont moins accroché parce-que le style que je trouvais bien géré s'est un peu essoufflé. Mais il est sympa ton texte, je l'aime bien.
Faisons parler les poupées bienveillantes.

Silenuse > CE N'EST PAS DU THÉÂTRE. Je ne suis qu'hébétude choquée. J'aime bien ta prose. Toujours. Je suis pas bien entré dedans cette fois-ci ( peut-être parce-que je suis crevé ), mais y a une sorte de langueur dans ce texte. C'est étrange. Ça me parle un peu. Ça berce.

Mélodie > Hey mais attends c'est tr/BUS/
NON BAH. C'est cool. C'est la première fois que je te vois écrire un texte du genre. J'imagine une musique dessus, EST-CE QUE C'EST LA FATIGUE. HUH.

Titi > Wow, désolé, ça ne m'a pas du tout parlé. /out Le fond ou la forme, je n'ai pas été touché.

Ouppo > BAH J'AIME BIIIEN. C'est marrant. L'idée est cool. Le style est un peu maladroit par endroit, mais la fin m'a faîte rire. Ce double retournement de situation.
NON VRAIMENT. J'ai trouvé ce texte bien cool. /O/


Et je vote. POUR SCRAT.

------------------------------------------------------------------------------------------------
We are not affraid, let the night come.

If the Story is over... Split on the ashes... It's time to run away... Where is the light, wonder if it's weeping somewhere ?
Revenir en haut Aller en bas
Scrat

avatar

Féminin Taureau Messages : 392
Date d'inscription : 08/05/2015

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°12-Les votes   Jeu 7 Juil 2016 - 12:13

On dirait que c'est à mon tour de voter !

C'était une drôle de session avec pleins de drôles de textes ! Bravo bravo tout le monde pour votre travail !

bon, maintenant, on réfléchit et on choisit.

Poulpie : ben c'était trop court ! Y avait matière à faire quelque chose d'assez complet. Même si l'ambiance est claire en quelques mots... En tout cas c'est une chouette première participation ! La prochaine fois écris pluuus !

Pantouffe : on te retrouve bien là comme d'habitude, tu nous offres une nouvelle assez complète réalisée en peu de temps :) question de goût : cette présence du narrateur ne m'a pas convaincue, et comparé à la qualité habituelle de tes textes. La place de certains mots m'a gênée "l'enfant possédait deux parents" je ne vois pas pourquoi tu emploies posséder ici. D'après ce que j'ai compris, il possède rien du tout ce gosse et ses parents s'occupent de lui comme d'un petit animal, si quelqu'un possède quelque chose, ce n'est pas lui. Par contre il y a de très belles choses comme : "ses tendres organes crépitant de sucre, son onctueuse tripaille de môme". L'histoire était glauque au possible et la chute surprend vraiment. Du coup je suis un peu mitigée.

Sissi : l'idée était chouette. Pourquoi je n'ai pas accroché ? Attends je relis pour te dire...
Hm... par exemple cette phrase du début : "Il avait été laissé là, modeste mandibule mendiant un espoir, abandonné par un enfant qui fondait en larmes quand il vit l’oeil de la bestiole badigeonner dans l’air, retenu par un maigre fil de coton." me laisse perplexe... je ne comprends pas. Ensuite tu nous dis un truc "il a un rêve" puis son contraire "son échappée était vaine, il le savait" ; "Il n’arrivait pas à avancer" (contrainte physique) puis "il se mit à avancer". Ca m'énerve. Je sais que tu fais dans l'absurde. Mais là tu es entre deux eaux, du coup je n'arrive pas à te suivre.
Bref, tu me convaincras mieux la prochaine fois ^^

Mélodie : Y avait de belles choses avec l'absence totale de fond ça rend plutôt bien. La musicalité te sauve comme toujours, avec quelques mots forts. Mais le fond manque quand même à la fin. C'est dommage.

Titi : ton histoire est toute mignonne ! J'ai passé un bon moment. Je regrette seulement que tu sois passé par la traditionnelle histoire de la maman à son fils, procédé trop éculé qui enlève la spontanéité de ton texte.

Ouppo : Pauvre tueur en série réincarné. J'adore ton idée, si tu n'avais pas été hors concours tu aurais eu mon vote. Bref on accroche bien, c'est simple et en même temps mignon (malgré le fait que... ça donne un côté diabolique aux pauvres petits oursons).



Après une longue réflexion... je vote pour Mélodie ^^ à la relecture ton texte a quand même une certaine musicalité et une simplicité qui me touchent.

Encore bravo à tout le monde !


------------------------------------------------------------------------------------------------
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yggdarsil
Roi des Koalas
Roi des Koalas
avatar

Masculin Taureau Messages : 504
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans le doute. Ou l'ignorance. Surement l'un des deux.
Humeur : Pourvu que ça dure !

MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°12-Les votes   Jeu 7 Juil 2016 - 14:50

PANTOUFFE :huh:
on dirait vraiment une formule de salutation quand on l'écrit en majuscule. Enfin, humhum:
Pantouffe, pour son écriture très, très bien maîtrisée, et l'histoire somme toute intéressante, et aussi l'écriture, et puis l'écriture aussi. Voilà AHDE
Mais Scrat et Sile ont aussi fait de très belles productions.
Pour Titi, je n'ai qu'une chose à dire : répondre aux prévisions du lecteur, c'est le décevoir, il faut le surprendre x) J'ai comme l'impression que tu as peur d'essayer de finir l'histoire autrement que par "ça finit bien. au lit". Perso je m'attendais à ce qu'en fait l'histoire qu'elle lui raconte soit une métaphore de son enfance ou un truc du genre (style, un moyen détourné de lui expliquer qu'il est adopté, fin voilà). Mais là, le dialogue en fait s'avère assez inutile, la fable se suffit à elle seule. Un choix d'énociation, en écriture, sert quasiment toujours à faire quelque chose de précis, garde ça en tête la prochaine fois Wink N'empêche, ça reste courageux de ne pas être séduit par la formule de la 43ème règle d'internet (Plus une chose est belle est pure, plus il est jouissif de la corrompre) que tous les autres ont appliqué.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Il est des gens qui sont là. Comme ça. En vrai. Et d'autres dont la présence est un mensonge. Une illusion. Efficace, quand elle trompe tout le monde. Ridicule, quand elle ne trompe que son porteur. -Lyonel Trouillot, Kannjawou

Proverbe Nocturnien : Wû Horör, wees qsüj gnü ubo wik s'wee kleesee kvieiir wâ krefüzâ d'wi kraork...

orgie de .-.
.-- .-- .-- .-.-.- .---- ----- --.- ....- ---.. .-.-.- ..- -. -... .-.. --- --. .-.-.- ..-. .-.

http://vocaroo.com/i/s1fCLpFwvSv0


#TextedeYgg
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°12-Les votes   Jeu 7 Juil 2016 - 17:26

Poulpie : C'est très très court pour juger, tu n'avais pas le temps de rester pour développer un peu ? C'est dommage ! L'idée paraît intéressante, mais c'est vraiment difficile de juger un texte sur quelques lignes seulement. Tu aurais pu développer les sentiments de la personne qui se souvient, ou alors justement raconter la scène qui s'est déroulée ce jour-là...
Dans ta façon de raconter, un truc me gêne c'est que tu énonces ce qui s'est passé avec des phrases très courtes, comme des révélations. Sauf que tu ne prends pas le temps de placer une situation avant, de manière à ce que la révélation surprenne le lecteur et le touche, donc l'effet est un peu "aplati".

Scrat : Haha, je m'attendais à ce que la fillette se fasse faucher par une voiture à la fin. Mais en fait non.
Le tien aussi s'appelle Teddy et se retrouve abandonné ! Hahaha.
J'ai bien aimé le passage où la poupée s'inquiète des rhumatismes, c'est décalé et mignon.
Pas grand-chose d'autre à dire, je n'ai rien ressenti de bien extraordinaire à lire ton texte, mais il était bien écrit, fluide, on se représentait sans problème les personnages... Je suis tout à fait neutre ^^
Edit : Par rapport à ton commentaire sur mon texte, qu'est-ce que tu appelles le fond ? Tu peux me donner un exemple ?

Poitou : Oh mon Dieu on a posté après toi. Comme d'hab je vais faire un commentaire complètement détaillé en même temps que je lis, sinon arrivée à la fin j'aurai oublié ce que je voulais dire du début.

J'adore l'expression "Un peu tiède en son âme". Ca veut dire un peu con-con ? Je ne connaissais pas mais ça sonne beau...

J'aime le fait que tu ignores délibérément le côté joyeux de l'enfance et que tu t'attaches uniquement aux angoisses, à la nervosité, la peur du noir etc. Ca démystifie les idées (typiques d'adulte) qui veulent que l'enfance soit "innocence, jeux et rires". Mais, comment dire, j'ai un sentiment de maladresse en lisant ça. On dirait que "tu aurais pu" parler de joie, d'insouciance ou d'autre chose de joyeux, que tu sais que ça existe mais tu choisis de faire comme si ça n'existait pas. Mon explication est bordélique ^^"

Le moment où tu parles du cimetière indien et des grincements de bois pourri, tu m'as doucement transférée dans un autre univers, de pirates, de bateaux et de fantômes. Mais tu ne t'es pas du tout attaché à cet univers-là et tu continues dans la réalité de cette maison vide. Je pense que tu peux garder l'idée dans un coin et j'adorerais te voir exploiter ce sujet, les indiens, la fantaisie de rêves d'un enfant. Vu à travers tes textes, qui déforment toujours les choses pour les rendre noirâtres, c'est quelque chose que j'aimerais lire un jour.

"s'appliquant avec délice à leur rendre chaque jouet, chaque bibelot, un peu trop monstrueux pour ne pas leur faire fermer les yeux" Exactement ça. T'es doué, petit.

Quand tu casses le quatrième mur, j'ai trouvé ça surtout comique, je ne sais pas si c'était ton intention... Et le "on ne ment pas ici, on révèle des secrets" m'a encore donné une impression de maladresse.
En fait, tous les moments où tu parles directement du narrateur au lecteur m'ont donné une impression de maladresse, comme un "manque d'idées" qui me laisse perplexe.

Les deuxièmes parenthèses m'ont bien fait rire par contre. Oké, tu recherchais bien le comique. Là, c'est plus franc, ça le fait.

Ohhh ohohoh, la révélation à la fin. Bien trouvé, l'idée. Dis donc, je pensais pas du tout à ça x)

Bon. Tu as fait de meilleurs textes, c'est pourquoi je ne pense pas particulièrement voter pour celui-là, malgré ta qualité de vocabulaire toujours aussi pimpante. Je ne trouvais pas toujours les adjectifs bien choisis pour les images que tu décrivais, il y a cette impression de maladresse dans l'écriture à certains points. L'idée de parler au lecteur de manière aussi franche et libérée, c'était super mais je trouve que ce n'est pas exploité à la hauteur de ce que tu peux faire. Ca mérite d'être retravaillé, que ce soit dans ce texte ou à travers un autre.

Sile : J'ai été surprise par le choix des mots et je me demandais parfois si le décalage c'était fait exprès. Genre "mandibule", "badigeonner", tu les utilises dans un autre sens que leur signification de base non ? Ca me rappelle Humpty Dumpty qui utilise les mots selon le sens qu'il veut leur donner en se fichant de leur définition "normale" x) Au niveau des temps aussi, une des premières phrases m'a fait bizarre : "abandonné par un enfant qui fondait en larmes quand il vit l’oeil de la bestiole badigeonner dans l’air" j'ai dû relire pour comprendre, en plus aux premières phrases je n'étais pas encore certaine qu'on parlait bien de la peluche. Au début j'ai décidé d'ignorer cette phrase qui sonnait tellement étrange pour moi, du coup j'ai bugué aussi sur "la haine du temps qui brise les gens" plus tard.
C'est après avoir fini que j'ai relu rapidement et là ça m'a paru évident. Mais, à la première lecture, cette phrase est un peu tordue.

Bon ! A part ça, le choix des thèmes est cool : la seule action concrète est la femme qui passe, regarde la peluche et la repose... je trouve ça extra.
Maaais. Mais. Je n'ai pas été emportée dans cet univers et touchée par le sentiment de solitude. Ni par l'intensité de cet espoir, de ce regard, et de la femme qui repart. Alors que l'idée est vraiment belle, c'est court, presque minimaliste mais ça peut porter tellement de puissance !
Donc j'encourage ton texte de tout mon coeur. Même si, à la lecture, il ne m'a pas frappée tant que ça.

Titi : Ma principale critique, c'est que je trouve les personnages caricaturaux, ça manque de naturel. Une mère est avant tout un humain, et un enfant aussi. Avec des pensées dans la tête, des sentiments variables, un certain vécu. Et dans la réalité, c'est quelque chose qui se sent très fort dans les façons de parler. Il y a un langage, un rythme qui est propre à chacun, et extrêmement différent d'une personne à l'autre. Ici, les discours me paraissent... En toc, un peu. Faux.

Un bon exemple, le "je vais te conter une histoire" de la mère. Ce verbe ne paraît pas à sa place, la mère a un vocabulaire plutôt simple tout du long, et là tu places un verbe qu'on n'utilise en général qu'à l'écrit. Ce n'est pas naturel du tout. Chaque femme a une façon de parler différente, une relation différente avec ses enfants, et ça se sent dans la parole.

Et pareil pour l'enfant, son discours est bourré de points d'exclamation et simpliste, comme si tu cherchais absolument à le marquer comme "façon de parler d'un enfant". Alors qu'il pourrait avoir des sentiments et des impressions beaucoup plus nuancées, et même des expressions un peu complexes. Un enfant pioche ses expressions un peu partout en réalité, donc il peut même avoir une expression très riche.

Ce que je te conseille, c'est d'observer à fond -dans la réalité, dans des vidéos, dans les textes que tu lis-, intéresse-toi à la façon de parler des gens, leur vocabulaire (expressions récurrentes, tics de langage, variété du vocabulaire). Tu vas voir que c'est extrêmement complexe, et tu pourras essayer de copier la façon de parler de gens que tu as entendus pour tes futurs textes.
Et surtout pour les enfants, étudie leur façon de parler, regarde des vidéos. C'est super intéressant de voir à quel point ça varie.

BOOON. Désolée pour les circonvolutions, je reviens à ton texte x)
Donc, il y a quelques anomalies dans le registre, comme ce "conter" qui est un peu trop soutenu, ou le "balancer dans sa pauvre gueule d'ours" qui m'a choquée x)
C'est vrai, on dit "gueule" pour un animal, mais couplé au "balancer une phrase" très familier, ça donne à ta phrase un aspect brusque et presque vulgaire. Fais attention quand un personnage parle dans un certain registre à ne pas t'en éloigner sans raison x)

Ensuite, quand tu passes à la narration de l'histoire, j'ai l'impression que tu perds le côté "parlé". Je sais que c'est difficile à exécuter mais n'oublie pas quand tu écris ça que c'est, tout du long, la mère qui raconte cette histoire à son fils, et pas toi qui parle au lecteur. Donc il faut continuer dans la façon de parler de la mère, avec son vocabulaire, le style de phrases qu'elle pourrait dire à haute voix... Bon, tu as saisi.

Dans l'ensemble, c'est un texte assez mignon mais ma principale critique est qu'il est trop simpliste. Il ne fait naître aucun sentiment fort et reste sur des problématiques de "gentil-méchant", "bien-pas bien" dans un monde où tout le monde est content.
Et le point fort c'est qu'il est facile à lire, complètement compréhensible et rien à redire niveau présentation. :) une dernière faute à corriger ! "Elle rit" au lieu de "elle ria" :P


Ouppo : Je voudrais voter pour toi ! Ton texte est génial ! Le langage est super bien maîtrisé, on sent le seum et quand il passe en mode tendresse. Ohlà. C'est mon texte préféré de ce CC mais tu es hors-concours T-T
Ton idée est tellement bien trouvée. Et tellement bien exploitée. Y'a pas un mot en trop, juste ce qu'il faut pour faire ressentir tout l'intérieur de cette caboche. C'est vraiment un texte cool.




Je voudrais voter Ouppo. Mais je peux pas. Alors je vote Silenuse, pour son idée extra.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ChronoChallenge n°12-Les votes   

Revenir en haut Aller en bas
 
ChronoChallenge n°12-Les votes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: