Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  Ecrits publiésEcrits publiés  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les différents niveaux de narration.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yggdarsil
Roi des Koalas
Roi des Koalas
avatar

Masculin Taureau Messages : 503
Date d'inscription : 25/10/2012
Localisation : Dans le doute. Ou l'ignorance. Surement l'un des deux.
Humeur : Pourvu que ça dure !

MessageSujet: Les différents niveaux de narration.   Ven 8 Juil 2016 - 9:04

Salut !
Je tenais à faire ce topic pour me référer à quelque chose dont je ne connais pas le nom original, mais qui est assez important. Ca concerne tout simplement "comment raconter une action". En gros, comparez ces phrases :

"Georgi quitta l'auberge et retourna chez lui."
"Georgi ouvrit la porte de l'auberge et la referma soigneusement. Dans la nuit encore fraîche, il prit le sentier vers son logis. Il poussa la porte dans un soupir"
"Georgi tendit la main et fit s'appuyer ses doigts contre le métal frais de la poignée. La porte émit une résistance, puis céda dans un craquement. (...) "

Ne me demandez pas pourquoi Georgi. Vous avez saisi ?
Sur un spectre partant de l'ellipse jusqu'à l'hyperréalisme, on peut avoir une phrase simple, plusieurs phrases plus détaillées ou un paragraphe. Chacun est utile en temps voulu, car chaque mode de narration transporte une atmosphère, permet ou empêche tel effet de style, tel développement.

Par exemple, pour la première phrase, Georgi est plutôt en mode OSEF, c'est pas trop ça qui compte. Dans la deuxième, je suis parvenu à développer une atmosphère plus lourde, mélancolique. Ca aurait pu être n'importe quoi d'autre, hein.
Enfin, dans la troisième, on a l'impression que Georgi essaye d'échapper à une bande de psychopathes à son affut.

Ce qui change, en fait, c'est la tension mise dans la scène, et croyez-moi, ça peut être utile pour plein de choses, surtout quand on les mélange dans un même paragraphe. Ainsi, supposez que vous voulez introduire un obstacle dans votre scénario. Si vous voulez vraiment suprendre, il vaut mieux employer une description floue pour son introduction (attention, ce n'est pas la seule méthode).

Exemple : "Les odeurs de café autour d'elle la prirent d'assaut. Le bruit des machines mêlé au fumet amer qui s'en dégageait, la surface ocre-noire dans laquelle surnageait la crême, la chaleur dans laquelle venait se lover son visage encore meurtri par le froid, tout cela, comme un grand ballet de désirs, lui sommait de s'arrêter, s'avancer vers une table, en tirer la chaise et demander un serveur. Elle déposa son sac à côté d'elle puis s'adressa au garçon. Un espresso, s'il vous plait. Un quart d'heure de repos dans ce monde de fous."
Vous l'avez vu ? Peut-être, peut-être pas, je continue :
"Ses lèvres plongèrent dans le liquide encore brûlant. Ses paupières se refermèrent, la plongeant dans un monde d'odorat et de goût. Elle resta là, immobile, noyée dans un autre monde, endormie. Trois semaines de travail, trois semaine sans voir personne, et elle n'était déjà plus qu'un cadavre parti se ressourcer dans une tasse de café. Loin du boss, loin des classements, loin du chiffre à faire grimper.
Le bruit du centre commercial la reprit d'assaut dès qu'elle ouvrit les yeux. Un frisson parcouru son échine. Elle n'était plus que ça, une femme fourbue par le travail et vouée à la consommation, en guise de consolation.
Elle finit son café en quelques gorgées. Elle avait dix minutes avant d'arriver en retard. Elle se frotta les yeux, recoiffa une mèche, puis appela serveur pour payer. Elle eu un sursaut en se retournant. Son sac avait disparu."

Et voilà ! Vous l'aviez peut-être prédit, étant donné que c'est le sujet de ce topic, mais dans un récit lambda, ça passe crême ! Vous avez remarqué le "Elle déposa son sac", très léger en description avec tout ce qu'il y a autour. Ca donne un peu l'effet qu'on a quand une partie de l'image est floue, et que sur la nette, il se passe quelque chose de plus intéressant. Vous voyez bien que c'est utile !

D'ailleurs, ça peut aussi servir pour générer des scènes, des sous-scènes et des scènes implicites, mais ça, on en reparlera un autre jour.
J'espère vous avoir été utile ! Et comme d'habitude, si vous avez quelque chose à ajouter/corriger, dites-le, sinon, prenez le temps de lire les commentaires pour éventuellement vous faire une opinion plus juste, si jamais j'aurais foiré quelque part...
Allez, bisoux.

------------------------------------------------------------------------------------------------
Il est des gens qui sont là. Comme ça. En vrai. Et d'autres dont la présence est un mensonge. Une illusion. Efficace, quand elle trompe tout le monde. Ridicule, quand elle ne trompe que son porteur. -Lyonel Trouillot, Kannjawou

Proverbe Nocturnien : Wû Horör, wees qsüj gnü ubo wik s'wee kleesee kvieiir wâ krefüzâ d'wi kraork...

orgie de .-.
.-- .-- .-- .-.-.- .---- ----- --.- ....- ---.. .-.-.- ..- -. -... .-.. --- --. .-.-.- ..-. .-.

http://vocaroo.com/i/s1fCLpFwvSv0


#TextedeYgg
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4452
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Les différents niveaux de narration.   Ven 8 Juil 2016 - 14:00

Heeeey intéressant :ffmental:

J'y penserai à l'occasion en écrivant. C'est vrai que dans mes textes je détaille beaucoup, en fait, afin de poser des atmosphères et des jolies descriptions ; mais je devrais en effet commencer à jouer sur ça, sur le décalage entre actions simples et actions détaillées, ce que je n'ose pas faire d'habitude de peur que ça paraisse bizarre :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les différents niveaux de narration.   Ven 8 Juil 2016 - 14:08

Je connaissais les écrivains qui vont droit au propos en y limitant le style ("Pour écrire quelque chose correctement, il faut avoir quelque chose à raconter") et les écrivains qui aimaient bien gonfler les traits, mais ceux qui jonglent entre les deux, je suis curieux de voir ce que ça pourrait donner, et si à force ça ne donnerait pas une forme de déséquilibre au récit, avec des images sur lesquelles on zoom peut-être un peu trop et d'autres qu'on se contente de passer d'une ellipse.
Revenir en haut Aller en bas
Nain Fougère
Créateur Uchronien
Créateur Uchronien
avatar

Masculin Vierge Messages : 339
Date d'inscription : 03/10/2016
Localisation : Quelque part dans un monde nouveau !
Humeur : Subjectivement Suprême.

MessageSujet: Re: Les différents niveaux de narration.   Ven 18 Nov 2016 - 22:07

Je note tout cela avec attention, merci beaucoup ! :B

------------------------------------------------------------------------------------------------
~L'Étrange Nain Fougère~
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LeRevateur/?ref=aymt_homepage_panel
Matt

avatar

Féminin Poissons Messages : 70
Date d'inscription : 15/09/2016
Localisation : quelque part
Humeur : Maussade, mais pas méchante

MessageSujet: Re: Les différents niveaux de narration.   Sam 17 Déc 2016 - 14:55

C'est tres interressant tout ça! Peut-etre le fait-on un peu inconsciement lorsque nous écrivons mais bien maitriser, cette methode peut permettre de vraiment améliorer un texte, de mieux maitriser l'action et amener le lecteur là ou veut qu'il aille, le polar en serait-il un exemple poussé?
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock
Gardien du GIBET
Gardien du GIBET
avatar

Masculin Bélier Messages : 730
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Les différents niveaux de narration.   Lun 23 Jan 2017 - 19:37

Merci pour ce tuto, ça m'aide beaucoup :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les différents niveaux de narration.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les différents niveaux de narration.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Accueil :: Aide à l'écriture et édition :: S'améliorer à l'écriture-
Sauter vers: