Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux   Mer 13 Juil - 21:34

Bonjour je suis ravi d'être votre hôte pour ce soir.

Le thème de ce soir est
L'île aux jouets défectueux.
A dans une heure
Revenir en haut Aller en bas
Vidrylee

avatar

Féminin Scorpion Messages : 79
Date d'inscription : 09/03/2016
Localisation : Dans un asile abandonné
Humeur : Massacrante

MessageSujet: Re: Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux   Mer 13 Juil - 22:16

Arnold


Froid… froid, j’ai si froid.
Aide-moi, s’il te plaît !
Ils sont là, trop près de moi.
Ils sont là, blessure grande ouverte.
Je crois qu’ils veulent en finir avec moi.

Alice reviens, tu es mon amie.
Alice, tu avais promis.
Chéris-moi pour toujours,
Aime-moi à jamais,
Enfin, comprends mes actes.
Je ne voulais pas excuse-moi.

Aide-moi, stupide gamine.
Ils m’obligent à revoir ta douleur.
Je ressens encore mon engrenage se perdre dans tes doigts,
Je vois encore ton sang couler,
J'aperçois encore ton cœur se briser… Froid.

Je n’ai plus peur,
Tout cela est finalement drôle, petite idiote !
Pleure, souffre, meurs,
Oui meurs, démembre-toi et offre-moi ton cœur,
Comme ça, je ressentirai peut-être ta chaleur...

Froid, j’ai tellement froid.



Correction par le Cerf divin :corn3:

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir."

A.Rimbaud.
1870, Ophélie.


Je suis mariée à la poésie
et surtout à Rimbaud.



En réalité je suis un chat tout fluff et tout rose. 
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock
Gardien du GIBET
Gardien du GIBET
avatar

Masculin Bélier Messages : 937
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux   Mer 13 Juil - 22:27

On était tranquillement installés sur le bon sol frais de la terrasse sous le soleil de plomb de l'été quand soudain on entendit un son assez rauque.
Greg se retourna et il hurla : c'est Had.. !!!
Il fut coupé sans possibilité de finir sa phrase. En fait, il parlait d'Hadès, le chien des voisins, il venait carrément de lui déchiqueter les jambes, un truc de dingue. Il arracha la tête d'un autre, puis les yeux de Bob, j’étais terrifié : il s'approchait de moi et je parvins à sentir son haleine tellement il était proche de mon petit corps de coton. Mais soudain, notre dieu cria : eh Hadès, au panier !
Il venait de me sauver, moi la petite peluche, au début j'me sentais heureux puis j'ai aperçu les tronches de mes camarades et j'ai vite compris. Ils allaient partir sur l’île aux jouets défectueux, plus communément appelée par les humains : la déchetterie.
Le soir de l'attentat, j'écoutai à la porte le seigneur qui disait qu'il allait les livrer le lendemain aux aurores, cela voulait dire que j'allais finir tout seul sans mes frères. Il fallait que je trouve une solution pour me détruire extérieurement.
Première idée assez classique, je pris les ciseaux de la trousse d'école de notre dieu et je puis me déchirer. Quand il me découvrit avec le bide ouvert il alerta sa grand mère et elle décida de me recoudre. Il restait plus que quelques heures avant le jour J et tout le monde dormait, j'avais comme qui dirait carte blanche. En parlant de carte j'avais le souvenir d'une carte de couleur bleue dans le portefeuille de la grand-mère, alors je m'introduis dans sa chambre pris la carte et je me mis à tailler mon bras droit puis ma jambe gauche. J'entendis le réveil, vite en position ! Fort heureusement on ne m'avait pas remarqué, avant de partir le seigneur me vit en morceaux et décida de m'embarquer, j'avais accompli ma mission, je restais encore avec mes camarades.
Tel était notre destin, se rendre sur l’île aux jouets défectueux, ce n'était que le début, puis Greg s'exclama : en avant les histoires !



Correction par le Cerf divin :corn3:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux   Mer 13 Juil - 22:34

Il est de ces crépuscules glacés, où les fines vaguelettes sur l'océan évoquent un Styx infini. Là, on aperçoit un planche de bois voguer, apparaissant et disparaissant dans un caprice de valse. Elle va s'échouer, dans deux jours, dans un an.
Et où elle s'échouera sera l'île aux jouets.
C'est là, dit-elle, replaçant une mèche derrière son oreille, c'est là que se reposent toutes les bouteilles à la mer.
Tous les objets perdus, et surtout, tous les jouets repoussés par les enfants puis par les vagues.
Mais attends !
Dans le silence, un bruit franc se répercute... Il vient de l'autre côté de l'île, là où au loin, un flocon grandit et se distingue...

"Yoho, yoho ! Secouez les gabiers, terre en vue, nom d'une pipe ! Qu'on prenne les ris et qu'on me donne une bouteille ! Sacré nom, ce voyage m'a donné soif."

Bien sûr, ce langage n'avait d'autre but de que d'aviver les coeurs. Le capitaine, une minuscule poupée-capitaine, manoeuvrant son bateau de papier, était seul à bord. Pas de gabier, point de hune... mais une feuille blanche qui prenait l'eau et ce petit pantin, mutilé par un garçon.

Il débarqua cependant, sur l'étendue désolée qui constituait l'Île. Des arbres de plastique barbouillés de feutre, un fatras amoncelé de pantins cassés, d'oreillers éventrés, de tambours sans toile.
Et pas âme qui vive pour écouter le capitaine...

-NON !

Elle interrompit son histoire.
-Qu'est-ce que tu as dit ?

-Non ! Je veux pas que le capitaine se fasse tuer par des Indiens pour aller dans un grand rôti !!

-Mais, je n'ai pas dit que c'est ce qui allait lui arriver...

-Tss, je sais très bien comment c'est avec ces histoires. C'est toujours pareil, je sais bien ! Comme dans le film d'hier !

-Ohh, je vois. Mon petit Timothy s'y connaît. On ne la lui fait pas !

-Bon, tu me rends le pirate, hein ? Parce que moi si c'est ça, je l'envoie pas sur ton île toute moche, après il va se faire manger les fesses par des piranhas !

-D'accord, prend-le. Mais la prochaine fois, évite de lui casser le bras, je ne vais pas t'en racheter tous les jours...
Revenir en haut Aller en bas
Ouppo
Fou du roi
avatar

Masculin Lion Messages : 280
Date d'inscription : 04/01/2016

MessageSujet: Re: Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux   Mer 13 Juil - 22:39

-Tu veux quoi encore ?

-Rien je...

-Alors fous-moi la paix sérieux.

-Mais...

-J'ai pas besoin de compagnie, bien avant qu'on soit coincé sur cette foutue île j'étais déjà seul, mais voilà il a fallu que tu t'échoues ici avec moi !

-Je sais que vous n'aimez pas...

-Non je n'aime pas les machins pétrochimiques comme toi, vous n'avez pas d'âme, vous êtes faits à la chaîne, on joue avec vous un jour une semaine au mieux et on vous oublie. Comment vous pouvez vivre comme ça bordel ! Vivre en sachant que vous n'êtes qu'un putain de kleenex, jetable et inutile et...

-...

-Arrête de me regarder comme ça.

-Putain, t'as pitié de moi c'est ça ? Tu penses que je suis comme toi c'est ça ? Je suis pas comme toi putain de merde ! Putain de merde, je suis pas comme toi ! On m'aimait moi... on m'aimait moi...

-Nous sommes tous cassés ici, même si ça ne se voit pas à l'extérieur, il y a les jouets comme moi qui ont perdu presque tout, qui ne sont presque plus reconnaissables et il y a les blessures invisibles...

-...

-Nous sommes tous cassés ici mais nous pouvons vivre avec ce fardeau, vous comme moi.

-Moi mon gamin m'adorait, puis je suis tombé, et retombé et quelque chose s'est cassé en moi, j'étais cassé de l'intérieur et il me demandait ce qui allait pas. J'en savais rien, j'en savais rien et j'y pouvais rien, personne ne m'a compris, ils m'ont abandonné, j'étais seul, dans un coin sombre où j'ai pris la poussière.

-Pleurez, pleurez ça vous fera du bien...

-Je sais pas ce que j'aurais dû faire, j'avais pas la force... pas la force... pas la force pour rien, le... faire ce que je devais faire... j'y pouvais rien non si je marchais plus.

-Ils m'ont mis dans une boîte moi aussi, tout était sombre, puis je suis atterri ici.

-Ils me reprochaient, tout ceux qui m'aimaient, finalement quand ça comptait ils sont partis... sans m'en rendre compte j'étais seul.

-Allez, allez, ça va aller. Laisser sortir toute votre amertume, vous n'êtes plus seul maintenant. Allez, on est tous passé par là, je suis sûr que vous avez beaucoup à dire et beaucoup à nous faire découvrir... vous venez, je vais vous présenter les autres en bonne et due forme, on a pas eu le temps de le faire puisque vous vous êtes isolés au bout de l'île dès le premier jour.



Correction du jeune CDF enthousiaste
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronochallenge 14 : l'île aux jouets défectueux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Compétitions :: Défis :: Les défis Tic-Tac-
Sauter vers: