Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Traces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lou

avatar

Féminin Cancer Messages : 19
Date d'inscription : 28/01/2016
Localisation : Dans un bocal
Humeur : Instable

MessageSujet: Traces   Jeu 21 Juil - 23:37

Traces.

J’ai reçu de grands éclats d’amour mais j’ai grandi dans ce silence.
Au dehors le soleil, la chaleur. Au dedans le vent, le froid.
Je jouais, je riais, je pleurais, je criais.
Je dansais dans cette vie, je mourais cette autre.
Au fil du temps, au gré des sourires, j’ai appris.
Appris les faux-semblant, ersatz de moi même.

Trébucher, tomber, se relever.
Trébucher, tomber, rester couchée.
Puis se relever, lentement, douloureusement.
J’ai connu cette vie légère, cette vie de petite fille insouciante.
J’ai connu cet instant qui a tout changé, cet instant qui m’a submergée.
Et le changement a commencé. Bouleversement intérieur.
Plongée dans ce monde d’adultes, noyée dans cette vague de frissons.
Je n’ai pas vu, pas senti, mais c’était là. Tapi dans le creux de mon sourire.

Elle a poussé, arrosée par les larmes, nourrie par la colère.
La peur face cette enfant qui se tait.
Ce corps qui me dégoute, cette noirceur dans nos regards.
Nos gestes devenus violents et qu’on ne maîtrise plus.
Je voudrais me laisser, partir et tout quitter.

Mais nous sommes liées, fondue l’une dans l’autre.
Je sens nos corps qui se heurtent. Nos mains qui s’empoignent.
Comment reconstruire ce lien dénaturé ?
Volée cette intimité, cette découverte de moi-même.
Piégée dans le déni, dans l’oubli, puis frappée.
Brisée, morcelée, et le silence qui s’enfuit.

Les cris, les non-dits, les souffrances, les appels à l’aide, les pleurs, les maux, les coups, les cicatrices, enfouies, menacées, détestées, traquées, dissimulées, enlacées, étouffées, terrées. Tout s’envole, tout s’envole.

J’ai eu mal, si mal devant ce miroir.
J’ai eu peur, si peur devant ce reflet.
J’ai pleuré, tant pleuré devant cette image.

Un jour je grandirai, pour de vrai, de l’intérieur.
Un jour nos corps ne feront plus qu’un.
Un jour je t’aimerai.
Un jour je m’aimerai.

Correction (Adélaïde Antès):
 

Correction du jeune CDF enthousiaste:
 


Dernière édition par Mélodie le Sam 3 Sep - 21:15, édité 5 fois (Raison : correction A.A.)
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4708
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Traces   Sam 23 Juil - 12:07

Wow, c'est fort. Cute 2

On s'identifie vraiment beaucoup à ton texte, très sensible et délicat comme les autres choses que j'ai pu lire de toi. Enfin, perso il y a des phrases dans lesquelles, saperlipopette, je me suis reconnue à mort, comme ici :

Citation :
J’ai reçu de grands éclats d’amour mais j’ai grandi dans ce silence.
Au dehors le soleil, la chaleur. Au dedans le vent, le froid.
Je jouais, je riais, je pleurais, je criais.
Je dansais dans cette vie, je mourrais cette autre.
Au fil du temps, au gré des sourires, j’ai appris.
Appris les faux-semblant, ersatz de moi même.

ici :  

J’ai eu mal, si mal devant ce miroir.
J’ai eu peur, si peur devant ce reflet.
J’ai pleurer, tant pleurer devant cette image.

Un jour je grandirais, pour de vrai, de l’intérieur.
Un jour nos corps ne feront plus qu’un.
Un jour je t’aimerais.
Un jour je m’aimerais.

ENFIN BREF, je vais pas te sortir tout le poème non plus. AHDE

En tout cas c'est extrêmement bien écrit (quelques fautes que je vais corriger sur l'heure :-p ) et chargé d'émotions puissantes et de très belles figures de style.
En vrai, j'ai pas le coeur de faire un com détaillé, j'aurais pas grand-chose à dire. Wiii


LE MESSAGE DE CORNOUILLE:
 
C'était le message de Cornouille.

Bon courage ! Continue comme ça, tu écris de très belles choses. Bye :ippa:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traces   Sam 23 Juil - 12:52

Lou a écrit:
Traces.

J’ai reçu de grands éclats d’amour mais j’ai grandi dans ce silence.
Au dehors le soleil, la chaleur. Au dedans le vent, le froid.
Je jouais, je riais, je pleurais, je criais.
Je dansais dans cette vie, je mourrais cette autre. A mon avis ça fonctionnerait mieux si tu enlevais "dans" dans le premier segment de ce vers
Au fil du temps, au gré des sourires, j’ai appris. Une virgule à la place de ce point pour mieux accentuer le suivi
Appris les faux-semblant, ersatz de moi même.

Trébucher, tomber, se relever.
Trébucher, tomber, rester couchée.
Puis se relever, lentement, douloureusement.
J’ai connu cette vie légère, cette vie de petite fille insouciante.
J’ai connu cet instant qui a tout changé, cet instant qui m’a submergé.
Et le changement a commencer commencé. Bouleversement intérieur. Du coup, je vois qu'il n'y a pas vraiment de rythme, en tout cas je ne me le représente pas, les vers sont de longueur variable et il y a des mots comme douloureusement qui vont difficilement dans ce sens.
Plongée dans ce monde d’adultes, noyée dans cette vague de frissons.
Je n’ai pas vu, pas senti, mais c’était là. Tapis dans le creux de mon sourire.

Elle a poussée poussé je crois, arrosée par les larmes, nourrie par la colère.
La peur face cette enfant qui se tait.
Ce corps qui me dégoute, cette noirceur dans nos regards.
Nos gestes devenus violents et qu’on ne maitrise maitrîse plus.
Je voudrais me laisser, partir et tout quitter.

Mais nous sommes liées, fondue l’une dans l’autre.
Je sens nos corps qui se heurtent. Nos mains qui s’empoignent.
Comment reconstruire ce lien dénaturé ?
Volée cette intimité, cette découverte de moi-même.
Piégée dans le dénie déni , dans l’oublie oubli, puis frappée.
Brisée, morcelée, et le silence qui s’enfuie. qui s'enfuit je crois

Les cris, les non-dits, les souffrances, les appels à l’aide, les pleurs, les maux, les coups, les cicatrices, enfouies, menacées, détestées, traquées, dissimulées, enlacées, étouffées, terrées. Tout s’envole, tout s’envole.

J’ai eu mal, si mal devant ce miroir.
J’ai eu peur, si peur devant ce reflet.
J’ai pleurer pleuré, tant pleurer devant cette image.

Un jour je grandirais grandirai, pour de vrai, de l’intérieur.
Un jour nos corps ne feront plus qu’un.
Un jour je t’aimerais. aimerai
Un jour je m’aimerais. aimerai Moué, à part quelques fautes classiques, je n'ai pas eu grand-chose à redire ! C'est un poème assez fort, on saisit bien les émotions derrière, ce que je n'ai pas dit, c'est Corne qui l'a fait. Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traces   Sam 23 Juil - 23:44

Je suis restée scotchée du début à la fin. Tu as une puissance de plume incroyable.
Et tu fais passer des sentiments très forts et qui me sont familiers. J'espère que les choses s'arrangeront pour toi, si tu ressens ce que ton texte décrit. :câlin:

Je sais pas quoi ajouter. "Tout s'envole, tout s'envole." C'est tellement beau. Je peux juste citer des morceaux à l'infini et m'extasier devant. Ton texte est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Lou

avatar

Féminin Cancer Messages : 19
Date d'inscription : 28/01/2016
Localisation : Dans un bocal
Humeur : Instable

MessageSujet: Re: Traces   Dim 24 Juil - 0:16

Bon ben merci pour tous ces magnifiques compliments !
Merci pour la correction aussi ! Effectivement des fautes qui font mal aux yeux ! Désolée !
Ce texte, comme, les précédents, date d'une époque pas tres joyeuses (non sans blagues ?!) mais dont les jours les plus sombres sont derrière moi. J'ai avancé sur ce loooong chemin et je ne m'arrêtais pas. Je regarde de temps en temps en arrière, pour ma rassurer et me dire que c bien toujours derrière et voir aussi le chemin parcouru pour me donner le courage de continuer !
Bref. Merci encore beaucoup beaucoup. Ca fait énormément de bien
Revenir en haut Aller en bas
Apikalia

avatar

Féminin Bélier Messages : 47
Date d'inscription : 01/07/2016

MessageSujet: Re: Traces   Dim 24 Juil - 14:35

Je ne ferai que répéter ce qu'ont dit les autres, mais effectivement c'est un très beau poème, captivant et touchant oui

------------------------------------------------------------------------------------------------
"Les salauds, les saints, j'en ai jamais vu. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc, c'est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c'est pareil... T'es une âme grise, joliment grise, comme nous tous..."
Philippe Claudel - Les Ames grises
Revenir en haut Aller en bas
Pantouffe

avatar

Masculin Verseau Messages : 125
Date d'inscription : 22/02/2016
Localisation : Quelque part dans mes cheveux...

MessageSujet: Re: Traces   Mar 26 Juil - 19:49

O_____O
AH OUAIS. Ben. Ecoute. J'ai du mal avec les poèmes, aussi bien pour en écrire que pour en lire. Je suis plutôt exigeant à ce sujet.
Mais là tu m'as attrapé à bras le corps, chapeau. C'est un très beau texte, avec une musique, une force évocatrice,émotionnelle, et un sujet qui me parle. Je l'aime beaucoup. C'est puissant. Merci pour ce DÉLICAT MOMENT DE VIOLENCE.

------------------------------------------------------------------------------------------------
We are not affraid, let the night come.

If the Story is over... Split on the ashes... It's time to run away... Where is the light, wonder if it's weeping somewhere ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: