Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ArtVanCastel

avatar

Masculin Gémeaux Messages : 170
Date d'inscription : 02/08/2016
Localisation : Essonne
Humeur : Tristoune

MessageSujet: [-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)   Jeu 11 Aoû - 9:50

Spoiler:
 

Cette nuit, c’est la Lune Rouge.
Cette nuit, tout mon peuple va se livrer un gigantesque combat à mort pour déterminer qui va prendre ma place de dominant. Ça peut sembler cruel mais notre race fonctionne ainsi depuis toujours.

Je regarde l’issue du combat par ma fenêtre – ma demeure étant le seul lieu où le combat ne peut avoir lieu. La plupart des maisons sont en feu. Je vois notre champion, un des grands favoris, dans une folie meurtrière. Une dizaine de ses anciens compatriotes, ceux qui avaient vécu des moments de joie comme de peine et de peur, l’encerclent. Je peux percevoir comme une flamme dans ses yeux. À ses pieds, le cadavre horriblement strangulé de mon ancien assistant, étranglé avec ses propres lunettes. Cela n’a rien d’étonnant, tout le monde savait que ces deux-là se haïssaient et que l’un serait l’une des premières victimes de l’autre.

Dans une rue, j’en vois un armé de ses bombes qu’il avait améliorées toute sa vie – ses « surprises ». Il en jette une sur un autre que je connaissais bien, qui n’a rien perdu de sa faculté à se plaindre constamment. Le visage digne, je peux lire sur ses lèvres « je t’ai toujours haï » avant que la « surprise » ne le fasse disparaître dans un bruit d’explosion et de nuage noir. Le « farceur » entouré de traces d’explosion causées par ses « surprises » ainsi que de lambeaux de chair et de vêtements, part dans un rire dément. Le carnage qu’il a causé et qu’il semblait préparer depuis longtemps semble lui provoquer du plaisir. Je sais d’avance qu’il ne va pas survivre à cette nuit. Son esprit est trop vicieux, manipulateur et dispersé pour que la lune rouge lui accorde sa bénédiction. S’il devient le nouveau dominant, il conduira notre peuple à sa perte.

Je peux distinguer ceux ayant refusé le combat en se donnant la mort: un peintre s’est pendu, un poète s’est planté un couteau dans le cœur et un autre, connu pour être un bon vivant s’est empoisonné pour atteindre le sommeil éternel. Il n’y a aucune honte pour eux, ils ont refusé la bataille en restant dignes jusqu’au bout et ont été de bons sujets pendant leurs 150 ans de vie civile ; leur âme pourra atteindre le paradis sur la lune.

Je me souviens de lorsque j’avais moi-même survécu à la razzia de la Lune Rouge, devenant ainsi le guide de notre peuple. J’étais alors appelé « le barbu ». Il ne restait plus que deux survivants: moi et celui qui exerçait jusque là la profession de boucher. Je m’étais caché dans sa propre boucherie pendant qu’il me cherchait armé de son hachoir taché de sang et je dus surgir de derrière-lui pour l’égorger avec un croc de boucher qui traînait là. Je n’avais alors tué qu’un seul de mes compatriotes mais j’avais survécu à cette nuit qui avait vu la disparition d’environ cent autres. Je devins alors le chef, je suivis une initiation pendant 250 ans guidé par l’Esprit de la Lune Rouge, puis je vis la naissance de la nouvelle génération que je devais guider pendant 150 ans, jusqu’à la prochaine Lune Rouge. Jusqu’à aujourd’hui.

Je peux maintenant faire le bilan de ma vie de guide. Mon tout premier changement fut de décréter que cette génération serait végétarienne, suite à ma mésaventure avec le boucher. Par la suite, mon peuple vainquit à de nombreuses reprises un nouvel ennemi voulant nous exterminer et survécut à plusieurs péripéties nous ayant mis en danger. Je pense pouvoir dire que je fus un bon guide.

Je me tourne vers la femelle. Son sang n’étant pas entièrement celui de notre peuple, elle ne participe pas à la bataille. Elle survivra à cette nuit, mais son hymen, j’en doute.

La razzia devrait bientôt prendre fin. Je regarde de nouveau par ma fenêtre. Le champion doit avoir tué 40 de sa quasi-centaine d’opposants. Il décapite le cuisinier avec le couteau à légume de ce dernier. Il est devenu quasiment entièrement rouge à cause du sang de ses ennemis. Il est sûr de lui, mais un paysan caché dans la poubelle surgit et lui tranche la tête d’un coup de faux bien placé. Il n’en reste que trois encore en vie: le paysan, le « farceur » et un autre, qui se faisait autrefois appeler mon apprenti qui n’en a tué actuellement que deux et avec de la chance. Le paysan, en étant à son premier meurtre, ne se rend pas compte que le « farceur », toujours en quête de plus de victimes se dirige vers lui, chargé de ses « surprises ». Celui-ci aperçoit le paysan par la fenêtre, se prépare à lui envoyer une « surprise ». Mais mon ancien apprenti se retrouve par hasard derrière le farceur et, sans réfléchir, lui donne un énorme coup de pied le faisant basculer par la fenêtre dans la maison où se trouve le paysan. À cause du choc, toutes « les surprises » que transportait le farceur explosent, provoquant ainsi l’effondrement de la maison et la mort instantanée des deux combattants à l’intérieur.

Mon ancien apprenti devient alors, le seul survivant. Il a gagné la razzia de la Lune Rouge. Déjà, la Lune Rouge l’enveloppe d’une aura de lumière. Je sors à sa rencontre, lui apportant l’habit rouge du chef.

« Félicitations à toi, lui dis-je. Tu es le nouveau Grand Schtroumpf ! »

------------------------------------------------------------------------------------------------
Le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence.

Mon Scribay : https://www.scribay.com/author/67508298/artvancastel
Revenir en haut Aller en bas
http://artvancastel.wordpress.com
Rémige

avatar

Féminin Gémeaux Messages : 101
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : "Laisse-moi plonger dans tes beaux yeux, mêlés de métal et d'agate"
Humeur : marchombre

MessageSujet: Re: [-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)   Lun 15 Aoû - 11:46

Coucou !
(Haan elle a que 17 ans et elle a lu ce texte affraid Bref.)

Alors alors. Quelques petites remarques que je me suis faites pendant la lecture.
Je n'ai pas vraiment réussi à me plonger dans le côté "horreur" du texte. Je pense que c'est parce que tes phrases s'enchaînent très vite, tu passes d'une action à l'autre sans que l'on ait eu le temps de "ressentir" l'action précédente. C'est dommage parce que cette nouvelle pourrait vraiment faire frémir... fou

Attention aux répétitions, le mot "surprise" revient très souvent, cela alourdit un peu tes phrases.

La chute est surprenante et originale, d'ailleurs j'ai plus apprécié la deuxième lecture que la première, parce qu’après avoir lu cette chute on comprend les références aux différents Schtroumpfs :)
Cependant, cela nous tombe un peu sur le coin du nez... j'aurais aimé voir quelques indications dans le texte, qui ne nous auraient pas forcément annoncé la chute, mais qui nous auraient montré que si on avait vraiment réfléchi, on aurait pu la deviner...
Je m'explique. Une phrase telle que "Les brasiers et la Lune peignaient sur leur peau bleue des reflets sauvages" peut nous mettre sur la piste, mais personnellement en lisant cette phrase j'aurais imaginé des êtres barbares à la peau bleue (type Na'avi dans Avatar) plutôt que des Schtroumpfs. La chute serait tout aussi surprenante, mais on aurait eu l'impression que tu jouais vraiment avec nous dans cette nouvelle, en nous laissant des indices qui finalement nous entraînent sur une fausse piste...
Je doute que ce soit très clair, désolée  hum

Voilà voilà, après bien sûr ces remarques sont personnelles :) Je pense que ton style mérite que tu continues à le travailler, alors au plaisir de te relire !

Rémige
Revenir en haut Aller en bas
Hartsock
Gardien du GIBET
Gardien du GIBET
avatar

Masculin Bélier Messages : 953
Date d'inscription : 19/11/2015
Localisation : À table, comme toujours.
Humeur : J'ai la dalle!

MessageSujet: Re: [-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)   Mer 17 Aoû - 10:51

Tout comme Rémige je trouve les répétitions assez dommage, je trouve les guillemets inutiles pour les noms comme le "farceur" après tout ce sont leur identité alors pourquoi les mettre entre guillemets? 'Fin bref, j'ai bien aimé ton texte même si il reste un peu saccadé sur les actions que tu décris, tu devrais passer plus de temps sur chaque phrase pour les allonger avec des mots et des adjectifs qualificatifs, si possible différents les uns des autres pour éviter ces fameuses répétitions. Sinon c'était plutôt cool, je dirais pas que j'ai été emballé mais ton texte était assez intéressant pour que je continue ma lecture, des progrès à faire, mais bon rien de méchant et puis personne n'a une plume parfaite, j'espère que mes remarques t'aideront à continuer, bonne chance pour tes autres textes, et n'hésite pas à en poster, ceux que tu juges les plus mauvais comme les plus bons. A la prochaine! :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Hart, le cerf à chaussettes. Pour vous servir

Signe distinctif de chasseur de fautes: µ
------------------------------------------------------------------------
"Dis moi : je t'aime ! Hélas ! Rassure un cœur qui doute,
Dis-le moi ! Car souvent avec ce peu de mots
La bouche d'une femme a guéri bien des maux." VICTOR HUGO

Eh, venez voir ce que j'écris :p
http://www.encre-nocturne.com/t1576p30-pages-jaunes-nocturniennes#60288
Revenir en haut Aller en bas
http://hartsock.eklablog.com/
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1752
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: [-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)   Jeu 1 Sep - 18:32

ArtVanCastel a écrit:
Spoiler:
 

Cette nuit, c’est la Lune Rouge. < Dit comme ça, elle perd de sa force....
Cette nuit, tout mon peuple va se livrer un gigantesque combat à mort pour déterminer qui va prendre ma place de dominant. Ça peut sembler cruel mais notre race fonctionne ainsi depuis toujours. < Belle formulation et la répétition de "Cette nuit", ajoute davantage de dramaturgie...

Je regarde l’issue du combat par ma fenêtre – ma demeure étant le seul lieu où le combat ne peut avoir lieu. La plupart des maisons sont en feu. Je vois notre champion, un des grands favoris, dans une folie meurtrière. Une dizaine de ses anciens compatriotes, ceux qui avaient vécu des moments de joie comme de peine et de peur, l’encerclent. Je peux percevoir comme une flamme dans ses yeux. À ses pieds, le cadavre horriblement strangulé de mon ancien assistant, étranglé avec ses propres lunettes. Cela n’a rien d’étonnant, tout le monde savait que ces deux-là se haïssaient et que l’un serait l’une des premières victimes de l’autre.

Dans une rue, j’en vois un armé de ses bombes qu’il avait améliorées toute sa vie – ses « surprises ». Il en jette une sur un autre que je connaissais bien, qui n’a rien perdu de sa faculté à se plaindre constamment. Le visage digne, je peux lire sur ses lèvres « je t’ai toujours haï » avant que la « surprise » ne le fasse disparaître dans un bruit d’explosion et de nuage noir. Le « farceur » Pour des guillemets ? entouré de traces d’explosion causées par ses « surprises » ainsi que des lambeaux de chair et de vêtements, part dans un rire dément. Le carnage qu’il a causé et qu’il semblait préparer depuis longtemps semble lui provoquer du plaisir. Je sais d’avance qu’il ne va pas survivre à cette nuit. Son esprit est trop vicieux, manipulateur et dispersé pour que la lune rouge lui accorde sa bénédiction. S’il devient le nouveau dominant, il conduira notre peuple à sa perte.

Je peux distinguer ceux ayant refusé le combat en se donnant la mort: un peintre s’est pendu, un poète s’est planté un couteau dans le cœur et un autre, connu pour être un bon vivant s’est empoisonné pour atteindre le sommeil éternel. Il n’y a aucune honte pour eux, ils ont refusé la bataille en restant dignes jusqu’au bout et ont été de bons sujets pendant leurs 150 ans de vie civile ; leur âme pourra atteindre le paradis sur la lune.

Je me souviens de lorsque j’avais moi-même survécu à la razzia de la Lune Rouge, devenant ainsi le guide de notre peuple. J’étais alors appelé « le barbu ». Il ne restait plus que deux survivants: moi et celui qui exerçait jusque là la profession de boucher. Je m’étais caché dans sa propre boucherie pendant qu’il me cherchait armé de son hachoir taché de sang et je dus surgir de derrière-lui pour l’égorger avec un croc de boucher qui traînait là. Je n’avais alors tué qu’un seul de mes compatriotes mais j’avais survécu à cette nuit qui avait vu la disparition d’environ cent autres. Je devins alors le chef, je suivis une initiation pendant 250 ans guidé par l’Esprit de la Lune Rouge, puis je vis la naissance de la nouvelle génération que je devais guider pendant 150 ans, jusqu’à la prochaine Lune Rouge. Jusqu’à aujourd’hui.

Je peux maintenant faire le bilan de ma vie de guide. Mon tout premier changement fut de décréter que cette génération serait végétarienne, suite à ma mésaventure avec le boucher. Par la suite, mon peuple vainquit à de nombreuses reprises un nouvel ennemi voulant nous exterminer et survécut à plusieurs péripéties nous ayant mis en danger. Je pense pouvoir dire que je fus un bon guide.

Je me tourne vers la femelle. Son sang n’étant pas entièrement celui de notre peuple, elle ne participe pas à la bataille. Elle survivra à cette nuit, mais son hymen, j’en doute.
Meeerde, elle est de quel sang alors ? :(

La razzia devrait bientôt prendre fin. Je regarde de nouveau par ma fenêtre. Le champion doit avoir tué 40 de sa quasi-centaine d’opposants. Il décapite le cuisinier avec le couteau à légumes de ce dernier. Il est devenu quasiment entièrement rouge à cause du sang de ses ennemis > J'aime pas trop la formulation de cette phrase qui en diminue l'impact. Il est sûr de lui, mais un paysan caché dans la poubelle surgit et lui tranche la tête d’un coup de faux bien placé. Il n’en reste que trois encore en vie: le paysan, le « farceur » et un autre, qui se faisait autrefois appeler mon apprenti qui n’en a tué actuellement que deux et avec de la chance. Le paysan, en étant à son premier meurtre, ne se rend pas compte que le « farceur », toujours en quête de plus de victimes se dirige vers lui, chargé de ses « surprises ». Celui-ci aperçoit le paysan par la fenêtre, se prépare à lui envoyer une « surprise ». Mais mon ancien apprenti se retrouve par hasard derrière le farceur et, sans réfléchir, lui donne un énorme coup de pied le faisant basculer par la fenêtre dans la maison où se trouve le paysan. À cause du choc, toutes « les surprises » que transportait le farceur explosent, provoquant ainsi l’effondrement de la maison et la mort instantanée des deux combattants à l’intérieur.

Mon ancien apprenti devient alors, le seul survivant. Il a gagné la razzia de la Lune Rouge. Déjà, la Lune Rouge l’enveloppe d’une aura de lumière. Je sors à sa rencontre, lui apportant l’habit rouge du chef.

« Félicitations à toi, lui dis-je. Tu es le nouveau Grand Schtroumpf ! »

Ok, j'aime beaucoup les ambiances un peu glauques comme celles que tu envoies. Cependant, je rejoins Hart sur les guillemets qui ne servent à rien. Moi, j'ai bien aimé les répétitions de "cette nuit", notamment qui ont donné de l'impact à ta scène ^^

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Coucou Invité * Sourire étrange à interpréter comme tu veux
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Tiunterof
Gardien grincheux de la CB
avatar

Masculin Bélier Messages : 1763
Date d'inscription : 24/10/2012
Localisation : Sur la CB, comme toujours.
Humeur : sss

MessageSujet: Re: [-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)   Sam 5 Nov - 15:39

Bon bon bon, commentons commentons. Je sais pas pourquoi mais là j'ai envie de faire un commentaire détaillé, donc allons y !

ArtVanCastel a écrit:


Cette nuit, c’est la Lune Rouge.
Cette nuit, tout mon peuple va se livrer un gigantesque combat à mort pour déterminer qui va prendre ma place de dominant. Ça peut sembler cruel mais notre race fonctionne ainsi depuis toujours.

Je regarde l’issue du combat par ma fenêtre (Cette phrase est un peu "simple", et puis quand tu parle de l'issue du combat on a l'impression que c'est en train de se terminer) – ma demeure étant le seul lieu où le combat ne peut avoir lieu. La plupart des maisons sont en feu. Je vois notre champion, un des grands favoris, dans une folie meurtrière. Une dizaine de ses anciens compatriotes, ceux qui avaient vécu des moments de joie comme de peine et de peur, l’encerclent. Je peux percevoir comme une flamme dans ses yeux. À ses pieds, le cadavre horriblement strangulé de mon ancien assistant, étranglé avec ses propres lunettes (GG de réussir à étrangler quelqu'un avec une paire de lunettes.). Cela n’a rien d’étonnant, tout le monde savait que ces deux-là se haïssaient et que l’un serait l’une des premières victimes de l’autre.

Dans une rue, j’en vois un armé de ses bombes qu’il avait améliorées toute sa vie – ses « surprises ». Il en jette une sur un autre (Là ça fait bizarre de dire juste "un autre") que je connaissais bien, qui n’a rien perdu de sa faculté à se plaindre constamment. Le visage digne, je peux lire sur ses lèvres « je t’ai toujours haï » avant que la « surprise » (Les guillemets ça va la première fois, mais après ça a un rendu assez disgracieux surtout quand c'est utilisé plusieurs fois de suite avec le même mot) ne le fasse disparaître dans un bruit d’explosion et de nuage noir. Le « farceur » entouré de traces d’explosion causées par ses « surprises » ainsi que de lambeaux de chair et de vêtements, part dans un rire dément. Le carnage qu’il a causé et qu’il semblait préparer depuis longtemps semble (Répétition pas très zolie) lui provoquer ("procurer" aurait sans doute mieux fonctionné du plaisir. Je sais d’avance qu’il ne va pas survivre à cette nuit. Son esprit est trop vicieux, manipulateur et dispersé pour que la lune rouge lui accorde sa bénédiction. S’il devient le nouveau dominant, il conduira notre peuple à sa perte.

Je peux distinguer ceux ayant refusé le combat en se donnant la mort: un peintre s’est pendu, un poète s’est planté un couteau dans le cœur et un autre, connu pour être un bon vivant s’est empoisonné pour atteindre le sommeil éternel. Il n’y a aucune honte pour eux, ils ont refusé la bataille en restant dignes jusqu’au bout et ont été de bons sujets pendant leurs 150 ans de vie civile (La vache, ils vivent vieux là bas ; leur âme pourra atteindre le paradis sur la lune.

Je me souviens de lorsque j’avais moi-même survécu à la razzia de la Lune Rouge, devenant ainsi le guide de notre peuple. J’étais alors appelé « le barbu ». Il ne restait plus que deux survivants: moi et celui qui exerçait jusque là la profession de boucher. Je m’étais caché dans sa propre boucherie (Répétition après "boucher", mieux vaut remplacer par quelque chose comme "établissement") pendant qu’il me cherchait armé de son hachoir taché de sang et je dus surgir de derrière-lui pour l’égorger avec un croc de boucher qui traînait là. Je n’avais alors tué qu’un seul de mes compatriotes mais j’avais survécu à cette nuit qui avait vu la disparition d’environ cent autres. Je devins alors le chef, je suivis une initiation pendant 250 ans guidé par l’Esprit de la Lune Rouge, puis je vis la naissance de la nouvelle génération que je devais guider pendant 150 ans, jusqu’à la prochaine Lune Rouge (Autre répétition). Jusqu’à aujourd’hui.

Je peux maintenant faire le bilan de ma vie de guide. Mon tout premier changement fut de décréter que cette génération serait végétarienne, suite à ma mésaventure avec le boucher (Ce soudain comique est assez inattendu du coup ça marche bien.). Par la suite, mon peuple vainquit à de nombreuses reprises un nouvel ennemi voulant nous exterminer et survécut à plusieurs péripéties nous ayant mis en danger (Ça mériterait d'être au moins un tout petit peu développé). Je pense pouvoir dire que je fus un bon guide.

Je me tourne vers la femelle (Hein ? Qui ? Avec le "la" devant ça sonne comme si tu en avais déjà parlé, et puis s'il se tourne vers elle c'est qu'elle est dans la même pièce ? Où est elle ?). Son sang n’étant pas entièrement celui de notre peuple, elle ne participe pas à la bataille. Elle survivra à cette nuit, mais son hymen, j’en doute.

La razzia devrait bientôt prendre fin. Je regarde de nouveau par ma fenêtre (Ah donc exit la femelle ? Ça fait vraiment bizarre, on a l'impression que le paragraphe précédent est sortit de nul part et que toi même tu oublie son existence tout de suite après.). Le champion doit avoir tué 40 de sa quasi-centaine d’opposants. Il décapite le cuisinier avec le couteau à légume de ce dernier. Il est devenu quasiment entièrement rouge à cause du sang de ses ennemis. Il est sûr de lui, mais un paysan caché dans la poubelle surgit et lui tranche la tête d’un coup de faux bien placé. Il n’en reste que trois encore en vie: le paysan, le « farceur » et un autre, qui se faisait autrefois appeler mon apprenti qui n’en a tué actuellement que deux et avec de la chance. Le paysan, en étant à son premier meurtre, ne se rend pas compte que le « farceur », toujours en quête de plus de victimes se dirige vers lui, chargé de ses « surprises ». Celui-ci aperçoit le paysan par la fenêtre, se prépare à lui envoyer une « surprise ». Mais mon ancien apprenti se retrouve par hasard derrière le farceur (La magie du scénario) et, sans réfléchir, lui donne un énorme coup de pied le faisant basculer par la fenêtre dans la maison où se trouve le paysan. À cause du choc, toutes « les surprises » que transportait le farceur explosent, provoquant ainsi l’effondrement de la maison et la mort instantanée des deux combattants à l’intérieur. Le combat final fait un peu fouillis, on a du mal à savoir ce qui se passe et surtout qui est où.)

Mon ancien apprenti devient alors, le seul survivant. Il a gagné la razzia de la Lune Rouge. Déjà, la Lune Rouge l’enveloppe d’une aura de lumière. Je sors à sa rencontre, lui apportant l’habit rouge du chef.

« Félicitations à toi, lui dis-je. Tu es le nouveau Grand Schtroumpf (J'avoue je m'y attendais pas. Par contre s'il est censé avoir buté tout le monde il est chef de qui ?) ! »

Bon, une fois arrivé à la fin on revoit le texte d'un autre oeil et on reconnait les personnages. Par contre la référence à la Schtroumpfette est vraiment comme sortit du néant. Au final on voit que le texte est un des premiers, surtout au niveau des scènes d'actions où la situation dans l'espace est assez hésitante. J'irais voir d'autres de tes textes pour voir l'évolution.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-18] La razzia de la lune rouge (premier texte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Nouvelles-
Sauter vers: