Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [C~]Capharnaüm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 420
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: [C~]Capharnaüm   Jeu 29 Sep 2016 - 21:31

Je ne sais pas si ça va mieux dans Poèmes ou Chansons ^^'
Si c'est la mauvaise section, vous pouvez déplacer =x

Bonne lecture

L'espoir en moi,
A perdu connaissance.
Je n'ai ni la volonté,
Ni l'omniscience,
Pour savoir jusqu'où,
Résistera mon innocence.

Je suis cernée, envahie par la peur,
Dans toute sa magnificence.
Je perds parfois l'envie,
De remplir ma panse.
Les larmes sont la preuve,
De ma défaillance,
Des tourments qui me détruisent,
Bien que je ne sois pas de faïence.

L'obscurité alimente,
Toute cette souffrance,
Ces souvenirs me noient,
Chaque fois que j'y repense ;
Tristesse, doutes et peine,
M'entraînent dans leur danse.

Parfois je me demande,
Si tout cela a un sens,
Et si le désespoir,
Cessera d'accroitre ma déchéance.

A force de m'enfoncer,
J'en viens à perdre mes défenses,
Mais ne cesse de vouloir repousser,
Le jour où je tirerai ma révérence.

La solitude a ouvert la porte,
A un début de folie immense ;
Je suis un être confronté,
A son insignifiance,
Choqué, meurtri,
Envers tant d'indifférence.

Je les envie, je les maudis,
Eux et leur chance,
D'avoir une vie riche,
Sans ce goût de rance,
Alors que je m'enfonce, un peu plus,
Dans ma décadence ;
Connaissent-ils cette douleur,
Celle qui, sans pitié, me lance ?

Tant de mots retenus, colère contenue,
Par peur des remontrances ;
Ces mêmes mots, écrits, lâchés,
Me permettent une délivrance.
Je les aurais crachés, comme du venin,
Avec force, effervescence,
Mais dans ce monde, qui me dépasse,
Il faut agir sans cesse avec prudence :
Il est risqué d'ouvrir sa gueule,
Sans subir de conséquences.
C'est notre lot à tous,
On se tait et on avance.

Envers chaque individu qui nous entoure,
On se déchire, entre confiance et méfiance.
Les adultes sont différents des enfants :
Ils ont leurs messe-basses et connivences,
Ils jubilent du malheur d'autrui,
Ils se régalent de leur faire offense ;
Le lieu de travail de certains,
Devient alors une pénitence,
Ils doivent tout endurer,
Jusqu'à ne plus supporter la cadence,
Tandis que les bourreaux, fiers,
Continueront leurs manigances.

La nuit, mon esprit cogite :
Les mêmes sujets. Infinie redondance !
Si cette putain de vie est un jeu,
Je veux le droit aux dés, et à la relance.
Je suis prisonnière, de mes émotions négatives :
Elles se dispersent, comme des fragrances,
Ont divers parfums, diverses saveurs,
Qui piquent, dans chacune de leurs nuances ;
Mais il restera toujours dans mes yeux,
Indéfectible, une once de bienveillance.

Aurais-je pioché les plus mauvaises cartes ?
Faut-il tout miser sur celles de l'attirance ?
Pour gagner, ou du moins se faire une place,
Certaines vont chercher dans leurs dépenses :
Séductrices, elles ne laissent pas de marbre,
Eblouissantes, sachant se parer avec élégance,
Certaines ne lésinent pas sur les moyens,
Jusqu'aux flots de peinture, à outrance.

Je ne veux me faire prendre à ces pièges !
La société se délecte de toutes les indécences,
Savoure les moindres histoires scandaleuses,
Et les spectateurs, sont plongés dans la dépendance.
Elle n'est qu'un immonde bordel,
Où l'on est contraints à une appartenance :
De gré ou de force, on portera des étiquettes,
Qui rarement nous donneront de l'assurance.

Mon esprit est un capharnaüm hétéroclite,
Victime de sa propre impuissance.
Dans un éprouvant cycle sans fin,
Les symphonies se jouent dans tous les sens.
Elles se mélangent de façon désordonnée ;
Le dégoût est à son imminence !
Les moments de bonheurs me viennent en flash.
Ces quelques bribes ne sont que des réminiscences...

------------------------------------------------------------------------------------------------
CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés



"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Le Molosse
Habituée de la CB
avatar

Féminin Vierge Messages : 1827
Date d'inscription : 29/12/2015
Localisation : Dans ma chambre
Humeur : Mode Molosse: Off

MessageSujet: Re: [C~]Capharnaüm   Ven 30 Sep 2016 - 20:03

Un texte qui me parle et ressemble tellement à ce que je vis parfois... Bien écrit :)

------------------------------------------------------------------------------------------------
Signe distinctif de chasseresse de fautes: ~ (pour faire honneur à mon surnom :la:)

Sections attribuées: Romans et Théâtre


N'hésitez pas à venir me lire ici: Mes écrits #TexteDeMathilde
:unjournormal:

Et sinon Invité , viens voir ma galerie de dessinatrice & celle de photographe :la:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.flickr.com/photos/124488553@N07/
Titi

avatar

Féminin Lion Messages : 420
Date d'inscription : 29/06/2016
Localisation : Dans la région de la cancoillotte :la:
Humeur : Ça dépend

MessageSujet: Re: [C~]Capharnaüm   Lun 10 Oct 2016 - 5:43

Merci à toi.
J'ai l'impression que la longueur a dissuadé les gens ^^"

------------------------------------------------------------------------------------------------
CDF :la:
Mon signe distinctif est ♫
Mes catégories assignées sont : Poésies, Chansons, Chamarrés



"Je leur rendrai ce grand service parce qu'on ne me l'a pas rendu à moi." (Philippe Labro - Les cornichons au chocolat)

-
Tous mes sens charmés
Hypnose et divins délices
J'aime les haïkus
Revenir en haut Aller en bas
http://je-seme-des-poemes.skyrock.com/3113348789-Index-des-poeme
Aube Kürten

avatar

Masculin Lion Messages : 645
Date d'inscription : 07/06/2015
Localisation : dans l'ombre de la vallée de la mort

MessageSujet: Re: [C~]Capharnaüm   Lun 10 Oct 2016 - 10:24

trés bien écrit, on sens que plus rien ne peut te remettre en avant

"Les moments de bonheurs me viennent en flash.
Ces quelques bribes ne sont que des réminiscences..."

c'est trés bien dit et je pense que ces en partit ces flash qui font que les gens prenne conscience que tout va mal :)

merci pour ce jolie poème triste .


------------------------------------------------------------------------------------------------



je ne suis pas la beauté de ton cœur
Je suis la pensé sombre que tu t'efforce a cacher


J'incline le miroir face à moi
mon regard me transperce l'âme
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [C~]Capharnaüm   

Revenir en haut Aller en bas
 
[C~]Capharnaüm
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits courts :: Poésies-
Sauter vers: