Encre Nocturne
Bonjour !

Il est conseillé de s'inscrire ou se connecter afin d'avoir accès à l'intégralité des messages du forum.


Entrez dans une dimension littéraire dont le territoire est infini et partagez vos écrits avec les autres internautes !
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tour de verre projet de Cornedor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Tour de verre projet de Cornedor   Sam 1 Oct 2016 - 19:11

Bonjour chers eniens
je viens de terminer une première grille, traitant du projet de Cornedor, la Tour de verre.

1/Présentation rapide

Voici le début d’un roman à la fois très fort, très bien écrit et qui traite d’un sujet à la fois « classique » de confrontation de deux mondes, mais original quant à la dite fracture, en plein cœur de la société même, et dans la division même des sexes.
Deux populations différentes, dont l’une domine apparemment l’autre, vivent retranchées, l’une dans des tunnels et des cavernes, l’autre dans une tour. Les rencontres sont planifiées et apparemment ne permettent aucune prise de contact, sauf par accident. Ce qui va donner naissance à l’intrigue.
Cornedor a réussi à nous intéresser à des personnages non « humanoïdes », sans écrire un roman pour enfant, les personnages de ce type étant plutôt réservés aux livres et films pour enfants. La thématique elle-même en fait un sujet pour « adultes »
Deux personnages sont amenés à se rencontrer de manière accidentelle en dehors des périmètres de leur vie habituelle et de cette rencontre accidentelle va découler tout le roman.
Mais comme le roman est sur Encre Nocturne, je ne donnerai pas plus de détails sur les aventures de ces personnages attachants, allez lire chers eniens !
Par contre je mets une petite grille de lecture comme promis, afin que l’auteure puisse rebondir et discuter avec nous.

2/ Quelques réflexions :


Propos : mon questionnement ; que veux-tu relater dans ton roman ? Comment va-t-il se terminer ? Quelle sera l’évolution de la société ? Et si la société n’évolue pas, que vont devenir les personnages ? Est-ce que tu as ralenti parce que tu n’as plus d’idée pour finir ? Ou parce qu’un truc coince dans ton avancement (peut-être un simple manque de temps ?)
Quid du décor ? va-t-il évoluer à travers le roman ? cette civilisation en ruines où Timor ramasse des déchets de robots a-t-elle un rôle à jouer ?
En fait comment le présenterais-tu en quelques phrases si tu étais invitée dans une émission littéraire ? Wink


3/ Plus de détails


3.1 écriture

Le style:

un style « ligne claire » c’est-à-dire limpide et apparemment très simple, mais qui est tout sauf pauvre ! En effet les phrases sont pleines de vie, les dialogues réalistes, les descriptions comme elles-mêmes taillées dans du verre tellement elles accompagnent la transparence des lieux où vivent les Elles ! les lieux des Autres sont presque cinématographiquement représentés, ainsi que la nature extérieure.
Attention cependant aux sous titres des chapitres qui retirent toute profondeur au récit en commentant d'emblée ce qui va arriver!

Méthode narrative

Le présent est le temps de la narration, deux narrations en parallèle, deux personnages qui parlent chacun à la première personne et nous maintiennent « très près du corps », sans d’autre vision que la leur, à la hauteur de leurs connaissances du monde où ils vivent.


Rythme

Ce temps présent permet de coller aussi à l’action, nous apprenons à connaître les personnages comme dans la « vraie vie », c’est-à-dire en les fréquentant au long de leurs parcours, comme un documentaire ! Les descriptions des actions sont maîtrisées, même les plus complexes avec de nombreuses péripéties et de nombreux personnages (les cours suivis par Picta l’héroïne, Timor dans les tunnels où ils récoltent les cristaux qui font vivre la tour et ses habitantes.

3.2/ Univers

Monde du roman

Presque onirique, le pays de la Tour de verre est une invention très belle et originale, créant un univers à la fois minéral et végétal qui sert de biotope aux femelles de cette espèce étrange entre les insectes et les sauriens.
Entre cette tour et les grottes et terriers où vivent les mâles dans un monde organisé autour de la brutalité, s’étend une nature qui a reconquis des lieux abandonnés, mais une nature trop hostile pour qu’on y survive.


décors

Bien posés, même si les descriptions de la tour, venant au chapitre 2 peuvent paraître un peu longues et risquer de casser la dynamique d’un récit construit sur l’action.
Ils sont entièrement intégrés à l’histoire et sont des éléments entiers du roman par leur influence sur les personnages.

3.3 Personnages

héros

Caractères affirmés, personnages attachants par leurs interrogations sur leur environnement et leur place dans cette société rigide et incompréhensible pour eux, qu’ils découvrent tous les deux au moment où ils vont devoir s’y intégrer en tant que jeunes adultes.

Autres personnages décisifs


La famille.

Le rôle du frère de Timor prêt à le défendre contre l’arbitraire au risque de se faire tuer, celui de son père qui croit dans les règles de la société qui les régit.
La mère et la grand-mère de Picta, sa sœur Lith sont aussi des personnages complets et leurs comportements apportent des éclairages utiles sur la société, voire sur le caractère de Picta.

Personnages secondaires

Là si chez les mâles les personnages restent tous bien repérables, une certaine confusion me prend en suivant la famille de Picta : en effet même si l’idée est de montrer qu’elle a une famille nombreuse et beaucoup de camarades, il y a trop de monde Wink et beaucoup de prénoms. Du coup on se raccroche à Picta !

3.4 Registre

Le fait de mettre en scène des animaux, même imaginaires et ressemblants aux humains dans leurs comportements, peut troubler. Pourquoi ? parce que les personnages non humains sont du registre de la littérature de jeunesse, ce qui n’est pas le propos de la Tour de verre, puisque le déclenchement de l’action se base sur un viol. Peut-être la romancière aura-t-elle à moins appuyer sur l’aspect « joyeuse bandes de fillettes malicieuses » et plus sur le côté sombre d’une société apparemment utopique. Surtout que le début du roman nous plonge d’emblée dans un univers d’exploitation de jeunes mâles s’épuisant dans les mines de cristaux.
Revenir en haut Aller en bas
La Lapine Cornue
Divine cerfette et ses lapins multicolores
avatar

Féminin Balance Messages : 4844
Date d'inscription : 17/05/2014
Localisation : Endormie dans un terrier de lapins.
Humeur : Lapinesque. (ça veut dire paisible et joyeuse)

MessageSujet: Re: Tour de verre projet de Cornedor   Sam 1 Oct 2016 - 23:05

Wow Assia, quel boulot ! Hurk

Je vais faire de mon mieux pour réagir de manière constructive. :la:


@Assia a écrit:


Propos : mon questionnement ; que veux-tu relater dans ton roman ? Comment va-t-il se terminer ? Quelle sera l’évolution de la société ? Et si la société n’évolue pas, que vont devenir les personnages ?  

Alors... que de questions ! x)
Déjà, pour toutes les premières questions je vais mettre un bon gros spoiler, parce que je vais du coup devoir révéler la fin. :-p
ATTENTION énorme spoiler de la Tour de Verre, interdiction de regarder si vous avez l'intention de le lire :
 

Sinon, ce que je voulais relater de manière générale, je pense que c'est le rôle que peuvent jouer plein d'individus au sein d'un même système. Le but c'est pas de raconter un peuple ou une révolution, c'est de narrer plein de vies et de personnes différentes qui vont s'entrecroiser. De raconter une bataille un peu psychologique, un refus des lois établies, que fait chacun ou chacune au sein de lui-même ; et montrer que chaque individu peut, au final, jouer un rôle énorme et entraîner tous les autres dans une sorte d'engrenage. Et au final, broyer un système pourtant rigide et puissant, seulement grâce à l'entraide, au hasard et à l'empathie. (Le hasard a une grande place dans toute l'histoire, je ne sais pas si tu as noté. Les personnages ne doivent pas être des surhommes qui font plier le système à eux tout seuls, mais plutôt des gens normaux qui rebondissent et se font entraîner de péripétie en péripétie, qui se rencontrent et évoluent chacun dans leur mentalité. Et au final tous se retrouvent liés entre eux et forment un tout.)

C'est pas clair du tout ce que je dis, là. AHDE





Citation :
Quid du décor ? va-t-il évoluer à travers le roman ? cette civilisation en ruines où Timor ramasse des déchets de robots a-t-elle un rôle à jouer ?
Euuuh le décor ? C'est à voir. Disons qu'il va subir des évolutions à la toute fin de l'histoire, mais je ne pense pas qu'au cours de l'histoire il se modifie. En fait au final, je me rends compte que cette histoire est presque un huis-clos, les scènes se passent toujours dans les mêmes lieux, toujours identiques et figés dans le temps (ce qui est normal puisque toute l'intrigue se passe dans un laps de temps relativement court, en fait... Moins d'une saison a priori).

Aha très bonne question, je suis contente que tu aies remarqué la civilisation en ruines :aha: Elle ne va normalement pas avoir un vrai rôle à jouer (ça pourrait, mais ce ne serait pas si utile que ça, et il faudrait alors que j'étoffe encore davantage le scénario qui est déjà plein à craquer... donc je préfère pas. x) Mais elle fait partie d'une sorte de background historique qui est très mystérieux, quasiment jamais mentionné mais dont je dissémine quelques détails dans toute l'histoire.
Parmi les autres éléments qui y sont intimement liés :
- les expressions, insultes et façons de parler des Titans
- certains ustensiles inconnus tels que les robots, les bombes utilisées par les Titans ou bien le parapluie que fabrique Ouppo au Moins-Un
- l'évocation d'un temps idyllique et très ancien, dans les traditions des Elles (que Picta va commencer à toucher du doigt)

Je n'en dirai pas plus, je pense que c'est assez facile à deviner maintenant... :-p C'est quelque chose que je tenais à faire apparaître au travers de l'intrigue, mais de manière très légère et mystérieuse, sans arriver avec mes grosses bottes et lâcher la solution d'un coup. Du coup le but c'est de voir quels lecteurs finissent par comprendre tout seuls... x)




Citation :
Est-ce que tu as ralenti parce que tu n’as plus d’idée pour finir ? Ou parce qu’un truc coince dans ton avancement (peut-être un simple manque de temps ?)
Houlà non pas du tout, au contraire les idées se bousculent ! :ffmental: (je connais la fin depuis l'apparition de la toute première idée relative à la TDV, c'est à dire il y a 4 ans... et le scénario ne cesse de s'étoffer, ce qui m'embête bien car j'aimerais bien boucler ce roman avant mes 85 ans !) C'est juste un manque de temps, je suis en plein dans des études hyper exigeantes et prenantes, du coup... dur dur de se dégager des créneaux pour écrire et surtout des créneaux où je sois pleine d'inspiration. :-p MAIS J'AVANCE ! Touuuuut doucement, mais j'avance. :-p




Citation :
En fait comment le présenterais-tu en quelques phrases si tu étais invitée dans une émission littéraire ?

Euuuh j'en sais rien du tout... Y'a beaucoup trop de trucs à dire... :ffmental: Je vois pas trop quoi dire de plus important que le reste, mis à part le synopsis de base et les réflexions en jeu (sexisme, discrimination, tolérance et fraternité, politique et démagogie, etc etc...)





Citation :
Attention cependant aux sous titres des chapitres qui retirent toute profondeur au récit en commentant d'emblée ce qui va arriver!
Ah mince c'est si gênant que ça ? Ohoh ! En général j'essaie de prendre des phrases un peu abstraites, ou alors qui laissent deviner ce qu'il va se passer mais sans trop en dévoiler (histoire d'entretenir le suspeeeense du lecteur qui découvre le chapitre. Qu'il formule des hypothèses et qu'il se doute un peu de ce qu'il va se passer mais sans en être sûr... bref, si ça marche pas, zut. AHDE )






Citation :
Bien posés, même si les descriptions de la tour, venant au chapitre 2 peuvent paraître un peu longues et risquer de casser la dynamique d’un récit construit sur l’action.

Ouiiiii bouhou je sais. Tout le monde décroche au passage explicitant le fonctionnement de la Tour (même moi. AHDE ). Quand j'aurai fini ce satané roman, je réécrirai les premiers chapitres, de toute manière. Ils ne sont pas à la hauteur du reste. Ouf !






Citation :
Le fait de mettre en scène des animaux, même imaginaires et ressemblants aux humains dans leurs comportements, peut troubler. Pourquoi ? parce que les personnages non humains sont du registre de la littérature de jeunesse, ce qui n’est pas le propos de la Tour de verre, puisque le déclenchement de l’action se base sur un viol. Peut-être la romancière aura-t-elle à moins appuyer sur l’aspect « joyeuse bandes de fillettes malicieuses » et plus sur le côté sombre d’une société apparemment utopique. Surtout que le début du roman nous plonge d’emblée dans un univers d’exploitation de jeunes mâles s’épuisant dans les mines de cristaux.

:aha: En fait il s'agit d'humanoïdes, leur anatomie est donc (relativement AHDE ) proche de nous. Il sont extrêmement proches des humains par leur comportement et leurs façons de penser et de parler (un peu moins pour les Titans de la Mine) de par leur ascendance... leur Préhistoire à eux. (bon ok j'en ai vraiment trop dit là. AHDE ). Après, fondamentalement la TDV est pensé plus pour les ados (et potentiellement les jeunes adultes), donc je suppose qu'on peut bien parler de "jeunesse", mais une jeunesse effectivement presque adulte et plus avertie que pour la majorité des romans pour enfants. oui
Ah oui et la raison la plus importante : j'en ai marre des histoires humano-centrées. AHDE Toute mon histoire est basée sur l'abolition des préjugés et des discriminations, alors il était logique, de mon point de vue, d'être capable de renverser les clichés liés aux personnages non humains et de réussir à créer une histoire sombre, politique, une histoire qui parle aux humains, qui soit la plus HUMAINE possible dans ses enjeux et ses scènes, mais qui ne traite pas d'êtres humains.
Le plus merveilleux moment de ma vie en tant qu'écrivain amateur, c'est le jour où j'ai fait lire une nouvelle à une amie ; une nouvelle extrêmement humaine dans ses réflexions mais dont les personnages n'étaient que vaguement humanoïdes. Une amie difficile en manière de lecture, qui ne lit jamais que des histoires d'humains et qui n'accroche jamais aux personnages animaux. Et elle a fini la lecture et m'a dit "Ce sont pas des humains, mais c'était franchement génial. Je les adore. C'était trop romantique, trop cool." Ce que j'aime en fait c'est ça : ouvrir l'esprit des gens et leur dire que voilà, y'a pas que les humains dans la vie, y'a pas que nous qui vivons des trucs intéressants. Et leur faire vivre des trucs à la fois extrêmement proches d'eux mais très exotiques, très différents.
(Maintenant que j'y pense d'ailleurs, cette même nouvelle, la toute première que j'ai écrite de ma vie, traitait justement de personnages sont j'ai tiré bien plus tard Picta et Timor, et les Titans et les Elles de manière générale. Les deux protagonistes sont leurs portraits crachés. (physique en tout cas.) :la:

AHA ! Justement ! :la: Je ne sais plus où tu en es arrivée dans ta lecture, mais cette évolution d'atmosphère (joyeuse puis sombre et dystopique) est progressivement mise en place au fil du roman. Les raisons :
- créer un contraste fort au début du roman entre (comme tu le dis bien) Timor et les autres titans qui sont exploités dans leur mine, et Picta et ses copines qui badinent dans la Tour et ont des cours barbants comme toutes les ados du monde.
- faire évoluer la perception de la société chez le lecteur et chez les personnages, en même temps, et au fil de l'intrigue. En effet, au début Timor et Picta sont de grands naïfs (on m'a même dit qu'ils était franchement idiots au début... AHDE ) et ne connaissent pas du tout leur propre société. Au fil de l'histoire ils vont apprendre beaucoup et découvrir tout un monde qui leur était inconnu, et le voir dans tout ce qu'il a de sombre et de torturé. Le changement d'ambiance est progressif mais très marqué, et va mener vers un côté assez dramatique par moments (ATTENTION SPOIL !! notamment du côté de Timor qui va se faire emprisonner en tant que reproducteur...) et également vers une évolution de la pensée des personnages (qui vont devenir beaucoup moins naïfs, plus méfiants, plus avertis et plus torturés également... Plus adultes sous tous points de vue. Et d'après les quelques retours que j'ai eu sur les chapitres les plus récents (25-35), ce côté-ci est bien ressenti chez les lecteurs ( YEAH ) Les deux frères notamment, Timor et Furibard, vont particulièrement morfler au cours de leur histoire et reléguer toute leur joie de vivre au placard... :( )



Voilààà Ouf ! N'hésite pas si tu veux lire la suite un jour ou juste poser d'autres questions ! :la:

------------------------------------------------------------------------------------------------
Je sais ce que je suis. Et je sais ce que je ne suis pas.
:corn3:
Je suis un chaos de rêves et de couleurs,
je suis un Cerf divin chimérique,
je suis une lapine en chocolat aux larmes caramel.
Et toi, qui es-tu ?

Fais un pas vers moi, j'en ferai un vers toi. Et peut-être un jour serons-nous face à face...

***
Cap' d'aller lire ?

→ Venez fouiller dans mes écrits... Y'en a pour tous les goûts ! :corn2:

.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
ASSIA



Féminin Bélier Messages : 238
Date d'inscription : 16/04/2015
Localisation : entre mer et montagne

MessageSujet: Re: Tour de verre projet de Cornedor   Dim 2 Oct 2016 - 13:34

Merci pour ces longues réponses! Le projet est bien ficelé et apparemment, il te manque juste du temps pour replonger dans la rédaction! plus le texte déjà rédigé est long et plus il est difficile de s'y remettre sur des durées trop courtes.
J'attends de lire la suite, et je te ferai une retour!
Pour le chapitre 2, reprends le procédé du un en nous faisant découvrir la tour dans les déambulations de Picta partant pour sa fugue nocturne. Les éléments seront là pour suggérer. Comme disait Laurent Genefort écrivain de SF qui a imaginé des univers extraordinaires (où une partie des héros sont des sortes d'insectoïdes) il faut laisser penser au lecteur que l'auteur en sait plus qu'il ne décrit, car la description complète n'a pas beaucoup d'intérêt en soi.
Je te conseille sa série Omale et en fantasy Hordes.
Juste une dernière remarque sur le passage où Picta cherche à joindre la messagère. Si c'est si grave, il est un peu invraisemblable que l'héroïne ne puisse aller la retrouver aussitôt!
Bonne écriture, 4 ans pour écrire un roman aussi original ce n'est pas de trop, mais comme tu dis, n'attends pas d'être une mamie pour finir! mamie tu seras entrain d'en écrire de nouveaux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tour de verre projet de Cornedor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tour de verre projet de Cornedor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Encre Nocturne :: Écrits :: Écrits longs :: Bêta Lectures :: Votre projet littéraire-
Sauter vers: